Rechercher Annuler

La parenthèse anecdote : Voldemort est-il la métaphore du nazisme ?

De Justin Padawan - Posté le 28 décembre 2016 à 10h56 dans Cinéma

Et si le plus célèbre des mages noirs admettait une ressemblance édifiante avec Adolf Hitler ? "On peut dire ça avec tous les méchants de films" me diriez-vous en notant une simple comparaison manichéenne. Mais en creusant un peu, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom pourrait bel et bien être une allégorie du fascisme allemand, tout comme l’intégralité de la saga serait un message d’espoir à l’encontre des dictatures.

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Preuves à l’appui

Commençons par le commencement et un simple repère temporel. Dans les années 1930, le nazisme explose outre-Rhin et prend le pouvoir d’une Allemagne en reconstruction. En parallèle chez les sorciers, c’est à la même période que Voldemort s’impose comme le leader sombre du monde magique. Tout comme le Führer, ce dernier va répandre l’idée d’eugénisme, comme quoi une race serait supérieure à l’autre. Historiquement, ce sont les juifs, les tziganes ou les homosexuels qui vont être persécutés, mais Hitler va aussi dresser une hiérarchie de "pureté" en plaçant à sa tête les aryens (blonds aux yeux bleus). Voldemort, quant à lui, souligne l’importance des Sangs Purs tout en reniant fermement les Moldus. Ironiquement, le dictateur allemand n’était pas du tout aryen, il était brun aux yeux noirs, tandis que Tom Jedusor avait lui-même un parent Moldu. Certains voient même un lien symbolique entre la croix gammée et la marque des ténèbres. Les deux marquent un sentiment d’appartenance voué à instaurer la peur.

voldemort

On note aussi une certaine volonté de destruction culturelle par la propagande et l’intimidation. Dans les régimes totalitaires de nombreux lieux culturels sont détruits pour faire tomber les symboles démocratiques et libres. Ainsi, dans le quatrième opus, les Mangemorts s’attaquent à la Coupe du Monde de Quidditch qui marque un esprit de gaîté et de joie. La liberté d’expression est, de plus, évidemment anéantie. A l’image de l’autodafé de 1933 qui brûle par milliers des livres juifs, marxistes etc., Voldemort cherche à véhiculer une seule et même croyance. L’opposition est, dans les deux cas, persécutée.  

Une métaphore optimiste

Bien que la comparaison puisse faire froid dans le dos, un message positif se glisse derrière : à la fin de l’histoire, c’est l’opposition qui l’emporte. Evidemment pour y parvenir, des centaines de vies sont gâchées dans des guerres atroces qui gangrènent l’humanité. J.K. Rowling semble ainsi souligner la notion de "résistance" contre la dictature, même si le message reste bien entendu incomparable. Mais si Voldemort est un dictateur, Harry Potter serait un résistant qui, au péril de sa vie, tente de faire tomber le régime totalitaire. 

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Justin

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Mots-Clés : voldemortnazismeHarry Potter

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Avis des internautes sur le film Harry Potter (306)
pic

Dernier avis positif

Par deniaymy@gmail.com, il y a 3 mois

harry potter c'est formidable merci pour cette rediffusion

Sa note :

10
VS
pic

Dernier avis négatif

Par Aninimous, il y a 4 mois

Je t'en merde es pesse de serpentard
# griffondor

Sa note :

2
Tu as vu Harry Potter ? Laisse un avis !

Commentaires (18)

Par jeanLucasec, il y a 5 ans :

C'est évident !

Répondre à ce commentaire

Par Euh, il y a 5 ans :

Euh... non non non et non! Tom est né en 1926 donc comment être dans les plus grands sorciers de ce monde en 1933 (à 7ans, alors qu'il ne sait même pas qu'il est sorcier...)
C'est vrai y a des différences mais il fait adapter dans le temps : Harry est à l'ecole dans les années 1990, pas en 1930 (c'est Voldemort qui y etait à partir de 1937, pendant que Grindelwald etait libre)

Répondre à ce commentaire

Par Nicroz, il y a 5 ans :

Intéressant mais il me semble que dans le monde des sorciers des années 30 c'est Grindelwald et non Voldemort qui est le grand mage noir.

