Les hikikomoris, ces Japonais qui décident de se couper de la société en vivant reclus dans leur chambre

De Dan - Posté le 15 février 2019 à 11h35

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Née dans les années 90 au Japon, la tendance nommée "hikikomori" ne cesse de prendre de l'ampleur. Derrière ce terme qui signifie "se retrancher", on trouve des jeunes Japonais qui ne présentent aucun signe de maladie mentale, mais qui ont décidé de se couper du monde pour vivre en véritable ermite dans leur chambre, depuis au minimum six mois. Ces derniers n'en sortent que très rarement, uniquement pour se rendre dans la salle de bain pour se laver rapidement ou pour aller faire quelques courses dans le magasin du coin.

Cette tendance est un véritable sujet tabou chez les Japonais. Les familles qui ont un enfant hikikomori sont désemparées. La société considère ces personnes comme des fainéants en raison de leur incapacité à se fondre dans le moule.

Mais ce qui inquiète le gouvernement, c'est que ce phénomène touche des Japonais de plus en plus âgés et le jour où leurs parents viendront à disparaître, ces hikikomoris vont se retrouver livrés à eux-mêmes. Certaines initiatives visent à tenter de les remettre sur les rails pour les aider à reprendre le chemin de la société.

Pourquoi cet isolement social ?

Pour mieux comprendre l'hikikomori, revenons aux causes de ce phénomène. Cette tendance touche principalement les jeunes hommes qui décident donc de rester enfermés dans leur chambre, refusant tout contact avec l'extérieur et même leur famille qui, elle, continue de mener une vie normale. On estime que 70 à 80% des hikikomoris sont des hommes. Des experts pensent que ces chiffres élevés pourraient être expliqués par le manque d'un modèle masculin qui pourrait être lié à un problème de construction de l'identité du jeune homme. Les pères sont souvent absents pour s'investir énormément dans le travail. De plus, la pression économique n'arrange pas les choses. En effet, au Japon, cette pression touche plus les hommes que les femmes car ces derniers se doivent d'assurer la réussite économique de la famille. Par conséquent, les femmes vont avoir plus tendance à rejeter les hommes qui n'arrivent pas à assurer une économie stable.

D'autres pensent au contraire que les hikikomoris sont d'anciens enfants-rois ultra protégés ou ayant subi du harcèlement à l'école ou au travail, les poussant ainsi à l'isolement. Toujours est-il que face à toutes ces attentes et pressions émanant aussi bien de la société que de la famille, certains décident de se couper du monde en assumant un "suicide social".

Les familles désemparées

Du côté des parents, rare sont ceux qui décident de venir en aide à leur enfant devenu hikikomori en les emmenant voir un psy. Cette démarche est encore perçue comme quelque chose de honteux. Souvent, ils espèrent qu'il finira par se rétablir seul. Hélas, cela ne reste qu'illusion.

Dans sa chambre, l'hikikomori passe son temps à lire, à jouer aux jeux vidéo ou encore à surfer sur Internet, qui devient alors son seul lien avec l'extérieur. N'ayant plus aucune ambition ni aucun intérêt dans aucun domaine, il peine à reconnaître qu'il souffre de sa situation. Sa décision de vivre reclus dans sa chambre minuscule est avant tout de ne pas subir le jugement ultra pesant et permanent de la société japonaise. Il fuit sa famille en ne sortant qu'une fois la nuit tombée pour éviter de voir père/mère, frères/sœurs. Certains chercheurs pensent que les hikikomoris se sentent coupables de ne pas parvenir à s'intégrer dans la société qui valorise davantage le groupe que l'individu. Et pourtant, les hikikomoris souhaiteraient être capables de vivre comme tout le monde. Face à cette incapacité, ils perdent alors confiance en eux. Ils s'estiment comme étant des rebus de la société. En revanche, en aucun cas on peut affirmer qu'ils se complaisent dans cette situation.

