La migration de l'Humanité vers une autre planète est à oublier, selon le prix Nobel de physique 2019

De GomeWars Auteur - Posté le 10 octobre 2019 à 12h07 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce mardi 8 octobre 2019, James Peebles, Michel Mayor et Didier Queloz ont été récompensés d'un prix Nobel de physique. L'un pour "ses découvertes théoriques en cosmologie physique", les deux autres pour la "découverte d’une exoplanète orbitant autour d’une étoile similaire au Soleil". Et même si une telle découverte laisse entrevoir la perspective d'une colonisation future, Mayor l'assure, la migration de l'Humanité vers une autre planète est à oublier. 

une idée "complètement folle"

Certes, la découverte d'exoplanètes est désormais monnaie courante et, à ce jour, près de 4000 exoplanètes ont été recensées. Mais si Michel Mayor et Didier Queloz ont été récompensés d'un prix Nobel de physique pour leur découverte, c'est que les deux scientifiques ont été les premiers, il y a 24 ans, à mettre le doigt dessus. Interrogé par l'AFP, Mayor reste sceptique sur une éventuelle migration de l'Humanité un jour et souhaite tuer les idées dans l’œuf :

"Si on parle des planètes extra-solaires, que les choses soient claires: on ne migrera pas là-bas. Ces planètes sont beaucoup, beaucoup trop loin. Même dans un cas très optimiste d'une planète habitable pas trop loin, disons à quelques dizaines d'années lumière, ce qui est tout petit, le voisinage, le temps pour aller là-bas est considérable. Ça se chiffre en centaines de millions de jours avec les moyens actuels. Prenons soin de notre planète ici, elle est très belle et encore tout à fait habitable. (...) Il faut tuer toutes les déclarations du type 'Nous irons un jour sur une planète habitable si la vie n'est plus possible sur Terre'. C'est complètement fou."

Crédit : AFP / Javier Soriano

A l'heure actuelle, songer à migrer vers une autre planète est de l'ordre de la science-fiction. Notre technologie actuelle est loin d'être au point et nous ne sommes pas encore à l'étape de la colonisation de la Lune, encore moins de Mars. Quant à une planète extra-solaire, laissons cette idée à Isaac Asimov et Philip K. Dick. Néanmoins, un jour, il nous sera peut-être possible de voyager plus vite que la vitesse de la lumière et traverser des distances de l'ordre de l'année-lumière en quelques jours, voire quelques mois. Mais comme le dit si bien Michel Mayor, avec la technologie que nous avons à disposition, "c'est complètement fou".

Une erreur ?

Mots-Clés : humanitémigrationprix nobelphysiquePlanètescientifique

Source(s) : Sciences et Avenir

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (109)

Par Billy, il y a 1 mois :

Perso j'ai juste envie de prendre l'ascenseur pour aller sur la Lune... Le reste je m'en fou

Répondre à ce commentaire

Par palmiers, il y a 1 mois (en réponse à Billy):

La migration de l'Humanité vers une autre planète ????
MES SEULE DES C0N 2 GEEKS S0N CAPABLE 2 CR0iX RAT 1 C0NNE RiZ PAREiLLE !

Répondre à ce commentaire

Par djodjodjo57, il y a 1 mois (en réponse à Billy):

Voici un aperçu de la faisabilité : https://www.youtube.com/watch?v=JljZAugkm3o

Répondre à ce commentaire

Par Captaine J, il y a 1 mois :

Il faut remettre les choses en perspective.
Il dit ça en se basant sur les technologies qu'il connait actuellement. Mais les technologies évoluent vite.

Si on demandait a un cromagnon qui n'a qu'un tronc d'arbre qui flotte de traverser le pacifique, il dirait que les distances sont trop grandes et il aurait raison.
Aujourd'hui on a des villes flottantes de 5000 personnes avec salles de cinéma, piscine qui font le trajet en quelques jours....

L'homme deviendra une espèce multiplanétaire, il ne faut pas en douter.
La science, la technologie, la curiosité et les siècles nous y conduiront.
L'homme trouve toujours un chemin.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

D'accord avec toi mais toujours en mettant les choses en perspective regarde le temps que ça nous a pris pour passer le pacifique en quelques jours. D'ici à ce que nous puissions avoir cette technologie pour les voyages spatiaux possibles en temps notre planète aura déjà été détruite par nous...

