Rechercher Annuler

Twitch : menaces, violences, agressions sexuelles, la plateforme étend sa politique répressive

De Olivier Ghezal Auteur - Posté le 8 avril 2021 à 14h33 dans High-tech

Après Pornhub, Il semblerait que Twitch soit bien décidé à faire le ménage parmi ses utilisateurs qui ne respectent pas les règles. La bataille est lancée, et la plateforme a déjà commencé à agir, en témoignent cette streameuse qui s'est fait bannir pour avoir offert une récompense trop intime à ses abonnés ou plus récemment, ce streamer banni après avoir été accusé d'agressions sexuelles. Dans un communiqué relayé sur son blog, Twitch a tenu à rassurer ses utilisateurs en détaillant sa nouvelle politique de prévention et de répression. Explications ici. 

Twitch part à la chasse aux utilisateurs frauduleux

Twitch a décidé d'étendre sa politique de modération et de répression, et vient pour cela d'opérer un partenariat avec un cabinet d'avocats tiers afin de mener des investigations sur toutes les menaces, agressions sexuelles et toutes les autres formes de violence et de harcèlement à l'extérieur de la plateforme. Dans un communiqué posté ce mercredi 7 avril sur son blog, Twitch a annoncé cette nouvelle approche, caractérisée par un travail commun avec des professionnels du droit :

Ce partenariat nous permettra de mener des investigations plus poussées et de répondre aux cas de non respect des règles en dehors de la plateforme. Nous avons aussi élargi notre équipe dédiée à l'aspect légal qui est formée à gérer les enquêtes confidentielles et sensibles.

Twitch a aussi donné des exemples d'attitudes qui pourraient faire bannir les streamers sans ménagement - même si elles n'ont pas été dénoncées sur leur plateforme. Parmi celles-ci, nous retrouvons : des actions mortelles ou violentes, des menaces de mort, des activités terroristes, la participation à un groupe propageant la haine, être complice ou auteur de relations sexuelles non consenties ou encore l'exploitation sexuelle d'enfants. En revanche, la plateforme a avoué ne pas avoir pris en compte les formes de harcèlement qui sont pourtant légion sur Internet. Elle a également apporté également des précisions sur son mode opératoire :

Dans la plupart des cas, cela implique un lien direct vers un message public ou du contenu directement mis en ligne par l'utilisateur ou l'utilisatrice en question. […] Nous envisagerons en outre d'avoir recours aux forces de l'ordre en vue d'évaluer le bien-fondé des accusations et des preuves.

l'intimité des fautifs protégée

Twitch précise également que seuls les streamers et les personnes concernées par les attitudes non respectueuses seront informées des sanctions prises à leur égard. Elle a également mis à disposition de tous un email destiné à recevoir des signalements d'attitudes suspectes en dehors de la plateforme - OSIT@twitch.tv - où, là encore, la confidentialité sera de mise.

ne pas répéter les mêmes erreurs

Par le passé, Twitch a déjà permis à des streamers extérieurs non respectueux des règles de migrer sur sa plateforme, comme ce fut le cas du Youtuber LeafyIsHere - plus d'informations sur notre article dédié ici. Le problème de cette méthode est qu'elle permet à des utilisateurs ayant commis un acte illégal de recommencer - ce qui n'est en théorie plus le cas maintenant que Twitch dispose des outils pour empêcher ce genre de situations d'arriver à nouveau. Du reste, la plateforme a encore du chemin à faire pour éradiquer définitivement ces comportements toxiques et dangereux, mais il s'agit là d'une première approche qu'il est difficile de blâmer. Espérons qu'elle porte ses fruits !

Une erreur ?

Source(s) : Kotaku

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : twitchComportementsAttitudesillegaldangereuxpolitiquemodérationRépression

Commentaires (4)

Par Luffy, il y a 2 jours :

C'est une bonne chose d'avoir fait ça, mais je doute que cela soit suffisant. Bonne initiative en tout cas !

Répondre à ce commentaire

Par hotr15, il y a 2 jours :

En dehors des streamers, cette initiative touche aussi les utilisateurs de la plateforme ?

Répondre à ce commentaire

Par VideoGames, il y a 2 jours :

hmmm jme tate entre un petit twitch ou un petit pornhub pour voir du téton

Répondre à ce commentaire

Par Frank, il y a 2 jours :

Les concurrents de Twitch se frottent déjà les mains.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.