Le gouvernement Japonais décide d'intervenir

Face à cette tendance tabou, pas évident pour le gouvernement d'estimer le nombre d'hikikomoris dans le pays. Cependant, les autorités pensent qu'il existerait près de 600.000 japonais âgés entre 15 et 39 ans victimes de cet isolement social.

Pendant de nombreuses années, le gouvernement japonais les a négligé. Certaines structures essayent de venir en aide aux familles en tentant de créer des liens avec les hikikomoris, mais elles sont confrontées à leur refus de communication. Cela commence par des échanges de courrier puis, après des mois, voire des années, si cela fonctionne, l'hikikomori va alors accepter d'échanger par téléphone ou d'accueillir le médiateur dans son antre. C'est à partir de là que le processus de réintégration sociale peut s'enclencher. Hélas, plus la période d'isolement a été longue, plus le processus va être complexe.

Les hikikomoris peuvent également se tenir informer par le biais de magazines qui leur sont spécialement dédiés. Ces revues, écrites par eux-mêmes ou par d'anciens hikikomoris, peuvent être un moyen de se rapprocher du monde extérieur. Enfin, des rencontres entre hikikomoris sont également organisées par des associations où ces derniers peuvent compter sur le soutien de psychologues ou psychiatres.

Face au vieillissement des hikikomoris, les autorités japonaises ont donc pris la décision d'intervenir. Le ministère de la Santé a débloqué un budget en 2010 pour leur venir en aide. L'an passé, ce sont 20 millions d'euros qui ont été alloués pour tenter de faire sortir les hikikomoris de leur isolement, les accompagner à réintégrer la société en leur trouvant un travail adapté et également de leur proposer un environnement qui les accepte et changer le regard que les Japonais peuvent avoir vis à vis d'eux.

De plus, une enquête nationale inédite a été lancée et s'intéresse aux hikikomoris de 40 à 59 ans. A l'heure actuelle, face au manque de précisions sur le sujet, peu de solutions peuvent être envisagées pour les sortir de cet isolement.

Si la tendance est née au Japon, désormais, elle ne se cantonne plus à ce seul pays. En effet, le syndrome dépasse les frontières nippones. Des adolescents et jeunes adultes, aux Etats-Unis ou en Europe, qui sont confrontés à un mal-être, à des difficultés scolaires ou dans le monde du travail, à l'addiction aux jeux vidéo ou à Internet, décident de s'isoler. Cela reste bien évidemment dans des proportions moins importantes qu'au Japon.

Une erreur ?

Mots-Clés : hikikomorisJaponisolementchambrephénomènetendancereclus

Source(s) : nautiljon.comneonmag.frfrance24.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (39)

Par Alex, il y a 1 mois :

Et vu comment ça se passe dans le monde, ça risque de s'aggraver cette tendance je pense ...

Répondre à ce commentaire

Par Wuzy596, il y a 1 mois :

Un bon coup de pied au c*l et on coupe les vivres si il se bouge pas, voilà bonne journée.

Répondre à ce commentaire

Par Lulu, il y a 1 mois (en réponse à Wuzy596):

Tu savais que les coups de pieds au cul n'aident pas tout le monde ? T'en es conscient ?

Répondre à ce commentaire

Par La Vie, il y a 1 mois (en réponse à Lulu):

Une bonne paire de baffe alors, il faut leur remettre les pieds sur Terre.

Répondre à ce commentaire

Par Yserias, il y a 3 semaines (en réponse à Lulu):

Il aime bien se faire taper le derch ça le motivé...

Répondre à ce commentaire

Par Box, il y a 1 mois (en réponse à Wuzy596):

Attention: Neet =/= Hikikomori

Vu comment l'ère virtuelle avance, il n'est pas forcément nécessaire d'aller au travail. Le tout c'est de le faire.
Donc, oui, certains travaillent.
On trouve même quelques entreprises spécialisés qui visent particulièrement les hikikomori, vu que certains sont très diplômes.
Car non, ce ne sont pas tous des types qui passent leur temps à lire, à jouer aux jeux vidéo ou encore à surfer sur Internet...