Répondre à ce commentaire

Par Tom, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à alonzo777):

On va pas détruire la planète... sa fais 4.5 milliard d’années qu’elle survie très bien. On crie la planète ce réchauffe... bien oui comme il a 150 million d’années puis ces revenus...

Répondre à ce commentaire

Par LOL, il y a 1 mois (en réponse à Tom):

Par contre ton Français lui, est complètement détruit ...

Répondre à ce commentaire

Par tiss, il y a 1 mois (en réponse à LOL):

je suis pliée de rire....Merci

Répondre à ce commentaire

Par MattRM, il y a 1 mois (en réponse à Tom):

Merci de votre commentaire, enfin qq1 de censé !!! Tout les géologues le disent !!!

Répondre à ce commentaire

Par iTroll, il y a 1 mois (en réponse à Tom):

Sauf que tu n'étais pas présent il y a 150 millions d'années...
La race humaine non plus, elle n'aurai pas pu y survivre.

On est en train de rendre la planète inhabitable (pour les humains) mais des débiles comme toi propagent sur le net : "On s'en fout, on va pas mourir, la planète a déjà été plus chaude avant, regarde, il y a des experts en cailloux qui le disent..."



Répondre à ce commentaire

Par Jean Jacques, il y a 1 mois (en réponse à iTroll):

Nan mais tout va bien ça se rechau...*ère glacière incoming* On finira par détruire la planète, les parasites ça détruit (dans la majeure partie des cas) toujours son hôte.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à iTroll):

Tu était doc la il y a 150 millions d'années pour savoir si c'était habitable ou non ?
Je suis toujours étonné de la stupidité des autoflagellateurs de l'humanité, vous oubliez la principale chose qui gère le vivant : la pression de sélection / sélection naturelle. L'adaptation est le discriminant de la vie, et ça sera toujours le cas. Pour l'instant la seule chose qui nous attend avant de mourir de chaud c'est probablement une guerre mondiale pour les ressources primaires agraires ou l'eau, choses abondantes en europe si tant est que la surpopulation ne déclenche pas de guerres intestines pour ces dit ressources.
Quand on se met les mains devant les yeux , on ne voit plus grand chose.

Répondre à ce commentaire

Par iTroll, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Non je n'étais pas présent il y a 150 millions d'années, mais je sais lire un document scientifique contrairement a toi.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à iTroll):

J'ai hate que tu me donnes des articles scientifiques qui prouvent le réchauffement climatique. Parce qu'en fait y'en a aucun.
C'est une théorie scientifique, propagé par le GIEC, dont beaucoup d'équipe essaye de prouver la véracité, mais qui n'y arrive pas.
Ce n'est pas du négationnisme, parce que le jour ou cet article arrive, je serais le premier à le lire et aller dans son sens , et on le saura puisque s'il arrive un jour, il sera prix nobel l'année suivant sa sortie.
En attendant, cette théorie ne repose que sur les idées d’auto-flagellateurs de l'humanité, dont l'égérie n'a pas gagné le prix nobel, ouf.

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

« Tu était doc la il y a 150 millions d'années pour savoir si c'était habitable ou non ? »
Il y a 0.150 Mds ans, càd il y a très peu de temps, la planète avait déjà été habitable continuellement pendant assez longtemps (4 Mds A) pour que se forment la cellule (une ÉNORME invention de la nature), la reproduction sexuée, l'oeil, et jusqu'aux mammifères et aux 1ers oiseaux. Donc en ce qui me concerne, NON, "je" n'étais pas là, mais OUI, c'était largement habitable.
Versailles, Mon 14 Oct 2019 12:15:45 +0200

Répondre à ce commentaire

Par Aidou, il y a 1 mois (en réponse à Tom):

mdr mon pote le réchauffement d'il y a X années est incomparable car ce réchauffement a prix autant d'année que la Terre a pris pour se former.
La on parle d'un réchauffement en 20 ans alors merci avant de parler on achète du bon sens

Répondre à ce commentaire

Par Manu68, il y a 1 mois (en réponse à Tom):

Nous n'avons pas la technologie nécessaire pour les voyages intersideraux à la vitesse de la lumière...mais nous avons par contre bel et bien les moyens de détruire notre planète !

Répondre à ce commentaire

Par lord-ludo, il y a 1 mois (en réponse à Tom):

Ok Tom Trump

Répondre à ce commentaire

Par Captaine J, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

C'est clair mais passer d'une étape a l'autre a l'époque ca prenait des siècles.

