Rechercher Annuler

Digimon : 10 raisons qui font que la série est bien plus mature que Pokémon

De Olivier Ghezal - Posté le 4 février 2021 à 16h41 dans Dessins animés

Souvent comparée à Pokémon pour des raisons évidentes, la franchise Digimon lui est pourtant différente sur bien des points. Créée par Akiyoshi Hongo et distribuée par Bandai, elle nous place dans un monde où des créatures fantastiques habitent le digimonde - entièrement fait de données informatiques - qui s'avère être un parallèle au monde réel. Lancée en 1999, la série animée fête déjà ses 22 ans. Mais en quoi est-elle différente de son homologue ? C'est ce que nous allons voir.

Les digimon agissent de leur propre volonté

Sur le plan purement fonctionnel, on peut considérer qu'une large majorité de dresseurs de Pokémon considèrent ces derniers comme leurs esclaves.  Enfermés dans leur pokéball, ils ne sont libérés que pour combattre. Que ce soient des associations criminelles comme la Team Rocket ou bien des personnages obsédés par la victoire, force est de constater que les petits monstres de poche font souvent office de chair à canon. 

A l'inverse, les Digimon se présentent plutôt comme de vrais partenaires, lesquels n'entretiennent aucun lien de subordination avec leur dresseur. Lorsque la relation dépérit ou que les points de vue divergent, ils font le choix de partir. Le rapport qu'ils entretiennent est plus proche de la réalité, en le sens qu'il implique une relation d'égal à égal avec ses hauts et ses bas.

Dans digimon, les actions ont des conséquences

L'anime de Pokémon est souvent construit selon un modèle spécifique : une intrigue propre à chaque épisode, des ennemis ridiculisés (Jessie, James et Miaouss, cœur sur vous) et un happy ending. Ce schéma narratif ne permet aucune intensité dramatique, et fait qu'il n'y a pas de véritable enjeu. Ainsi, il est plus proche du dessin-animé que de la série d'animation.

Digimon opte pour un format différent, sérialisé et continu. Les éléments forts de l'intrigue ne sont jamais oubliés d'un épisode à l'autre, ce qui permet par la même occasion de s'attacher et de s'identifier plus facilement aux différents personnages. Le sacrifice ou la mort d'un personnage aura des répercussions sur l'histoire à long terme. La continuité est de mise.

Les familles sont dépeintes de façon réaliste

Il est vrai, la maman de Sacha s'occupe seule de son fils, et représente une certaine forme de réalité sociale : les familles monoparentales. Cependant, elle n'a aucun mal à laisser partir son fils de 10 ans à l'aventure, avec pour seule compagnie une souris électrique caractérielle qui multiplie les tentatives d'électrocution ! Vous avez dit irresponsable ?

Dans le cas de Digimon, les parents sont plus complexes et réalistes. Ils émettent des désaccords, leurs points de vue divergent de ceux de leurs enfants. Par exemple, lorsque Jeri s'est retrouvée perdue dans le digimonde, son père a refusé de venir la secourir. Les parents de Matt et Takeru sont divorcés, les frères vivant chacun avec l'un deux. Ces relations réalistes constituent une rupture avec le côté fantastique de la série.

Digimon aborde le sujet complexe de la mort

Pokémon est une série que l'on peut qualifier d'édulcorée, ce qui n'est somme toute pas surprenant car elle s'adresse à un jeune public. Contrairement au manga d'origine qui se veut adulte, voire carrément violent, l'anime ne sort jamais vraiment des carcans qui lui sont imposés et reste dans sa très grande majorité léger et enfantin.

A l'inverse, humains comme Digimon peuvent mourir dans leur série. Dans la saison 2, l'épisode "La Genèse du Mal" montre le personnage de Ken revivre la mort de son frère Sam dans un accident de voiture. Ce dernier était le préféré des parents. En conséquence, ils forceront Ken à être ce qu'il n'est pas - un fils "parfait" - ce qui lui causera de sévères dommages psychologiques. Une problématique résolument ancrée dans la réalité, qui témoigne une fois de plus de la maturité de la série.

Les personnages grandissent, mûrissent 

On connaît tous la blague la plus récurrente à propos de la série Pokémon. "Sérieux, il grandit jamais Sacha ?" - et que dire de son Pikachu qui, avec plusieurs centaines de combats à son actif, parvient encore à se faire rétamer par un starter de niveau 5. Son aspect physique reste bien sûr inchangé, mais il en va de même pour son développement psychologique ! Son développement en tant que personnage en est ainsi bridé : Sacha se cantonne au rôle qu'il a toujours eu.

