Rechercher Annuler

Christopher Nolan : classement ultime des 12 films du réalisateur

De Gaetan Desrois - Posté le 14 avril 2024 à 12h58 dans Cinéma

Alors que son frère Jonathan Nolan (Westworld) vient de faire l'actualité avec la première excellente saison de Fallout sur Amazon Prime Video, il est temps de revenir sur l'impressionnante carrière de Christopher Nolan, récemment récompensé de l'Oscar du meilleur réalisateur. 

Attention : ce top est bien évidemment subjectif ; si vous n'êtes pas d'accord, n'hésitez pas à nous confier (sans insulte) votre top personnel dans l'espace commentaires - nous les lirons avec attention. 

#12 Following (1998)

following

Premier long-métrage de Christopher Nolan, Following porte les germes de toute la filmographie du cinéaste - à la manière du Reservoir Dogs de Quentin Tarantino - au point d'avoir un clin d'oeil plus qu'appuyé à Batman et d'avoir un protagoniste portant le même nom que celui d'Inception. Bien qu'il ne soit pas parfaitement abouti, Following reste impressionnant pour un premier film auto-produit et tourné uniquement les week-ends, à raison de sessions d'un quart d'heure. S'il est moins connu et moins impressionnant que ses longs-métrages à venir, ce premier film 100% britannique est un jalon essentiel de l'un des cinéastes les plus passionnants du cinéma Hollywoodien de ces trente dernières années. 

#11 The Dark Knight Rises (2012)

the dark knight rises

Suite au décès de Heath Leadger, qui interprétait le Joker dans The Dark Knight, Christopher Nolan a été contraint de changer complètement ses plans pour le troisième opus. Cette fois-ci, Bane devient le principal antagoniste du film. Magistralement interprété par l'un des acteurs les plus passionnants de sa génération (Tom Hardy, qui n'a pas encore joué dans le magistral Mad Max : Fury Road), le personnage est peut-être le plus grand atout du long-métrage. Peut-être un poil trop long, le film enchaîne les intrigues et sous-intrigues parfois jusqu'à la nausée. Si certaines séquences d'action sont mémorables (on songe notamment à la scène du stade de football américain), le film peine néanmoins à parfaitement renouer avec l'énergie de The Dark Knight. En dépit de cela, The Dark Knight Rises est une belle conclusion épique à l'une des meilleures trilogies adaptées de comics. 

#10 TENET (2020)

tenet

Sorti en pleine période Covid-19, Tenet est le dernier film que Christopher Nolan a réalisé pour la Warner. Après Dunkerque, qui a divisé le public et la critique, Tenet avait la lourde tâche de renouer avec le succès d'Inception. Le réalisateur a sans doute été trop ambitieux : moins pédagogue que dans son film de braquage onirique, ce nouveau film de SF à concept a perdu de nombreux spectateurs en route. Par ailleurs, le film souffre d'un climax malheureusement un peu brouillon dans son exécution et d'une trop grande froideur émotionnelle. En dépit de tout cela, Tenet n'en demeure pas moins un film d'action et de SF spectaculaire et démesuré, au casting presque impeccable (John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki). L'interprétation de l'antagoniste par Kenneth Branagh paraît somme toute assez caricaturale.

#9 Dunkerque (2017)

Dunkerque

Décrié par certains pour l'image anglo-centrée de l'Opération Dynamo et acclamé par d'autres pour sa mise en scène spectaculaire, Dunkerque est sans doute l'un des films de Christopher Nolan qui ont le plus divisé les fans du cinéaste. En dépit de la froideur émotionnelle de certaines scènes, Dunkerque n'en demeure pas moins un gigantesque film de metteur en scène, certaines des séquences comptant parmi les plus saisissantes de la filmographie de Christopher Nolan. Notons que son homologue américain Quentin Tarantino considère que Dunkerque est l'un des plus grands films des années 2010. 

