Steam fait la chasse aux jeux pour adultes qui contiennent des personnages mineurs ou jeunes

De GomeWars Auteur - Posté le 10 décembre 2018 à 14h50 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Cet été, Steam annonçait réduire sa modération, de manière à accepter plus de jeux sur sa plate-forme. Une initiative saluée par les développeurs, notamment ceux liés à des jeux pour adultes. Toutefois, Steam a souhaité clarifier sa position, en rejetant les jeux sexuels dans lesquels apparaissaient des personnages mineurs ou qui semblent l'être. 

Une prise de position à l'encontre d'un certain contenu

Pour son changement de modération, Steam avait été clair : "les jeux illégaux et les vulgaires trolls ne seront pas acceptés". Plusieurs mois plus tard, la plate-forme de Valve précise ses intentions, sans pour autant l'afficher publiquement. En effet, plusieurs développeurs ont eu la bonne surprise de recevoir des mails les informant que les jeux en attente de validation avaient été refusés. Parmi ces titres, on retrouve des noms comme Cross Love, une romance yaoi, Hello Goodbye, un visual novel qui prend place dans une église catholique ou encore Imolicious, une histoire d'amour entre des frères et sœurs. 

Dans ce mail de refus, Steam assure avoir refusé ou retiré les jeux cités car ils comprenaient une forme "d'exploitation d'enfants". Un terme qui s'explique ici par la présence de personnages jeunes dans des lieux souvent symboles de minorité comme des établissements scolaires et notamment des lycées. Steam est catégorique, les jeux qui comprennent ce genre de contenu, lorsqu'il est à caractère sexuel, "sont bannis et ne peuvent être réutilisés". 

Toutefois, certains développeurs se défendent. Les développeurs du jeu Cross Love, par exemple, indiquent avoir pris du temps supplémentaire pour signaler que les personnages présents dans le jeu étaient majeurs. Ce titre n'aurait "en aucun cas été créé pour attirer un certain type d'audience ou délivrer une forme de contenu". Des indications qui ne semblent pas suffire :

"Ces scènes ne sont pas là pour y être incrustées sans raison. Et, même si elles existent pour attester de l'âge des personnages (au delà du disclaimer au début du jeu qui explique de manière explicite qu'ils ont 18 ans), la véritable raison ici, c'est pour inclure plusieurs thèmes dans l'histoire. Une grosse partie de l'histoire concerne l'acceptation de soi, être confortable avec soi-même, des thèmes similaires à ce que l'on pourrait retrouver dans une histoire d'amour d'un âge similaire, ce qui n'est pas commun dans les jeux yaoi" a indiqué Top Hat à Kotaku via Twitter.

Du côté de l'éditeur de Hello Goodbye, ce dernier assure que le titre et sa publication ont été mal compris. Et pour cause, selon lui, pour la version Steam, le jeu se voulait censuré et n'aurait donc pas compris de contenu sexuel. Les développeurs ont partagé cette méprise sur les réseaux sociaux et ont tenté de contacter Valve, sans succès.  

Même si les développeurs assurent que leurs personnages sont majeurs, ils restent des dessins. Un disclaimer au début du jeu à beau assurer les intentions de ses créateurs, un dessin peut porter à confusion. Dessiner une collégienne et indiquer sa majorité peut tout de même laisser penser le contraire. D'autant plus que, parmi le lot de développeurs, certains peuvent se servir des disclaimers comme de laisser-passer. L'acceptation ou le refus de création sur sa plate-forme demeure dans les mains de Valve. Si l'éditeur décide que ses jeux n'ont pas leur place sur Steam, les développeurs peuvent contester la décision, mais ne peuvent avoir le dernier mot. 

Une erreur ?

Mots-Clés : steamjeu sexueladulterefusdéveloppeurs

Source(s) : Kotaku

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (18)

Par Pourte, il y a 11 mois :

En même temps c'est facile... tu dessines une gamine, tu marques qu'elle a 18 ans et c'est parti...

Répondre à ce commentaire

Par Laurane, il y a 11 mois (en réponse à Pourte):

"En fait c'est une valkyrie qui a 2000 ans"

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 11 mois :

Euuuuh, depuis quand agir d'une certaine façon dans un jeu signifie que tu le feras aussi dans la vie ?
et pas de touche pipi avant d'être majeur, hein les petitous, même entre vous, saaaale !

Répondre à ce commentaire

Par wasteak, il y a 11 mois (en réponse à theliss):

Donc les images/videos pedopornographiques devraient etre autorisés sur internet car si on en regarde ca ne veut aps dire qu'on vas le faire en vrai ?
Réfléchis.

Répondre à ce commentaire

Par unlapin, il y a 11 mois (en réponse à wasteak):

mec je sais pas quel âge ils ont dans le jeu mais je me touchais la nouille certainement avant eux.
Sans compter que la majorité sexuel est à 15ans pour info pas à 18ans

Répondre à ce commentaire

Par wasteak, il y a 11 mois (en réponse à unlapin):

Ca n'a aucun rapport

Répondre à ce commentaire

Par Belzzz, il y a 11 mois :

Commettre des meurtres, des génocides, torturer des animaux etc. etc. dans le monde virtuel, ça ne pose de problème à personne. Mais dès que cela touche à la séduction / sexualité ...

