Des Youtubers infiltrent un hangar abandonné de Baïkonour pour filmer des navettes spatiales soviétiques abandonnées

De Dan Auteur - Posté le 10 juillet 2017 à 14h02 dans Insolite

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Voici une vidéo incroyable postée par des Youtubers pour la chaîne Exploring the Unbeaten Path. Ces derniers sont spécialisés dans l'exploration de lieux abandonnés un peu partout sur la planète. Leur dernière vidéo a été réalisée au Kazakhstan, dans le cosmodrome de Baïkonour où ils ont pu filmer deux navettes spatiales russes.

Un héritage de l'ère soviétique

Ces navettes sont les restes du projet spatial soviétique baptisé Bourane qui signifie "tempête de neige" en russe. Le projet Bourane avait pour but de montrer l'incroyable ambition des soviétiques dans l'exploration spatiale en réponse à la navette spatiale de la Nasa. En novembre 1988, après deux orbites terrestres sans équipage, le vaisseau spatial réutilisable a atterri à Baïkonour et même s'il avait un grand avenir devant lui, il ne vola plus jamais car le programme Bourane fut abandonné en 1993.

Ici, nos explorateurs ont réussi à s'infiltrer dans la base russe qui est encore active, mais le hangar dans lequel se trouve les navettes est abandonné. Veillant à ne pas se faire remarquer, les Youtubers sont revenus avec un nombre incroyable de vidéos et des images magnifiques qu'on vous propose de découvrir dans la vidéo ci-dessous.

En 2015, un photographe et explorateur russe, Ralph Mirebs, s'était lui aussi aventuré dans cet hangar abandonné et avait pu capturer des images inédites qu'il nous avait fait partager sur son site Internet.

navette baïkonour

navette baïkonour

navette baïkonour

navette baïkonour

navette baïkonour

Une erreur ?

Mots-Clés : Baïkonourbase russesoviétiqueprogramme Bouranenavette spatiale

Source(s) : ralphmirebs.livejournal.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (22)

Par Hayden, il y a 3 ans :

Incroyable !!! Les vestiges du passé

Répondre à ce commentaire

Par Haleski, il y a 3 ans :

Wow ... c'est impressionnant et ça suscite tellement de curiosité à la fois, l'interdit que l'on t'aime !

Répondre à ce commentaire

Par cinema, il y a 3 ans :

Attention à pas choper le tétanos !

Sinon, avec tout ce métal qui corrode, y a pas moyen de le recycler et d'en faire quelque chose d'utile ?

Répondre à ce commentaire

Par Peo, il y a 3 ans (en réponse à cinema):

Bah c'est assez compliqué. Recycler le métal ça coûte cher, et la situation actuelle de la Russie est qu'ils ne sont pas très versés en écologie, donc pas de pression de ce coté.

Qui plus est, il faut trier tous les métaux entre eux, déterminer les morceaux récupérables, faire appel à des équipes de démantèlement, transporter les métaux... etc

Je pense que l'option la plus viable, c'est de restaurer un peu tout ça (ou pas du tout) et de vendre à des collectionneurs et/ou des musées.

Répondre à ce commentaire

Par Boumbo, il y a 3 ans :

Superbes images, qui suscite admiration mais aussi colère... Que de gachis !
Par contre, à leur place, j'avoue que j'aurais plutôt craint le risque de la radioactivité. A cette époque, ce pays ne voyait que par le nucléaire et ca ne serait pas étonnant que cela ait fait partie du plan de développement de ces navettes. D'ailleurs, le film au moment de la visite de la pièce des réacteurs crépite bizarrement, comme les films d'époque à Tchernobyl... Une pastille d'iode les gars ?

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à Boumbo):

"Nucléaire" ? Ah ! Ces a-techniques...
Sans même parler de nucléaire, aucun risque qu'il y ait une quelconque source radioactive là dedans. Parce que ce n'est ni logique ni efficace.

Bon, allez… à la rigueur il pourrait y avoir des sources Co60 pour contrôler les soudures par gammagraphie, comme dans toutes les industries où on fait de la soudure de luxe. Mais c'est le genre de truc qu'on range précieusement dans sa caisse en plomb après usage. C'est aussi le genre de truc qui peut se revendre au marché noir : s'il y en a eu un jour, il y a longtemps que tout est barré.
À l'extrême rigueur, il pourrait y avoir la micro-pastille de Cs131 des tubes TR qu'on utilisait autrefois dans les radars à impulsion, si tant est qu'il y en ait sur Bourane. Pas de quoi affoler l'environnement.