Digimon offre a ses personnages la possibilité d'évoluer, de choisir des chemins différents. Au total, la série comptabilise deux ellipses : la première dans la saison 2 - dans laquelle les héros ont grandi et changé d'école - et la deuxième dans Digimon Adventure Tri où ils sont désormais au lycée. Ils se retrouvent après avoir suivi leur voie, et reviennent tous changés, marqués par leurs décisions et leurs expériences.

digimon et les relations amoureuses

Lorsqu'il s'agit de relations amoureuses, Pokémon ne semble jamais vraiment aller au bout et rien n'est clairement explicité. Mis à part les "idylles" de Pierre qui se rapprochent plus du harcèlement qu'autre chose et qui constituent un simple ressort comique, pas d'histoire sérieuse à l'horizon.

Digimon ose aborder le sujet, via l'introduction d'un triangle amoureux entre Tai, Matt et Sora. Ainsi, Tai et Sora se séparent, et cette dernière commence une nouvelle histoire avec Matt. Plus tard, ils se retrouvent célibataires tous les trois. Ces relations complexes témoignent d'un certain réalisme.

L'histoire prend place dans le monde humain

Le monde de Pokémon, bien que similaire au nôtre, reste assez différent et unique malgré tout. Dans le cas de Digimon, le "vrai monde" existe, et constitue une rupture avec le digimonde.

Paradoxalement, les problématiques humaines et réalistes auxquelles sont confrontées les héros se retrouvent reflétées lors de leurs voyages dans le monde virtuel. A titre d'exemple, le personnage de Sora peine à faire confiance à son Digimon en raison du manque de confiance de sa mère à son égard.

La série évolue avec ses arcs narratifs

Nous l'avons mentionné précédemment, les épisodes de Pokémon se déroulent selon une trame déterminée, qui laisse peu de place au doute ou à la surprise. Les monstres de poche et personnages annexes changent au fil des saisons, mais la formule reste identique. Digimon propose au contraire un concept évolutif dans lesquels plusieurs thèmes sont abordés.

Dans les deux premières saisons, l'anime consiste a de l'action / aventure classique, en mettant l'accent sur les relations qu'entretiennent les héros. La troisième saison se déroule dans un univers plus sombre, avec des personnages qui sont désormais capables d'upgrader leur Digimon à l'aide de cartes à jouer. Dans la suivante, ce sont carrément les humains qui peuvent se transformer en Digimon ! 

Les humains et les digimon communiquent entre eux

La particularité des Pokémon ? Ils sont uniquement capables de prononcer leur prénom. Pas pratique quand il s'agit de communiquer … A part de rares exceptions (la plus connue étant Miaouss de la Team Rocket), une conversation entre un Pokémon et son dresseur se résume bien souvent au langage non verbal. A l'inverse, les Digimon sont capables de communiquer avec leur dresseur.

Cela permet d'ajouter de la profondeur à ces créatures, et d'approfondir leurs relations avec les héros ! Dans le cas de Rika et Renamon qui connaissaient des débuts difficiles, la communication leur a permis d'aller de l'avant et d'atteindre un respect mutuel. L'aspect psychologique est ainsi renforcé dans la série.

Le film digimon est canon 

Soyons clairs. Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque est un très bon film. Il intègre à un univers très enfantin une backstory bien sombre, qui sied merveilleusement au personnage torturé qu'est Mewtwo. Cependant, il n'a aucun rapport direct avec l'aventure principale, hormis quelques références.

A l'inverse, le film Digimon est complètement ancré dans la trame narrative de la série. L'avoir regardé n'est pas une condition sine qua non pour la compréhension de l'histoire. Cependant, il est fort appréciable de voir dans quel mesure les événements du film ont trouvé un écho dans les épisodes qui ont suivi sa diffusion. 

Une erreur ?

Source(s) : Ranker

Mots-Clés : pokemonDigimonmature Digimon EvolutionPokémon le filmDigimon le film

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Mugiwara, il y a 12 mois :

Je n'ai jamais regardé la série que j'ai (visiblement à tort) toujours considéré comme un Pokémon bis ! Ca ne me donne pas pour autant envie de regarder, mais ça reste cool de voir les différences entre les deux

Répondre à ce commentaire

Par MrJ, il y a 12 mois :

"A l'inverse, le film Digimon est complètement ancré dans la trame narrative de la série. L'avoir regardé n'est pas une condition sine qua non pour la compréhension de l'histoire. Cependant, il est fort appréciable de voir dans quel mesure les événements du film ont trouvé un écho dans les épisodes qui ont suivi sa diffusion"

Mais du coup vous parlez duquel ? Car le film Digimon sorti en occident c'est un montage douteux de 3 OAV qui ne sont à la base pas du tout liés scénaristiquement.

Répondre à ce commentaire

Par Xywe, il y a 11 mois :

Ça serait sympa de ne pas confondre le dessin animé pour enfants pokémon et les jeux vidéos / mangas qui sont bien plus intéressant, sombre et moins enfantins

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.