Rechercher Annuler

Internet plus efficace que l'école ? A 19 ans, elle compte révolutionner l'éducation

De Gaetan Desrois - Posté le 23 janvier 2021 à 14h33 dans Insolite

Peut-on réussir son baccalauréat sans mettre le pied à l'école ? C'est en tout cas ce que pense une jeune femme de 19 ans. En se basant sur sa propre expérience, elle a écrit un livre de conseils, expliquant comment réussir cet incroyable pari. 

Révolutionner l'école

L'année 2020 n'aura eu de cesse de faire renaître le débat autour de l'école obligatoire. En mars dernier, lors de l'annonce du premier confinement, le gouvernement avait décrété la fermeture de tous les lycées, collèges, écoles, universités. Lors du déconfinement, le Ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, semblait rétropédaler, en affirmant l'urgence de renvoyer les enfants à l'école le plus tôt possible, tandis qu'une partie de l'opposition recommandait aux parents qui le pouvaient de garder leur progéniture à la maison, afin de ne pas les exposer au coronavirus. 

En novembre et décembre 2020, l'école obligatoire était également au cœur du "Projet de loi confortant les principes républicains", plus communément appelé "Loi Séparatisme". En effet, ce PPL prévoyait de rendre l'école obligatoire dès 3 ans, sauf raisons médicales. 

Elsa Cohen, 19 ans, n'avait pas attendu ces événements politiques pour ouvrir le débat sur l'école. En février 2020, la jeune femme publie un livre, Hack ton bac, qui donne de nombreux conseils pour réussir son bac, en se basant sur son parcours pour le moins atypique. 

Phobique scolaire, Elsa Cohen a toujours eu de bons résultat, jusqu'en seconde, où une professeure de français l'a définitivement dégoutée de la scolarité. Séchant tous les cours qui lui déplaisaient, la jeune adolescente de 16 ans voit ses résultats dégringoler. Après les épreuves du bac de français, Elsa prend la ferme décision de ne plus jamais retourner au lycée. 

Soutenue par sa mère, Elsa Cohen est convaincue qu'à l'ère d'Internet, le statut de l'école doit être revu. La jeune femme confie au journal Les Echos : "Je pense que son rôle n’est plus de transmettre des connaissances, ça Internet le fait déjà très bien. Non, son rôle est d’accompagner les élèves dans leur apprentissage."

Convaincue de l'importance de révolutionner l'école, elle écrit un articleTransformer l'école en douze principes, avant de travailler au sein de Les Sherpas, startup spécialisée dans les cours en ligne, tout en révisant son bac, qu'elle compte passer en candidat libre. Si les révisions ne sont pas toujours faciles, elle apprend néanmoins à trouver un nouvel intérêt à des matières qu'elle avait autrefois délaissées, comme l'Histoire. Plutôt que d'apprendre bêtement les dates, Elsa regarde les vidéos et les documentaires de l'INA, qui lui offre une meilleure compréhension des événements du passé. 

Une fois son bac en poche, la jeune femme fait un stage de six mois chez The Family, startup française qui propose des programmes d'accompagnement à d'autres startup, afin leur permettre de se développer. Remarquée par un professeur de Sciences Po, elle est invitée à faire des interventions, avant de se lancer dans la rédaction d'un livre, visant à prodiguer des conseils pour passer son bac tout en s'épanouissant, intitulé Hack ton bac. Un livre particulièrement adapté à la nouvelle génération, dans lequel les conseils les plus avisés sont illustrés par des citations de poètes et de rappeurs. Elsa Cohen y livre également des conseils pour démarrer dans la vie active sans le bac.

