Valve supprime 1000 jeux de Steam à cause d'abus de la part de certains éditeurs

De GomeWars Auteur - Posté le 27 novembre 2019 à 11h01 dans Jeux vidéo
163réactions !
8 commentaires

Le Printemps est généralement synonyme de grand ménage dans la culture populaire. Mais Steam n'est pas une firme comme les autres et a attendu la fin de l'automne pour donner un coup de balai sur sa plateforme. Près d'un millier de jeux ont été supprimés, après que leurs éditeurs aient abusé de Steamworks. 

Près d'un millier de jeux supprimés de Steam

Steamworks est décrit comme "un ensemble d'outils et de services destiné à aider les développeurs et les éditeurs à développer leurs jeux et à tirer le meilleur parti de leur distribution sur Steam". Mais ces outils peuvent être victimes d'abus si l'on en croit Valve. Sans prévenir, l'éditeur américain a supprimé près de 1000 jeux de sa plateforme, comme l'indique efficacement Steam Tools. Des titres aux noms peu évocateurs comme Sly Pigs, Run Fairy ou encore Blockz vs Ballz. Une suppression qui a attiré l'attention de plusieurs internautes et médias. 

"Nous avons récemment découvert une poignée de partenaires abusant de certains outils de Steamworks. Nous avons contacté par mail les partenaires concernés." a indiqué un représentant de Valve à PC Gamer.

Parmi ces "partenaires", un nom ressort : Dagestan Technology. Si l'on en croit Alexandra Frock, développeur, une bonne partie des jeux supprimés étaient associés à cet éditeur, bien que ce dernier se soit camouflé sous divers noms d'édition. L'éditeur russe n'a pas été le seul concerné par cette vague de bans. Parmi les autres studios touchés, on retrouve le studio Idalgame, qui estime avoir été victime d'un ban injuste. 

"Je suis tombé face au ban. Je ne pense pas avoir abusé des outils de Steam... J'ai écrit au support. J'espère que tout ceci est erroné." a écrit l'un des développeurs du studio, rapporte Kotaku.

Mais Valve ne semble pas décidé à vouloir faire machine arrière. Dans un mail envoyé à Idalgame, l'éditeur assure "ne plus être intéressé par la distribution d'aucun de leur jeu sur Steam par la suite". Parviendront-ils à obtenir gain de cause ? Rien n'est moins sûr. Valve est resté discret concernant les différents abus mentionnés. Les éditeurs concernés par ces bans auront peut-être le droit à davantage de précision. 

Une erreur ?

Source(s) : PC Gamer Kotaku

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : bansteamménageabusSteamworksvalveoutilsEditeur

Commentaires (8)

Par Billy, il y a 10 mois :

Techniquement ils font ce qu'ils veulent en plus...

Répondre à ce commentaire

Par Auto-Correcteur, il y a 10 mois :

Et c'est quoi ces fameux abus ?
Ah oui vous savez pas car votre source Kotaku n'a pas encore eu l'info ;)
Un petit "Valve n'a pas été plus spécifique concernant ces abus, nous en saurons peut-être davantage dans les jours à venir" n'aurait pas été de refus

Répondre à ce commentaire

Par Jake, il y a 10 mois (en réponse à Auto-Correcteur):

"Valve est resté discret concernant les différents abus mentionnés. Les éditeurs concernés par ces bans auront peut-être le droit à davantage de précision. "
Faut lire l'article en entier dude ! ;)

Répondre à ce commentaire

Par Dirk, il y a 10 mois (en réponse à Jake):

Malheureusement, plus de la moitié des lecteurs de ce site -comme en confirme les upvotes- ne sont pas capable de lire plus qu'une phrase sur quatre surtout quand c'est préciser en conclusion (il faut les comprendre c'est déjà bien trop long!) bien que les articles ici soient très courts et utilise un vocabulaire basique. C'est à se demander ce qu'il vont ici...

Répondre à ce commentaire

Par Gamuran, il y a 10 mois :

Qu'en est-il de mes jeux ? Vais-je être remboursé ? J'y crois pas trop mais dans ce cas. Qu'ai-je en contrepartie ?

Répondre à ce commentaire

Par KapoutMan, il y a 10 mois (en réponse à Gamuran):

En règle générale, le/les sont juste supprimer du magasin, si ils sont présent dans ta bibliothèque, il sont toujours disponible uniquement pour toi.

Après c'est en règle générale... Vu que valve ne donne pas plus de précision.


De plus il ne faut pas oublier que sur steam, les utilisateurs ne POSSEDE jamais les jeux/outils. Valve ce garde le droit de supprimer à tout moment les jeux/outils de la bibliothèque de ses utilisateurs et ceci, pour n'importe quel raisons.
C'est pourquoi le terme "d'achat" sur steam peut prêter à confusions car en réalité et d'après les CGU, c'est plus de la location à durée indéterminé.

Répondre à ce commentaire

Par SlayEx, il y a 10 mois (en réponse à KapoutMan):

ça me fait soulever une question : étant radin (pour les jeux) je les commande via clé cd (kinguin, G2A, etc), c'est même sentence question possession du/des jeux ?

Répondre à ce commentaire

Par arkadiaz, il y a 10 mois (en réponse à SlayEx):

Alors, je ne m'avance pas trop vite. Mais semble-t-il que la chasse aux sorcières pour les clés de jeux acheter sur ce genre de site est visiblement fini. Je pense qu'ils ont compris que vu le nombres de clients achetant les clés là-bas, c'est peine perdu pour eux. MAIS ! Je me répète ! Je ne m'avance pas trop vite, Steam nous réserves toujours des surprises. Pour ma part 60% des jeux que j'ai sur la plateforme, viennent de site de revente à bas prix et je les possèdes toujours tous.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 3 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 4 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 4 mois