Rechercher Annuler

Pokémon : découvrez les différents starters que Red a eu dans le manga

De Olivier Ghezal - Posté le 11 février 2021 à 17h57 dans Mangas/Comics

Les adeptes des premières versions le savent, le choix du starter est un moment clé du jeu ! Un choix cornélien qui s'est répété au fil des générations, et même jusqu'aux plus récentes pour les irréductibles. Nous connaissons déjà l'équipe de Sacha et de son fidèle compagnon Pikachu, avec qui tout a commencé. Mais qu'en est-il de Red, héros du manga et dresseur charismatique que l'on a tous incarné un jour ? Il est temps de passer en revue les différents starters du jeune prodige. 

téTARTE, dans pokémon adventures

Un starter n'est pas nécessairement un Pokémon à son premier stade d'évolution ! Dans le manga, du moins. En effet, Red a démarré son voyage dans les premiers tomes de Pokémon Adventures qui constitue le tout premier volet de la série. Le cas échéant, certaines mécaniques n'avaient pas encore été établies, ce qui peut étonner les adeptes du jeu dans les premiers chapitres.

Dans le cas de Red, son starter était en fait un Ptitard sauvage rencontré près d'un petit étang lorsqu'il était enfant. Lorsque ce dernier tomba et commença à se noyer, le Pokémon trouva la force d'évoluer pour venir au secours du malheureux garçon. Une rencontre marquée d'une pierre blanche, point d'ancrage d'une amitié exceptionnelle. C'est donc pour cette raison que Red se présentera au professeur Chen avec un compagnon à ses côtés.

Mélofée, dans Pokémon : pocket monsters

Connu pour son humour que l'on pourrait qualifier de douteux et un ton foncièrement différent de celui adopté dans les jeux et l'anime, Pokémon : Pocket Monsters suit une nouvelle fois les aventures de Red. L'histoire commence avec le jeune garçon se baladant innocemment dans les hautes herbes, jusqu'à finir attaqué par une horde de Nidoran en furie. Red sera finalement sauvé par l'intervention d'un Mélofée qui trainait dans les parages et qui décidera de le suivre jusqu'au labo du professeur Chen.

Red choisira ce Pokémon plutôt que les starters du professeur et démarrera une aventure aussi comique que grotesque en compagnie d'un Mélofée espiègle et inventif lors des combats. A la base, Nintendo avait prévu de faire du Pokémon Mélofée la mascotte officielle de Pokémon - un choix vite écarté en raison de sa couleur rose, qui n'aurait prétendument pas pu attirer un jeune public masculin. Sans rancune donc, puisqu'il a été la star de ce manga original jusqu'à sa conclusion en 2020 !

Salamèche, dans Pokémon Zensho

Pokémon Zensho est un manga d'un seul volume écrit et illustré par Satomi Nakamura - paru uniquement au Japon en 1998 - et dont la particularité est d'être basé directement sur les jeux Pokémon Rouge et Pokémon Bleu. Le protagoniste, Satoshi, est inspiré de Red - un prénom qui fait référence au créateur de Pokémon Satoshi Tajiri. 

Fidèle aux jeux de notre enfance, le manga commence avec le choix iconique entre Salamèche, Carapuce et Bulbizarre. Red (Satoshi) choisira donc le premier tandis que son rival Shigeru (référence à Shigeru Miyamoto, la légende de Nintendo) jettera son dévolu sur Carapuce. La suite des événements reprend fidèlement les étapes clés de l'aventure sur Game Boy, dont l'affrontement avec le redoutable Conseil des 4.

pikachu, dans Pokémon : the electric tale of pikachu

Pokémon : The Electric Tale of Pikachu est un savant mélange entre l'anime et le manga. En effet, son concept est d'adapter certains épisodes de la série TV, mais en prenant d'énormes libertés sur l'intrigue ! On y retrouve donc le personnage de Satoshi, qui - une fois n'est pas coutume - n'est pas sans rappeler Red tant au niveau du design que de la personnalité. Le manga se conclut après l'aventure de Kanto et offre un aperçu de ce qu'aurait pu être l'épilogue de l'anime en cas d'arrêt prématuré.

Particularité : il est le premier manga a montrer Pikachu en tant que starter - dans le sens de Pokémon mis à disposition et choisi par le héros - à la manière du jeu Pokémon : version Jaune. Cette version sortie peu après les débuts de Pokémon : The Electric Tale of Pikachu n'a pas apporté de changement marquant, si ce n'est l'introduction de quelques éléments scénaristiques présents dans le manga et l'anime, une difficulté légèrement revue à la hausse, une refonte des sprites et le célèbre Pikachu suivant le dresseur hors combat. 

Une erreur ?

Source(s) : Screenrant

Mots-Clés : Pokémon Red starterPokémon AdventuresPokémon : the Electric Tale of PikachuPokémon : Pocket MonstersPokémon ZenshoStarter RedPokémon manga

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Mugiwara, il y a 11 mois :

Le plus important, c'est pas le starter, c'est ce que l'on en fait ! Allez voir les solo challenges Magicarpe de Jrose11 pour voir

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.