Rechercher Annuler

Parc Astérix : après cette "humiliation", la direction présente ses excuses

De Robin Stalin - Posté le 26 juillet 2023 à 12h22 dans Insolite

Si elle était venue au Parc Astérix pour passer une bonne journée avec une amie, l'expérience s'est transformée en cauchemar pour la visiteuse dont nous allons vous parler dans cet article. Victime d'une situation qu'elle qualifie "d'humiliante" et "honteuse", elle a poussé la direction du parc à lui présenter ses excuses. Mais autant dire qu'elle n'a pas dû être pleinement satisfaite.

une situation "humiliante" au parc astérix

Lorsque vous vous rendez dans un parc d'attractions, vous vous attendez probablement à passer du bon temps avec vos amis ou votre famille. En tout cas, vous n'espérez certainement pas vous faire humilier en public, au point de quitter les lieux prématurément. C'est pourtant ce qui est arrivé à une visiteuse du Parc Astérix plus tôt ce mois-ci. Si son identité n'a pas été dévoilée, on sait qu'il s'agit d'une femme d'une certaine corpulence venue avec une amie. Mais alors qu'elle s'installait sur un siège pour tester l'attraction Toutatis pour la première fois, un voyant rouge s'est allumé. Plusieurs membres du staff se sont alors rendu auprès d'elle et ont tenté de la faire changé de position à plusieurs reprises afin de tenter de fermer le harnais, en vain.

toutatis parc astérix

Une situation "franchement honteuse", aux yeux de la visiteuse, mais surtout "humiliante" : pendant plusieurs minutes, elle s'est retrouvée triturée dans tous les sens sous le regard de tous les autres visiteurs présents sur place. Tout ça pour, au final, devoir céder sa place. Et lorsque le manager lui a proposé d'accéder en priorité à une autre attraction à sensation forte pour compenser, la visiteuse a refusé et décidé de quitter le parc.

des excuses timides

Dénonçant un manque de tact de la part du personnel et surtout un manque d'indications claires quant aux limites de poids à l'entrée des attractions, la visiteuse trentenaire a poussé la direction du parc à prendre la parole et à s'excuser... à moitié. Suite à l'incident survenu à la nouvelle attraction Toutatis, qui dispose d'ailleurs d'une pièce secrètele directeur général adjoint en charge de l'exploitation du parc, Sébastien Retailleau, a pris la parole. S'il se dit "triste et désolé" pour cette situation embarrassante, il rappelle que la décision d'empêcher la femme de 35 ans d'effectuer l'attraction Toutatis est avant tout une question de sécurité. Il insiste d'ailleurs sur le fait que l'attraction n'aurait jamais pu démarrer car "le voyant indiquerait un problème".

Voyant déjà les critiques venir, Sébastien Retailleau affirme également qu'il s'agit d'une "restriction de morphologie" et non de poids. Certain que "la procédure a été appliquée", l'homme propose de rentrer en contact avec la visiteuse mécontente mais se refuse donc à admettre une faute de la part du personnel du parc. Et il est vrai que, comme le rappellent nos confrères de BFM TV, le site officiel du Parc Astérix précise bel et bien que "des restrictions liées à la taille, au poids, à la morphologie" peuvent être appliquées sur certaines attractions.

règlement parc astérix

Manque de chance, Toutatis, la petite nouvelle, en fait partie. Ainsi, les excuses sont timides et la décision du personnel lors de l'incident semble justifiée. La visiteuse qui s'est sentie humiliée risque donc, malheureusement, de ne pas revenir de si tôt.

Une erreur ?

Mots-Clés : humiliationexcusesParc Astérixparc d'attractionsPolémique

Salut, moi c’est Robin. Particulièrement passionné par le jeu vidéo, je m’intéresse également à tout ce qui touche à la culture geek et à la pop culture. Si je fais peur à ma famille parce que je suis tatoué et que j'écoute du metal, je compense grâce à mon goût pour les échecs et à mon intérêt pour l'espace. Geek oblige, mes proches doivent bien malgré eux supporter mes jeux de mots douteux et mes incessantes références à Kaamelott.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par Corned, il y a 9 mois :

Je suis désolé pour cette dame, mais si c'est une question de sécurité le personnel n'avait pas d'autre choix. C'est un peu facile de jouer les victimes...

Répondre à ce commentaire

Par BP24365, il y a 9 mois :

Navrée également pour cette visiteuse mais qu'aurait dû faire le personnel ?
Prendre des risques alors que leurs modalités sont claires ?

Ils ont tout de même tentés de l'attacher correctement, cela n'a pas fonctionné. Point barre.
Selon votre morphologie, il faut malheureusement accepter que ce genre de déconvenue peuvent arriver.

Répondre à ce commentaire

Par Papy_Mougeot, il y a 9 mois (en réponse à BP24365):

Je pense qu'elle dénonce le fait qu'elle n'avait pas été informée avant, de manière claire, que y avait un harnais à attacher dans une attraction qui te met la tête à l'envers et que donc y avait des... limites morphologiques on va dire, pour assurer que tu sois en sécurité.
Après... le parc fait comment ?
Pour la taille, c'est simple, tu mets une tarre, "tu touches pas cette hauteur, t'est trop petit, casse toi". Mais pour le tour de taille, de poitrine, ou autre ? Tu mets les mesures et tu mets des cordelettes à disposition à l'entrée pour que les personnes essayent (et c'est pas comme si les personnes en avaient quelque chose à foutre de ce genre de trucs...) ? Ça serait moins humiliant que des personnes se mesurent le bide à la vue de tous ?