Je te vois venir… tu as vaguement entendu parler des générateurs isotopiques ou des mini réacteurs sur des sondes spatiales… Mais dis toi que ce genre de solution ne tient la route que pour des missions à la fois
- de trop longue durée pour les générateurs chimiques, et
- trop loin du soleil pour les piles solaires
et Bourane n'entre dans aucun des deux critères.

Donc, pas de risque de radioactivité.

Répondre à ce commentaire

Par Boumbo, il y a 3 ans (en réponse à yuropp):

Merci Yuropp pour ces précisions techniques, je m'incline devant toutes ces connaissances que je n'avais pas...

Mais alors pourquoi la vidéo crépite t-elle ? Un stock de Fizy-Pazzy dans les navettes russes ? :)

Répondre à ce commentaire

Par iwjcg, il y a 3 ans :

Bien plus perfectionnée que la navette US Bourane etait un grand projet . Maintenant regardons la realité ,en 2017 seul le Soyouz permet d'envoyer des equipages vers la station internationale! Korolev le pere du programme spatial Sovietique a été sorti du goulag et a marqué les premieres etapes de la conquéte spatiale! C'etait un grand bonhomme et contrairement a Von Braun il n'avait pas de sang sur les mains .... Ce sont des nazis qui ont donné la lune aux USA .... L'URSS n'avait pas les moyens financiers indispensables et Tchernobyl a ruiné les Soviets ...

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à iwjcg):

"bien plus perfectionnée", c'est difficile à dire. La grosse, grosse différence entre les deux, c'est que la navette US contient les moteurs principaux, qui sont donc réutilisables, alors que Bourane est une espèce de super-Soyouz, qui dépendait totalement de la fusée Energia pour son lancement (donc les moteurs sont perdus). C'est le drame de l'explosion d'Energia aux essais qui a cloué Bourane au sol et rien d'autre.

Quant à comparer les chefs des deux équipes, c'est un peu court… À la fin de la guerre, les différents vainqueurs se sont partagés les connaissances scientifiques allemandes. Là ou elles se trouvent, c'est à dire dans des cerveaux de scientifiques allemands, qui se sont retrouvés plus ou moins embauchés ou prisonniers.
Pour l'espace, le stalinou a récupéré tous les "second couteaux" des équipes Von Braun. Ils ne les ont pas fait fait prisonniers, juste enfermés dans une ville secrète entourée de barbelés (Qui est maintenant sur les cartes, sous le nom de Korolev, au nord de Moscou). Et c'était loin d'être des brèles... Quand à Korolev, faut pas croire qu'on l'a sorti du goulag pour faire des fusées… Nan nan nan. Simplement, on l'a sorti des travaux de force où il était en train de crever et on lui a donné à bouffer. Mais il est resté enfermé. Il a fallu qu'il meure pour que son existence soit officiellement connue. Et son rôle reconnu.
Le principe de l'utilisation des prisonniers de guerre "spéciaux", c'était qu'ils bossent sur des protos, mais que le "vrai matos" soit fait par des russes (il y a eu une sérieuse exception pour le système de défense aérienne de Moscou mais c'est une autre histoire…)

Et coté américain ? Ils ont acheté à prix d'or (au début ils étaient prisonniers ; au début…) les prima donna de l'équipe Von Braun, dont le boss. Et ils ont voulu s'en servir comme les Russes : les allemand font les protos, les ricains font le "vrai". Sauf que… les excellents scientifiques formés et travaillant aux US se sont fait dézinguer par un défectueux nommé Mc Carthy (certains ont fait de la prison !). Et la guéguerre entre services a fait le reste…

Répondre à ce commentaire

Par iwjcg, il y a 3 ans (en réponse à yuropp):

Il faut un peu se renseigner avant d'ecrire n'importe quoi ! Le renegat Korolev est inhumé au mausolée de lenine pres de gagarine ... Et le genie c'est bien lui . les Allemands etaient souvent des criminels recyclés .... Quand a Bourane copie de la navette US elle avait unsysteme de propulsion pour se poser contraireent a son ainée ... Quand a l'interdit de Baikonour c'est des visiteurs qui ont retrouvé le module lunaire soviétique les moteurs utilisé aux USA par un constructeur de fusées sont ceux de la N1 la" Saturne "sovietique retrouvés dans un hangar..J'ai 68 ans et j'ai suivi depuis 1957 la conquéte spatiale en plus il existe de nombreux documents .... Pour savoir si bourane est radio active un Radex remplace bien des commentaires... Bonne journée.

