Rechercher Annuler

Venom 2 : Andy Serkis s'exprime sur la violence du film

De Lucas Mollard - Posté le 19 septembre 2021 à 12h55 dans Cinéma

Le premier film Venom a été un véritable succès au box-office teinté d'un demi-échec dans le coeur des fans, sauvé par le jeu d'acteur de Tom Hardy. Sa suite, Venom : Let There Be Carnage doit sortir en salle le 20 octobre en France et le 1er octobre aux États-Unis. Si le premier était Pegi-13, cela reste le cas du second volet. Une décision qui ne fait pas plaisir à tous les fans qui redoutent un polissage de l'anti-héros le plus violent de l'univers Marvel.

Venom 2 : cachez ce carnage que je ne saurais voir

Le premier film Venom nous a présenté une aventure unique du symbiote le plus célèbre de Spider-Man. Le film est resté plutôt soft dans la démonstration et l'effusion d'hémoglobine, ou dans la violence du personnage, ayant décidé de s'inspirer d'une version plus gentille du symbiote que celle que les fans connaissent. Avec sa suite, Sony veut installer dans le temps son univers Marvel étendu, sobrement nommé le Sony Pictures Universe of Marvel Characters, dont feront parti par exemple Morbius, Kraven ou la Chatte Noire. Sur ce point-là, seule la sortie en salle de Venom et son accueil au Box-Office nous permettront de savoir comment ce plan se déroulera.

Et en parlant de sortie, on ne l'attend plus vraiment à cause des nombreux retards et décalages, mais la suite de Venom : Let There Be Carnage va débarquer en salles le mois prochain en France. Cependant, la plupart des fans semblent réticents à l'idée de voir un film étiqueté Venom sans la mention R-Rated à côté. Une décision que le réalisateur Andy Serkis, au micro du média IGN, a tenté de défendre bec et ongles, car pour lui, c'était une nécessité et il est possible de représenter Carnage tout en restant dans les clous du Pegi-13 :

On pourrait en faire une version R-Rated, bien sûr qu'on pourrait. On aurait déjà pu le faire avec le dernier film Venom. Mais nous voulions atteindre un plus grand public et il y a certaines règles qu'il faut accepter. Cependant, je pense qu'on a vraiment poussé [Le système Pegi-13] dans ses derniers retranchements avec le danger, l'obscurité, la menace et la pression que représente Carnage. La violence à l'écran peut aller plus loin que l'hémoglobine. Vous pouvez toujours le suggérer, sans mettre beaucoup de sang ou de têtes avalées. La suggestion, laisser l'imagination de l'audience faire le travail peut être tout aussi puissant. Je ne vais pas me détourner de l'obscurité. Le vrai coeur de Carnage en tant que personnage n'a pas été compromis du tout.

Venon : Let There Be Carnage à la hauteur ?

Nous vous parlions dans un précédent article des premières réactions au film Venom 2 : Let There Be Carnage, et surtout de la scène post-crédit, qui serait un possible premier pas pour l'introduction de Venom au sein du MCU... Ou bien du retour du Spider-Man de Tom Holland chez Sony, après la fin du contrat. Vous pouvez retrouver toutes les hypothèses sur cette piste en suivant ce lien. Quoi qu'il en soit, ce Venom s'annonce être un véritable tournant dans le plan que souhaite suivre Marvel et Sony, actuellement en garde alternée de différents personnages Marvel.

Venom 2 devrait se passer plus d'un an après les événements du premier film. Eddie Brock cohabite toujours avec le symbiote et tente de redevenir un journaliste d'investigation en enquêtant sur le tueur en série Cletus Kasady, déjà aperçu dans la scène post-générique du premier film. Ce dernier sera évidement l'hôte d'un autre symbiote, le fameux Carnage, aka le pire ennemi de Venom dans les comics.

Une erreur ?

Mots-Clés : venomcarnageVenom 2Let There Be Carnager-ratedPegi 13pegi 12filmMarvelSony

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Grançois, il y a 4 semaines :

Carnage j'ai jamais aimé, toujours dans la démesure le bougre. Donc s'ils lui enlèvent le seul point sur lequel il est intéressant, il lui reste quoi ?

Répondre à ce commentaire

Par souleater34, il y a 4 semaines :

Déjà Venom m'avait déçu par sa "gentillesse" (et Tom Hardy me semble-t-il). Je crois que je vais économiser le prix d'un billet (et peut-être plusieurs si Morbius est de la même veine).

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.