Rechercher Annuler

Twitter : l'Union Européenne alerte sur ce danger après le rachat d'Elon Musk

De Lucas Mollard - Posté le 27 novembre 2022 à 10h48 dans Insolite

Les dernières nouvelles concernant le réseau social le plus enflammé d'Internet ne sont pas très bonnes. Twitter pourrait risquer gros dans cette histoire, si aucune action n'est faite par Elon Musk dans les prochains mois. L'Union Européenne a récemment publié un rapport constatant la dégradation de la qualité de Twitter.

Twitter : Un réseau social de moins bonne qualité avant Elon Musk ?

Twitter vit-il ses dernières heures ? Certaines personnes l'espèrent, d'autres le redoutent. Le rachat du réseau social s'est fait dans la souffrance, surtout celui des employés ayant été licenciés. Quelques semaines plus tôt, le nouveau patron de Twitter, Elon Musk avait remercié du jour au lendemain près de 50% des employés, soit plus de 3000 personnes. Le retour de flamme s'est fait encore plus violent contre lui, d'une part avec une action en justice pour licenciement abusif (interdiction de licencier du jour au lendemain en Europe sans préavis, par exemple), puis avec un rapport de l'Union Européenne s'inquiétant du fond des messages publiés et modérés sur le réseau social.

Selon le rapport, les contenus haineux seraient moins systématiquement retirés du réseau social, et le temps d'analyse de ces derniers serait également plus long en comparaison avec les années précédentes. Si le rapport a été publié cette semaine, l'enquête s'est faite autour d'avril et mai 2021, donc six mois avant le rachat d'Elon Musk, durant une période de flou, où le milliardaire tentait par tous les moyens de se retirer de la proposition d'achat. On y apprend que sur une période de 24h, seuls 50% des tweets identifiés comme des provocations à la haine et des incitations à la haine sont étudiés, contre 82% en avril-mai 2021. Cela entraîne également une baisse significative du nombre de tweets supprimés. L'année dernière, ce nombre se situait aux environs de 50%. Les chiffres pour 2022 sont plus proches des 45%, avec une précision de l'UE estimant que la tendance devrait continuer de baisser.

Twitter : Elon Musk veut rouvrir les valves de la haine ?

Comme expliqué plus haut, cette étude a été réalisée avant l'arrivée d'Elon Musk au pouvoir chez Twitter. Il sera intéressant d'analyser l'évolution durant le deuxième semestre 2022, mais la qualité des contenus du réseau social risque fortement d'être dégradée. Notamment parce que le milliardaire s'est débarrassé de la totalité des équipes de modération du contenu et de lutte contre la haine en ligne. Il y a donc beaucoup moins de personnel apte à traiter les demandes de suppression actuellement. D'autres enquêtes, comme celle de The Washington Post, révèlent que certains mots considérés comme haineux ou racistes ont connu des pics de popularité depuis le rachat par le patron de Tesla. C'est le cas du mot "nègre", connoté fortement péjorativement qui, dans les 12 heures suivant le rachat de Twitter, a bondi de plus de 500% d'utilisation.

Cela ne va aller que de mal en pis, puisque Twitter a fermé son bureau à Bruxelles cette semaine. Il s'agissait du dernier bureau européen encore actif, et celui-ci avait comme charge de s'assurer du respect des législations européennes par le réseau social. Pour rappel, certains propos haineux proférés sur Internet sont condamnables et préjudiciables. Tout comme Facebook a été condamné aux États-Unis pour son rôle d'influence dans l'élection de Donald Trump (dont le compte Twitter pourrait être réactivé bientôt), Twitter pourrait être condamné si des appels à la haine ou à la violence sont pris au sérieux dans ses lignes, comme cela a failli être le cas lors de l'attaque du Capitole, en janvier 2021. Un événement qui a mené à la fermeture du compte du président sortant Donald Trump.

Reinstate former President Trump

November 19, 2022

Une erreur ?

Mots-Clés : twitterElon MuskmilliardaireDonald TrumpcompteHaineUEUnion européenneDangerrachatréseau social

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Fragilady, il y a 2 mois :

ça fait un peu peur quand même, mais Musk va forcément se rendre compte qu'il risque des procès s'il n'agit pas sur les provocations à la haine.

Répondre à ce commentaire

Par antigone, il y a 2 mois :

Règle: si ça énerve Bruxelles, c'est généralement une bonne nouvelle.

Répondre à ce commentaire

Par Eat the rich, il y a 2 mois (en réponse à antigone):

Ben voyons...le gars deban des racistes, des misogynes et consorts à la pelle et ban des chercheurs sur les comportements fascistes (comme Chad Loder, dont les travaux de recherche ont été utilisés par le comité enquêtant sur la tentative de coup d'état du 6 janvier 2021 )...mais t'as raison, si ça énerve à Bruxelles c'est que ça doit être une bonne nouvelle. Circulez, y a rien à voir !

Répondre à ce commentaire

Par melti, il y a 2 mois :

"Haineux" avec d'énormes guillemets hein. Juste tweeter "seules les femmes ont leurs règles" était considéré comme haineux et pouvait te faire ban avant que Musk rachète. Je suis pas fan du bonhomme, mais l'UE a plus l'air de faire de l'urticaire à l'idée de moins contrôler ce qui se passe sur les réseaux qu'elle a l'air de soucier des contenus réellement haineux.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.