Test Synology DS718+ : un NAS puissant avec du transcodage vidéo 4K

De Maxime Auteur - Posté le 7 janvier 2019 à 15h48 dans Informatique

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

À l'heure des nombreux services Cloud, le NAS est encore particulièrement utile pour celui qui souhaite stocker une grande quantité de données, se confectionner une serveur multimédia, travailler à plusieurs ou encore effectuer des sauvegardes facilement et automatiquement sans risque de perdre des données ou des les confier à un tier. Nous avons voulu vérifier ce que vaut le Synology DS718+, un des derniers nés du spécialiste Synology qui propose du transcodage matériel 4K.

Caractéristiques techniques

Le Synology DS718+ est un NAS 2 baies équipé d'un processeur Intel Celeron J3455. Il s'agit d'un processeur quad-core cadencé à 1,5 GHz et pouvant profiter d'un boost à 2,3 GHz ponctuellement. De base, ce NAS propose également 2 Go de mémoire RAM mais il est possible d'ajouter une barrette de RAM de 4 Go pour monter le tout à 6 Go. Il est possible de monter deux disques durs 3.5" ou 2.5" ou encore 2 SSD 2.5" en SATA pour un total de 28 To (ou 2 x 14 To). Il dispose également de deux ports RJ45 pour pouvoir être connecté à deux réseaux différents.

Sur ce marché, le DS718+ propose une configuration plutôt solide qui promet des performances vraiment intéressantes pour un usage intensif. Le constructeur annonce même la possibilité d'effectuer un transcodage matériel 4K, une fonctionnalité que nous allons bien évidemment tester plus bas dans ce test.

Aspect extérieur et pollution sonore

Esthétiquement, le DS718+ n'a rien de très glamour. La plupart du temps, les NAS sont des appareils peu esthétiques puisqu'ils sont rarement destinés à être exposés. Malgré tout, le constructeur propose ici un boîtier métallique avec certaines pièces en plastique. Entièrement noir, il devrait se faire relativement discret dans votre bureau si il n'est pas totalement dissimulé dans un meuble ou une armoire informatique. Véritable point positif, les deux disques durs sont accessibles depuis la façade avant grâce à un système d'éjection verrouillable avec une clé. On note également la disponibilité d'un port USB 3.0 en façade et différentes LED qui indiquent l'état du NAS, des disques et du réseau.

Du côté des dimensions, nous avons à faire à un gabarit assez compact puisque ce DiskStation ne mesure que 157 mm x 103,5 mm x 232 mm pour un poids de 1,74 Kg. Il est donc suffisamment lourd pour être stable et le devient alors encore plus avec deux disques durs à l'intérieur !

Le niveau sonore moyen de l'appareil est de 18,4 dB seulement. Il sait donc se faire discret. Plusieurs modes sont disponibles dans les paramètres du NAS afin de profiter d'un refroidissement optimal, un maximum de calme ou de simplement toujours rester le plus frais possible. En fonction du mode et des tâches effectuées, le ventilateur de 92 mm se montrera plus ou moins bruyant. Dans les fais et après un mois d'utilisation environ dans un bureau, ce Synology sait se faire oublier, d'autant qu'il était équipé de deux SSD durant notre test. Le mode plein régime, par contre, n'est à utiliser que lorsque votre NAS est situé dans une zone écartée, un garage ou pièce informatique par exemple car là, ça souffle !

Choix des disques : On s'écarte quelques instants du test pour rappeler qu'il existe des disques durs spéciaux. Ils sont en général plus silencieux et conçus pour résister aux nombreuses tâches de lecture et écriture des NAS. Ils sont par contre un peu plus chers, donc tout dépend de l'usage que vous faites de votre NAS. Quelques modèles ici : disques durs pour NAS.

Des performances de haut vol mais la 4K, ce n'est pas pour tout de suite !

Le NAS Synology DS718+ profite de deux ports Ethernet qui peuvent être utilisés en agrégation de lien. Ainsi, vous pourrez profiter d'un flux de données bien plus important. En effet, cette technologie permet d'utiliser plusieurs ports réseau comme un seul. Mais ce n'est pas tout, si l'une des deux connexions tombe en panne, la redondance se met en place automatiquement. Vous ne serez plus jamais déconnecté !

Du coup, les débits DS718+ sont vraiment impressionnants et tournent autour de 100Mo/s en fonction de la taille des fichiers transférés en LAN1. Si on connecte un second RJ45 sur le port LAN2, les débits sont sensiblement augmentés, quasiment doublés en lecture comme en écriture.

En ce qui concerne le processeur et la vitesse des tâches effectuées sur le NAS au quotidien, tout est impeccable. Disons que la configuration est largement suffisante pour offrir une navigation confortable dans la plupart des applications proposées mais ce que nous voulions particulièrement vérifier c'est les capacités de ce NAS à proposer du contenu transcodé à la demande dans toutes les résolutions car voici ce que l'on peut lire sur le site du constructeur : 

Prise en charge du transcodage vidéo 4K/1080p en temps réel, le DS718+ est idéal pour centraliser les sauvegardes de données et le contenu multimédia à ultra haute définition.

En gros, sur le papier, le DS718+ est une véritable arme pour faire tourner un serveur DLNA, Plex ou encore pour utiliser confortablement la Video Station de Synology. Dans la réalité, ce n'est pas aussi évidement. Le contenus 720p et 1080p sont gérés de manière assez confortable ainsi, lire des vidéos disponibles sur votre NAS sur un smartphone avec un transcodage vidéo en direct n'est pas un souci. Il est même possible de lancer deux vidéos en simultané en H.264 et H.265. Les choses se compliquent franchement lorsque l'on parle d'Ultra Haute Définition/4K. Il est nécessaire d'être particulièrement vigilant sur la profondeur des couleurs de chaque fichier vidéo pour espérer pouvoir visionner de manière fluide vos films 4K. Au delà de 8bits, le DS718+ commence à avoir du mal à transcoder suffisamment rapidement le fichier pour une lecture fluide. Dans tous les cas, l'avantage du DS718+ réside dans la possibilité d'activer l'accélération matérielle pour le transcodage de vidéos.

En gros, pour la vidéo 4K, le DS718+ n'est pas encore la solution idéale mais on arrive très facilement à imaginer que la prochaine version devrait se révéler bien plus intéressante encore ! Pour les autres résolutions, il faut sérieusement considéré cette solution.

Un OS complet et des applications Synology intéressantes

Synology utilise systématiquement son système maison appelé DiskStation Manager ou DSM pour les intimes. Sur le DS718+, au moment de notre test, nous sommes sur la version DSM 6.2. Ce système d'exploitation est très certainement l'un des meilleurs du moment sur ce marché. Simple d'utilisation, compréhensible, facilement navigable, on trouve facilement et rapidement les fonctions même lorsque l'on débute. Basé sur Linux, DSM vous permet de gérer l'ensemble de votre NAS et même d'accéder au Centre de Paquets afin de pouvoir installer de nombreuses applications.

Un véritable cloud personnel et privé !

DSM 6.2 est un système d'exploitation qui semble avoir pour vocation de permettre aux utilisateurs de se créer un cloud personnel à domicile. Si il y a encore quelques années il était compliqué d'envisager une solution de ce genre, la démocratisation de la fibre optique et de la 4G permet enfin d'accéder à ses fichiers de n'importe où. Et ça, sans avoir recourt à des services extérieurs dont les intentions ne sont pas forcément claires en ce qui concerne les données personnelles. Sur DSM, on retrouve de nombreuses applications qui peuvent remplacer des services très connus que personnellement j'utilise au quotidien comme Dropbox et de nombreux services Google. 

Drive + Office = Google Drive

Par exemple, l'application Drive pré-installée permet de se passer de Google Drive et ainsi pouvoir collaborer sur des documents (Synology Office) avec des contacts, partager des documents avec des amis avec une interface très ressemblante. C'est idéale pour une utilisation personnelle ou une petite entreprise qui ne souhaite pas stocker d'informations confidentielles sur une solution Cloud comme Google ou Dropbox. Il est même possible de gérer le partage de fichiers de différentes manières : lien public, lien privé, utilisateurs du NAS ou non.

Moments = Google Photos

Si vous souhaitez pouvoir retrouver votre bibliothèque de photos partout, Moments vient faire de l'ombre à Google Photos. Consulter et trier ses photos devient simple avec Moments grâce à la possibilité de gérer la bibliothèque de photos avec plusieurs autres utilisateurs. Vous pouvez ainsi vous créer un espace familial pratique avec une interface soignée. Il n'y a pas de fonctions d'édition de photos mais vous pouvez tout de même trier de différentes manières vos photos, de manière automatique par date, ou créer des albums, consulter un lieu, par visages et j'en passe.

Un système de sauvegarde poussé

Un NAS sans la possibilité de sauvegarder tout est n'importe quoi, ça peut beaucoup d'intérêt. C'est pourquoi DSM propose différentes possibilités pour pouvoir sauvegarder son ordinateur, une clé USB ou même un stockage distant. De nombreuses destinations sont proposées afin de ne jamais perdre aucune donnée. Il est également possible de créer des tâches de synchronisation afin de par exemple (dans mon cas), sauvegarde un serveur OVH sur mon NAS. Les utilisateurs Apple peuvent également profiter de l'excellente fonctionnalité Time Machine en créant un répertoire dédié sur lequel n'importe quel Mac pourra se se sauvegarde régulièrement.

Des applications tierces sont disponibles

Point très important pour ces services, des applications smartphones et desktop sont disponibles afin de pouvoir profiter facilement du service de partout. Synology est très au point là dessus et les mises à jour sont nombreuses. J'ai juste un gros regret lorsque j'ai vu que l'application DS Video était très vieillissante sur ma TV Samsung Tizen. Mais apparement, des versions plus récentes existes pour d'autres systèmes : Android TV et tvOS d'Apple.

Vous pouvez aller encore plus loin !

Avec DSM (basé sur Linux), vous pouvez faire ce que bon vous semble, si vous ne trouvez pas d'application correspondant à vos besoins, pas de problème, les applications extérieures sont autorisées et la communauté est très réactive. C'est un véritable plus je trouve. J'ai auparavant pu essayer un NAS Western Digital et j'ai été très déçu de découvrir une interface très fermée où les possibilités étaient très limitées.

Conclusion : pas donné mais peu de défauts !

Après avoir passé quelques semaines avec le DS718+ de Synology, je dois dire que je suis plutôt séduit par cette solution proposée par le constructeur. Sans les disques, ce serveur NAS est actuellement proposé à un peu plus de 430 euros (sans disque), c'est indéniablement un investissement mais qui peut vous préserver de bien des soucis et bien d'autres dépenses. Le DS718+ est rapide, très efficace et évolutif ! Le système d'exploitation est à la portée de tous et la communauté Synology plutôt grande permet de trouver toutes sortes d'informations quand c'est nécessaire. Le transcodage matériel est véritable plus pour celui ou celle qui souhaite se faire un serveur multimédia à domicile mais on regrette que pour la 4K, ce ne soit pas encore très glorieux mais si c'est possible.

On aime : les performances impeccables, la suite logicielle, bonne alternative aux services de Google, transcodage matériel possible, construction solide

On aime moins : le transcodage 4K encore limité, le prix assez élevé (un investissement à faire)

Une erreur ?

Mots-Clés : SynologynastranscodageDS7184KSynology DS718Test

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Goulougoulou, il y a 10 mois :

J'ai un vieux ReadyNas perso et je pensais passer sur un Syno, mais cette histoire de 4K qui n'est pas très bien transcodé ça m'embête un peu quand même... Il existe une alternative sur le marché ?

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 10 mois (en réponse à Goulougoulou):

Pour le moment, mis à part des NAS surpuissant il n'y a pas vraiment de solution je pense. En gros, il faut dépenser beaucoup d'argent pour que ça marche correctement.

Répondre à ce commentaire

Par BobbyJohnsonJR, il y a 10 mois :

Je pige pas bien l’intérêt du transcodage des vidéos 4K...
Quand on a une smart TV 4K ou un smartphone plutôt récent on peut lire une vidéo 4K en natif via un simple partage de fichier (réseau, ou local via média USB/SD).
Ça serait donc pour lire une vidéo 4K sur un vieux smartphone/tablette ou une TV 4K non smart (assez rare, et comment y charger l'appli de Synology dans ce cas?) ou non 4K (pourquoi pas balander du 1080p dans ce cas?).
Quelqu'un peut m'en dire plus svp ?

Répondre à ce commentaire

Par WaBiiZ, il y a 10 mois (en réponse à BobbyJohnsonJR):

Grâce au NAS Syno tu peut stocker tous tes films en 4K dessus en ayant bien sûr l'espace suffisant sur tes disques. Les films en 4K sont très lourds du coup pas forcément possible de mettre sur de petite clé USB ou autre. Grâce à PLEX tu peut regarder tes films n'importe ou sans pour autant te balader avec clé USB/DD ou autre pour matter tes films ^^

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Google Pixel 4 XL : le smartphone référence sous Android

Google Pixel 4 XL

Il y a 15 heures

Test Xiaomi Mi 9T Pro, un smartphone haut de gamme sans concession : fiche technique, prix et date de sortie

Xiaomi Mi 9T Pro

Il y a 16 heures

Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois