Rechercher Annuler

Dossier : One-Punch Man et l'absurde, une relation intime

De Chromerit Auteur - Posté le 3 avril 2019 à 11h48 dans Mangas/Comics

En regardant l’anime One-Punch Man, il est tout bonnement impossible de passer à côté de la notion d’absurde. On vous explique pourquoi, et comment son créateur s’est inspiré d’un célèbre courant philosophique du XXe siècle.

LA NOTION D’ABSURDE 

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’absurde dans un cours de français, au collège ou au lycée, et c’est tant mieux, puisque c’est grâce à lui qu’on apprécie aujourd’hui autant One-Punch Man !

Mais qu’est-ce que c’est exactement que cette « notion d’absurde » ? 

Le mot « absurde » aurait été inventé par un écrivain nommé Tertullien, en 200 ap. J-C ! Depuis, cette idée a fait bien du chemin. 

En cours de français, on en entend surtout parler quand on lit L’Etranger d’Albert Camus, ou d’autres livres écrits pendant ou juste après la Seconde Guerre mondiale. Pour résumer très simplement les choses, Camus et les autres auteurs de cette période se sont sentis particulièrement désarmés après les horreurs commises pendant la guerre. Comment vivre alors qu’on a été le témoin, même indirect, de la mise à mort de millions de personnes ? C’est de cette idée que naît le fameux « théâtre de l’absurde » : si l’on a assassiné tant de personnes pour suivre une idéologie (l’idéologie nazie), si l’on peut ôter la vie si facilement, c’est que la vie n’a aucun sens, et que nos actes sur Terre sont absurdes. L'absurde, c'est l'absence de sens.

Depuis Tertullien et jusqu’à Camus, la notion a bien vieilli, et s'est complexifiée. Tertullien constatait que l’Homme pensait constamment et que s’il pensait trop, il finissait par se perdre, et trouver que ce qu’il accomplit sur Terre est absurde. Camus et ses compagnons du Théâtre de l'absurde, quant à eux, ont développé un courant philosophique plus vaste, avec beaucoup plus de nuances. 

Tout cela nous amène à l’anime One Punch-Man, qui a été pensé par le mangaka japonais ONE. Saitama, le personnage principal, est doté d’une force surhumaine qui le rend invincible (durant toute la saison 1 du moins), et c’est bien ça le problème. N’ayant aucun adversaire à sa taille, Saitama s’ennuie fermement, et ne trouve du plaisir à combattre que lorsqu’il sent une résistance, même faible, en face de lui.

C’est là tout le génie de cet anime, qui applique une notion philosophique à un personnage attachant. Saitama n’a plus aucun but dans la vie puisqu’il est déjà au sommet de toutes choses. Il avait un rêve, celui de s’endurcir afin de devenir le héros que le monde attendait. Une fois arrivé à cet objectif, et ne semblant pas pouvoir redevenir plus faible, Saitama se retrouve au coeur d’une situation absurde. Son pouvoir immense ne le divertit plus, il n’apporte aucun sens à son monde puisque tout est terminé en un coup de poing. Les combats sont totalement absurdes puisqu’ils vont à sens unique. Tout l’enjeu de la vie, de savoir si l’on peut devenir quelqu’un de meilleur, disparaît alors. De quoi peut donc bien rêver l’homme le plus fort du monde ? 

L’APPARENCE ET LA VOIX DE SAITAMA

L’apparence même du personnage vient renforcer cette idée : le regard inexpressif de Saitama, souligné par deux sourcils droits, lui donne l’air de quelqu’un de désabusé, d’indifférent, voire même d’insensible (bien que ce ne soit pas le cas).

Si l’on veut encore aller un peu plus loin, on peut remarquer que le costume de Saitama est composé essentiellement de jaune et de rouge. Or ces deux couleurs, font parties des trois couleurs primaires (si l'on considère que magenta = rouge). Le jaune comme le magenta sont des couleurs qui ne peuvent être obtenues par un mélange d’autres couleurs. A l’inverse, elles permettent d’obtenir de nombreux autres coloris lorsqu’on les mélange. Le costume de Saitama indique donc que personne ne pourra jamais l'égaler, mais qu’il pourra être, comme nous le verrons par la suite, à l’origine de la découverte d’autres talents, d’autres lumières, comme Genos par exemple.

Quant à la voix d’Orelsan (pour ceux qui apprécient la VF, il y en a), réputée pour être traînante, elle s’accorde aussi très bien avec le personnage absurde qu’est Saitama.

GENOS, LE DISCIPLE QUI CHANGE LA DONNE

Tout n’est quand même pas si sombre dans le monde absurde dans lequel évolue Saitama. Genos, le cyborg disciple de Saitama, permet à ce dernier d’ouvrir une nouvelle porte de sa vie.

Saitama ne peut sans doute pas devenir plus fort qu’il ne l’est déjà, mais il peut enseigner et rendre Genos plus fort afin qu'il puisse accomplir sa vengeance et tuer le cyborg fou responsable de la mort des membres de sa famille.

Il y a un réel attachement de Saitama pour Genos, qui se manifeste notamment à partir de l’épisode 5 de cette première saison. Bien que dépité par le fait de ne plus avoir d’adversaires à sa taille, Saitama n’est pas dénué de toute émotion en effet. En dehors de Genos, il ressent notamment de l’empathie pour Tête D’enclume dans l’épisode 4 de la saison 1, et le laisse partir sans contrepartie alors qu'il avait prévu, avant de le rencontrer, de le mettre hors d'état de nuire.

