Deux nouvelles espèces d'anguilles électriques découvertes en Amazonie

De Dan - Posté le 11 septembre 2019 à 11h20

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce mardi, la revue Nature a publié une étude qui présente la découverte de deux nouvelles espèces d'anguilles électriques dans les eaux amazoniennes. Ces dernières sont relativement terrifiantes puisque l'une d'entre elle a la faculté d'envoyer une décharge de 860 volts !

Les scientifiques connaissaient l'existence de ces gros poissons pouvant avoir une taille de 2,5 mètres. Les anguilles électriques sont connues depuis 250 ans mais jusqu'à maintenant elles n'étaient affiliées qu'à une seule espèce.

860 volts, c'est 200 volts de plus que l'espèce connue à ce jour

C'est en étudiant l'ADN de 107 spécimens que les scientifiques ont pu faire cette découverte. La première, baptisée "Electrophorus voltaï" peut produire des décharges de 860 volts c'est 200 volts de plus que l'espèce qui était connue à ce jour.

Comme l'explique Carlos David de Santana qui a dirigé ces recherches, cette découverte de deux nouvelles espèces montre à quel point "il reste énormément d'espèces à découvrir" en Amazonie et ce, malgré "les activités humaines qu'elle subit depuis 50 ans". Une découverte qui encourage les chercheurs à renforcer la préservation de "la plus grande réserve de biodiversité de la planète".

Même si ces anguilles électriques portent ce nom, Science et Avenir précise qu'elles ressemblent davantage à des poissons qu'à des anguilles. Celles-ci intéressent fortement les scientifiques en raison de leur capacité à décharger de l'électricité. Par un système d'électrochocs, elles sont en mesure de paralyser leurs proies à distance. Sur les 250 espèces de poissons dits électriques que l'on peut trouver en Amérique du Sud, seules les anguilles utilisent l'électricité pour la chasse ou en cas d'attaque.  Avec ces nouvelles espèces, Carlos David de Santana espère qu'elles pourraient apporter des avancées aussi bien technologiques que médicales.

D'ailleurs, en 1799, Alessandro Volta, l'inventeur de la première pile électrique, s'était inspiré de l'anatomie de l'anguille électrique pour créer la pile voltaïque qui avait permis de d'avancer sur la recherche dans le domaine des maladies neurodégénératives.

Une erreur ?

Mots-Clés : anguillesélectriquesnouvellesespècesElectrophorus voltaïAmazonie

Source(s) : gizmodo.comsciencesetavenir.fr

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Hal, il y a 2 mois :

T'as pas intérêt à te baigner dans les mêmes eaux que ces anguilles !

Répondre à ce commentaire

Par Letal duck, il y a 2 mois (en réponse à Hal):

En fait ça craint rien de se baigner avec, il faut pas les saisir ou marcher dessus, là tu peux prendre cher. Une grosse décharge de Gymnote électrique (Electrophorus electricus) peut t’assommer et donc en conséquence: te noyer. Dans le cadre de mon taff en Guyane je suis amené à en capturer dans des filets verveux, j'ai déjà pris quelques bonnes châtaignes mais jamais des grosse décharge. Apparemment ça déboîte d'après certains collègues.

Répondre à ce commentaire

Par Razzylada, il y a 2 mois :

«Elles ressemblent davantage à des poissons qu'à des anguilles»
De la même manière que je ressemble davantage à un mammifère qu'à un primate?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois