Test Hutopi : un kit rétrogaming complet pour créer sa propre console

De Mickaël Auteur - Posté le 25 avril 2019 à 18h02 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

La marque Hutopi est spécialisée dans les kits Do It Yourself, c’est-à-dire à faire soi-même, et nous allons nous pencher sur le kit rétro Access qui permet de créer sa propre console rétro de salon.

Un design séduisant

Tout d’abord, le boitier inclu dans ce kit est celui de la marque Retroflag, il s’agit en l’occurrence du NESPi Case+, un boitier qui reprend le design de la NES en beaucoup plus petit et qui est très populaire chez les makers.

Lorsqu’on le prend en main, on peut être complètement séduit par sa qualité de finition. On peut même le conseiller à ceux qui ont déjà un Raspberry Pi et qui veulent le transformer en console rétro.

Le Kit comprend aussi 2 manettes qui ressemblent fortement à celles de la SuperNES. On est loin de la qualité du boitier, elles font vraiment cheap et on se demande si elles vont tenir dans le temps. De ce fait, on vous conseillera de vous tourner vers d’autres contrôleurs, comme celui de la Xbox ou ceux de la marque 8bitdo. C’est certainement le plus gros point noir de ce kit. Attention, cela n'est pas rédhibitoire, elles font parfaitement le job.

Le reste du packaging est composé d’une alimentation pour le Raspberry Pi 3B qui est préinstallé dans le boitier, un cordon HDMI, un câble Ethernet, et une carte microSD de 16 GB avec Noobs, le logiciel d’installation pour Raspberry Pi.

Installation simplifiée

Hutopi a simplifié à l’extrême l’installation et la mise en route de la console. Il suffit de brancher les différents câbles, d’y insérer la carte microSD et d’appuyer sur le bouton Power. Le Raspberry Pi lance le logiciel Noobs et se connecte à Internet. Il ne reste plus qu’à sélectionner le système d’exploitation que vous souhaitez. 

Il est tout de même possible d’opter pour d’autres OS rétrogaming, comme Recalbox, Retropie ou encore Batocera et c’est justement ce dernier que l’on a choisi. Il s’agit d’un fork, un dérivé de Recalbox, soutenu par d’anciens membres de la distribution, basé sur Debian.

Comme ses concurrents, il intègre de nombreux émulateurs et a la particularité de fonctionner parfaitement sur la plateforme PC (x86_64) ainsi que d’être compatible depuis un moment avec le Raspberry Pi 3B+. Pour Recalbox, il faudra se tourner vers la version 6.0 DragonBlaze pour le Pi 3B+. Autres avantages pour Batocera, le démarrage est beaucoup plus rapide et l’évolution du projet est vraiment très active.

Pour l’installation de l’OS, il faut simplement se munir de la carte microSD fournie, de l’image de Batocera disponible sur le site officiel et de la flasher via Etcher. La marche à suivre est des plus simples, il suffit de sélectionner l’image Batocera, de sélectionner la carte microSD et de flasher. Rien de plus simple, c’est la même chose que pour Recalbox.

Après avoir installé l’OS sur la carte microSD, vous n’avez plus qu’à l’insérer dans le boitier et à le démarrer. Après avoir récupéré l’adresse IP, il ne vous restera plus qu’à envoyer les BIOS et les ROMS via un explorateur de fichier.

Pour les BIOS et les ROMS, Google est votre ami, il vous donnera des liens vers des FullSet complets qui peuvent peser plus de 128 Go. Autant vous dire qu’il faudra acheter une carte microSD de plus grande capacité. Compter une vingtaine d’euros pour 128 Go.

Un plaisir de retrouver des anciens titres

On démarre notre petite console avec le bouton Power et quelques dizaines de secondes plus tard on se retrouve dans l’interface de Batocera. On sélectionne la plateforme à laquelle on veut jouer ainsi que le titre. Il est toujours possible d’accéder à différentes options pour améliorer l’expérience du jeu, mais si vous avez l’occasion de sortir du placard une vieille TV cathodique, l’expérience sera tout de même meilleure. Il existe des convertisseurs HDMI vers SCART pour un peu moins de 20 euros.

Pas de mauvaise surprise, si votre Batocera ou l’OS que vous aurez installé sur le Raspberry est bien configuré, vous pourrez vous faire plaisir.

On note tout de même un petit point noir qui est physique : le ventilateur du boitier qui émet un bruit incessant. Si vous avez un petit tournevis cruciforme, vous pouvez le débrancher, mais c’est à vos risques et périls puisque ce dernier permet de refroidir le Raspberry.

VERDICT

Si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête à acheter séparément toutes les pièces et les composants pour monter votre console rétro, le kit de chez Hutopi est vraiment parfait. Néanmoins, les manettes n’inspirent pas confiance en comparaison du boitier qui est vraiment bien conçu. Autre petit point noir, la capacité de la carte mémoire qui limitera le nombre de jeux. Il faudra donc faire des choix et le tri dans vos titres. Pour 109 euros, Hutopi vous propose un kit vraiment complet qui vous permettra de retrouver les titres de votre enfance ou de découvrir des hits que vous n’avez pas pu connaitre.

Une erreur ?

Mots-Clés : batocerahutopiRaspberry Pi 3Recalbox

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

bottom_ad

Commentaires (16)

Par Bouli, il y a 4 semaines :

pas mal du tout ce petit kit j'aime bien le concept, j'ai vu aussi un kit Google Home sur le site Hutopi ça peut être cool ça aussi

Répondre à ce commentaire

Par Jacques's Son, il y a 4 semaines via l'application Hitek :

Ne pas mettre les roms/bios sur la carte SD, mais sur un support USB. En cas de crash, cela permet de réinstaller le système sans rien perdre. Il serait très intéressant que vous fassiez un article comparatifs des différents OS de retrogaming

Répondre à ce commentaire

Par Thaar, il y a 3 semaines (en réponse à Jacques's Son):

Je suis d'accord pour ma part c'est :

- Rasp 3B
- boitier Megapi (une tuerie ce boitier)
- Carte SD de 32 ou 64gb (ce qui traine chez vous fera l'affaire) pour installer recalbox dessus
- Dongle bluetooth asus
- Samsung Fit Plus (256Go, USB 3.1)

Pis les manettes (bitdo) : NES30Pro + M30 + deux controller de ma SNES originaux bidouillés avec leur kit bluetooth (dispo US uniquement) => https://shop.8bitdo.com/

Installation hyper simple, et avec le boitier megapi y'a moyen de planquer le dongle bluetooth + la mémoire de 256go à l'arrière du boitier dans le compartiment fermé pour lasser les deux ports usb en façade bien libre, franchement y'a pas à dire ça pète. L'investissement en vaut clairement la peine en tout cas surtout en voyage, ça évite de trimbaler les consoles originales ;)


Répondre à ce commentaire

Par Jacques's Son, il y a 4 semaines via l'application Hitek :

Et pour la manette Xbox 360, elle n'est pas bluetooth, donc il faut acheter un récepteur spécifique pour la faire fonctionner.

Répondre à ce commentaire

Par GiGi, il y a 4 semaines (en réponse à Jacques's Son):

en mode filaire....

Répondre à ce commentaire

Par Jacques's Son, il y a 4 semaines via l'application Hitek :

Enfin, j'ai oublié, le raspberry n'a pas besoin d'être ventilé, des dissipateurs suffisent. Il est overclockable, mais pas suffisamment pour faire tourner correctement tous les jeux N64 ou Dreamcast. L'alarme de température est gérée dans recal octobre, au cas où !

Répondre à ce commentaire

Par Jacques's Son, il y a 4 semaines via l'application Hitek (en réponse à Jacques's Son):

*recalbox

Répondre à ce commentaire

Par Anarion, il y a 4 semaines :

C'est sympa mais une NES avec des manettes de super NES, je trouve pas ça top.
Enfin perso j'ai acheté la version super NES et un raspberry à côté ça m'a couté moins cher que leur kit tout fait, cela dit j'ai dû me débrouiller pour tout installer, là on paie plus cher mais ya presque rien à faire pour pouvoir jouer.

Répondre à ce commentaire

Par Maisouimaisnon, il y a 4 semaines :

C'est pas vraiment un kit DIY d'après moi étant donné qu'on a pas grand chose à faire, mais sympa quand même comme kit ^^
Après le terme DIY englobe tellement de choses que je peux comprendre son utilisation ici

Répondre à ce commentaire

Par geed, il y a 4 semaines :

hmm, installer un Pi dans un boitier dans un NesPi demande ... un tournevis ... fournis dans la boite.

Et vu qu'il faut encore soit même "flasher" sa carte SD pour mettre Recalbox dessus (ou équivalent), la partie la plus "compliquée" du système reste encore à la charge de l'acheteur.

Répondre à ce commentaire

Par minouch, il y a 4 semaines :

un raspberry, un OS retrogaming et tout devient possible !
J'en profite pour partager mon projet réalisé avec mon père (Raspberry PI3B + Recalbox) :

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/…

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/…

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/…

lancez-vous !

Répondre à ce commentaire

Par Jean Michel Brady, il y a 4 semaines :

C'est tellement moche et illégal...

Répondre à ce commentaire

Par Thaar, il y a 3 semaines (en réponse à Jean Michel Brady):

Répondre à ce commentaire

Par 2players.shop, il y a 4 semaines :

Toutes les initiatives pour faire connaitre connaitre le retrogaming sont bonnes à prendre. Les jeux vidéos comme la musique, le cinéma ou la littérature font partie de notre culture et doit à se titre être promue.
Au final ceux qui n'ont pas joué à ces jeux à leur sortie et ceux qui y ont joué et on envie d'y rejouer se retrouvent pour partager le plaisir de partager ensemble ce plaisir simple.

Répondre à ce commentaire

Par garuda, il y a 3 semaines :

Perso,j 'utilise un PC portable d'il y a 5ans avec Hyperspin/mame un cordon VGA et houste!> sur ma TV et le résultat est top!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Rage 2 : l'Apocalypse selon Saint-Cross

Rage 2

Il y a 1 semaine

Note : 7,75
Critique Avengers : Endgame, une suite sympathique, mais qui va diviser (sans spoilers)

Avengers : Endgame

Il y a 4 semaines

Note : 7
Test Huawei P Smart 2019, un smartphone au rapport qualité-prix très intéressant : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei P Smart 2019

Il y a 2 mois

Note : 7,6