Si elle n'a pas encore révolutionné complètement l'école, Elsa Cohen, pleine de projets pour l'avenir, a au moins participé, même indirectement, à ce débat de société. Peut-être inconsciemment, elle s'inscrit dans une école de pensée qui a trouvé un véritable essor sur internet, avec notamment les célèbres Conférences gesticulées de Franck Lepage. Aujourd'hui encore, de nombreuses associations sont sur le terrain, faisant la promotion d'une école libre plutôt qu'une école obligatoire. On pense notamment à l'Association Les Enfants d'Abord, dont le crédo pourrait être résumé ainsi : ce n'est pas l'école qui est obligatoire, mais l'instruction. 

Une erreur ?

Source(s) : Les Echos Transformer l'école en 12 principes

Mots-Clés : éducationinternetLivreBAC

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (20)

Par Old Yoda, il y a 10 mois :

Personnellement, je conseille vivement le visionnage du film Captain Fantastic, avec Viggo Mortensen. Un chef d'oeuvre, particulièrement intéressant, et qui traite de libre éducation.

Répondre à ce commentaire

Par Chouffin Leader, il y a 10 mois (en réponse à Old Yoda):

Film interessant dans le sens où justement l'education du père n'est pas forcément montré d'un bon coté ( mise en danger des enfant, en faire des singes savant sans voir qu'ils sont des associaux complet et le père incapable de voir le mal être possible quand un des enfants montre l'absurdité )

Répondre à ce commentaire

Par Keamaru, il y a 10 mois via l'application Hitek (en réponse à Old Yoda):

Merci pour l'info je ne connaissais pas.

Répondre à ce commentaire

Par Jean-Michmuche, il y a 10 mois via l'application Hitek :

Donc une gamine de 19ans qui n’a pas fait d’études nous explique comment révolutionner l’éducation des enfants...
Ce siècle va beaucoup trop loin.

Elle aide aussi les jeunes défavorisés à traverser le trottoir pour trouver du travail? L’article ne le précise pas mais rappelons tous de même qu’on ne nait déjà pas tous égaux au regard dû milieu social dans lequel on grandit.

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 10 mois (en réponse à Jean-Michmuche):

J'aimerais bien savoir ton âge pour mieux comprendre ton avis sur la question. Il faut arrêter de croire qu'un jeune ne peux pas avoir de bonne idées, d'ailleurs je ne pense pas qu'elle dit qu'elle peux révolutionner l'école, mais plutôt qu'elle a des piste qui peux être utiliser pour trouver justement la meilleur solution.

J'ai arrêter l'école il y a 15 ans, au collège ou au lycée (tout 2 publique) quand tu ne comprenait pas un truc et que tu osait demander des explication supplémentaire, on te répondais, pas le temps demande a tes camarades. Depuis quand des camarades (qui n'ont pas être pas compris ou mal compris) pourrait mieux m'aidez que la personne qui doit normalement m'apporter ces connaissance?

Il faut pas oublier non plus que les génération change, la jeunesse change, l'éducation doit aussi changer et savoir s'adapter, non pas continuer la même méthode qui montre bien qu'elle ne suis plus.

Répondre à ce commentaire

Par Jean-Michmuche, il y a 10 mois via l'application Hitek (en réponse à Lunar):

On sent bien que l’école était pas ton fort.
Dsl mais la conjugaison dans le monde des adultes c’est important de un pour se faire comprendre de deux pour pas passer pour un imbécile quand on envoie des mails ...
Le jeune tu écris : j’ai arrêter ... tu osait... et j’en passe, même mon correcteur fait pas la faute...

Ce qui ne change pas c’est le niveau de médiocrité dans lequel votre génération baigne pensant tous savoir de la vie.
Le siècle de l’idiocratie... ça me dépasse d’être fier de tous même de son manque de culture évident et de revendiquer cela comme une évolution sociétale.
Ça n’est pas une évolution c’est juste de la connerie.

Et je te dis ça avec tout le respect qui t’ai dû.