Aujourd'hui, le train, l'électricité, internet, IA, appareil volant, ISS, tout a été fait en 150 ans. (un peu plus pour le train)
Le monde a radicalement changé en quelques années.

Il y a encore 500 ans, ca prenait un mois pour aller en amérique en bateaux.
Puis une semaine au début du siècle dernier, puis quelques heures en avion.
Pour Colomb imaginé un moyen de voyage tel que l'avion était impensable.

Nous pensons aujourd'hui a voyagé avec des technologies que l'on connait mais nous voyagerons avec des technologies qui nous sont inconnues ou a leur premier balbutiements.

Répondre à ce commentaire

Par Tsuchimi, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

Une année lumière correspond à 9 461 milliards de kilomètres. Dix années lumière, c'est 94 641 milliards de kilomètres.
La distance amérique du nord / Europe est 5000 km à la louche. Admettez, pour reprendre votre analogie avec l'homme de Cro-magnon, que l'ordre de grandeur est sacrément différent.

Sans compter que les ressources qui n'ont eu permis ce bond technologique se trouvaient juste sous nos pieds, accessibles et aujourd'hui qu'elles s'épuisent comme neige au soleil.

Votre optimisme est beau à voir, mais ne prend pas la mesure de l'énergie absolument monstrueuse nécessaire à un voyage spatial. Juste le décollage c'est déjà l'enfer. Pour rappel nos modes de propulsion n'ont quasi pas changé depuis un siècle (thermique, rendement toujours aussi pourri, limite physique de l'énergie disponible pour une unité etc...).

On est même pas sûr d'ici 2100 d'avoir encore des voitures tant les ressources se font rare, alors allez dans l'espace, faut vraiment pas compter là-dessus pour s'en sortir.

Répondre à ce commentaire

Par Jean Jacques, il y a 1 mois (en réponse à Tsuchimi):

Que c'est doux de voir quelqu'un se servir de son cerveau j'avais plus vu ça depuis le vietnam.

Répondre à ce commentaire

Par Yozora, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

Ce n'est pas un problème technologique, c'est un problème d’échelle.

Imaginons que demain nous découvrons la technologie permettant le voyage à vitesse lumière, et qu'un humain peu voyager avec (ce qui est physiquement impossible hein).

Même avec cette magie de technologie la plus folle, ça prendrai 10 ans pour aller sur une planète habitable pas trop loin. Et encore 10 al c'est ultra optimiste.

Prend pour exemple la planète Kepler 90i, toujours avec notre machine fantasmé, il nous faudrait 2500 ans pour y aller ...

Répondre à ce commentaire

Par Captaine J, il y a 1 mois (en réponse à Yozora):

10 ans c'est rien.

Regarde ceux qui ont fait le tour du monde en bateau il y quelques siècles.
3 ans en mers...
Parti a 5 bateau, 300 hommes, 12 ou + sont revenu... ^^

10 ans c'est franchement rien.

Répondre à ce commentaire

Par Steven, il y a 1 mois (en réponse à Yozora):

"Même avec cette magie de technologie la plus folle, ça prendrai 10 ans pour aller sur une planète habitable pas trop loin. Et encore 10 al c'est ultra optimiste."

Petite précision. En voyageant à la vitesse de la lumière (c'est physiquement impossible mais passons), le voyage prendrait 10 ans pour un observateur sur terre. Pour un passager du vaisseau, le voyage serait instantané.

En voyageant à 99,99999 % de la vitesse de la lumière (ce qui est physiquement possible mais demanderait une énergie folle), on peut parcourir des distances monstrueuses pour un temps "propre" très faible. Par contre, il se passera des milliers / millions d'années sur terre (selon la distance parcourus).

Répondre à ce commentaire

Par Fromage66, il y a 1 mois (en réponse à Steven):

C'est 100% faux. 10 années lumière veulent dire 10 ans de trajet en voyageant à la vitesse de la lumière. Tout simplement. Le temps est relatif, ça veut pas dire que c'est la fête et qu'on peut se téléporter à des milliards de kilomètres en 5sec.

Répondre à ce commentaire

Par Steven, il y a 1 mois (en réponse à Fromage66):

Et non, c'est 100% vrai. Si tu fais un voyage de 10 années lumière en voyageant à la vitesse de la lumière, le voyage ne mettra pas 10 ans pour toi dans le vaisseau. Il mettra 10 pour un observateur sur terre. C'est du niveau lycée en physique ...