#8 Batman Begins (2005)

batman begins

Ce premier volet de la trilogie The Dark Knight avait la tâche délicate de raviver l'interêt des fans du Chevalier Noir, dont la patience a été mise à rude épreuve par les dernières itérations du personnage. Inspiré par Batman : Année Un de Frank Miller et Un Long Halloween de Jeph Loeb et Tim Sale, Batman Begins est le premier blockbuster du cinéaste. Plus réaliste et plus humaine que l'ensemble des films autour du Chevalier Noir de Gotham, le long-métrage parvient à saisir la psyché de son protagoniste, et ainsi à devenir une origin story passionnante, dont la principale faiblesse demeure - comme souvent chez Nolan - ses scènes d'action. 

#7 Insomnia (2002)

Insomnia

Injustement sous-estimé, Insomnia est le premier film de studio de Christopher Nolan. Recruté par Steven Soderbergh - qui avait été impressionné par Memento - pour réaliser le remake du film éponyme norvégien d'Erik Skjoldbjærg, Nolan a compris que le point faible de ce film policier était son absence de mystère. Le cinéaste britannique décide alors de reposer toute la machine sur deux éléments : l'atmosphère et la lumière du Grand Nord d'une part - qui sont responsables des insomnies du protagoniste - et son casting, composé de deux légendes hollywoodiennes (Al Pacino et Robin Williams). Le trait de génie de Christopher Nolan réside d'ailleurs dans l'emploi à contre-emploi de Williams, qui malgré sa bonhommie, incarne ici un tueur impénétrable. 

#6 Memento (2000)

memento

Dès son second long-métrage, Christopher Nolan s'impose comme l'un des cinéastes les plus passionnants de son époque. Adaptant une nouvelle de son frère Jonathan Nolan, futur créateur de Westworld et réalisateur de la série Fallout, avec qui il co-écrira certains de ses plus grands films (The Dark KnightInterstellar), Memento relève autant du thriller néo-noir que du film de vengeance et du film à concept. Raconté à l'envers, le film n'est pas seulement un film sur la mémoire fragmentée : il confirme l'importance majeure du temps dans la filmographie du cinéaste, qui en fait presque un objet d'étude. 

#5 Inception (2010)

Sorti deux ans après l'impressionnant The Dark KnightInception est peut-être le blockbuster nolanien le plus généreux. Ce film de braquage au casting multi-étoilé (Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levy, Cillian Murphy, Ellen Page, Marion Cotillard, Ken Watanabe) est devenu un objet pop-culturel à lui tout seul. Nouvelle mesure étalon des gros films à concept pour les deux décennies à venir, Inception est un grand film, mais qui souffre néanmoins d'un défaut majeur : Christopher Nolan semble plus préoccupé par son jeu de poupées russes (mené d'une main de maître) que par l'aspect émotionnel de son film. Mis à part le personnage de Leonardo DiCaprio (formidable, comme d'habitude), ses personnages secondaires sont purement fonctionnels. 

inception

Malgré cela, on retiendra qu'Inception est un monument de la Science-Fiction contemporaine, au concept extrêmement poussé. Si l'Académie des Oscars lui a octroyé quatre récompenses (uniquement techniques), le film a néanmoins remporté trois des plus hautes distinctions de la Science-Fiction : le Prix Hugo du meilleur long-métrage, le Prix Bradbury du meilleur film et le Saturn Award du meilleur film de Science-Fiction. 

#4 Oppenheimer (2023)

Exercice risqué de joindre à un tel classement le dernier long-métrage de Christopher Nolan, sorti il y a quelques mois à peine. Exercice d'autant plus compliqué que ce mastodonte de trois heures (le plus long de la carrière du metteur en scène) est difficile à digérer. Mais reste l'évidence : Oppenheimer est assurément un immense film, sans doute l'un des meilleurs de 2023, et un des plus importants de la carrière de Nolan. Le réalisateur, que l'on a tendance à enfermer dans la case des films à high-concept, nous livre avec ce biopic intense et passionnant son film le plus classique. C'est sans doute ce classicisme qui a convaincu l'Académie des Oscars à récompensé le film de sept statuettes, dont celles du meilleur réalisateur et du meilleur film. Mais si classicisme il y a, il n'est que de façade : Christopher fait toujours du Nolan. Ainsi, le réalisateur continue d'explorer la thématique du temps, avec un montage alterné racontant les événements avant et après l'explosion de la bombe atomique. 