Sinon utiliser les nazis comme socle pour créer les méchants est pas mal utilisé et ça fonctionne bien (cf star wars)

Répondre à ce commentaire

Par Gregutla, il y a 5 ans via l'application Hitek :

petite précision ; hitler n'avait effectivement pas le profil type de "l'Aryen" mais par contre il n'avait pas les yeux noir mais bien bleu...même un bleu très profond d après les dires de certain, qu'il était même dérangent de regarder...

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Quelle vision super originale après que l'on ait déjà dit la même chose à propos de Sauron ou de Freezer. Vive le point Godwin !

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 ans (en réponse à Gégéleroutier):

Grosse erreur d'interprétation,

Pour vulgariser Sauron est un genre d'ange corrompus : c'est un Maia, une divinité de second rang, pervertis par Morgoth le dieu du mal.
Il veut conquérir le monde parce que c'est le mal incarné, c'est dans sa nature de dominé et d'asservir. Il n'a pas vraiment de projet politique et et n'hésite pas à créer une race inférieur : les orques.

Sauron c'est pas Hitler c'est Belzébuth.

Par ailleurs Tolkien a toujours explicitement refusé le parallèle entre la seconde guerre mondial et la guerre de l'anneaux.

Et Freezer n'a aucune obsession pour quelque pureté que ce soit, il suffit de regarder son équipe, le mec est un champion de la diversité. D'ailleurs il gère son empire en patron sans état d'âme et donc sans doctrine politique.

Et quand il traite les Sayen de race inférieur, il a objectivement raison : ces mecs sont juste des bourrins assoiffé de sang, qui ne s'intéressent ni à la culture ni à la technologie ni à rien d'autre qu'à la baston. Freezer a bien fait de les génocider.

Freezer c'est un business man, pas le temps pour des conneries idéologiques.

Enfin j laisserai des expert en Star Wars expliquer en quoi les Sith n'ont absolument rien à voir avec des nazis.

Voldemort, lui, a une vrai obsession pour le sang pur et un projet politique basé sur son idéologie, le parallèle est pertinent.

PS : Gégéleroutier, révises ta définition du point Godwin.

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 5 ans (en réponse à Murge):

Tu t'emballes pour rien et tu n'as pas bien lu ce que j'ai écrit, alors qu'il n'y a qu'une ligne et demi. J'ai simplement dit que l'idée de comparaison d'un méchant avec Hitler ou le nazisme n'était pas originale car on nous l'a déjà servie plusieurs fois par le passé.

Et ce n'est pas parce que les différents auteurs n'ont pas forcément pensé à Hitler que cela va empêcher des lecteurs de voir ce qu'ils veulent voir à leur place parce que :

Loi Godwin : "Plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison avec les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1."

Si tu fais des recherches tu trouveras plein d'articles sur Sauron, Palpatine, Freezer et Voldemort qui traitent déjà de cette même idée. Je ne dis pas qu'ils ont raison, je dis juste que l'idée n'est pas nouvelle.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 ans (en réponse à Gégéleroutier):


Par D3vil, il y a 1 seconde :
Que la comparaison ne soit pas nouvelle ne veut pas dire qu'elle n'est pas pertinente.
Et pour le coup c'est même carrément utile car elle entraîne une meilleure appréhension des œuvres en questions.

Argumenter sur le fait que Sauron, Palpatine et Freezer ne soient pas des nazi mais que Voldememort en soit un permet de mieux comprendre chacun de ces personnages, leur combat et, par opposition, celui des héros.
Le but final étant de tirer la morale de l'histoire.

