Finie la neutralité du Net aux Etats-Unis : peut-on craindre pour notre accès à Internet ?

De Dan Auteur - Posté le 15 décembre 2017 à 11h16 dans Informatique

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Jusqu'à maintenant, l'Internet était neutre. Oui, oui... ça peut vous surprendre mais c'est ce qu'on appelle la neutralité du Net. Sauf que désormais, les Etats-Unis font exception à la règle ! En effet, la commission fédérale des communications, le gendarme américain des télécoms, a mis fin à ce principe qui existe depuis les années 70. Mais qu'est-ce que la neutralité du Net et y a-t-il des risques concernant nos accès Internet ici en Europe ?

La neutralité du Net, c'est quoi ?

C'est un concept et un principe qui date des années 70. L'idée veut que quelque soit le contenu présent sur Internet, il soit traité de façon neutre et donc égalitaire. Ainsi, les fournisseurs d'accès Internet sont dans l'obligation de proposer les différents services disponibles sur le Net sans aucune distinction de traitement. Bien entendu, cette neutralité concerne aussi bien la source, la destination et la nature de données.

Il faut imaginer les données sur Internet qui transitent dans des "tuyaux". Ces derniers sont contrôlés par les FAI. Ce sont donc les FAI qui doivent veiller à ce qu'il n'y ait pas de priorité pour un contenu en particulier. C'est en 2015 que Barack Obama officialise ce principe. A l'époque, des entreprises comme Apple, Twitter et Netflix défendent ce principe. Mais quand Donald Trump arrive à la Maison Blanche, il veut détricoter l'Open Internet Order et met en place Ajit Pai à la tête de la Commission. En abrogeant la neutralité du Net ce jeudi, la commission fédérale des communications (FCC) autorise les FAI à modifier la vitesse de débit Internet à leur convenance et ainsi proposer des contenus prioritaires sur certains.

Et en Europe ?

La question est de savoir si la décision des Etats-Unis de pouvoir réguler l'Internet peut avoir un impact sur le Vieux Continent. Pour le vice-président de la Commission européenne chargé du marché unique numérique, Andrus Ansip, nous n'avons rien à craindre. Il explique que le règlement de l'Internet ouvert mis en place en novembre 2015 et qui s'applique aux 28 membres de l'Union Européenne perdurera et continuera à protéger les internautes. Du côté de l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques, son patron Sébastien Soriano a le même discours. Il affirme que l'Europe gardera sa souveraineté quoi que fassent les Etats-Unis. Selon lui, la neutralité du Net est protégée car elle intervient "sur la dernière partie des réseaux et non pas au niveau des grands câbles transatlantiques".

Fin de la neutralité du Net, ça signifie quoi ?

La fin de ce principe qui régissait l'Internet pourrait favoriser l'émergence d'un Net à deux vitesses. Certains sites pourraient disposer d'un débit plus rapide à condition de payer et d'autres pourraient être pénalisés, jugés comme étant des concurrents par les FAI. Car aux USA, les principaux FAI sont aussi créateurs de contenus.

On imagine facilement que certaines pages Web mettraient plus de temps à s'afficher par rapport à d'autres et des opposants à la disparition de la neutralité du Net craignent aussi que le gouvernement américain contrôle davantage ce qui est diffusé pour "stériliser toute expression dissidente" comme le précise Benjamin Bayart, président de la Fédération des fournisseurs d’accès à Internet associatif, et cofondateur de la Quadrature du Net, à Libération.

Autre conséquence : les internautes pourraient aussi voir leur abonnement augmenter. Effectivement, si des gros émetteurs de données tels que Netflix ou Amazon voient leurs coûts augmenter, cela pourrait avoir un impact sur les abonnements Internet des clients. Le site MacGeneration s'est d'ailleurs amusé à imaginer ce que pourrait donner Internet aux Etats-Unis si les FAI faisaient n'importe quoi :

Ici en France, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, imagine déjà ce que pourrait être Internet dans l'Hexagone. Il pense qu'il faudrait mettre en place des Internets particuliers en fonction des utilisations. Par exemple, offrir un Internet pour les objets connectés et la voiture autonome et un autre pour les entreprises. Clairement, pour lui, la fin de la neutralité du Net chez nous est une obligation.