Merci Hitek pour votre dur travail. Bordel, même vos propres sources vous contredisent sur des tas de points ! Quel intérêt de faire un tel article si vous simplifiez tout et déformez la réalité?

Répondre à ce commentaire

Par Transmetropolitan/Spider Jérusalem, il y a 1 mois (en réponse à Wuzy596):

Aaaaah... Le bon vieux " je comprends pas pourquoi les dépressifs sortent pas s'amuser !"

Capacité d'analyse niveau zéro.

Répondre à ce commentaire

Par Danstarace, il y a 1 mois (en réponse à Wuzy596):

Bien dit!! Les ptites fiottes d'aujourd'hui vont venir nous faire la morale

Répondre à ce commentaire

Par ???, il y a 3 semaines (en réponse à Wuzy596):

Quel sagesse ! Quel clairvoyance !

Vous avez des problèmes de santé, des problèmes d'amour ou des difficultés a vous sociabilisé ou des problèmes psychologique ?
Ne vous en faite plus Wuzy596 à la solution , cette expert de la médecine traditionnelle a développer son art au plus haut niveau ,nommé par lui même : "le bon gros coup d'pied dans l'cul".
Grace à sa maîtrise du bon gros coup d'pied dans l'cul , Wuzy596 a put soigner des milliers de personnes dans le monde :

Jeanette 43 ans témoigne :
-Après avoir subit un accident mon fils est devenue tétraplégique et refusé d'aller travailler. J'ai dù m'occuper de ce bon a rien pendant 3 ans ! Mais grâce a Wuzy et a son gros coup d'pied dans l'cul mon fils et retourner travailler sur le chantier .
Malheureusement il est mort 3 mois après , il a glisser avec sa chaise de l’échafaud et est mort sur l'coup mais grace a Wuzy il aura put vivre sa vie pleinement ce peu de temps!

Robert 52 ans a lui aussi été témoins des miracles du coup de pied dans l'cul de maître Wuzy:
-Bah j'vais mon copain d'chasse , ben il est d'venue aveugle t'vois . Un problème a la rétine ou ché pas quoi .
D'coup y r'fusé d'sortir nous voir et d'vnir chasser avec nous ce con ! Du coup j'ai appeler maître Wuzy et grâce a son coup de pied dans l'cul bah mon copain il est r'vnue chasser avec nous. On a bien rigolé les premières semaine ! malheureusement il a finis par tiré sur Roger par inadvertance et il est en prison d'coup maintenant !


Vous aussi grâce a maître Wuzy vous pouvez remettre vos proches dans le droit chemin , n'attendez plus contacter maître Wuzy dès maintenant !

Si malheureusement vous vivez dans le pays des caribous et du sirop d'érable ,ne vous enfaîte pas ! Maitre Wuzy a sortie son nouveau livre pour vous apprendre l'art du "bon gros coup d'pied dans l'cul" , j'ai nommé "le bon gros coup d'pied dans l'cul pour les nuls" avec ce livre vous aussi vous pourrez guérir vos proches grâce a un bon coup d'pied dans l'cul.

Répondre à ce commentaire

Par Bang, il y a 1 mois :

"Derrière ce terme qui signifie "se retrancher", on trouve des jeunes Japonais qui ne présentent aucun signe de maladie mentale, mais qui ont décidé de se couper du monde pour vivre en véritable ermite dans leur chambre"

Ok, ça commence étrangement mal...
"qui ne présentent aucun signe de maladie mentale"



En réalité, les scientifiques ne sont pas vraiment d'accord sur le sujet qui est assez complexe.
Voilà quelques sites si vous êtes intéressé.
https://qz.com/924866/…
://:///www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/…
https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/…
https://apjjf.org/2017/05/Tajan.html


Pour citer quelques passages:

"Hikikomori can refer both to the person and to the condition, but being a hikikomori is not necessarily contingent on a psychiatric diagnosis. According to research by two American psychiatrists in 2010, hikikomori is a “culture-bound syndrome” rather than a “new psychiatric disorder,” but mental health professionals have in the past evaluated some hikikomori as suffering from anxiety, obsessive-compulsive disorder (OCD), or schizophrenia, among other diagnoses."

