Rechercher Annuler

Soul : cette fin traumatisante que Pixar a décidé de supprimer

De Gaetan Desrois - Posté le 30 décembre 2020 à 16h48 dans Cinéma

Sorti le 25 décembre sur Disney+, Soul est le dernier film Pixar. Alors que les fans continuent de chercher les multiples clins d'oeil aux précédents films du studio, le réalisateur Pete Docter fait une étonnante confession à propos de la fin du film : elle a été changée, car jugée trop traumatisante pour les enfants. 

Une fin radicalement différente

Depuis la sortie de son premier long-métrage, Toy Story en 1995, Pixar est devenu bien plus qu'un studio d'animation : c'est un label. Presque toujours synonymes d'excellence et de révolution technique, les films du studio continuent de nous émerveiller au fil des années. Lauréat de dix Oscars du Meilleur film d'animation, Pixar s'est rapidement imposé comme l'un des studios les plus inventifs de ces dernières décennies. 

Et ce n'est pas Soul, le dernier film du studio, sorti exclusivement sur Disney+, qui nous fera dire le contraire. Réalisé par Pete Docter, devenu directeur artistique du studio depuis le départ de John Lasseter, le film est un petit bijou technique, profond et émouvant. Nous vous invitons d'ailleurs à découvrir notre critique complète et argumentée du film en cliquant ici

Avant de connaître sa forme définitive, Soul a connu de nombreux changements. Dans les pages du dernier numéro de Première, on avait appris que le protagoniste, Joe Gardner, devait initialement être un acteur de cinéma, avant que les équipes créatives ne trouvent son personnage trop mégalomane et trop insupportable pour servir de ressort émotionnel au film. C'est ainsi que Joe est devenu, au fil des réécritures, un professeur de musique vivant uniquement pour sa passion. 

Un autre élément très important du film a été modifié en cours de route : sa fin. En pleine promotion de son film, le réalisateur Pete Docter a confié dans les colonnes de nos confrères américains Entertainment Tonight que la fin initialement prévue était trop traumatisante

A l’époque je me disais que l’acte le plus désintéressé qui soit, c’est celui de laisser les choses nous échapper, de reconnaître qu’on a eu sa chance, et que c’est désormais au tour de 22, qui n’a pas encore osé se frotter au monde d’en bas. 

Vous l'aurez compris : initialement, le personnage de Joe Gardner devait reconnaître qu'il avait eu sa chance sur Terre, et qu'il devait maintenant accepter l'idée de mourir, avant de partir définitivement pour le Grand-Après. Cependant, Pete Docter a changé d'avis :

C'était joli, poétique, mais finalement, quand on regarde le film, à chaque séquence, on a Joe qui nous dit “Attendez un instant, je n’avais pas vécu cela comme il le fallait !” Du coup, ça ne nous paraissait plus vraiment sympathique de terminer en lui disant “Trop tard, il est temps d'y aller maintenant !” 

Loin d'être anodine, cette révélation de Pete Docter confirme ce que nous vous disions en substance dans notre critique du film : le film a d'abord été pensé pour les adultes, et non pour le jeune public. C'est pour cela que Joe Gardner a bien failli être le premier personnage principal d'un film Pixar à mourir à la fin. 

Si l'on peut regretter que Pete Docter n'ait pas suivi son intention première, et qu'il ait changé la fin en cours de route, reconnaissons toutefois que le réalisateur est parvenu à un compromis intéressant. En effet, Joe est prêt à sacrifier sa vie pour laisser sa chance à 22, il accepte l'idée qu'il a vécu et qu'il peut donc mourir sereinement. S'il parvient à revenir définitivement sur Terre, c'est parce que les Michel (les Jerry, en anglais) lui laisse cette opportunité en récompense de l'inspiration qu'il leur a prodiguée. 

On comprend dès lors que la nouvelle fin du film Soul a permis à Pete Docter de développer le sous-texte sur l'enseignement que nous avions évoqué dans notre critique, et qui est révélé par l'acte de reconnaissance des Michel envers Joe Gardner. 

Une erreur ?

Source(s) : Entertainment Tonight

Mots-Clés : soulpixarDisneyDisney+Pete Docter

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Old Yoda, il y a 11 mois :

C'est vrai que finalement ça change pas tellement le sens du film, donc pourquoi pas. Après je trouve que la première solution aurait effectivement difficile à digérer, parce qu'elle aurait placé les enfants et les adultes devant le Grand Inconnu... On ne sait rien de cette lumière gigantesque. On ne sait pas si les âmes se désintègrent ou réapparaissent quelque part ensuite... Or comme vous l'avez dit dans votre critique du film, Soul parle de la vie, et non pas de la mort. Du coup je trouve la décision de Pete Docter plutôt satisfaisante, même si j'imagine qu'elle ne sera pas populaire dans les commentaires

Répondre à ce commentaire

Par Bartabac, il y a 11 mois (en réponse à Old Yoda):

Oui, mais "The good place" à réussi sa fin de cette façon et c'était parfait.
Du coup pourquoi changer au dernier moment alors que la fin peut être belle en paraissant triste.

Répondre à ce commentaire

Par Zlandicae, il y a 11 mois :

En fait, le meilleur des compromis aurait été de faire de Joe un mentor à plein temps :).
Car, après tout, il avait été excellent dans ce rôle qui ne lui était pourtant pas dévolu et avait surtout compris tout un tas de choses que les Michels n'avaient pas compris :p.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.