Rechercher Annuler

Ubisoft : juste avant l'annonce du prochain Assassin's Creed, l'éditeur prend une décision drastique

De Guillaume Chagot - Posté le 7 septembre 2022 à 11h34 dans Jeux vidéo

Voilà plusieurs années maintenant qu'Ubisoft peine à redorer son blason. Jeux à la qualité parfois justifiable, vague d'accusations de harcèlement sexuel et de sexisme durant l'été 2020, suivie d'inactions de la part des dirigeants, les polémiques s'enchaînent, quand les résultats financiers sont en baisse. Son action en bourse, quant à elle, ne cesse de dégringoler depuis son plus haut taux de juillet 2018 et une remontée en 2020. Face à ses problèmes, Ubisoft se tourne vers la Chine. 

une décision nécessaire

Riot Games, Funcom, Supercell, Grinding Gear Games, Epic Games, Dontnod Entertainment, Frontier, Activision Blizzard, Ubisoft, et bien d'autres, Tencent a investi dans de nombreux grands noms du jeu vidéo depuis plusieurs années maintenant. Le géant chinois n'est autre que la société de jeux vidéo la plus importante du globe, alors que son nom n'est pas forcément encore très évocateur en Occident. Depuis 2017, Tencent possède 5 % des parts d'Ubisoft. 

Voilà plusieurs années maintenant que des rumeurs de rachats entourent l'éditeur français. Plus tôt dans l'année, ces rumeurs s'étaient intensifiées avec des témoignages de sources proches d'Ubisoft laissant entendre que l'éditeur s'était rapproché de fonds d'investissements en vue d'un potentiel rachat, malgré la ferme intention des frères Guillemot de rester capitaines du navire. Malgré tout, le fleuron du jeu vidéo français doit se tourner vers des sources extérieures pour remplir ses caisses. 

Et à ce jeu-là, Tencent a su répondre présent. Dans un communiqué de presse publié ce mardi 6 septembre 2022, Ubisoft a annoncé la prise de participation minoritaire passive de Tencent dans Guillemot Brothers Limited, la holding familiale.

"L’élargissement du concert avec Tencent renforce l’ancrage de l’actionnariat de référence d’Ubisoft autour de ses fondateurs et lui offre une stabilité essentielle pour son développement à long terme." explique Yves Guillemot, Président Directeur Général d’Ubisoft. "Dans un contexte où les plateformes et les modèles économiques convergent, cette opération, qui valide notre stratégie et met en évidence la forte valeur intrinsèque des actifs que nous avons bâtis sur le long terme, est une excellente nouvelle pour nos équipes, joueurs et actionnaires. Tencent est en effet un partenaire-actionnaire de référence pour de nombreux leaders, qui ont créé parmi les jeux les plus exceptionnels de l’industrie. Cette opération nous conforte dans notre capacité à créer une forte valeur sur les prochaines années."

Comme le détail le communiqué de presse, Tencent s'offre une participation à hauteur de 49,9 % du capital de Guillemot Brothers Limited, ainsi que 5 % des droits de vote. L'investissement n'est donc pas, à proprement parlé, dans Ubisoft. Un investissement qui s'élève à 300 millions d'euros, avec 200 millions d'euros d'acquisition de titres et 100 millions d'euros d’augmentation de capital. Un prêt long-terme a également été accordé à Guillemot Brothers Limited, lui permettant de "refinancer sa dette et d’apporter des ressources financières supplémentaires utilisables pour monter au capital d’Ubisoft". 

Face à cette avancée de Tencent, Ubisoft a souhaité se montrer prudent, en imposant évidemment des conditions. Ainsi, le "concert familial élargit à Tencent" aura "la possibilité d'augmenter sa participation jusqu'à 29,9% du capital ou des droits de vote d'Ubisoft" quand Tencent est autorisé à augmenter sa participation dans Ubisoft de 4,5 % à 9,99 % du capital et des droits de vote. Clause supplémentaire : "Tencent ne pourra vendre ses actions Ubisoft avant 5 ans (et au-delà fera bénéficier la famille Guillemot d’un droit de priorité) et ne pourra augmenter sa participation dans Ubisoft au-delà de 9,99% du capital et des droits de vote d’Ubisoft avant 8 ans". 

Ubisoft se permet de mettre les choses au clair : "la gouvernance d’Ubisoft est préservée à l’identique et Tencent n’aura aucun droit de veto opérationnel". Un moyen pour les frères Guillemot d'assurer la pérennité de leur main mise sur Ubisoft, en offrant à Tencent l'opportunité de se présenter comme un allié fidèle. Serein pour les prochaines années, Ubisoft offre tout de même la possibilité au géant chinois de devenir son actionnaire principal dans un futur proche. Reste à savoir si Tencent saisira cette perche tendue. Un rapprochement qui "porte sur le développement sur mobile de titres tirés de plusieurs franchises majeures d’Ubisoft et sur le lancement sur le territoire Chinois de plusieurs titres PC d’Ubisoft". 

le futur d'ubisoft ce samedi

Quoiqu'il en soit, les projets doivent désormais s'enchaîner pour Ubisoft, dont l'Ubisoft Forward, la conférence attendue de l'éditeur, se tiendra ce samedi 10 septembre à 21h, heure française. Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope, Skull and Bones, conférence spéciale Assassin's Creed, Brawlhalla, For Honor, The Crew 2, Anno 1800, les annonces ont été teasées par Ubisoft, qui doit certainement miser sur l'annonce du futur de sa franchise phare d'assassins. 

Une erreur ?

Mots-Clés : tencentubisoftcapitalGuillemotfrèresjeuUbisoft ForwardChine

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Yoplay, il y a 3 mois :

En même temps si ils arrêtaient de faire des jeux claqués au sol, ils seraient pas en manque de thunes

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.