Unfriended: Dark Web, 3 bonnes raisons d'aller voir le film

De GomeWars Auteur - Posté le 24 décembre 2018 à 9h30 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce 26 décembre 2018 sort Unfriended: Dark Web, le nouveau film d'horreur de Stephen Susco. Le réalisateur américain délivre ici une œuvre horrifique à souhait qui s'éloigne des genres fantastiques retrouvés dans des sagas comme Conjuring ou Ça, pour se concentrer sur une réalité pour le moins traumatisante. Un film qui mérite d'être visionné et ce, pour trois bonnes raisons. Mais avant ça, place à la bande-annonce. 

1) parce que la réalité y est mise à l'honneur

Exit les monstres, les esprits et autres spectres, Unfriended: Dark Web effraie par la réalité de ses événements. Et pour cause, le scénario reste simpliste, un homme ramène chez lui un ordinateur traînant dans le carton des objets trouvés depuis des semaines et décide d'en inspecter les fichiers. Bien décidé à cliquer partout, il met le doigt sur des fichiers intrigants, mais dérangeants avec, entre autres, des vidéos. Toutes les scènes semblent provenir d'écrans d'ordinateurs et de conversations à plusieurs, utilisant des logiciels connus de tous comme le mythique Skype.

Les personnages ne semblent pas quitter leur domicile, le mystérieux agresseur les attaquant dans l'endroit dans lequel ils se sentent le plus en sécurité. Une corde de plus à ajouter à l'arc de Unfriended: Dark Web, dont l'ambiance tient à procurer un sentiment de gêne, recherché par beaucoup. Ce film pourrait arriver à n'importe qui, même si l'histoire est, évidemment romancée, et c'est ce qui rend la chose troublante.

2) parce que le dark web est un monde osbcur, mais intéressant

Partie emplie de mystères d'Internet, le dark web est inaccessible pour la plupart des internautes. Pour parvenir à y naviguer, il faut obligatoirement passer par des logiciels spécifiques comme Freenet, I2P ou l'emblématique Tor. Les utilisateurs du darknet sont tous anonymes et il est très compliqué de remonter l'identité des internautes qui s'y trouvent. Un lieu parfait pour des conversations douteuses et, évidemment, des trafics illégaux. Drogues, armes, animaux, sexe et pornographie, des domaines de prédilection pour lesquels l'anonymat va de paire. 

Le Dark Net, parfois confondu avec le Deep Web, est un lieu qui soulève toujours de nombreuses questions. Il intrigue autant qu'il effraie. Un monde obscur, bien connu de quelques initiés, mais inconnu du plus grand nombre. Unfriended: Dark Web y révèle quelques facettes. Comme le rappelle la chaîne américaine CNBC, le Dark Web est également un lieu privilégié pour l'achat et/ou la vente d'informations personnelles comme des numéros de comptes bancaires, des numéros de cartes de crédit, des numéros de sécurité sociale ou encore des passeports, des cardes d'identité et même des diplômes. Une partie intrigante d'Internet qu'il est possible de retrouver en partie dans Unfriended: Dark Web

3) Parce que le film est une suite non-directe de Unfriended (2014)

En 2014 sortait Unfriended, un film bien noté dans son ensemble qui a engrangé plus de 64 millions de dollars au box-office mondial. Ce film, réalisé par Leo Gabriadze, va avoir le droit à une suite dès ce 26 décembre. Et même si Unfriended: Dark Web n'est pas la suite directe du film original, l'esprit de la franchise est resté. Autrement dit, si vous avez aimé Unfriended, vous devriez également aimer Unfriended: Dark Web ! Les personnages, le lieu et l'histoire changent, mais la réalisation se cantonne au même genre et utilise des écrans d'ordinateurs et se sert de Skype pour faire le lien entre les différents protagonistes. Un procédé qui a fait ses preuves et dont le réalisme a de quoi procurer quelques frayeurs. Les jumpscares sont également au rendez-vous, histoire de régaler les amoureux du genre. 

Article sponsorisé 

Une erreur ?

Mots-Clés : Unfriended: Dark Webbonnes raisonsfilmLeo GabriadzeordinateurskypehorreurCinema

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par Billy, il y a 4 semaines :

Heu... Un coup à se faire dessus ça non ?

Répondre à ce commentaire

Par De passage, il y a 4 semaines (en réponse à Billy):

Personnellement, il est moins bon que le premier et de loin. Il ne mérite pas de le voir au cinéma. Plutôt chez soi en streaming

Répondre à ce commentaire

Par Anonyme, il y a 4 semaines (en réponse à De passage):

Perso, je trouve qu'il est bien mieux maitrisé que le 1er. L'intrigue est plus efficace, le concept est bien plus intéressant ici, on sent que le réalisateur a corrigé certaines erreurs du 1er, et maintenant le tout nous semble bien plus réaliste.

Répondre à ce commentaire

Par Paul, il y a 4 semaines :

Bien de préciser que l'article est sponsorisé. En amont voir sur la miniature aurait été plus sincère comme démarche. Mais c'est déjà pas mal

Répondre à ce commentaire

Par Youja, il y a 4 semaines via l'application Hitek :

Bel article sponsorisé
Du vent quoi

Répondre à ce commentaire

Par Blane, il y a 4 semaines :

"Article sponsorisé " ok on est d'accord. Le film est une belle bouse mais faut pas le dire :D

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 4 semaines via l'application Hitek :

On est obligé de subir cette tete dégueulasse de con comme illustration pour l'article ?

Répondre à ce commentaire

Par BaphometShadow, il y a 4 semaines :

:poop:

Répondre à ce commentaire

Par nope!, il y a 4 semaines :

des hackers utilisant un mac ? 0 crédibilité...

Répondre à ce commentaire

Par Jacques's Son, il y a 3 semaines via l'application Hitek (en réponse à nope!):

C'est déjà beaucoup mieux que certains films qui présentent des hackers sous Windows !! Mais c'est vrai qu'a notre époque, ça prend 10 minutes pour installer un distrib linux basique...

Répondre à ce commentaire

Par nope!, il y a 2 semaines (en réponse à Jacques's Son):

Ah ah oui et de nos jours on a plein de petit truc sympa même pour ceux ne s'y connaissant pas spécialement #kali

Répondre à ce commentaire

Par Bfera, il y a 3 semaines :

Bizarre, j'était certain qu'une de ces raisons seraient que vous avez touché un petit cachet pour cet article :/
La transparance média/lecteur n'est plus ce qu'elle était :/ (si elle a déjà éxisté sur hitek)

Répondre à ce commentaire

Par Jeanne, il y a 3 semaines :

Ducoup je voulais savoir si ce film était convenable à voir avec mes parents car ma mère veut aller le voir

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Mutant Year Zero : Road To Eden, un X-COM like qui en a dans le ventre

Mutant Year Zero : Road To Eden

Il y a 3 jours

Note : 8
Test Anker SoundCore Flare : une enceinte Bluetooth 360 degrés

anker SoundCore Flare

Il y a 3 semaines

Note : 8
Test Google Pixel 3 XL, la nouvelle référence Android pour une expérience pure : fiche technique, prix et date de sortie

Google Pixel 3 XL

Il y a 3 semaines

Note : 9,2