Rechercher Annuler

Ces pratiques médicales qu'on ne regrette pas du tout !

De Gaetan Desrois - Posté le 9 mars 2020 à 15h26 dans Insolite

Si on peut avoir certaines choses à redire concernant la médecine moderne (ce qui explique que certaines personnes se tournent vers des médecines alternatives), convenons du fait qu'elle s'est nettement améliorée. En voici la preuve par l'exemple, avec dix techniques médicales qu'on ne regrette pas du tout !

1 - La cigarette 

Eh oui, il fut un temps où, ignorant les effets néfastes du charbon et de la nicotine, la cigarette n'était pas considérée comme mauvaise pour la santé, et était, au contraire, utilisée comme médicament. Un médicament contre quoi ? Accrochez-vous bien : l'asthme. 

2 - Les drogues 

Si aujourd'hui certaines drogues sont utilisées dans un but thérapeutique, il fut un temps où leur recommandation était plus systématique. Ainsi, l'héroïne était d'abord utilisée comme un substitut à la morphine, censément moins addictive. La méthamphétamine, quant à elle, était utilisée pour lutter aussi bien contre l'asthme que la narcolepsie. 

3 - La malariothérapie 

Qu'est-ce que la malariothérapie ? C'est une pratique qui consistait à inoculer la malaria à des patients souffrant de la syphilis. L'idée était de tuer la bactérie responsable de la syphilis grâce à de hautes fièvres, causées par la malaria. Problème : certains patients mourraient du fait de la malaria, plutôt que la syphilis. C'est ce qu'on appelle courir de Charybde en Scylla. 

4 - La lobotomie 

Plus utilisée de nos jours, la lobotomie est une de ces pratiques médicales pas si anciennes que ça, qui nous effraient encore de nos jours (on se souvient tous de Shutter Island). Pratiquée pour "soigner" la folie, elle consistait à sectionner des fibres nerveuses à l'intérieur du cerveau. Avec les conséquences que l'on connait... A l'atrocité de la pratique s'ajoute un problème social : la lobotomie était majoritairement pratiquée sur des femmes.

5 - La saignée 

La saignée, pratique elle aussi très connue du grand public, est pratiquée depuis l'Antiquité, pour soigner toutes sortes de maux. Le principe est simple : un prélèvement sanguin, dans l'espoir que la maladie s'en aille avec. Deux problèmes : ça ne marchait souvent pas, et le patient était plus affaibli qu'autre chose. Aujourd'hui, la saignée est encore utilisée pour lutter contre l'hémochromatose, la polyglobulie, la porphyrie cutanée et l’œdème aigu du poumon. 

6 - La trépanation 

Pratiquée depuis la Préhistoire, la trépanation consiste à faire un trou dans la boîte crânienne, afin d'empêcher une hyperpression intercrânienne. Elle est encore utilisée dans de rares cas, notamment lorsqu'une tumeur au cerveau crée une pression sur le crâne. En tout cas, les images sont assez impressionnantes...

7 - S'asseoir dans le cadavre d'une baleine en décomposition 

Voilà une pratique médicale bien dégueulasse... Née au XIXème siècle en Australie, s'asseoir dans le cadavre d'une baleine pendant trente heures soignerait les rhumatismes. Bien évidemment, cette technique ne marchait pas tellement...

8 - Les selles de crocodiles 

Sans aucun doute la méthode de contraception la plus dégoutante qui soit : insérer dans le vagin une crotte de crocodile... Cette technique était utilisée dans l'Egypte Antique. 

9 - Le Radithor 

Pratique médicale inventée aux USA au début du XIXème siècle, le radithor a été très en vogue pendant les années 30, pour soigner, entre autres, l'impuissance sexuelle et la fatigue. Ce mélange d'eau et de radium 226 et 228 a été l'invention d'un charlatan, William J. A. Bailey, et s'est avérée être dangereuse, causant entre autre la mort d'Eben Byers. 

