Rechercher Annuler

ChatGPT : Elon Musk a un projet pour contrer l'intelligence artificielle, qu'il juge trop "woke"

De Lucas Mollard - Posté le 4 mars 2023 à 15h30 dans High-tech

Il ne se passe pas une semaine sans que le nouveau dirigeant de Twitter, Elon Musk, fasse parler de lui. Ce défenseur auto-proclamé de la liberté d'expression s'est trouvé un nouvel ennemi ces derniers mois : l'application ChatGPT et sa propriétaire OpenAI, une société qu'il avait pourtant fondée en 2015. Désormais, il veut tout faire pour réduire à néant cette application.

Elon Musk : une guerre de plus contre l'IA

Le début de l'année est douloureux pour le milliardaire Elon Musk. Ce vendredi s'est tenu une conférence très décevante concernant son entreprise Tesla. Beaucoup de paroles dans le vent, des annonces basées sur peu d'actes et surtout aucun nouveau produit ni modèle présenté. L'action de Tesla a chuté en bourse, mais c'est désormais monnaie courante pour l'entreprise, habituée à des montagnes russes à chaque tweet d'Elon Musk. Celui qui a racheté Twitter et licencie à tour de bras aime faire parler de lui. Et depuis quelques mois, celui considéré comme l'enfant-roi de Twitter s'est trouvé une nouvelle passion, celle de la lutte contre certaines intelligences artificielles.

elon musk

L'intelligence artificielle est un domaine qu'Elon Musk explore bien. Celle des voitures autonomes est loin d'être au point, causant encore de nombreux accidents, mais elle progresse positivement. De l'autre côté, la loi américaine vient d'interdire à Neuralink, autre entreprise d'Elon Musk, les essais cliniques de son implant cérébral sur les êtres humains. Depuis 2016, cette entreprise tente de créer un implant s'installant sur le cerveau pour l'aider et prévenir les maladies cérébrales. Pour l'instant, elle se heurte à de nombreux problèmes éthiques et sanitaires, puisqu'une enquête est en cours contre l'entreprise. C'est cette même éthique que le propriétaire de Twitter brandit dans ses tweets moqueurs contre l'application ChatGPT. Selon Elon Musk, ChatGPT serait une intelligence artificielle trop "woke". Il faut comprendre ici qu'elle serait trop orientée politiquement à gauche.

elon musk

ChatGPT : un outil dangereux pour l'humanité selon Elon Musk ?

OpenAI, l'entreprise derrière ChatGPT et Dall-E a été fondée en 2015 par Elon Musk et d'autres personnes. Le milliardaire estime que l'intelligence a été conçue et entraînée pour orienter ses réponses à gauche, et qu'elle n'est donc pas impartiale, objective et factuelle. Il serait donc en train de travailler sur une nouvelle IA, comme ChatGPT, mais qui serait "libre de ses pensées". C'est le média The Information qui propage la rumeur en premier. Selon lui, Elon Musk aurait déjà regroupé plusieurs scientifiques dans le but de créer un laboratoire d'études de l'IA. The Information explique également que Musk aurait débauché Igor Babuschkin, réputé pour avoir travaillé sur l'IA DeepMind de la société mère de Google : Alphabet. Ce groupe de chercheurs aurait alors le devoir de travailler sur une intelligence artificielle "libre" et "non-orientée politiquement". Pour l'instant, ce n'est qu'un projet. De son côté, Igor Babuschkin a déclaré qu'il ne s'était pas encore engagé en faveur de l'initiative du milliardaire, sans démentir la rumeur.