Enfin, peut-on atteindre le point godwin quand le nazisme est l'objet du débat ?

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 5 ans (en réponse à Murge):

je me fiche complètement de ces interprétations car j'ai arrêté la masturbation intellectuelle il y a longtemps. Je ne prends donc les oeuvres que pour ce qu'elles sont, non pour ce que les autres veulent qu'elles soient.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 ans (en réponse à Gégéleroutier):

J'aime la masturbation intellectuelle, ça me fait plaisir de réfléchir, mais chacun est libre de ne pas le faire après tout.

Plus sérieusement, pour "prendre une oeuvre pour ce qu'elle est" il faut déjà la définir et donc l'interpréter... gare à la surdité.

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 5 ans (en réponse à Murge):

La masturbation intellectuelle n'est pas de la réflexion mais c'est vouloir absolument rechercher des sens cachés, des idées qu'un auteur a soi-disant voulu dire, quand lui-même n'a voulu exprimer que ce qu'il a écrit. L'auteur aura donc beau nier en long, en large et en travers, ces lecteurs savent forcément tout mieux que lui.

Mais chacun fait ce qu'il veut on est bien d'accord.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 ans (en réponse à Gégéleroutier):

Attention à pas trop faire de la masturbation intellectuelle au sujet de la masturbation intellectuelle... (une masturbinseption ?)

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 5 ans (en réponse à Murge):

Tu es déjà à cours d'arguments pour me sortir ça ? Fais gaffe, tu te rapproches dangereusement du point Godwin et là on aura bouclé la boucle. :-)

Répondre à ce commentaire

Par Bigood, il y a 5 ans :

C'est tiré par les cheveux...
Déjà, rien que les dates ne correspondent pas dans l'article pour Voldemort qui a commencé à se démarquer dans les années 50/60.
Il n'est pas comparable à Hitler vu qu'il a toujours été un opposant, et n'a été au pouvoir que durant très peu de temps (Tome 7).
C'est plus un Terroriste en lui-même
Après, il n'y aurait que cette histoire d'origine que vous mentionnez dans l'article... Et encore !

Au contraire, Grindelwald est plus basé sur Adolf Hitler. De nombreuses références comme la proximité terminologique entre la ville de Nuremberg et la prison Nurmengard du mage noir le laisse à penser. Le fait qu'il n'ait jamais pu étendre son pouvoir en Grande-Bretagne ou sa possible peur de Dumbledore fait clairement référence à la résistance du pays face à Hitler pendant la seconde guerre mondiale. De plus, Hitler redoutait Churchill qu'il jugeait comme son principal ennemi. (CF le Wiki HP).

Meme son "slogan" => Pour Le Grand Bien, ressemble aussi à Hitler avec son Espace Vital...

Répondre à ce commentaire

Par Voltress, il y a 5 ans :

Woaaaaaaah vous cherchez loin ! "L'eugénisme c'est mal, le racisme c'est mal" c'est fou
On dirait le scénario de Bioshock Infinite

Répondre à ce commentaire

Par Gogo, il y a 5 ans :

J'ai plus l'impression que Hitler et Voldemort partage la même vision du Talmud sur les goyims. Faites y un tour après traitez moi d'antisemite.
Ce qui sera faux malheureusement.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 ans :

Que la comparaison ne soit pas nouvelle ne veut pas dire qu'elle n'est pas pertinente.
Et pour le coup c'est même carrément utile car elle entraîne une meilleure appréhension des œuvres en questions.

Argumenter sur le fait que Sauron, Palpatine et Freezer ne soient pas des nazi mais que Voldememort en soit un permet de mieux comprendre chacun de ces personnages, leur combat et, par opposition, celui des héros.
Le but final étant de tirer la morale de l'histoire.

Enfin, peut-on atteindre le point godwin quand le nazisme est l'objet du débat ?

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 5 ans (en réponse à Murge):

oops raté

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.