10 - L'arsenic 

Avant d'être ce poison si souvent utilisé dans la littérature policière anglaise, l'arsenic était également utilisé comme un remède, pour soigner différents maux : de la simple insomnie à la syphilis. Son utilisation dans le domaine médical remonte d'ailleurs à l'Antiquité, Hippocrate le recommandant notamment pour soigner les ulcères. L'arsenic était également très utilisé en Chine, notamment pour soigner la tuberculose et les cancers.

11 - Le mercure

A l'instar de l'arsenic, le mercure est régulièrement utilisé dans les romans policiers. Si aujourd'hui on connait bien ses effets particulièrement nocifs, le mercure pouvant attaquer les reins, le cerveau et le système nerveux, il était autrefois utilisé pour prolonger l'espérance de vie, éloigner la mélancolie, soigner la syphilis ou encore la grippe espagnole

12 - Poudre de momie 

Comme nous l'apprend cet article de Sciences et Avenir, jusqu'au XVIème siècle, il n'était pas rare qu'on utilise de la poudre de momie comme médicament... On l'utilisait également pour la peinture. La poudre de momie était utilisée pour lutter contre l'épilepsie. 

13 - Pâte de souris morte 

Utilisée dans l'Egypte Antique, la pâte de souris morte était appliquée dans la bouche, afin de soigner les douleurs dentaires. Non seulement ça ne marchait pas du tout, mais en plus, cela causait des infections. Une information qui nous ferait presque adorer nos dentistes actuels !

14 - Le ténia

A l'époque Victorienne, il n'était pas rare d'utiliser le ténia (ces vers intestinaux ignobles) afin de lutter contre la prise de poids. Bien évidemment, une telle pratique est profondément dangereuse, et peut même s'avérer mortelle. 

15 - Les Kellogg's 

Surprenant, n'est-ce pas, que de trouver dans cette sélection les corn-flakes de la marque Kellogg's ! Mais pour comprendre, revenons aux origines de cette marque. Les corn-flakes ont été inventés par le docteur John Harvey Kellogg, médecin de son état, convaincu qu'ingérer des mets sans aucun goût permettrait de lutter efficacement contre la masturbation. Aux dernières nouvelles, cette méthode ne marche pas, mais alors pas du tout !

Une erreur ?

Mots-Clés : maladiesMédecinePratiques Médicalessciences

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (8)

Par jeanLucasec, il y a 2 ans :

Super intéressant

Répondre à ce commentaire

Par Auto-Correcteur, il y a 2 ans :

Pour les Kellogg's, on oubliera pas que ce très cher John Harvey Kellogg avait d'autres techniques un peu plus sympas
Comme mettre de l'acide carbonique sur le clitoris par exemple et la circoncision pour les hommes

Répondre à ce commentaire

Par plo, il y a 2 ans (en réponse à Auto-Correcteur):

aaah les joies de l'obscurantisme religieux :-)

Répondre à ce commentaire

Par rapahael, il y a 2 ans :

Concernant les kellogs absolument : Ptit déjeuné puis branlette sous la douche avant d aller au boulot.

Répondre à ce commentaire

Par non, il y a 2 ans :

Tomber de Charybde en Scylla, pas courir haha, vous êtes mignons

Répondre à ce commentaire

Par Meclent, il y a 2 ans :

Il me semble que l'on fumer de l'eucalyptus pour lutter contre les problèmes pulmonaires

Répondre à ce commentaire

Par Laurane, il y a 2 ans :

Aaah la lobotomie ... Les psychiatres, toujours les premiers prêts à faire des conneries sur le cerveau des autres. Heureusement qu'on leur a au moins retiré le moyen d'altérer le cerveau des gens physiquement. Reste que leurs médocs sont des crasses quand même, mais bon, au moins y'a possibilité de s'en remettre.

Répondre à ce commentaire

Par Scr33tch, il y a 2 ans :

Un jour, on ajoutera dans cette liste : homéopathie, ostéopathie et autre lithothérapie ;) #FakeMed

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.