Répondre à ce commentaire

Par Steven, il y a 1 mois (en réponse à Fromage66):

Je t'invite à réviser les bases de la physique :)

Un exemple précis :
Disons que tu voyages à 99,9999 de la vitesse de la lumière. Tu voyages pendant un an (temps propre dans le vaisseau). Sur terre, il se sera passé plus de 700 ans. Et l'effet est exponentiel. Plus tu t'approches de la vitesse de la lumière, plus l'effet est important. Et tu auras parcouru bien plus qu'une année lumière en terme de distance.

Donc je le répète encore une fois, si tu voyages à la vitesse de la lumière (même si cela est impossible physiquement) et que tu parcours 10 années lumières de distance, le voyage te semblera instantané dans ton vaisseau.alors que pour un observateur stationnaire sur terre, il se sera passé 10 ans.

Répondre à ce commentaire

Par Steven, il y a 1 mois (en réponse à Fromage66):

Je t'invite à lire cet article qui en parle plutôt bien :

http://specto.chez.com/verslesetoiles/etoiles9.htm

Ces exemples sont plus précis car ils prennent en compte l'accélération et la décélération du vaisseau pour plus de réalisme. Car si on passait directement de 0 à 99,99% de la vitesse de la lumière, on serait mort sous le nombre de G lol

Donc, imaginons qu'on veut aller au centre de la galaxie, qui se situe à environ 27 000 AL (année lumière) et que notre vaisseau peut atteindre 99,99% de la vitesse de la lumière. Et bien le voyage durerait 385 ans pour les passagers du vaisseau, alors qu'il durerait 27 004 ans pour les personnes sur terre.

Et comme je l'ai dis, l'effet est exponentiel. Plus tu t'approches de la vitesse de la lumière, plus l'effet est important.

Répondre à ce commentaire

Par cvegeta59, il y a 1 mois (en réponse à Steven):

n'etant pas aller jusqu'au bac et n'ayant jamais eu de cours de physique a l'ecole je n'etait pas au courant de tel chose :O , globalement sa veut dire que si on fait un aller retour a la vitesse de la lumiére et qu'on revien , meme genre quelque minute , on vieillira que de quelque minute et les gens sur terre seront passé de nourisson a retraité , sa parait tellement improbable mdr c'est de la science fiction de tel possibilité dans mon esprit :O

Répondre à ce commentaire

Par Steven, il y a 1 mois (en réponse à cvegeta59):

C'est pourtant la réalité de ce monde.

La relativité du temps a été prouvée scientifiquement et mesurée réellement à de nombreuses reprises. C'est pas juste un délire mathématique.

Tu prends deux horloges atomiques ultra précises, tu en déplaces une (tu la met dans un avion et tu fais quelques fois le tour du monde) sans faire bouger l'autre, tu constateras une désynchronisation entre les deux horloges.

Et pour l'anecdote, à chaque fois que tu te sers de ton GPS, tu valides la théorie de la relativité.

En effet, si le GPS ne prenait pas en compte les effets de la relativité du temps, ça ne marcherait absolument pas. Ton GPS te positionnerait à des milliers de km de ta position réelle lol Car comme les satellites GPS se déplacent assez vite, leur horloge se "désynchronise". Il faut donc prendre en compte cet effet.

Y'a également la gravité qui influence tout ça. Pour schématiser très très grossièrement, une horloge au rez de chaussée d'un logement ira plus lentement qu'une horloge à l'étage (l'effet est bien entendu minuscule).

Répondre à ce commentaire

Par cvegeta59, il y a 1 mois (en réponse à Steven):

c'est énorme , dire que des gens sont arrivé a de tel conclusion avec des calculs , je serait toujours épaté par le génie de certain homme :D

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois (en réponse à Steven):

« si le GPS ne prenait pas en compte les effets de la relativité du temps, ça ne marcherait absolument pas. Ton GPS te positionnerait à des milliers de km de ta position réelle lol Car comme les satellites GPS se déplacent assez vite, leur horloge se "désynchronise". »
C'est vrai sur le principe, pas sur les ordres de grandeur. Les satellites GPS vont très lentement (7km/s soit 1/40000 de la vitesse de la lumière) et l'effet relativiste pourrait peut-être jouer sur des microns ou mm, certainement pas sur "des milliers de km". Ceci dit les transmission GPS sont IIRC de l'ordre de 1 à 1.5 GHz donc λ=.3 à .2m donc permettent d'envisager une précision jusqu'à 5cm donc la relativité peut (en plus de la sync entre horloges Terre et satellites) y avoir un effet suffisamment important pour le prendre en compte.
Versailles, Mon 14 Oct 2019 12:56:05 +0200

Répondre à ce commentaire

Par Hypnozz, il y a 1 mois (en réponse à Steven):

Waoh, merci pour le lien et les explications, c'est fascinant !

