Rechercher Annuler

Ces 6 Pokémon sont inspirés de personnes célèbres

De Olivier Ghezal - Posté le 4 juin 2021 à 18h32 dans Jeux vidéo

Les Pokémon fascinent aussi bien par leurs pouvoirs, que leur design ou leurs origines particulières. Nombre d'entre nous ont joué aux premières versions, sans pour autant se douter que tel ou tel de nos monstres de poche préférés puisaient leur essence dans le folklore, la nature ou les mythologies. Quoi qu'il en soit, les Pokémon n'en finiront jamais de nous étonner. Aujourd'hui, nous vous proposons de passer en revue des Pokémon spécifiquement inspirés par des personnes réelles. 

#6 kicklee, la légende du kickboxing

Pokémon de type combat très apprécié de la première génération, Kicklee fait partie du célèbre duo de Pokémon que l'on peut récupérer après avoir battu les combattants du Dojo de Safrania. Ce champion des coups de pieds s'est rendu célèbre avec des attaques comme Pied Voltige, Pied Sauté, Ultimawashi... vous l'aurez compris, il est très à l'aise avec ses jambes. Kicklee trouve son inspiration dans deux légendes du sport de combat.

En effet, si son nom anglais fait une référence évidente au célèbre Bruce Lee, son nom japonais - transcrit Sawamular - est tiré d'une véritable légende du kickboxing au Japon : Tadashi Sawamura. De son vrai nom Hideki Shiraha, il s'est illustré par un impressionnant taux de victoires de 94,6% ! Durant sa carrière, Sawamura a combattu 241 fois, avec un total de 232 victoires - dont 228 par K.O - 4 égalités et seulement 5 défaites. Qui dit mieux ?

#5 ixon, de la lignée des zigzaton de galar

Il n'y a pas que les anciens Pokémon qui se sont inspirés de personnalités célèbres. Parmi les nouveaux, il y a Ixon. Ce Pokémon au style punk est le dernier stade d'évolution du Zigzaton de Galar. Son nom français provient de ixe (la lettre "X" en latin, motif qui semble récurrent chez lui) et de raton. Mais ce n'est pas l'étymologie qui nous en dira plus sur ses véritables origines.

Pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué, le design d'Ixon rappelle fortement le style du célèbre bassiste du groupe Kiss, Gene Simmons, lorsqu'il est sur scène. Les motifs, la langue pendue : tout y est ! Un Pokémon tout à fait rebelle, ce qui n'a pas déplu au musicien qui s'est dit flatté d'une telle comparaison. En outre, la lettre X peut désigner le mot "Kiss" dans la langue anglaise. La boucle est bouclée.

#4 abra, kadabra, alakazam

Le premier trio de Pokémon Psy est certainement l'un des plus marquants. Ceux qui ont joué aux versions Rouge, Bleu et Jaune savent à quel point ce type était puissant ! Dans leur version anglaise et française, les créatures ont été nommées d'après deux incantations magiques : Abracadabra et Alakazam. Celles-ci peuvent être prononcées par les magiciens, lors de leurs performances. Cependant, si l'on s'intéresse aux noms japonais, nous pouvons faire un parallèle avec 3 personnalités différentes.

Abra - Casey en japonais - fait référence à Edgar Cayce, pratiquant américain du mysticisme. Kadabra - Yungerer - se référerait quant à lui au supposé psychokinésiste Uri Geller, comme expliqué dans notre dossier consacré aux origines surprenantes de 9 Pokémon. Enfin, Alakazam - Foodin - s'inspire de l'illusionniste Harry Houdini, célèbre pour ses numéros d'évasions "impossibles". Des inspirations à la hauteur de la puissance de ces Pokémon ! En photo ci-dessous et de gauche à droite : Edgar Cayce, Uri Geller et Harry Houdini.

#3 tygnon, one punch man avant l'heure ?

Tout comme son compagnon Kicklee, Tygnon est lui aussi inspiré de deux personnalités du monde du combat et des arts martiaux. Ce Pokémon capable de distribuer de belles rafales de Poing-Glace, Poing-Eclair ou encore Poing de feu n'avait malheureusement pas le coffre pour les exploiter. En effet, ces attaques étaient spéciales jusqu'à la 4ème génération, et Tygnon est un attaquant physique avant tout.

Son nom anglais, Hitmonchan, est une référence à l'artiste martial et acteur Jackie Chan, célèbre botteur de fesses de méchants dans de nombreuses fictions, et non sans une pointe d'humour. Pour la deuxième inspiration, intéressons nous à son nom japonais : Ebiwalar. Il s'agit d'un clin d'œil à un boxeur japonais, Hiroyuki Ebihara. Ce dernier a participé à 62 combats, dont seulement 5 défaites et 1 match nul ! Aucun doute, vous pouvez croire en votre Tygnon. 

#2 qulbutoké : mi-humain, mi objet !

Lorsqu'on rencontre Qulbutoké pour la première fois dans les versions Or, Argent et Cristal, difficile de croire qu'il ait une quelconque utilité : il n'apprend en effet aucune attaque infligeant des dégâts. Pourtant, ce Pokémon est redoutable : avec un peu d'anticipation, il renvoie les dommages en double à son adversaire, au moyen de Riposte ou Voile Miroir. Vous l'aurez compris, sa première inspiration est celle d'un sac de frappe. On peut le voir notamment dans Super Smash Bros, lorsque Qulbutoké est sur le terrain : une fois frappé, il revient immédiatement à sa position initiale.

Un autre aspect caractéristique du Pokémon est sa tendance à se toucher le front, comme s'il saluait quelqu'un. Ce réflexe est en réalité l'apanage d'un comédien japonais : Hayashiya Sanpei. Son nom nippon - Sonans - est une référence à une célèbre réplique de Sanpei, qu'il prononçait systématiquement en touchant son front : "so nansu, okusan" qui peut se traduire par "c'est comme ça, M'dame". Cela résume bien le trait de caractère du Pokémon, qui accepte la vie comme elle vient - et ce, même si cela implique de subir des attaques de plein fouet avant de pouvoir riposter. 

#1 ronflex

Pokémon adoré des fans, on se souvient tous de cette imposante créature qui nous empêchait de rejoindre la piste cyclable et Lavanville. Sans la Pokéflûte, impossible de réveiller l'énergumène. Cependant, une fois sorti de sa sieste, il devient un véritable cauchemar à vaincre ou capturer. Cependant, il en vaut la peine, ayant même été considéré comme le dieu de la deuxième génération, tant il était utile sur le plan stratégique. Un sacré morceau. 

Ronflex a aussi sa version humaine, en la personne de Koji Nishino, qui a travaillé sur la quasi-totalité des jeux Pokémon. Le nom japonais de Ronflex - Kabigon - est en réalité le surnom que les autres membres de Game Freak (le studio de développement à l'origine des jeux Pokémon) ont donné à Koji Nishino. 

Physiquement, le Pokémon et son homologue humain se ressemblent. Il est même possible de l'affronter dans les versions Noir 2 et Blanc 2. Si vous avez débloqué le Pokédex National, vous le trouverez dans le bâtiment de Game Freak à Volucité, avec l'une des team de Pokémon les plus puissantes du jeu : Mélodelfe, Grodoudou, Azumarill, Mamanbo, Coud'langue, et bien sûr Ronflex. Un beau clin d'œil !

Une erreur ?

Mots-Clés : pokemonOriginesinspirationspersonnescélèbresRéeleshumains

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par Mugiwara, il y a 8 mois :

Excellent pour Qulbutoké !

Répondre à ce commentaire

Par Murgovaure, il y a 8 mois via l'application Hitek :

Trop fort pour ronflex hahaha. C'est génial d'avoir fait ça. Mais la grossophob... Nan je déconne, c'est magnifique ! :D

Répondre à ce commentaire

Par Raisa, il y a 8 mois via l'application Hitek :

Ronflex n’est pas inspiré du chanteur M ? Mince alors

Répondre à ce commentaire

Par Tartito, il y a 8 mois :

Il manque Donald trump pour manglouton

Répondre à ce commentaire

Par Murgovaure, il y a 8 mois via l'application Hitek (en réponse à Tartito):

Il manque aussi Joe Biden pour Soporifik.

Répondre à ce commentaire

Par mancho, il y a 8 mois :

En français, j'ai toujours pensé que Tygnon faisait référence à Mike Tyson

Répondre à ce commentaire

Par Oui, il y a 7 mois (en réponse à mancho):

C'est possible aussi, et même probable ^^

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.