chat gpt

Aujourd'hui, Elon Musk a complètement coupé les ponts avec OpenAI, après un conflit d'intérêt entre lui et les autres directeurs. L'entreprise est aujourd'hui une association à but lucratif plafonné (les investisseurs ne peuvent récupérer que 100 fois la valeur de leurs investissements) financée en grande partie par Microsoft. Si ChatGPT est jugée woke, c'est principalement parce qu'elle a été entraînée à reconnaître les messages haineux, racistes, sexistes, pédopornographiques, violents ou dangereux et à prévenir l'utilisateur sur leur nature si elle repère de tels messages. De la même façon, si elle repère un message en rapport avec le suicide, elle sera capable de rediriger vers les numéros d'aide à la prévention suicide. En janvier 2023, une enquête du Time révélait que pour entraîner l'IA à repérer ces messages haineux, OpenAI a fait appel à Sama, une entreprise employant des travailleurs au Kenya. Ces derniers étaient payés entre 1,32 et 2 dollars de l'heure pour lire entre 150 et 250 textes racistes, violents, haineux ou horribles par jour contenant jusqu'à 1000 mots. Ils devaient indiquer à l'IA les passages sensibles, et ce, pendant plusieurs jours afin d'entraîner ChatGPT. Un travail psychologiquement très lourd qui n'était pas suivi ou accompagné par des médecins du travail.

chat gpt racisme

Une erreur ?

Mots-Clés : ChatGPTElon MuskconcurrentOpenAIwokeenquêtetwitterIAintelligence artificielle

Lucas, journaliste de formation et de métier et grand amateur de jeux de stratégie, RTS et autres jeux de cartes. Rôliste dans l'âme au dé 20 capricieux. La joie de vivre et le jambon, c'est ça le secret du bonheur.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par Mange mes mains, il y a 12 mois :

C'est plutôt cool si l'IA est capable de repérer les messages haineux, et simplement de les indiquer comme tel, non ? C'est sensé être woke ? C'est si nul que ça de faire de la prévention suicide... ?

Répondre à ce commentaire

Par zoxotoboxo, il y a 12 mois :

Discutez avec ChatGPT du problème d'un service trois pièces d'une femme trans dans un vestiaire pour femmes cis... Vous verrez que ChatGPT est déjà bien endoctriné.

J'suis pas fan de Musk, mais là il a raison.

Répondre à ce commentaire

Par Quarto©, il y a 12 mois (en réponse à zoxotoboxo):

Aujourd'hui quand on écrit des trucs transphobes, on nous dit que c'est de la transphobie ; dans quel monde on vit non mais j'vous jure ...


(et sinon c'est une sacré perf' d'avoir été chercher un rapport entre cet article et les personnes transgenre, c'est pas du tout révélateur d'une obsessions maladive ça c'est sûr)

Répondre à ce commentaire

Par Mrgoodgift123, il y a 12 mois :

Les intelligences artificielles sont forcément orientées, d'une façon ou d'une autre, puisqu'elle sont créées par des humains, qui possèdent certaines valeurs.
Ou alors il faudrait qu'elle aient une conscience, mais ça on en est très loin, c'est encore de la science fiction.

Répondre à ce commentaire

Par Schtr, il y a 12 mois :

Cet article est du n importe quoi," l ia embarquée aurait causé de nombreux accidents ??? Ha bon ou ça ??
Faut arrêter le délire, ne pas confondre accident tesla et accident causé par l ia, pour l'instant c est Toujours le chauffeur qui est responsable, pédale accélérateur pressé à fond ou alors il font joujou avec l autopilot qui n est qu un régulateur adaptatif avec maintient dans la voie et boum.
A part ça fsd beta, une tuerie qui va en boucher plus d'un une fois chez nous.
A bon entendeur !

Répondre à ce commentaire

Par Feminazi, il y a 12 mois :

en effet cette inteligence artifiel est très dangereuse et propage une idéologie woke de tout les instants, j'espère qu'il menera à bien son projet car c'est grave de voir que la prochaine hype de la tech sera orienté extrême gauche radical

Répondre à ce commentaire

Par Quarto©, il y a 12 mois :

Donc pour Musk considérer que le racisme c'est mal ça serait trop "woke" ...

Un jour il faudrait que les gens qui chouine sur le "wokisme" (terme qui ne veut rien dire) arrêtent de mentir et la jouent franc jeu : leur soi-disant lutte contre le "wokisme" ils s'en tapent, leur vrai but c'est juste de pouvoir dire toutes les saloperies racistes qui leur chantent.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.