Rechercher Annuler

Résident Evil : ce streamer réalise une God Run épique

De Jordan - Posté le 2 décembre 2021 à 10h50 dans Jeux vidéo

Les jeux Resident Evil n'ont pas la réputation d'être très tendres avec les joueurs. Mais cela n'a pas empêché un streamer de réaliser un exploit en se lançant un défi : celui d'enchaîner dix parties d'affilée sans prendre aucun coup !

Un challenge relevé de façon impressionnante

En effet, le streamer MattDaRoc vient de réaliser une God Run, il s'agit d'un défi qui est l'un des plus compliqués à relever dans le monde du jeu vidéo. Ainsi, le joueur doit terminer plusieurs jeux à la suite sans subir aucun dommage. Un véritable défi qui représente bon nombre d'heures et qui démontre une vraie maitrise pour celui qui se lance dans ce genre de challenge.

Dans la vidéo que vous pouvez découvrir ci-dessous, MattDaRoc débute avec Resident Evil 3 : Nemesis, passe à quatre parties de Resident Evil, puis à quatre autres de Resident Evil 2 et enfin à Resident Evil : Code Veronica. Un défi qui représente un total de 15 heures de jeu !

Chaque partie dure une heure et demi environ et la plus longue est celle de Code Veronica sur laquelle il a passé deux heures et demie.

Un sacré défi relevé haut la main qui montre la dextérité du joueur en enchaînant parfaitement une série de dix parties de suite.

Une erreur ?

Mots-Clés : God RunMattDaRocdéfichallengeresident evilCapcom

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par jeanLucaseco, il y a 8 mois :

Champion !

Répondre à ce commentaire

Par Beati-mortui57, il y a 8 mois (en réponse à jeanLucaseco):

Ou chômeur.

Répondre à ce commentaire

Par Alsrom, il y a 8 mois :

Le mec colle talent et passion à chômage, c'est fou quand même.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.