Oppenheimer

Surtout, Oppenheimer est le film de Christopher Nolan le plus pensé en termes de mise en scène. Des illusions du génie, qui a des aperçus intempestifs de la structure atomique, à une scène de sexe avec Florence Pugh soulignant de manière subtile l'étalement de l'intimité du créateur de la Bombe Atomique devant une commission à charge et son épouse, en passant par des mini-prolepses qui ne sont pas sans rappeler l'oeuvre de Terrence Malick, Oppenheimer est un pur objet de cinéma, dans lequel le cinéaste alterne plusieurs genres : film historique, film dramatique, film de procès. Autre coup de génie de Nolan : confier le rôle principal à l'acteur irlandais Cillian Murphy, à qui il avait confié plusieurs rôles secondaires dans le passé dans la trilogie The Dark KnightInception et Dunkerque. L'interprète de Tommy Shelby dans Peaky Blinders brille par son charisme explosif qui ne cache pas une grande vulnérabilité. Le reste du casting est également exceptionnel, avec en tête Robert Downey Jr., qui signe sa meilleure prestation depuis le Zodiac de David Fincher, et Emily Blunt. Enfin, soulignons la bande-originale soignée de Ludwig Göransson, qui participe à transformer Oppenheimer en une grande symphonie en trois mouvements. 

#3 Le Prestige (2006)

Sorti après la baffe Batman Begins, et juste avant l'uppercut The Dark KnightLe Prestige est peut-être le film le plus injustement sous-estimé de Christopher Nolan, alors qu'il mérite amplement sa place sur le podium de ses meilleurs films. Adaptant un roman de l'un des plus grands auteurs de SF britanniques, Christopher Priest (Le futur inverti), Christopher Nolan saisit le prétexte d'une guerre sans merci entre deux prestidigitateurs dans le Londres du début du XXème siècle pour livrer une magnifique réflexion sur le cinéma. (Nous vous renvoyons à l'excellente vidéo YouTube de nos confrères d'Écran Large.)

le prestige

Une réflexion méta d'autant plus importante puisqu'elle conduira le cinéaste à chercher les effets pratiques les plus osés dans ses derniers films, comme faire exploser un vrai avion dans Tenet ou à reproduire l'effet et le souffle de la première bombe nucléaire lors de l'opération Trinity dans Oppenheimer, et ce sans aucun VFX. Pour le reste, Le Prestige brille par son scénario et son montage, Christopher Nolan reproduisant les trois temps d'un tour de magie (l'annonce, le tour, le prestige), trompant ainsi ses spectateurs tout au long du film. Il est appuyé par un casting extrêmement talentueux, composé entre autre de Christian Bale et de Hugh Jackman, au sommet de son art. 

#2 The Dark Knight (2008)

Souvent cité aux coudes à coudes avec Batman Returns de Tim Burton comme le meilleur film DC de l'Histoire, et plus souvent encore, comme le meilleur film de super-héros tout court, The Dark Knight va pourtant bien au-delà du genre auquel on veut trop souvent le cantonner. Bien qu'il soit peuplé de personnages issus de l'écurie DC, le deuxième volet de la trilogie The Dark Knight est avant tout un gigantesque polar, doublé d'un magnifique hommage à Heat, de Michael Mann, et ce dès son ouverture explosive. Christopher et Jonathan Nolan explorent dans ce jeu du chat et la souris où la souris a toujours trois coups d'avance, l'une des thématiques capitale dans la filmographie du cinéaste : celle, souvent bafouée, de l'héroïsme. The Dark Knight questionne avec brio la question de la figure du héros dans le monde post-11 septembre. 