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois (en réponse à Steven):

Merci "Steven" pour votre lien en effet une des très rares occurrences où l'on voit quelqu'un qui, comme c'était jadis l'usage, réfléchit tant soit peu avant d'écrire ou parler.
Cependant bien que d'accord globalement avec ce que vous et votre lien dites j'attire votre attention sur qq exceptions :
Tous les discours entendus depuis .5 à 1 siècle sur l'homme qui, rétrécissement relativiste du temps aidant, se trouve au retour de son voyage au milieu de ses arrière-petits enfants, sont infondés, même quand venant d'Einstein soi-même. En effet le calcul n'est fait que pour un voyage à vitesse et direction constantes. Pour que le voyageur se retrouve "avec" sa famille il faut les accélération et décélération que vous mentionnez, à l'aller ET AU RETOUR, plus LES 2 VIRAGES À 180°. Les effets de raccourcissement et rallongement du temps et de l'espace dans ces 4 accélérations et 2 virages sont certainement très importants et ne peuvent être calculés qu'avec la relativité GÉNÉRALE, calcul qui n'a AFAIK jamais été fait, même par Einstein. En attendant ce calcul on peut très bien imaginer que, tenu compte de ces effets de la RG, le voyageur retrouve sa famille vieillie DEUX FOIS PLUS que raconté, ou au contraire REMISE AU MÊME ÂGE QUE LUI, ou tout autre résultat.
Versailles, Mon 14 Oct 2019 12:43:10 +0200

Répondre à ce commentaire

Par Lime, il y a 1 mois (en réponse à Yozora):

Techniquement parcourir 10 années lumière a la vitesse de la lumière est instantanée pour celui qui voyage. C est une histoire de dilatation du temps.

Répondre à ce commentaire

Par Télmaison, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

Et les lois de la physique sont restées les mêmes... Une (des) avancées technologiques (rapide ou pas) n'y change rien...

Répondre à ce commentaire

Par manu, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

Je ne suis pas certain du tout que nous puissions détruire la planète et par ailleurs tout à fait certain qu'elle vivre très bien sans nous....Restons humbles. Par contre ce qui vit dessus ça oui on est capable de le dégrader très fortement.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à manu):

Oui je devrais preciser ma penser : rendre notre planete invivable pour nous car effectivement elle ne peut probablement pas etre tout simplement detruite par nous. Modifiée mais pas detruite.

Répondre à ce commentaire

Par Arkaa, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

Il faut arrêter de dire que l'on détruit la planête. La seule chose que l'on fait c'est de la rendre invivable pour l'homme. La seule chose qui va disparaitre c'est toi et moi, pas la planéte. Une fois qu'on sera tous rayés de la carte, elle se régulera.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à Arkaa):

Cf ma réponse juste au dessus à Manu

je pense pareil, j'ai juste imagé la situation. détruire la planète = détruire notre écosystème, celui qui nous permet de vivre et de nous développer, humains et faune et flore avec qui nous coexistons.

Répondre à ce commentaire

Par Lucky, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

Sans aller chercher l’homme de Cro-Magnon, si on avait demandé à une personne vivant en 1869 s'il était possible de marcher sur la lune, on aurait eu droit au même genre de réponse négative.

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois (en réponse à Lucky):

« si on avait demandé à une personne vivant en 1869 s'il était possible de marcher sur la lune, on aurait eu droit au même genre de réponse négative »
Certes Jules Verne était moins scientifique et raisonné que journaliste et sensationnaliste, cependant s'il a pu vendre "Autour de la Lune" en 1869 c'est bien parce que, à mon avis, beaucoup de gens pensaient à l'époque qu'un jour on irait sur la Lune.
Les anciens nous sont éloignés donc étrangers donc nous avons tendance à les croire stupides ou ignorants.... si c'était vrai de ceux d'il y a 150 ans, alors imaginez ce qu'on dira de nous en 2169 !
Versailles, Mon 14 Oct 2019 13:13:45 +0200

Répondre à ce commentaire

Par Nobody, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

Sauf si on détruit le seul monde sur lequel on est avant d'y arriver

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Nobody):

Commentaire d'autoflagellation stupide : +1.

