Rechercher Annuler

5 récits de personnes qui ont vécu des choses totalement improbables

De Tahar Sadaoui - Posté le 12 juillet 2022 à 16h15 dans Histoire

La semaine dernière, nous vous avions présenté ces photos et vidéos qui vous ramenaient dans le passé, grâce à ces moments cultes de l'histoire capturés sur le vif. Et aujourd'hui, nous allons de nouveau nous replonger dans le passé, mais pour découvrir cette fois-ci l'histoire de certaines personnes qui ont vécu des choses improbables. Grâce aux subreddit "Who is the most bad ass person history ?", voici le portrait de quelques personnes qui ont marqué l'histoire de par leurs expériences, bien souvent hors du commun.

1) Diogène de Sinope

Également appelé Diogène le cynique, c'est un philosophe grec de l'Antiquité, et reste le plus célèbre représentant de l'école cynique, un courant de pensée prêchant la désinvolture et l'humilité, mais aussi la sagesse et la vertu au travers de la liberté, notamment via un rapprochement avec la nature. Diogène est l'origine de nombreuses légendes et anecdotes, dressant parfois un portrait contradictoire du grec. Tantôt représenté comme un philosophe débauché et hédoniste, il est aussi parfois décrit comme un ascète sévère et volontaire. Mais toutes les histoires que l'on retrouve sur Diogène témoigne de l'impact qu'il a laissé sur les Athéniens. Et l'une des histoires les plus marquantes reste probablement celle de sa rencontre avec Alexandre le Grand, roi de Macédoine et l'une figures les plus cèlèbres de l'Antiquité.

Pousse toi de là, tu me caches le soleil ! » - Sylvie Ducattillon

L'histoire raconte qu'alors que Diogène se prélassait au soleil, Alexandre, ravi de pouvoir rencontrer ce célèbre philosophe, s'approcha de Diogène et lui demanda s'il pouvait l'aider en quoi que ce soit. Ce à quoi Diogène aurait répondu : "Ôte-toi de mon soleil". Alexandre aurait alors par la suite confié à ses officiers : "Si je n'étais pas Alexandre, je voudrais être Diogène". Le personnage aura ainsi énormément marqué les esprits, notamment pour son rejet des conventions sociales de son temps.

2) Miyamoto Musashi

De son vrai nom Shinmen Bennosuke, Musashi est l'une des figures emblématiques du Japon, et l'un des plus célèbres guerrier de l'histoire de son pays. Il fait partie de ces personnages dont l'histoire se perd entre réalité et légendes, si bien que de nombreux aspects de sa vie restent sujets à controverse. À l'époque du Japon féodal, Musashi est considéré comme le meilleur escrimeur du Japon, ayant fait ses débuts à l'âge de 13 ans et ayant remporté un nombre impressionnant de duels. Et l'un de ces duels les plus marquants reste probablement celui contre Sasaki Kojiro, également considéré comme l'une des meilleures lames du pays.

Musashi Miyamoto the greatest samurai Japan has ever known -  www.katanas-samurai.com

L'histoire raconte qu'au 17ième siècle, Kojiro voulait affronter Musashi et prouver qu'il était le meilleur. Musashi accepta et le duel devait avoir lieu sur une île. Le jour du combat arriva et Kojiro, accompagné d'un groupe de spectateurs, attendaient à l'endroit convenu. Lors de sa traversée pour aller sur l'île, Musashi aurait taillé un bokken (litt. : sabre de bois) à partir d'une rame du bateau qui l'amenait sur les lieux. Lors de son arrivée sur place, Kojiro et la foule aurait rit et se serait moqué en voyant l'arme de Musashi, ce dernier demeurant imperturbable. Et après avoir fait une démonstration de sa technique, Kojiro tenta d'attaquer Musashi, qui répliquera et vaincra son assaillant en une seule attaque. Sans un mot pour la foule stupéfaite, il aurait laissé tomber son arme de fortune, et serait retourné à son embarcation. Bien qu'il subsiste encore un doute sur la réelle identité de Kojiro à l'heure actuelle, cette histoire reste parmi les emblématiques du personnage, participant ainsi à la légende de Musashi.

3) Stanislas Petrov

Dans la nuit du 25 au 26 septembre 1983, le lieutenant-colonel Stanislav Petrov était l'officier de garde sur la base d'alerte stratégique de Serpoukhov-15, une base située à une centaine de kilomètres au sud de Moscou dont l'objectif était de récueillir les informations des satellites soviétiques qui surveillaient d'éventuels tirs de missiles nucléaires contre l'Union soviétique. Peu après minuit (heure de Moscou), la panique a éclaté lorsqu'une alarme a retenti, signalant que les États-Unis avaient tiré cinq missiles balistiques intercontinentaux Minuteman III en direction de la Russie. En réalité, il s'agissait d'une fausse alerte, l'un des satellites ayant mal interprété le reflet de la lumière du soleil sur des nuages près du Montana comme un lancement de missiles. Mais pour les soviétiques, tout laissait à penser que les États-Unis avaient déclenché une guerre nucléaire, d'autant que les relations entre l'Union soviétique et les États-Unis étaient extrêmement tendues à ce moment, seulement quelques semaines après la destruction du Vol 007 Korean Air Lines par les soviets.

La nuit la plus longue de Stanislav Petrov - Le Temps

Le protocole exigeait alors que Serpukhov-15 rapporte tout signe d'activité à sa hiérarchie, mais Petrov avait l'intuition que l'avertissement était une erreur. Il savait que le satellite d'alerte précoce Cosmos 1382 était sujet aux erreurs, et il pensait également que si les États-Unis avaient vraiment choisi de lancer l'offensive, ils l'auraient fait avec une centaine de missiles, et pas seulement cinq. N'ayant que quelques instants pour prendre une décision, Petrov a choisi d'ignorer les alarmes et de le signaler comme une fausse alerte, permettant ainsi d'éviter un holocauste nucléaire. L'incident est resté confidentiel jusqu'à la fin de la Guerre Froide, mais Petrov a reçu par la suite plusieurs distinctions pour sa décision, notamment par les Nations Unies.