"While some differences in the perception of hikikomori do exist, all subjects tended to disagree with the statement, “hikikomori is NOT a disorder”. Regarding the underlying psychiatric disorders of hikikomori, approximately 30% of psychiatrists chose schizophrenia as the most applicable ICD-10 diagnosis for hikikomori, whereas 50% of pediatricians chose neurotic or stress-related disorders."

"the prevalence of multiple mental disorders among the hikikomori population"

"The increasing number of articles on the topic from diverse epistemological background with diverse methodologies have created confusion concerning the definition, the epidemiological scope, and the severity of designated behavioral disorders. "

"30% of psychiatrists answered schizophrenia would be the most applicable psychiatric diagnosis for hikikomori cases whereas half of the pediatricians chose neurotic, stress-related and somatoform disorders which includes anxiety disorders such as social anxiety disorder or adjustment disorder. It should also be noted that both psychiatrists and pediatricians answered that almost one fifth of hikikomori individuals could be diagnosed as having developmental disorders"



Est-ce suffisant comme citations et sources ?
L'article a beaucoup d'autres problèmes, mais je vais m'arrêter à la première phrase...

Répondre à ce commentaire

Par ???, il y a 3 semaines (en réponse à Bang):

Non mais sort pas des donnée de NCBI c'est un site pour scientifique pas pour journaliste c'est bien trop compliqué pour des journalistes :p ils vont avoir la migraine les pauvres

Répondre à ce commentaire

Par Sansvergogne, il y a 1 mois :

BAH SORS

Répondre à ce commentaire

Par Skist, il y a 1 mois (en réponse à Sansvergogne):

T'as peur du vide ? Tu ne veux pas sauter ? BAH SAUTE


Logique niveau 100

Répondre à ce commentaire

Par nukecorp, il y a 1 mois (en réponse à Sansvergogne):

Pas assez de kheys sur ce forum normal

Répondre à ce commentaire

Par C0rx, il y a 1 mois :

En France nous avons les chômeurs !

Répondre à ce commentaire

Par Yolooo, il y a 1 mois (en réponse à C0rx):

En France nous avons le RSA

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 1 mois (en réponse à C0rx):

Plus tous ces fonctionnaires qui font pendant 30 ans un boulot qui ne sert à rien, et encore quand il y en a. Dans les préfectures, les ministères, etc.

Et dire qu'on trie les meilleurs par concours pour les réduire à ça…

Répondre à ce commentaire

Par Pochorletuor, il y a 3 semaines (en réponse à yuropp):

J'ai connu des gens dans le privé tout à fait inutiles. Et des fonctionnaires extrêmement compétents et indispensables. Bref, Monsieur Cliché, go te cultiver !

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 semaines (en réponse à Pochorletuor):

"il y en a des qui"… C'est cela, oui…
Mais "dans le privé" (comme disent les fonctionnaires civils), si on insiste un peu trop, on se fait lourder. Et du coup, sans le boulet du "statut", quand on est "condamné" à un boulot crétin, on est davantage incité à se tirer de là et à *vivre*.