La résistance s'organise

En effet, même si la FCC a abrogé à trois voix contre deux pour supprimer la neutralité du Net, il reste deux possibilités pour contrer cette décision. La première consiste à passer par le Congrès pour mobiliser la "loi de révision du Congrès". Le Sénat et la Chambre des Représentants doivent déposer une "résolution conjointe de désapprobation". Pour que ça fonctionne, il faut qu'il y ait un vote. Problème, l'équilibre politique n'est pas en faveur des Démocrates. Les Républicains sont pour la suppression de la neutralité du Net mais n'ont qu'une voix d'avance au Sénat. Enfin, autre problème : le président Trump dispose de son droit de veto pour empêcher une résolution. En clair, les chances sont infimes du côté du Congrès.

Il y a un peu plus de chances du côté des tribunaux. Le procureur général de l'Etat de New-York a annoncé déposer une plainte pour préserver la protection des New Yorkais et Américains. Dix huit de ses homologues devraient l'imiter. Des sociétés issues de la société civile sont également prêtes à recourir à un passage devant la justice.

Une erreur ?

Mots-Clés : internetUSAfinneutralité du netNetFAIconséquencesrisques

Source(s) : macg.co

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (24)

Par Savi, il y a 10 mois :

ça fait peur ... Notre dernier espace de liberté se réduit considérablement

Répondre à ce commentaire

Par bandedeboloss, il y a 10 mois (en réponse à Savi):

le dernier bastion de la liberté, c'est le siège des chiottes (Eric cartman, philosophe américain contemporain)

Répondre à ce commentaire

Par LefermeurdeBouche, il y a 10 mois (en réponse à bandedeboloss):

Et encore ! bientot on nous imposera de double épaisseur au lieu du triple :'(

Répondre à ce commentaire

Par baazul, il y a 10 mois :

Ils doivent bien regretter d'avoir voté pour cet abruti.

Sinon en passant par un VPN est ce que cela permet de passer outre les limitation (du moins pour un filtrage en fonction du site ou service utilisé et non la bande passante)?

Répondre à ce commentaire

Par Zazash, il y a 10 mois (en réponse à baazul):

Si ton VPN a tous les accès débloqués oui, sinon non.

Répondre à ce commentaire

Par Tonald Drump, il y a 10 mois (en réponse à baazul):

Non. C'est l'hébergeur du contenu qui paye la facture, passer par un VPN ne te fera pas emprunter de plus gros tuyaux...

Répondre à ce commentaire

Par JeanJacques, il y a 10 mois (en réponse à baazul):

Si ton fournisseur d'accès décide de réduire la voilure de la bande passante des VPN, tu ne pourras rien y faire.

Répondre à ce commentaire

Par AqraVe, il y a 10 mois :

quelque chose me dit que les FAI en France ne sont pas si neutre que ça
et qu'ils font déjà à peu près tout ce qu'ils veulent.

Répondre à ce commentaire

Par BaphometShadow, il y a 10 mois (en réponse à AqraVe):

Je suis du même avis ^^
Elles sont loin d'être transparentes

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 10 mois (en réponse à AqraVe):

Bien sûr ! Rien qu'en 2015, on avait eu tout un tas d'article sur Orange qui bloquait T411 via DNS, Free qui réduit le débit sur Youtube ... etc ...

Répondre à ce commentaire

Par Tonald Drump, il y a 10 mois (en réponse à Candlemass):

Free n'a jamais bridé volontairement YouTube. Pour faire simple, YouTube est un gros consommateur de bande passante, la majorité du traffic rentre dans les quota attribués aux FAI mais en cas de période de forte affluence, les principaux "tuyaux", gratuits, ne suffisent plus à répondre à la demande et le trafic s’effectue sur des réseaux "de transit", qui eux sont payants. Free voulant économiser sur la facture, ces réseaux "de transit" ne sont pas suffisant : YouTube, comme d'autres services de Google, semblent bridés.

Source : http://tomshardware.fr/articles/…

Répondre à ce commentaire

Par Matmi, il y a 10 mois (en réponse à AqraVe):

C'est clair ! Exemple: l'histoire des ralentissements sur YouTube pour le FAI Free

Répondre à ce commentaire

Par Briffy03, il y a 10 mois (en réponse à AqraVe):

Oui preuve est faite en france si sans vpn et sans changer tes dns tu ne peux pas acceder a piratebay (le vrai hein, pas proxybay) et feu t411 etait dans le meme cas. T411 quoi, mon refuge, ma caverne d'ali baba pour les films series jeux et documentaires, aucun autre site de dl est aussi complet, ygg est qu'une goutte d'eau de l'ocean, torrent9 sert a rien, cpasbien c'est torrent9 tout simplement, du coup je suis condamné a m'arreter a la saison 2 de davinci's demons (et dites moi pas que je peux acheter le dvd, j'ai pas de lecteur )

Répondre à ce commentaire

Par richardson, il y a 10 mois (en réponse à Briffy03):

Si je pouvais, je likerais 1000 fois tellement je me retrouve à travers tes quelques lignes.