Et qu'est ce qui va se passer la prochaine fois que cette alarme va se déclencher ? les employés se casseront pas la tête, désolé c'est pas possible, merci de sortir. Pas question d'essayer d'arranger la position si c'est pour se prendre un bad buzz un poil injustifié, ils vont sûrement recevoir des ordres dans ce sens.

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 9 mois via l'application Hitek :

J'ai été saisonnier sur la saison d'inauguration de l'attraction Oziris. Avant l'ouverture du parc il a été permis au personnel de tester l'attraction en avant première. Je me souviens d'un mec super sympa mais vraiment balaise dont la corpulence empêchait la fermeture du harnais (sur les sièges xxl prévus à cet effet). Gros moment de gêne mais le gars l'a pris avec humour, ce qui a désamorcé une situation fortement délicate. Tout ça pour dire que la grossophobie ne doit pas servir d'excuse à tout, si la dame est balaise et qu'elle insiste pour faire l'attraction bah elle doit accepter que les opérateurs manipule le harnais d'une manière moins délicate et que le "spectacle" attire la curiosité des autres.

Répondre à ce commentaire

Par tusauraspas, il y a 9 mois :

Elle est grosse, elle est grosse hein.
Y a pas mort d'homme.
Ce n'est pas une honte de l'être, mais de la a avoir des excuses faut pas pousser non plus.
C'est handicapant d'être gros c'est vrai. Faut aussi que la personne qui s'est sentie humiliée sache qu'elle ne peut pas faire comme tout le monde.

Répondre à ce commentaire

Par Nitram, il y a 9 mois :

En plus ils lui ont proposé un accès VIP sur une autre attraction qu’elle a refusé…. Ils étaient meme pas obligé. Comme on dit; essayé, pas pu..

Répondre à ce commentaire

Par Yozo2, il y a 9 mois :

Les grosses de part leur frustration sur leur image et leur corps ont beaucoup plus tendance a être des hystériques susceptible.

Répondre à ce commentaire

Par Maaka, il y a 9 mois (en réponse à Yozo2):

Eh beh, t’as réussi à être grossophobe et misogyne en une phrase. Bravo.

Répondre à ce commentaire

Par La routine, il y a 9 mois :

Et l'humiliation pour le manège, on en parle? Meskine il n'a même pas pu faire son taf correctement.

Répondre à ce commentaire

Par Français de merde, il y a 9 mois :

Looooool! Une putain de grosse vache qui ne sais pas s'arrêter de manger reçoit des excuses d'un parc d'attraction fabriqué pour les gens normaux ?!
Putain de merdeux! Elle n'a qua chier la tonne de graisse qu'elle a en trops et elle pourra faire toutes les attractions ! Lol

Répondre à ce commentaire

Par gravatar, il y a 9 mois (en réponse à Français de merde):

Ta mère en sait quelque chose ! lol

Répondre à ce commentaire

Par Nick, il y a 9 mois :

Ils ont pris le temps d’essayer (quand tu connais la pression pour que les départs s’enchaînent au plus vite, c’est déjà énorme)
Ils ont proposé une compensation
Ils se sont probablement excusés alors qu ils n’y sont pour rien

Mais ça ne suffit pas d’après cette dame

Avec une balance, une mesure de la taille et une inscription « interdit aux baleines » à l’entrée de l’attraction cette dame aurait été satisfaite bien sûr !

Répondre à ce commentaire

Par Skia_Nevertales, il y a 9 mois :

Bonjour,
Étant une habituée du parc et des attractions de type coaster,je viens pour éclairer certains points pour vous.
Je pense connaître la personne qu'un autre article avait appelé Julie (nom d'emprunt). Julie avait pris un pass rapide dont l'entrée se trouve sur la DROITE de la gare (endroit de la sortie de l'attraction). Si elle aurait regardé autour d'elle, elle aurait vu un siège test placé près de l'entrée normale de l'attraction du côté GAUCHE de celle-ci. Ce siège est utilisé pour savoir si les personnes peuvent ou non faire l'attraction en sécurité.
Pour donner un exemple véridique que j'ai eu de la part d'un opérateur, une personne toute fine comme une brindille mais faisant beaucoup de cyclisme, ce qui a développé ces cuisses, n'a pas pu faire l'attraction parce que le harnais ne se verrouillait pas.
Le constructeur suisse Intamin a mis des assises récentes qui sont utilisés notamment sur Taron en Allemagne et Kondaa en Belgique pour rester en Europe. Ces attractions ont les mêmes restrictions que Toutatis. Même avec les anciens trains Intamin (appelé train camping me demander pas pourquoi) utilisésur Expedition GeForce en Allemagne par exemple, la problématique aurait été la même. Elle n'aurait pas pu le faire.
Et croyez moi que les visiteurs sont souvent pire point de vue humiliation. Exemple à l'ouverture de Kondaa en 2018 où des gens dans la file se sont moqués d'une personne évacuée parce que le harnais ne verrouillait pas.
Je suis présente presque tous les week-ends (dont celui de l'ouverture de Toutatis) sur le parc Asterix et je n'ai pas entendu ne serait-ce qu'un pouffement de rire à l'encontre d'une personne évacuée (j'avais prévenue mes amis que si j'en entendais un, j'aurais été giflé la personne se moquant).
Les parcs indiquent TOUJOURS si il y a des restrictions sur une attraction et les équipes, peu importe l'attraction, tentent toujours au minimum 3 fois de faire passer la personnes pour qu'elle fasse l'attraction malgré la pression liée au temps de dispatch.
En espérant que ça ai éclairé des gens passant par là et trouvant cette situation scandaleuse et huant le parc.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.