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 10 mois (en réponse à Jean-Michmuche):

A qu'elle moment j'ai dit que l'école m'avait réussie? Allez je vais t'aidez un petit peux, jamais. Tu ne connait rien de moi et encore moins comment sa c'est passer a l'école, mais pour toi le problème est intégralement de ma faute, a aucun moment tu ne remet en question l'éducation.

Pourtant tu a un début de piste dans mon premier commentaire, je vais citer le passage en question: "quand tu ne comprenait pas un truc et que tu osait demander des explication supplémentaire, on te répondais, pas le temps demande a tes camarades."

A l'école j'était en privée, l'école fessait venir une orthophoniste, la sa pouvait allez, quand je suis arriver au collège (en publique) que sa sois la directrice de mon école, l'orthophoniste ou même mes parent, ils ont avertie le collège et les prof pendant des rendez-vous. Au début ils nous ont dit pas de problème on fera attention, peux de temps après sa c'est transformer en: on a pas le temps pour s'occuper de sa. Résultat? décrochage scolaire, pour moi le collège et le lycée a été la pire chose,

Vraiment le problème principal viens de l'éducation, comment gérer 30 personne qui avance a un rythme différent, mais qu'il faut a tout pris suivre un rythme a cause des programme scolaire surcharger par rapport au nombre d'élève?


Mais bon au vue de ta réponse tu t'en fout, tu voie que le monde évolue et sa te fait peur, ne t'inquiète pas tu n'est pas le seul, la génération avant toi a aussi eu peur de l'évolution de ta génération et pourtant tout va bien. D'ailleurs sa va tellement bien tu pense que t'a génération n'avait pas de problème (et la nôtre fera probablement la même chose, puis la suivante, puis la suivante etc etc), mais si tu était aussi cultiver que tu le pense tu verrait que même ta génération a eu de nombreux problème, ils était juste différent.

Les génération évolue, au lieux de subir cette évolution, cherche a la comprendre et a la vivre, tu verra que ton point de vue actuel est mauvais. Un jeune peux très bien aidez a l'amélioration avec leur idées, je te rappel que c'est eux qui sont a l'école, ils ont une vision plus global, la ou toi tu n'en a plus aucune.

Toi qui est cultiver tu a donc tout naturellement lu sont livre pour comprendre ces idées, avant de dire qu'elle était trop jeune. Dans le cas contraire, je me demande ou est ta culture si c'est simplement de dire qu'elle est trop jeune.


Tu aura bien compris que ta réponse peux blesser n'importe qui, une personne réellement cultiver n'aurait jamais agis de ta manière, car lui connait le respect que toi tu ne semble pas avoir. Oui aucun effort sur l'orthographe ou la conjugaison pour toi, tu m'aurait demander de faire un effort en étant polie, j'aurait fait cette effort par respect. Mais la tu ne mérite aucunement mon respect.


Ta réponse a plusieurs faute que sa sois de la conjugaison ou de l'orthographe, prochaine fois quand tu cherche a critiquer une personne pour cette raison, fait en sorte d'être irréprochable....

Répondre à ce commentaire

Par Jean-Michmuche, il y a 10 mois via l'application Hitek (en réponse à Lunar):

Mes yeux saignent à chacune des tes interventions.

L’école sert à ça qu’elle soit inadaptée sûrement mais quand tu travailleras tu m’expliqueras à quel moment tu va voir ton boss pour lui expliquer que sont boulot est pas adapté que le rythme te convient pas ...

Cette génération de winner!

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 10 mois (en réponse à Jean-Michmuche):

L'école permet de donné un apprentissage, mais quand un prof te dit demande à tes camarades au lieu de te réexpliquer pour justement t'apprendre des chose, c'est que l'école a rater sa mission principal. Tant que l'éducation n'aura pas compris et accepter leur échec il ne chercheront jamais a faire mieux.