Répondre à ce commentaire

Par Briffy03, il y a 10 mois (en réponse à richardson):

Je compatis totalement avec toi du coup, surtout tiens moi au courant si tu as d'autres sources de dl assez completes en p2p, meme si c'est en vo uniquement, tant que c'est a hauteur du contenu de t411, je creuse toujours

Répondre à ce commentaire

Par Betamax, il y a 10 mois :

C'est ça de filer les pleins pouvoirs aux entreprises

Et étant donné ce que dit le patron d'orange, et la tendance de l'u.e. à leur donner raison et à nous la mettre à l'envers, j'ai quand même bien peur pour mon cul ...

Répondre à ce commentaire

Par boopette, il y a 10 mois :

N'oubliez pas qu'aux états unis certains Etats ont leur "propre lois" si j'ose dire. Rien n'empêche un Etat de dire "chez nous ça va être comme ça" comme c'est déjà le cas (et certains Etats ont annoncé qu'ils n'allaient pas respecter cette décision)

Répondre à ce commentaire

Par Tonald Drump, il y a 10 mois :

Pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur le principe de neutralité du web : https://youtube.com/watch/?v=hZnq3xg-PRM.

Répondre à ce commentaire

Par Dionysus, il y a 10 mois :

Ce n'est pas encore fini. Ça doit passer par le congress et la cours suprême. Tous ce qu'ils ont fait cest un vote pour présenter le projet de loi au Congress. Même si la loi passe au Congress, la cours suprême va sûrement l'annuler.

Répondre à ce commentaire

Par EA, il y a 10 mois via l'application Hitek :

Et pour les pays non membre de l’UE comme la Suisse ?

Répondre à ce commentaire

Par groove up, il y a 10 mois :

Si c’est pour restreindre les libertés alors c’est déjà plié !! L’humanité n’arrive plus à réenchanter le monde et c’est prouvé chaque jour qui passe.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 10 mois :

Mème ça on va nous l'enlever... Et ouais surtout ça! c'est probablement la liberté n°1 aujourd'hui pour tous! Et forcement il y a encore et toujours du pognon à se faire la dessus!

En fait des qu'on parle de business (de pognon pour être plus précis) il y a nous, le petit peuple, qui râlons dans notre coin (comme je le fais là) mais qui en réalité aurions une puissance de voix nettement supérieure à la plus grosse et influente des multinationale.
Seulement voila, à chaque news de ce type nous râlons oui! mais jamais ensemble. un peu sur le net, un peu dehors, un peu avec de gros moyens (tribunaux, via la politique...) et d'autres simplement autour de la machine à café... Puis la news est dépassée, on passe à la suivante et on râle de nouveau.
Ça fini par rentrer dans la norme, on s'est fait un peu plus entuber mais caaaa vaaaaa la douleur est passée.

En attendant les Trump et compagnie ricanent encore et toujours du contrôle de masse par le biais de leur gouvernements, sociétés, banques qui au final, aussi mondialement influentes soient-elles ne pèsent pas lourd face à nos voix. Encore faudrait il qu'on parle tous ensemble! (et ouais on aurait mème pas besoin de crier!)

Répondre à ce commentaire

Par Crumbleuh, il y a 10 mois :

De tout façon même si la neutralité du net est menacé il existera toujours des fai qui pour se distinguer des autres, n'iront pas la menacer.

Répondre à ce commentaire

Par Brebs, il y a 10 mois :

Euh, je vous signale gentiement qu'il ne suffit pas d'etre aux USA pourt que la neutralité du net n'existe plus, ici, en France en tout cas, elle n'existe pas non plus!!! renseignez vous. Sauf que nous c'est encore pire puisqu'il parait que nous y sommes dans la neutralité du NET, ça c'est typiquement Français de dire quelque chose, de l'officialiser et d'en faire des lois, et au final de passer outre, ha ha, et on veux se faire passer pour des donneurs de leçons, la bonne blague. Au moins la bas leurs décisions sont claires!!!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Note 9, le plus puissant des Galaxy Note : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Note 9

Il y a 2 semaines

Note : 9,2
Test Honor 10, un smartphone 18:9 très proche du Mate 10 : fiche technique, prix et date de sortie

Honor 10

Il y a 2 semaines

Note : 8,8
Test FIFA 19 : le spectacle avant tout

fifa 19

Il y a 2 semaines

Note : 7,5