Mais, je n'en disconvient pas, "il y en a des qui"…

Enfin, tu as évité la "tarte à la crème" des profs et des infirmières, c'est déjà ça… (faut dire que les profs et les infirmières à Bercy, faut les chercher…)

Répondre à ce commentaire

Par Defrey, il y a 3 semaines (en réponse à C0rx):

En France, on a bien les gilets jaune alors hein :D

Répondre à ce commentaire

Par Gifith, il y a 1 mois :

"il peine à reconnaître qu'il souffre de sa situation"

Cette phrase m'irrite au plus au point,
ne pas comprendre comment quelqu'un peut-être heureux dans sa situation et de ce fait le déclarer comme souffrant c'est détestable.

Répondre à ce commentaire

Par Kiieron, il y a 1 mois (en réponse à Gifith):

bien d'accord avec toi ! ça me fait penser à je sais plus qui, qui disait un truc du genre "il n'y a pas de plus grande maladie que la normalité dans un monde qui se meurt"

Répondre à ce commentaire

Par pusso-destroyer, il y a 1 mois :

Si le sujet vous interresse je vous recommande chaudement l'anime "welcome to the NHK".
C'est intéressant et a la vu de ce que certains peuvent commenter ca aura aussi un caractere documentaire. ^^

Répondre à ce commentaire

Par Bang, il y a 1 mois (en réponse à pusso-destroyer):

Oui, un superbe anime avec en plus de magnifiques musiques.

Mais il a quand même pas mal de problèmes, notamment sur le fait qu'il fait l'impasse sur pas mal de choses que contient le livre et le manga (drogues, véritable tentative de suicide).
L'ironie veut aussi que l'anime s'ouvre pratiquement avec le protagoniste qui va tranquillement donner son CV. Je continue à me demander si Misaki n'a pas été un obstacle plus qu'autre chose...

Puisque certains parlent de la différence entre Neet et Hikikomori...
Bien qu'il soit un hikikomori, Satou arrive à prendre les transports, aller dans beaucoup de différents lieux dont certains sont ultra bondés (même certaines personnes qui n'ont pas de problèmes au quotidien ne supportent pas ça).
Au final, son vrai problème est effectivement plus d'être un neet qu'un vrai hikikomori.
Le vrai hikikomori de cette série est Torotoro qui essaye de gagner sa vie sans succès avec des jeux vidéos.

Et vu que l'auteur était dans la situation Neet + Hikikomori et ne savait pas comment y remédier, la seule solution à laquelle il arrive à penser se résume justement à couper les vivres.
Il espérait qu'écrire ce livre allait l'aider à guérir. A la place il s'est retrouvé à devenir un neet vivant sur l'argent que le livre lui avait apporté...

Répondre à ce commentaire

Par Le E D'amour, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à pusso-destroyer):

Merci à toi je vais chercher cette animé l article m intéresse beaucoup.

Répondre à ce commentaire

Par Kevin, il y a 1 mois :

Perso je vis comme ça depuis que j'ai 15ans j'en ai 27 maintenant,
En plus de ne jamais sortir des problème de santé ce développe et dans notre société une fois sorti du cadre,c'est impossible de revenir

Donc on se condamne sois même a un exil sans jamais trouvé de solution pour en sortir, même avec de la bonne volonté et on perd confiance en sois avec le temps

Et le regard des autres à ne pas comprendre notre mal être est peut être le plus dur dans cette situation

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 1 mois (en réponse à Kevin):

Il faut croire que tes parents t'aiment. Mais un jour, ils vont mourir. Et ils le savent.
Parent de hikikomori, ça doit être assez déprimant.

Au fait, dans la série "traditions japonaises", il y avait eu des enlèvements d'écolières, par des gars qui les gardaient dans leur chambre, en général juste "pour jouer à la poupée". Certaines sont restée 10 ans, cloitrée dans une chambre de post ado qui interdisait à ses parents d'y entrer…

C'est un bon hobby, pour un hikikomori, non ?

PS: amis hikikomoris, ne faites pas ça, c'est mal. Et puis, pour faire un enlèvement, il faudrait sortir…

Répondre à ce commentaire

Par ???, il y a 3 semaines (en réponse à Kevin):

Je sais que je vais passer pour un connard mais d'un coté tu t'appelle kevin donc bon y a rien d'étonnant :p

Répondre à ce commentaire

Par kaligan, il y a 1 mois :

Les hikikimoris sont un des symptôme d' une société japonaise problématique qui est encrée dans des tradition et des valeurs qui au finale le pénalise.. La pression social est juste énorme. Quand on voit que le taux de suicide chez les jeunes est l' un des plus élève du monde voir des personnes rejeter cette société en s' isolant n' est guère surprenant.
Cela m' énerve quand je vois parfois en commentaire "le japon pays parfait " ou "il faut prendre exemple sur le Japon c' est super exemple"

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à kaligan):

Aussi parce que en France on est incapable de se remettre en question et dès que quelqu'un dit du bien d'un autre pays on a tendance a pointer du doigt ses défauts. Je t'invite à aller au Japon voir comment le monde fonctionne la bas. Bien sûr ce n'est pas parfait mais on est bien lion de la société corrompue qu'est la France.

Répondre à ce commentaire

Par Basugatomarumadeomachikudasai, il y a 1 mois (en réponse à Beniben95):

"Je t'invite à aller au Japon voir comment le monde fonctionne la bas."
Qu'est-ce qu'il te dit qu'il ne le sait pas?
Ce qu'il dit est vrai de toute façon. Et les japonais en sont conscients et essayent de changer les choses.

"Ne bougez pas et tenez la rambarde" voilà ce que tu entends les 3/4 du temps quand tu prends un escalator dans le métro... Tu imagines le reste? Sors pas du rang où on devra te taper (c'est littéralement un proverbe).
Quant à la corruption... Je crois qu'il va falloir que tu te renseignes sur la mafia japonaise et Abe-chan.

Par contre, je ne sais pas si on a vraiment du mal à se remettre en cause en France, vu que ça fait des années qu'on applaudit les "bons élèves de l'Europe" (le modèle scandinave).
C'est plus que changer de système demande du temps, de l'argent et des politiques impopulaires.
Après, c'est plus que normal de penser le pour et le contre. Et par conséquent de regarder les avantages comme les défauts. Il y a du bon et du mauvais partout.

Répondre à ce commentaire

Par kaligan, il y a 1 mois (en réponse à Beniben95):

Je ne mets pas la France sur un piédestal en rabaissant un autre pays, la France comme le Japon à des très mauvaises choses comme de très bonne.
Je ne suis jamais allé au japon faute de moyen, c' est un rêve pour moi depuis toute petite. Cependant j' ai des amis japonais ayant vécu la bas, j' ai même eu dans mes amis un français ayant habité las bas pendant 8 ans. j' essaye d' en apprendre un maximum sur ce pays. Que ça soit le coté social, culturel ou historique, je ne suis clairement pas incollable mais ça me passionne, par contre je ne suis pas une fanatique et je ne défends pas bec et ongle ce pays niant tout défaut
Cependant il n' y a pas besoin d' aller au japon pour connaitre
-Le taux de suicide chez les jeunes,
-Que le Japon à entamé une chute démographique dut à de nombreux problème de société,
-Qu' aujourd'hui les relations sociales sont...plus"compliqué" ( plus en plus de personnes célibataire et vierge, ouverture d' école spécialisé, mariage avec des personnages virtuelle de plus en plus fréquent, fantasme de l' inceste bien plus encrée dans leur société que la notre)
-Un certain laxisme sur la pornographie infantile
-Quand à la corruption, comme dit plus haut le Japon n' en est clairement exempte. ( Boryokudan)
Etc...
J' ai abordé le coté négatif parce que l' on traite dans cette article hikkikomoris qui sont un résultat de quelque chose de négatifs, je ne pense pas qu' ils se renferment uniquement parce que tout vas bien au Japon. Et pour donner un peu de positif ( un tout petit peu ce commentaire est déjà trop long)
-l' honnête japonais est assez extraordinaire
-Ils sont connu pour la propreté des lieu ( a part à halloween)
-Le respect des règles
-Un taux de criminalité relativement bas et des lois plus stricte sur certaine chose
Etc
Je ne dis pas que le Japon est un mauvais pays juste qu' il ne faut pas l' idéalisé mais ça vaut également pour la France et tout les autres pays. Après je dis ça mais si m' a mère ne m' avait pas adopté de mon pays d' origine il y a 26 ans je serai obligatoirement morte de faim