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à iwjcg):

Je maintiens mes informations.
Par contre, je serais curieux de savoir ce qui te conduis à le traiter de "renégat" ? Argumentation rationnelle uniquement, bien entendu…

Et puisque toi aussi tu as vécu cette époque "en direct", tu te souviendras sans nul doute du goût maladif des soviétiques pour le secret. On n'avais jamais le moindre détail technique autre que le niveau "pages scientifiques de Pif le Chien. Korolev ? Personne ne connaissait son existence… Ce qui tranchait avec l'avalanche d'infos (même les mauvaises nouvelles) coté US.
Tu te seras aussi souvenu du nom du dirigeant de l'URSS : Kroutchev. Et non plus staline, calenché depuis plusieurs années déjà (et rapidement suivi par son fidèle Béria, le fils de ce dernier ayant échappé de justesse à la mort). Sous Kroutchev, Korolev n'était plus prisonnier (mais sous le contrôle étroit de la police secrète.). C'est sous Staline qu'ont été créé les "camps pour scientifique", sous le contrôle du goulag (à ce propos, le terme signifie, sous forme condensée, administration des camps"). L'URSS de staline avait déporté tellement de gens pour servir d'esclave à ses grands travaux qu'il manquaient de gens de haut niveau technique "en liberté" (tout est relatif). Dans ces camps, les prisonniers étaient utilisés pour leur compétence, mais restaient enfermés le reste du temps. Ça pourrait se comparait à ce que raconte Primo Levi, "employé" comme chimiste dans un camp de concentration.

Répondre à ce commentaire

Par iwjcg, il y a 3 ans (en réponse à yuropp):

Les sovietiques on deporté des allemands pour recuperer leur savoir ,et apres avoir fa it cela ils les ont reexpediés en allemagne de L'Est . La France a aussi recupéré des savants on travaillé sur Ariane et le moteur viking. Korolev est le moteur de la conquete spatiale Sovietique et sa fusée R7 Isemorka est toujours en service. Il n'a cessé d’être menacé si son travail n'avançait pas. Il l'a fait malgré bien des ennuis (budgétaires , qualité ,delais, echecs) Si son nom a été caché il figure sur des dizaines de clichés d'epoque....Je repete que les americains ont recyclé des SS (von Braun) et le concepteur des scaphandre qui a tué des dizaines de deportés pour ses recherches en haute atmosphere ,basse temperatures et pression) A cause des rivalités entre l'armée et l'air force leur programme a eu des echecs et des retards .... Le Nom de Korolev a été révéle a sa mort et il repose dans le mur du Kremelin a coté de Gagarine (Pesquet a deposé des fleurs devant leurs plaques ... Cette course a limité les conneries de la guerre froide et surement evité des morts .Le KGB n'est pas plus parano que la CIA voila tout.

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à iwjcg):

En faisant abstraction des insultes, tout ceci est plus ou moins exact. Mais pourquoi "renégat" ?

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à iwjcg):

Erratum : "se compareR". Fatigué, le yuropp. Ce que c'est que d'être vieux ;-)

Répondre à ce commentaire

Par moa, il y a 2 ans (en réponse à iwjcg):

Tu dis n'importe quoi, les fusées russes sont aussi tirées du V2 allemand car si les américains ont eu Von Braun, les russes ont eu ses collaborateurs., les moteur des fusées russes sont des copies améliorées des moteur à réaction V2. A par le moteur d'avion (si on peut dire) de Bourane, la navette russe est une pâle copie de l'Entreprise (navette de tests américaine. Recyclage? pardi, rien que dans les composants électroniques, il y a des centaines de Kg d'or pur. (cartes , câbles etc.) des tonnes de cuivre, d'aluminium etc. Quand on veut affirmer des choses sur l'histoire, il faut vérifier ses sources.

Répondre à ce commentaire

Par moa, il y a 2 ans (en réponse à moa):

jé fé des fôtes mé c pa grafe en sette époke ou tou lmonde senfou

Répondre à ce commentaire

Par iwjcg, il y a 2 ans (en réponse à moa):

Le moteur V2 fonctionnait avec de l'alcool plus de l'eau en combustible et le comburant etait de l'oxyge liquide , les sovietiques n'etaient pas aussi avancés en 1945 c'est certain.
La R7 de Korolev missile lourd comportait 20 de ces moteurs sur l'etage de base avec des moteurs dits "verniers pour controler la trajectoire ... Von Braun était tres en avance a la fin de la guerre.
On moteur avait 4 palettes en graphite stabilisée par un gyroscope qui agissaient sur le flux et necessitait un "plancalcul" un ordinateur primitif pour assurer une trajectoire en parabole ... Les USA ont développés des moteurs principaux orientables ,Ariane 5 a innové en utilisant ce systeme sur les tuyeres des deux propulseurs a poudre ... Ce qui a occasionné le crash de la première quand l'ordi a planté ,saturé .... Quand a korolev victime des puges staliniennes il est mort trop tot et je ne suis pas sur que les soviétiques auraient raté la lune avec lui . Les Usa ont eu d’énormes soucis avec le moteur F1 du premier étage. Et un effet "pogo violent au premier vol" L'affaire fut une question de budget! Quand Pesquet est parti c'etait avec la fusée R7 qui a plus de 60 ans et le vaisseau Soyouz qui en a plus de 50 !

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans :

"Ils ont pu s'infiltrer" Tu parles ! Au Kazakhstan, l'autorisation de filmer ne doit pas coûter bien cher. Quelques gardiens à corrompre est c'est parti. Avec un "budget corruption" de quelques centaines de rôts ça devrait le faire.

Au passage, je n'ai pas vu de photo de l'intérieur de la navette (la photo avec de l'instru, c'est une maquette d'aménagement, vu que les "boîtes" sur le coté sont en bois). Pas dit qu'on les ait laissé entrer dedans, les gars tiennent à leur job.

Répondre à ce commentaire

Par moa, il y a 2 ans (en réponse à yuropp):

Exact, il existait des maquettes en bois pour les satellites espions, un peu comme les américains ont fait dans les a
Ardennes belges en 1944 (chars en bois pour tromper les avions de reconnaissance boches)

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 2 ans (en réponse à moa):

Les maquettes pour "tromper l'ennemi", c'est vieux comme la guerre… On m'a dit que l'armée de l'air allemande (en allemand : Luftwaffe) avait fait, en Picardie, tout un aérodrome de chasse "bidon" : faux avions, faux baraquements, fausse Flak… et que les anglais, dument renseignés par un réseau de résistance, ont envoyé quelques avions bombarder la chose avec de fausses bombes (en bois). Si non e vero…
Il y a aussi cette armée entière, fictive, avec ses casernes, ses tanks (gonflables) et son trafic radio, basée en Angleterre sous les ordres de Patton pour faire croire à l'OKW que le débarquement "principal" aurait "bien" lieu dans le Pas de Calais, "comme prévu".

Mais là, ce n'est pas de cela qu'il s'agit… Il ne s'agit pas de tromper qui que ce soit, mais d'éviter de découvrir des erreurs de conception pendant que ça tourne "là haut". Si tu découvre qu'il y a une boîte que tu ne peux pas démonter parce qu'un câble est trop court, ou que la porte des gogues vient cogner sur les boutons du four, le mieux c'est tout de même de s'en rendre compte "au sol", pas vrai ?
Après, on la garde parce que ça peut aussi servir à l'entrainement des cosmonautes, sans mobiliser une "vraie" navette. Voire pour aider un équipage "dans les emm…" à trouver une solution.
Est-ce que tu as vu le film sur Apollo XIII ? (bon, ok, c'est pas jeune et il n'y a même pas de baston). c'est sur ce genre de maquette que les gars de la NASA tentent de trouver des astuces pour sauver l'équipage.

Sinon, pour en revenir à la tromperie, il y a eu (il y a un an ou deux ? ça va si vite…) la rigilade de "l'avion furtif" iranien, entièrement en contreplaqué, avec une instrumentation d'avion d'aéro-club ;-))

Répondre à ce commentaire

Par iwjcg, il y a 2 ans (en réponse à yuropp):

J'ai realisé en 1976 a Toulouse pour le CNES la maquette en bois de Spot 1,depuis j'ai usine diverses pieces de satellite ,sonde venusiene Russe, plateau pour Hotbird 2, Cryostat pour télescope spatial infrarouge ,etc ....Mes petit morceau de metal sont partis aussi vers saturne ....

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 2 ans :

Eh oui… C'était le bon temps (d'ailleurs on était jeune).
N'empêche que les maquettes d'aménagement (ou d'intégration, si les équipements et les câbles sont vrais), c'est hyper-utile pour détecter les bugs de conception. Les faire en bois, c'est pas cher et facile à modifier.
Et je trouve que les supprimer des nouveaux programmes, c'est le type même de "l'économie qui coûte cher".
Cela dit, à l'époque, je faisais de l'instru… Mais dans la décennie suivante, j'ai un peu bossé sur Sarsat (je crois que c'était sur un spot, mais lequel ?)
Souvenirs… ;-)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 2 jours

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 2 jours

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 semaines