4) Mary Vincent

En 1978, la jeune Mary Vincent a malheureusement fait la rencontre de Larry Singleton alors qu'elle faisait de l'autostop. L'homme violera et mutilera l'adolescente, et la laissera au bord de la route. Après qu'il ait abusé d'elle, il coupera les deux bras de Mary à l'aide d'une hachette, et la laissera pour morte dans un fossé au bord de la route fédérale 5 à Del Puerto Canyon, en Californie. En s'enfuyant, Singleton pensait qu'il avait tué Mary et que personne ne saurait pour son crime. Mais le lendemain matin, deux femmes ont découvert un spectacle effroyable : Mary Vincent trébuchant sur la route, nue, tenant en l'air ce qui restait de ses bras mutilés. Elle a été transportée d'urgence à l'hôpital où elle a pu fournir une description détaillée de son agresseur. Le portrait-robot était semble-t-il si réaliste que le voision de Singleton l'aurait reconnu et aurait immédiatement appelé la police.

Left for Dead - Mary Vincent • Morbidology

Condamné à 14 ans de prison pour son crime envers Mary, Singleton sera relaché pour bonne conduite après seulement 8 ans de réclusion, et récidivera en 1997, tuant Roxanne Hayes, mère de trois enfants. Mary Vincent comparaîtra alors au procès de Singleton pour témoigner, et l'homme alors condamné à la peine de mort. Mais il mourra d'un cancer avant la date de son exécution.

5) Ching Shih

Ching Shih est sans doute la plus célèbre des femmes pirates, mais surtout la plus puissante et la plus redoutée de toute la mer du Chine, ayant terrorisé la région vers le début du 19ième siècle. Dans les récits, elle apparaît tout d'abord sous les traits d'une jeune prostituée. Mais sa vie changera radicalement lorsqu'elle sera capturée par des pirates. Le chef de la bande, un dénommé Zheng Yi, décidera de l'épouse, et c'est ainsi que Ching Shih commencera sa nouvelle vie. Car contrairement aux coutumes occidentales où les femmes n'avaient pas le droit de naviguer, les chinoises étaient admises à bord des embarcations, et c'est ainsi que Ching Shih est devenue une pirate. Elle parviendra alors dans un premier temps à gagner le respect de l'équipage grâce à son travail et à son sens de l'organisation, et commencera ainsi à gravir les échelons, prenant d'abord la tête d'un escadron. Dépeinte comme quelqu'un de discret, d'efficace et d'extrêmement compétent, Ching Shih reprendra les rênes à la mort de son mari.

Ching Shih — Wikipédia

Commencera alors le début du reigne de la femme pirate qui, grâce à un code de discipline stricte, parviendra à trouver succès et richesse. Elle finira à la tête d'un équipage de plus de 300 navires et avait près de 30 000 pirates sous ses ordres. Le nom de Ching Shih s'inscrira alors dans la légende, et son histoire inspirera de nombreuses œuvres, que ce soit dans des romans ou des personnages de films, faisant alors partie des pirates les plus puissants de l'Histoire.

Et pour découvrir ces images sans contexte qui vont égayer votre journée, consultez notre précédent article sur le sujet, juste ici.

Une erreur ?

Mots-Clés : récitspersonnesincroyableStanislav Petrovching shihmary vincentdiogènemusashi

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)

Par Booob, il y a 5 mois :

Eh mais Ching Shih on la voit pas dans un des films Pirates des Caraibes ??

Répondre à ce commentaire

Par Heisenberg, il y a 5 mois (en réponse à Booob):

Oui elle fait partie du tribunal de la confrérie dans le 3

Répondre à ce commentaire

Par Uzop Land World, il y a 5 mois (en réponse à Booob):

1) Diogène de Sinope : violait sans vergogne femmes, enfants, hommes & animaux (il aimait pas les convention sociales)
2) Miyamoto Musashi était un barbare sanguinaire qui s'amusait a découper les nourrissons de ses ennemis
3) Stanislas Petrov a ignoré l'alarme nucléaire car elles étaient régulières (1o Par an)
4) Mary Vincent ,,,, mais pourquoi elle faisait de l'autostop cette folle, alors qu'elle est jeune sexy et vivante aux states ?
5) Ching Shih était bien une prostituée, c'est ce qui lui a permit d’être a la tête de 30 000 pirates (tous ont eu droit assez charme, comme la pucelle dort lait Ans)

Répondre à ce commentaire

Par Blaise Monluc, il y a 5 mois :

C'est n'importe quoi la justice des États-Unis le gonze qui vole une pomme tous les jours pendant 20 jours pour se nourrir prend 5 ans par délit par contre tentative de meurtre sadique avec sévices incapacitants ça ne vaut que 14 ans.

Répondre à ce commentaire

Par Lifehalf, il y a 5 mois via l'application Hitek (en réponse à Blaise Monluc):

En France il aurait eu 2 ans et serai sorti au bout de deux mois …. (Ironie je précise ). Mais je suis d’accord il aurait mérité la peine de mort ou au moins la prison à vie sans pouvoir sortir.

Répondre à ce commentaire

Par Papy mougeot, il y a 5 mois (en réponse à Blaise Monluc):

Dans le pays du melting pot où tout le monde est égal, il a eu une chance incroyable, il était blanc.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.