the dark knight

Du reste, au-delà de cette question passionnante, The Dark Knight demeure un objet de cinéma passionnant. D'abord, par son rythme effréné. Le plan du Joker roulant à toute berzingue dans les rues de Gotham, sortant la tête de la voiture comme un chien fou, symbolise à lui seul la frénésie du film. Et comment ne pas évoquer le jeu d'acteur ahurissant du très regretté Heath Ledger, qui signe-là le rôle de sa (trop courte) vie. On ne sait pas si The Dark Knight est le meilleur film Batman. D'autres films peuvent prétendre à ce titre. Mais il demeure, et c'est plus important encore, l'un des meilleurs films d'action des années 2000. 

#1 Interstellar (2014)

Alors que de nombreux critiques ont reproché à Christopher Nolan d'avoir un style froid, où l'émotion passe au second plan, Interstellar est sans aucun doute son film le plus émouvant. Co-écrit avec son frère Jonathan, ce long-métrage dont la durée avoisine les 3 heures a failli être réalisé par le légendaire Steven Spielberg. En plus de saisir l'occasion de rendre un hommage flamboyant au 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, Nolan traite une fois encore de son obsession pour le temps. Mais au-delà de cette thématique scientifique, que le cinéaste a souvent traitée de manière très conceptuelle, Christopher Nolan traite du temps dans son acception la plus humaine, la plus concrète. En effet, Cooper est contraint de devenir le fantôme de ses enfants pour aider sa fille à sauver le monde.

interstellar

De l'obsession temporelle de Nolan découle un autre de ses leitmotivs, beaucoup plus discrets : la relation au père, déjà importante dans la trilogie The Dark Knight, bien évidemment, mais également dans Le Prestige et Inception. Le neuvième film de Christopher Nolan comporte également quelques-uns des plus beaux plans de sa carrière de cinéaste (le vaisseau glissant au-dessus des anneaux de Saturne, ou s'approchant du trou noir Gargantua). Enfin, on ne peut ne pas évoquer la bande-originale de Hans Zimmer, qui est peut-être l'un des joyaux de sa carrière : le thème Coward, avec ses deux lignes musicales composées de noires mais à un tempo différent, souligne comme jamais l'obsession temporelle du réalisateur.

Une erreur ?

Mots-Clés : christopher nolaninceptionOppenheimerinterstellarclassementtopThe Dark Knight

Salut, c'est Gaëtan. Diplômé d'un Master en Langues Modernes, je suis un grand passionné de Culture Pop. J'ai une affection toute particulière pour la culture des années 80/90. Grand lecteur, je suis aussi cinéphage et sérivore (un régime alimentaire des plus équilibrés !). Passionné par le Moyen-Âge, je suis un grand fan de Fantasy. Sinon, j'adore le cinéma coréen, la littérature japonaise, les séries et les comics britanniques. Ah, j'oubliais : pour savoir s'il y a du vent, faut mettre son doigt dans le cul du coq.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Old Yoda, il y a 1 mois :

D'accord avec les deux premiers. Après j'aurais mis Inception, Oppenheimer et Le Prestige.

Répondre à ce commentaire

Par Starcrash, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Totalement d'accord avec ce classement et particulièrement la première place qui reste pour moi le chef d'oeuvre absolu de Nolan.

Répondre à ce commentaire

Par Nolix, il y a 1 mois :

Absolument pas d’accord

Inception est largement devant Oppheneimer qui je pense aura peu de replay value

Tenet est très sous estimé aussi

D’accord pour la première place nonobstant

1 interstellar
2 Inception
3 Batman Dark knight
4 Le Prestige
5 Oppheneimer
6 Tenet
7 Batman Begins
8 Batman Dark Knight rises
9 Memento
10 Insomnia
11 Dunkerque
12 Following

Répondre à ce commentaire

Par Nicobd, il y a 4 semaines :

Bel article, très bien écrit, merci!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.