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 semaines (en réponse à kaligan):

"la France comme le Japon à des très mauvaises choses comme de très bonne" : tout à fait d'accord. Et il existe plusieurs français comme il existes plusieurs japonais, et ils ne sont pas tous pareils…

"Ils sont connu pour la propreté des lieu" écris-tu… sauf que je me souviens d'un copain d'école parti visiter le "Japon profond" en train, avec des petit gosses qui venaient le toucher par curiosité (mignon…) et des adultes qui crachaient par terre dans le wagon… Contraste total avec la propreté des grandes villes.
Une autre fois, un pote avait du bosser en coopération avec une équipe de japonais "détachés" en France. Au début, les japonais arrivaient à 8 heures tapantes et bossaient sans lever les yeux jusqu'à midi, quand l'arrivée de français était beaucoup plus … détendue. Sauf qu'au bout de deux mois les japonais s'était vachement "francisés". Comme quoi, les comportements "nationaux", ça va ça vient. Même si, comme disait mon pote, "le choc du retour a du être rude".

Comme dit l'autre, "il y en a des qui…". Je suis sur qu'en cherchant bien, tu trouverais un suisse qui jette ses papiers gras par terre…
Et il est presque impossible de coller une étiquette sur un pays : en général, elle ne tient pas.
Mais je crois que je prêche une convertie…

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 1 mois (en réponse à kaligan):

Au Japon, ils ont le hikikomori. En France, on a le cynisme.
Deux bons substituts au suicide, quand on y pense…
Même si au Japon comme en France, de toute évidence ça ne suffit pas.

Répondre à ce commentaire

Par THan, il y a 3 semaines (en réponse à yuropp):

C'est exactement ça.
Qu'importe comment ça se matérialise, quand une situation nous pèse, il y a une réaction.
L'un et l'autre sont des réactions à un environnement.

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 1 mois :

Le petit frère d'un pote se proclamait hikikomori, jusqu'à ce que je lui coupe le wifi, pour voir.
Top chrono 10 minutes après, il était sur le pas de la porte habillé et lavé pour aller chez des potes... p'tit con.
(ou comment différencier un vrai mal être d'une grosse feignasserie en une leçon)

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 semaines (en réponse à theliss):

Et…

Il parait qu'en Italie,
ceux qui font pipi au lit,
on leur coupe leur wifi
pour en faire des spaghettis

Ilzondéchaporon, etc., etc.

Désolé, c'était vraiment trop tentant…

Répondre à ce commentaire

Par Daffyneko, il y a 3 semaines :

C'est marrant ça me fait grave penser à de la dépression :/

Répondre à ce commentaire

Par Ael, il y a 3 semaines :

Salut la compagnie, on fait un barbeuq de hiki sans m'nviter ? : 3
J'ai vu passer touuuuuuus les journalistes de touuuuuus les magasines, mais il me semble pas avoir vu un de hitek :3
Ael .
Admiun de Hikikomori France :/

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Huawei P Smart 2019, un smartphone au rapport qualité-prix très intéressant : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei P Smart 2019

Il y a 2 semaines

Note : 7,6
Test Sony Xperia XZ3, un design qui évolue dans le bon sens pour le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Sony XZ3

Il y a 2 mois

Note : 8,8
Test Resident Evil 2 : un excellent remake venu d'entre les morts

Resident Evil 2

Il y a 2 mois

Note : 8,75