Ce ne sont que des JEUX dans un monde VIRTUEL. On va interdire les films/livres/BD/peintures/sculptures sur le sujet aussi ??

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, le King des incels., il y a 11 mois (en réponse à Belzzz):

Sérieux les gars ?? Vous essayiez vraiment de légitimer la pédo pornographie ?

Répondre à ce commentaire

Par Belzzz, il y a 11 mois (en réponse à Interstellar en 4 leçons, le King des incels.):

Pas du tout.
1) C'est juste le traitement différencié entre violence et sexe. Pourquoi l'interdiction de l'un serait plus légitime que l'autre? Pourquoi GTA V ou Call of Duty, pour ne citer qu'eux, ne subissent pas les foudres de la censure?

2) Les jeux en question ne sont pas des jeux pédo-pornographiques mais des jeux érotico-anime-manga. Ce ne sont pas des viols interactifs de mineurs mais des photos en nuisette de dessins/BD.

3) C'est la tendance conservatrice US Disney & Cie de traitement consensuel de "la chose" qui se répand de partout en occident.

Répondre à ce commentaire

Par unlapin, il y a 11 mois (en réponse à Interstellar en 4 leçons, le King des incels.):

serieux mec ce sont des dessins tu crois vraiment que la vie c'est comme dans les animés ou les dessins animés? Eh bien si c'est ton cas il faut aller te faire soigner!

Répondre à ce commentaire

Par Capello, il y a 11 mois (en réponse à Belzzz):

Et oui la pédophilie, c'est mal. Pas le sexe, tu pourras continuer à trouver des jeux porno, ils veulent juste éviter toute confusion.
Donc ton commentaire est hors sujet, merci quand même d'avoir jouer

Répondre à ce commentaire

Par Flqm, il y a 11 mois (en réponse à Capello):

Non. Belzzz n'est pas hors-sujet.

Bien sûr que la pédophilie c'est mal.
Mais est-ce commettre des actes de violence est bien?

C'est ça dont parle Belzzz: du traitement diffèrent que reçoit la pédophilie (le sexe est de toute façon dans des tas de jeux présent sur Steam) et la violence.

Même si je comprends le problème éthique pour une aussi grande plateforme, et que je pense que si des collégiens est moralement douteux, ça ne devraient pas être le cas avec des personnages lycéens, ce ne sont pas des enfants.

Donc posons le problème ainsi:
Est-ce que une histoire racontant le meurtre de centaines de PNJ au plus gore possible est plus immorale qu'une romance érotique entre lycéens?

Apparemment pour Steam, oui.
L'atomisation d'une ville est en effet moins problématique éthiquement que la situation dans laquelle j'étais au lycée... Et je rappelle aussi que l'âge moyen du premier rapport est avant la majorité (17 ans)...

Peu importe la peur de la "confusion", pour moi, là, on entre dans le domaine de l'absurde en incluant des lycéens.

Répondre à ce commentaire

Par Koy, il y a 11 mois via l'application Hitek :

Un jeux pour adulte avec de la romance yaoi a été refusé, ça ne m'étonne pas, et pour moi c'est la meilleure chose à faire pour ce type de contenu. Ou au pire on les case dans une catégorie "gay" comme sur les sites de boules.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 11 mois (en réponse à Koy):

Nan mais yaoi ou pas c'est pas le problème, le truc c'est qu'il faut que les protagonistes soient majeurs et que ça se voit.

Répondre à ce commentaire

Par coldZou, il y a 11 mois :

Attendez ça veut dire que je prends trois ans de plus pour la taule sans le savoir à chaque fois que je fornique avec ma copine sachant qu'elle a bien 21 ans mais qu'elle en fait encore 15 d'apparence ?

Encore il y a des commentaires intelligents, mais ceux des bobos qui ne supportent pas voir grotesquement dessiné au style manga une paire de roploplos ou un minou, ça pompe l'air à tout le monde.

Si vous ne savez pas faire la différence entre la fiction et la réalité, c'est vous qu'il va falloir surveiller de près.

Répondre à ce commentaire

Par Laurane, il y a 11 mois :

Et Jojo où les gus de 15 ans en font 30, si il y dérive (je dis "si" mais j'en doute pas), ca rentre dans quelle catégorie ?

Répondre à ce commentaire

Par UnBelge, il y a 11 mois :

Il faut faire la différence entre le réel et la fiction.
La pédopornographie avec des vrais enfants c'est interdit et mal car les enfants en souffre (il y a des victimes dans la vraie vie véritable)

Si on l'interdit et mal dans la fiction c'est par principe, au final c'est juste une question de ça (Peut on tout faire, tant que c'est pour du faux ?)

Moi perso, je suis mitigé, je vais pas me scandaliser pour des dessins, mais quand même le fond me dérange :/

Répondre à ce commentaire

Par Madam, il y a 4 mois :

C'EST trop bien

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois