Rechercher Annuler

NASA : ce film SF serait le plus plausible, et ce n'est pas Matrix

De Alix Odorico - Posté le 27 mars 2024 à 11h24 dans Cinéma

La NASA a établi un classement des films dystopiques les plus plausibles du cinéma. Le numéro un va vous surprendre, ce n'est pas Matrix.

Matrix NASA

Matrix, Blade Runner, Orange Mécanique, les meilleurs films dystopiques

Au sein du genre de la science-fiction, figure le film dystopique. Une catégorie dont les long-métrages nous plongent dans une société sombre et dénuée d'espoir, qui a la particularité de proposer une version alternative de notre futur. Les meilleurs films du genre ont cette faculté à dépeindre une société du futur réaliste et vouée à la déshumanisation.

Les meilleurs exemples sont Metropolis de Fritz Lang, visionnaire pour son époque (1927), le premier Blade Runner et son traitement du problème androïde, Orange Mécanique en 1971, ou encore Les Fils de l'homme, et bien évidemment Matrix. Le parallèle avec notre société incite les cinéphiles, experts ou médias à dresser des classements d'histoires les plus plausibles.

Matrix

“le film de science-fiction le plus plausible de l’histoire du cinéma” pour la NASA

Un classement qu'a également établi la NASA, il y a plusieurs années. À l’occasion d’une réunion au Jet Propulsion Laboratory organisée par la NASA, une liste des meilleurs, mais aussi des pires films de science-fiction a été établie. 

Dans le top 3, on retrouve Metropolis (1927), Contact, le film avec Jodie Foster et Matthew McConaughey et enfin Bienvenue à Gattaca, long-métrage sorti la même année. Désigné comme “le film de science-fiction le plus plausible de l’histoire du cinéma”, Bienvenue à Gattaca nous plonge dans une société qui pratique sur l'eugénisme à grande échelle. Les gamètes des parents sont triés sur le volet et sélectionnés afin de concevoir in vitro des enfants ayant le moins de défauts et le plus d'avantages possibles.

Bienvenue à Gattaca

Dès lors, les enfants aux génotype le plus avantageux, et donc susceptibles d'être en meilleure santé, plus longtemps, seront privilégiés à l'embauche de postes importants, et les enfants conçus de façon naturelle, sont quant à eux relégués à des tâches mineures. L'histoire prend place à Gattaca, centre d'études spatiales qui sélectionne les meilleurs éléments pour partir à la conquête de l'espace. Jérôme (Jude Law), candidat génétiquement idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent (Ethan Hawke), enfant conçu naturellement, donc au capital génétique considéré comme imparfait, rêve de partir pour l'espace. Chacun des deux va permettre à l'autre d'obtenir ce qu'il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.

Cette société futuriste et dystopique, où le contrôle de la génétique permettrait de contrôler sa propre évolution et de déterminer l’avenir des individus avant leur naissance est considérée comme “on ne peut plus possible” par la NASA

C'est principalement cette volonté de connaissance de l'ADN humain et de l'étude de la présence de maladies dans une famille qui rapproche notre société de celle du film d'Andrew Niccol, ainsi que les questions éthiques que cela soulève, comme le rapporte un article du commissariat à l’énergie atomique (CEA).

Une erreur ?

Mots-Clés : filmCinemasfscience fictionMatrixNASA

Enfant des nineties qui a grandit avec DBZ, Ocarina of Time et Malcolm, et depuis devenu expert en armes à feu sur Resident Evil. Voue un culte à James Bond et ses smokings.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)
photo de profil de <strong>Raddhan</strong>

Par Raddhan, il y a 3 mois :

c'est vrai que le film pose des questions éthiques intéressantes en cas d'avancée scientifique majeure

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>themanwhosoldtheworld</strong>

Par themanwhosoldtheworld, il y a 3 mois :

d'ou matrix aurait été le plus plausible ? la marge du choix est plutot grande

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>zoxotoboxo</strong>

Par zoxotoboxo, il y a 3 mois (en réponse à themanwhosoldtheworld):

En effet, c'est la première chose qu'on se dit en lisant le titre de l'article.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Metal3d</strong>

Par Metal3d, il y a 3 mois (en réponse à zoxotoboxo):

Le fait est que Matrix se base sur une probabilité très forte et proche de ce que l'on sait faire aujourd'hui. Un monde ouvert, avec des IA qui contrôlent le fonctionnement... Pas mal de jeux sont déjà proches de cela. Ne reste que l'implantation de ces images dans le cerveau, et on approche de cette technologie à grand pas.
Matrix est largement reconnu comme scientifiquement possible.

Après, le monde dystopique (le monde réel du film) est moins probable.

Mais on est d'accord que "bienvenue à gattaca" est bien plus proche de la réalité potentielle.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.