Alors qu'au boulot il faut au contraire apprendre de ces erreurs et les corriger pour devenir meilleur, on appel sa une évolution. C'est étrange mais sa ressemble à ce que j'ai dit, la génération change, elle évolue dans un système scolaire qui lui n'arrive pas à évoluer, car il pense que c'est la meilleur méthode. Un petit résumé oui pour l'école sa reste important mais non pour le système actuel.


Cette génération te fait peur car elle est plus ouverte que tu ne le sera jamais.

Répondre à ce commentaire

Par Orus, il y a 10 mois (en réponse à Lunar):

"on appel sa une évolution"

Je...

Non rien, rien.

Répondre à ce commentaire

Par Wakizashi, il y a 10 mois (en réponse à Jean-Michmuche):

Quand on se permet de prendre les gens de haut pour corriger leur orthographe, on évite les fautes horribles pour ne pas passer pour un imbécile.

"tous savoir", "être fier de tous" => "tout"
"tout le respect qui t’ai dû" => "est dû"
"à chacune des tes interventions." => "de tes" (la relecture, ça compte aussi)
"tu va voir ton boss" => "tu vas"
"que sont boulot" => "son boulot"

A part ça, l'école vous a appris à utiliser la ponctuation ? A argumenter sans dénigrer ? La politesse ? Le respect (oui il est dû) ?

Vous méritiez une petite leçon, comme celle qu'on fait à un enfant. Ca vous apprendra à jouer au vieux (con). Et puisqu'on en est à faire des leçon, c'est pas bien de faire des généralités et de condamner toute une génération (dont je fais peut être partie).

Ce que je pense, c'est que, vous, vous pensez tout savoir sous prétexte d'être plus âgé (ce qui n'est pas un lien de cause à effet). Le monde évolue, vous restez bloqué et grincheux. L'école sera toujours utile et au centre de l'éducation, bien évidemment, mais faut pas cracher sur ceux qui ont des idées (encore plus s'ils sont jeunes), qui sont forces de proposition, qui proposent des solutions à ce que certains jeunes vivent, etc. Ni ignorer ces derniers pour qui le système n'est peut être pas adapté. On 'est pas tous fait pour rentrer dans le moule du système scolaire... Je suis l'un d'eux, et pourtant je sais bien m'exprimer, écrire sans faute, et aujourd'hui j'ai un job qui en ferait rêver plus d'un (et qui me fait très bien vivre) !

Répondre à ce commentaire

Par Jean-Michmuche, il y a 10 mois via l'application Hitek :

Internet une vaste blague quand un peu moins de 20% des foyers ne sont toujours pas équipés d’ordinateurs...
Le fossé n’aura jamais été aussi gros que celui vers lequel on se dirige.
Mme Cohen n’étant qu’une digne représentante de son siècle, je ne la blâme évidemment pas.

Répondre à ce commentaire

Par Tiëstostérone, il y a 10 mois :

Je pense au moins pour commencer que l'école devrait d'abord servir à comprendre avant d'apprendre.
Beaucoup de gens lâchent l'école parce que c'est pas adapté à eux.
C'est l'école qui devrait servir aux écoliers, pas l'inverse.

Répondre à ce commentaire

Par Chouffin Leader, il y a 10 mois (en réponse à Tiëstostérone):

" Beaucoup de gens lâchent l'école parce que c'est pas adapté à eux.
C'est l'école qui devrait servir aux écoliers, pas l'inverse. "
Faudrait peut être déjà arrêter avec le mythe que tout le monde peut faire des études supérieures et de manière générale l'hypocrisie que tout le monde à les même capacités .

