Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde d'une attaque nucléaire (en ne faisant rien) !

De Dan - Posté le 21 novembre 2019 à 17h45

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant, Stanislav Petrov, il y a 36 ans, ce lieutenant-colonel des forces soviétiques a évité au monde de basculer dans un enfer nucléaire apocalyptique. Et tout ça, en ne faisant rien du tout ! Et pourtant, heureusement qu'il était là !

La guerre froide à son paroxysme

Il existe des héros qui ne ressemblent pas forcément à ce qu'on imagine. C'est le cas de Stanislav Petrov. Tout se déroule dans la nuit du 26 septembre 1983, en pleine guerre froide entre les Etats-Unis et l'URSS. A cette époque, Ronald Reagan, président américain, décide de mettre en place la "guerre des étoiles", un système de défense nucléaire destiné à protéger son pays des éventuelles frappes nucléaires des soviétiques. En parallèle, l'OTAN imagine l'installation de missiles en Allemagne pour pouvoir atteindre Moscou en seulement quelques minutes

De son côté, Iouri Andropov, chef du Kremlin, devient paranoïaque et selon lui, les Américains s'apprêtent à attaquer et le monde risque inéluctablement de sombrer dans une guerre nucléaire.

Moscou a mis en place des bunkers secrets près de Moscou pour surveiller d'éventuelles attaques américaines. C'est à cet endroit que travaille Stanislav Petrov, âgé de 44 ans qui évalue les données d'Oko, le système d'alerte satellite soviétique, et qui doit prévenir ses supérieurs s'il repère un missile se dirigeant vers l'URSS.

C'est justement cette nuit-là, un peu après minuit, qu'une alarme retentir dans le bunker et que l'alerte d'un lancement s'affiche en rouge sur l'écran de contrôle de Petrov.

Rien d'étonnant pour le lieutenant-colonel. La situation est extrêmement tendue : un peu plus tôt, les Soviétiques avaient abattu un avion sud-coréen au-dessus de leur espace aérien faisant 269 victimes parmi lesquelles 60 Américains et un membre du Congrès des Etats-Unis.

Si l'alarme retentit, c'est que le satellite a repéré un missile américain en direction de l'URSS. Mais la procédure prévoit une confirmation visuelle. Problème : la météo nuageuse ne permet pas de repérer le missile. Ou plutôt, les missiles ! En effet, sur le moniteur de Petrov, les USA auraient envoyé 5 missiles nucléaires.

Il sauve le monde en ne faisant rien

Stanislav Petrov n'est pas sûr de devoir avertir sa hiérarchie. Il a un pressentiment. Si le monde doit basculer dans la 3ème guerre Mondiale, déclenchée par les Américains, ces derniers n'auraient pas envoyé seulement cinq missiles.

Lui qui a toujours eu peu de confiance dans les technologies anti-balistiques, décide de ne pas écouter et prendre en compte les informations des machines qui affichent pourtant un degré de certitude le plus élevé. Tout le monde autour de lui attend qu'il délivre l'information à sa hiérarchie et pourtant... Il décide de ne rien faire. Pour lui, ces missiles n'existent pas. Le système est défaillant. Il fait donc le pari de ne rien faire et d'attendre. Vingt longues minutes. Interminables. Espérant avoir fait le bon choix et qu'aucun missile nucléaire n'ait touché l'URSS. Puis... rien. Aucune trace des missiles.

S'il avait averti ses supérieurs, les responsables soviétiques auraient très certainement répliqué sans attendre contre les Etats-Unis et leurs alliés et leur réponse nucléaire ne se serait certainement pas fait attendre. Et c'est ainsi que le monde aurait pu basculer dans une apocalypse.

De retour chez lui après avoir quitté le bunker secret, Stanislav Petrov vide une bouteille de vodka et dort pendant 28 heures. Il ne raconte rien à son épouse. De retour sur son lieu de travail, Petrov sera célébré en héros par ses collègues qui lui offriront une télévision en noir et blanc. 

Les Soviétiques mèneront une enquête pour éclaircir cet incident. Les conclusions montrent une multitude de défaillances. Ce que le système avait détecté comme étant des missiles était en réalité des rayons du soleil. Pour ne pas avoir alerté les responsables coûte que coûte, comme le prévoyait le processus, l'armée distribue des blâmes et garde l'épisode secret. Puis, Petrov part en retraite anticipée avec une maigre pension militaire.

Un vrai héros qui meurt dans l'indifférence générale

Ce ne sera qu'en 1998, après la déclassification de l'affaire, que Stanislav Petrov sera récompensé du prix World Citizen en 2004 et reçu à l'ONU deux ans plus tard. Il sera d'ailleurs mis à l'honneur dans le documentaire Guerre froide : l'homme qui sauva le monde, de Peter Anthony, sorti en 2015 après des années à négocier avec Petrov qui considérait qu'il n'était pas un héros. Et pourtant, c'est bel et bien un héros car son acte de désobéissance aura évité qu'une guerre n'éclate et que les missiles soviétiques détruisent toute la Grande-Bretagne et la moitié de l'Allemagne et de la France ainsi que 30% des villes et des infrastructures américaines.

En septembre 2017, le réalisateur allemand Karl Schumacher, ami de Petrov et qui avait raconté en premier son histoire dans un film dans les années 90, décide de l'appeler pour lui souhaiter son 78ème anniversaire. Au bout du fil, ce n'est pas Stanislav qui répond mais son fils, qui lui apprend que son père est décédé quatre mois plus tôt. Oui, Stanislav Petrov, l'homme qui sauva le monde en ayant rien fait est mort dans l'indifférence générale.

Une erreur ?

Mots-Clés : URSShérosStanislav PetrovSoviétiquesaméricainsguerre froidemissilesguerrenucleaire

Source(s) : twitter.comletemps.chslate.fr

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (8)

Par jeanLucasec, il y a 3 semaines :

Merci mec

Répondre à ce commentaire

Par Ninja, il y a 3 semaines :

Des couilles en acier massif le mec!

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 3 semaines via l'application Hitek :

"Les vrais héros ne portent pas de cape".

Répondre à ce commentaire

Par Qui, il y a 3 semaines :

Chapeau bas Man, mais t'as fait que retarder l’inévitable, l’homme es trop con. Alors que ce soit par des missiles ou par la météo on va finir par ce mettre dans de suffisamment bonne condition pour crever comme des merdes :):):):)

Répondre à ce commentaire

Par innon, il y a 3 semaines (en réponse à Qui):

Sans lui, possible que tu sois même pas de ce monde, tout comme une bonne partie de la population actuelle d'Europe. Donc, merci tout court à ce héros.

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 3 semaines via l'application Hitek (en réponse à Qui):

Oui mais là au moins on aura eu le temps de voir Endgame !

Répondre à ce commentaire

Par marie.p, il y a 3 semaines :

Bon HITEK, d'habitude je prend votre défence mais là pompé un thread twitter de Norédine Benazdia comme ça, sans même un remerciement ou une mention.
c'est limite...
https://twitter.com/Benazdia/status/1197266043745554440

Répondre à ce commentaire

Par Allo, il y a 3 semaines :

Je l'ai lu il y a quelque jours, quel abus de la part de hitek

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Google Pixel 4 XL : le smartphone référence sous Android

Google Pixel 4 XL

Il y a 3 semaines

Test Xiaomi Mi 9T Pro, un smartphone haut de gamme sans concession : fiche technique, prix et date de sortie

Xiaomi Mi 9T Pro

Il y a 3 semaines

Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 3 mois