Camus écrivait :

L’Homme cherche inlassablement à donner sens à la vie et au monde.

L’homme cherche à ordonner les choses, et à comprendre la raison de son existence. En rencontrant Genos, Saitama envisage une nouvelle voie. Malgré le fait qu’il soit devenu l’homme le plus fort de l’univers et qu’il ne puisse apprécier à sa juste valeur les combats qu’il entreprend, il peut désormais se concentrer sur son rôle de professeur et transmettre ses connaissances et compétences à un autre. Saitama aura toujours conscience de l’absurdité du monde qui l’entoure, mais au lieu de se laisser aller et de ressentir de la tristesse à cette pensée, il trouve en la personne de Genos une alternative qui lui permet de mieux supporter la réalité difficile de son monde. 

L’ASSOCIATION DES HéROS, LA FAUSSE ALTERNATIVE

Genos et Saitama entrent tout deux dans l’Association des héros, l’organisation qui est en charge de tous les héros officiels. Les héros qui en font partie sont répartis dans quatre classes : S, A, B, C. La classe S est la plus prestigieuse, et l’on s’attend ainsi, tout naturellement, à ce que Saitama ainsi que Genos y fassent irruption très rapidement.

C’est ainsi que le spectateur est amené sur une fausse piste puisqu’il pense que Saitama va chercher à devenir à tout prix un héros de classe S et que cela lui donnera un nouveau challenge à accomplir.

Dans l’épisode 4 par exemple, où Tête d’Enclume et le gang des Chauves-sourires attaquent la Ville F, Saitama semble par ailleurs à la recherche de reconnaissance. Il fait le souhait d’être reconnu pour ses multiples actes de bravoure personnels. Il a en effet déjà sauvé la ville des dizaines de fois, mais son inexpressivité ne le rend pas forcément très populaire auprès des foules, et la notoriété se fait attendre. On se rend bien vite compte cependant que Saitama n’est pas à la recherche de gloire ou de reconnaissance puisqu'à la fin de l’épisode 7, il abandonne l'idée de se mettre en avant pour obtenir le respect des habitants. 

Ce n’est donc pas dans l’Association des héros et cette quête de reconnaissance, peut-on penser, que Saitama pourrait s’épanouir, mais bel et bien dans la relation de professeur à élève qu’il a débuté avec Genos.

LE PARI GAGNANT DE ONE

Aujourd’hui, l’absurde se retrouve dans de nombreuses formes d’art. Que le mangaka japonais ONE ait décidé de s’appuyer sur cette notion pour créer un manga n’a donc rien de surprenant. Ce qui l’est davantage en revanche est le parti-pris de l’artiste, qui a fait le choix d’inventer un personnage proche du super-héros et de l’anti-héros en même temps. Qui ne rêverait pas d’obtenir une telle puissance, et qui, en même temps, voudrait ressentir le poids de toutes ces désillusions ? 

À l’heure où les Marvel, la série Umbrella Academy ou encore l’anime My Hero Academia cartonnent autant, le pari était audacieux. Choisir de créer le héros ultime, et totalement désabusé, c'est assez risqué. Au final, ce n’est pas tant la force incroyable de Saitama qui est mis en avant, mais plutôt la façon dont il ressent cette force. Tout le génie de ONE est donc d’avoir réussi à rendre cet anime aussi drôle, en traitant un sujet aussi sérieux.

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : absurdeSaitamaOne-Punch ManGenos

Commentaires (6)

Par JeanBloguain, il y a 2 ans :

Pensées à tous les profs de philo pour le prochain bac qui vont se retrouver avec des exemples de One-Punch Man !

Répondre à ce commentaire

Par P0RC N0 GAME, il y a 2 ans (en réponse à JeanBloguain):

QU0i ????
LAiDE S1 ANNiE MES UTiLiSE L'ABSURDE !!??
... GENRE ?
UNE S0URiS CHEZ 1o NEZ
1 LAPiN CHEZ TEX AVERY
1 FRUiT DU DiABLE CHEZ 1 PiSS
1 SUPERMAN CHEZ DC
1 HULK CHEZ MARVEL......
..... NAN SERiEUX ?!!!!

Répondre à ce commentaire

Par Yoh, il y a 2 ans :

Ce n'est pas le seul manga de ONE qui porte ce type de caractéristiques. Mob 100 possède également des notions d'absurde même si ce manga/animé est moins mis en avant.

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 2 ans via l'application Hitek :

La moitié du dossier est faux. Pour avoir lu les scans non, Saitama ne se concentre pas sur son rôle de professeur loin de là même. Il va partir sur de fausses pistes, le manga ne s'articule plus sur lui mais sur les héros de l'association dont on découvre peu à peu les pouvoirs (et aussi les supercheries). Genos est une machine, la seule façon de s'améliorer pour lui se résume à des modifications techniques, il n'a rien à apprendre de Saitama si ce n'est sa vision de la force et on peut en déduire qu'il n'arrivera jamais à son niveau.

Répondre à ce commentaire

Par Chromerit, il y a 2 ans (en réponse à Beniben95):

Je suis pas d'accord avec toi (en tout bien tout honneur). OK les scans partent dans une autres direction mais ce n'est pas pour ça que le dossier est faux. Le manga n'a pas encore dévoilé sa fin et il peut quand même y avoir une issue philosophique entre plusieurs personnages sans pour autant que tout se concentre là-dessus ! Du moins c'est mon pdv ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.