Répondre à ce commentaire

Par Bobby, il y a 10 mois :

Perso, je ferais l'école à la maison (autorisé dans mon pays après une demande officielle) pour mes enfants plus tard. Je n'aime pas l'école (publique) pour pleins de raisons, notamment:
- Une bonne école se doit d'avoir des classes de 10-12 élèves maximum, au-delà, c'est ingérable.
- Je tiens à ce que mes enfants aient un maximum de connaissance du monde, ceci de manière neutre. Sans entrer dans un débat politique, il suffit que les élèves tombent sur un prof politisé (ce qui est bien trop souvent le cas) pour n'avoir qu'une partie d'un sujet. Et ça, en particulier lorsqu'il s'agit d'Histoire, science, religionS ou de culture générale, c'est intolérable.
- L'école devrait enseigner. Or, on demande aux enseignants de gérer des choses qui font d'eux des éducateurs sociaux, ce n'est pas leur job.
- Sucre + écranS + absence de parents: un coctail molotov pour certains petits qui deviennent de véritables diablotins: coup de pied dans les ventre enceintes d'enseignante, arrachage de boucle d'oreilles etc... bref, je ne veux pas que mes enfants cotoient ces autres élèves dans une classe bondée qui sont de véritable problèmes et qui, encore une fois, ont besoin d'une assistance et non rien à faire dans une classe normale.

À la maison, en plus de l'absence de stress et l'avantage de "l'école de la vie", je peux établir un plan précis et étudier les sujets en profondeur. À l'image de "captain fantastic" justement, pour ceux qui l'ont vu. Quant aux côtés social, je ne me fais pas de souci: loisirs, cours de langue, jeux à l'extérieur et cadre familial permettent assez à l'enfant d'avoir des contacts extérieur. C'est même mieux: exit les problèmes d'harcèlement scolaires ou je ne sais quoi.

L'école privée peut-être une bonne alternative, mais c'est ultra-cher.

Pour préciser: dans mon pays (CH), l'école à la maison est autorisé mais encadré (on est pas aux US). Chaque année, un inspecteur passe à l'improviste contrôler que l'enfant à un niveau conforme aux standards public. Si ce n'est pas le cas, l'autorisation saute.

Répondre à ce commentaire

Par 0815, il y a 10 mois (en réponse à Bobby):

C'est sûr qu'une seule personne sans qualifications vaut mieux qu'une dizaine d'enseignants qui ont étudiés leur matières et des méthodes d'éducations.
D'ailleurs priver son enfant de contacts sociaux c'est sans doute une bonne idée.
Pour finir, il faut dire qu'il vaut mieux que l'enfant soit politisé par une seul personne et qu'il ne soit exposé à aucun avis contraire.

Répondre à ce commentaire

Par Bobby, il y a 10 mois (en réponse à 0815):

1. Il faut être deux pour faire un enfant, il est évident qu'il n'y a pas qu'une seule personne qui enseignera.
2. Nous sommes les deux qualifiés
3. J'ai déjà expliquer pour les contacts sociaux.
4. Quand on étudie un sujet, on l'étudie en profondeur, chose qu'on a le temps à la maison, pas à l'école. D'autres jugements ou ca va aller?

Répondre à ce commentaire

Par 0815, il y a 10 mois (en réponse à Bobby):

"Nous sommes les deux qualifiés" euh ok cette phrase ma convaincue...

Et le travail dans tout ça? 40h de travail par semaine pour au moins une des 2 personnes donc on en revient à une seule personne.

Une personne lambda (ou deux) ne sera jamais aussi compétente que tout un groupe d'enseignants.

Répondre à ce commentaire

Par Melti, il y a 10 mois :

J'ai beau trouver pas mal de défauts à l'école, c'est le meilleur moyen pour t'apprendre à te lever le matin, à respecter les horaires et tes supérieurs, et ce même si tu les méprises.
Des qualifications que tout le monde doit avoir pour pouvoir garder un taf.

Bref, encore une flemmarde gâtée qui a dû se faire remettre à sa place pour la première fois et qui se croit bien plus intelligente qu'elle ne l'est réellement.

Répondre à ce commentaire

Par Johndick, il y a 10 mois :

@Melti tu as bien résumé le rôle de l'école sauf que c'est normal de programmer les gamins aussi tôt à ce genre de chose ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.