Répondre à ce commentaire

Par AtiLoik, il y a 1 mois (en réponse à Nobody):

La planète a bouffée bien pire que nous depuis sa création, elle s'en sortira.
La nature a bouffée bien pire que nous, elle s'en sortira (peut être radicalement changée, mais elle s'en sortira)
L'humanité ... Devrait s'en sortir. Elle risque de douiller, on verra peut être une chute de la population mondiale, mais ça devrait aller.
Notre civilisation par contre ... Si on continue sur cette lancée, je pense que d'ici quelques centaines d'années elle se sera effondrée et nos chances de repartir dans l'espace seront nulle, faudra quasiment tout recommencer à zéro.
Par contre si l'humanité arrêtait de faire de la merde avec la planète, ça sera bien plus rapide de trouver la recette du voyage interstellaire (si c'est possible)

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à AtiLoik):

Nous sommes d'accord sur ce point là : La planète se relèvera toujours. seules les espèces vivantes, dont l'homme, seront impactées par ce dérèglementent climatique et les catastrophes qui viennent avec.
Admettons que nous survivions dans les siècles à venir, les catastrophes résultant de l'empreinte de l'homme sur l'environnement, sans compter l’épuisement des ressources naturelles, feront que nous passerons en mode survie et qui dit survie dit bond en arrière car il sera très difficile pour nous d'avancer technologiquement dans ces conditions là.

Répondre à ce commentaire

Par Fromage66, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

En fait tu as tout faux, car ce qui joue en notre défaveur, c'est le temps. Oui, dans des conditions idéales, avec une planète saine pendant des millions d'années, sans guerres, sans rivalités, nous trouverions un moyen de quitter cette planète et d'en coloniser d'autres. Sauf qu'actuellement, vu la tournure que prennent les choses, il est quasi certain que l'espèce humaine ne réussisse pas cet exploit, car elle finira par s'autodétruire.
Le gap qu'il y a entre "aller sur la lune" et "coloniser une planète à des milliers d'années lumières" est genre un milliard de fois plus grand que le gap "homme de cro-magnon" à "aller sur la lune". C'est dé-me-su-ré.
Peu importe la technologie, je pense que personne ici ne se représente la réelle difficulté d'une telle mission, des milliers voire millions d'années d'évolution de nos technologies n'y suffiraient probablement pas, et ce même dans les meilleures conditions possibles, sans aucun accroc comme une extinction de masse quelle qu'elle soit sur le chemin(comme il y en a eu des dizaines, et failli avoir des centaines depuis notre création).

Répondre à ce commentaire

Par Jean Jacques, il y a 1 mois (en réponse à Fromage66):

Juste pas besoin d'aller aussi loin, attendez qu'il ne reste qu'un seul gisement de pétrole viable. J'penses qu'on aura une bonne idée sur comment l'humain réagit quand il a pas ce qu'il veut. (je parles de pétrole mais ça peut totalement être autre chose.
Oui Timothée je te vois à essayer de jouer sur les mots pour casser les couilles)

Répondre à ce commentaire

Par X, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

Qu'est-ce qu'il faut pas entendre, la technologie fait avec ce qu'on a à notre porter et ce qui est physiquement possible... Faut arrêter de croire que d'ici quelques années ont fabriquera le vaisseau de Piccolo...

Arrêtez votre optimiste irréel et pensez plutôt a vivre en respectant notre planète même si l'espoir est vain. Comme d'habitude on se réveillera quand il sera trop tard, vraiment trop tard... Wait... c'est peut être déjà le cas mais les hommes dorment toujours....

Répondre à ce commentaire

Par Tkdom, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

Au train où vont les choses, l’homme n’est pas assuré d’etre Encore présent sur terre dans un siècle alors je pense que l’idee De voir l’homme Sur d’autres planète est juste à oublier! Preservons celle-ci c’est clair mais n’est-ce Pas trop tard?!?

Répondre à ce commentaire

Par Muppet, il y a 1 mois (en réponse à Captaine J):

A force de faire des films on fini par croire qu'on est capable de fabriquer des stations spatiales grosses comme la Lune.
Ce n'est un secret pour personne : Il est impossible (et inutile) de voyager dans l'univers avec nos moyens actuels qu'on ne pourrait même pas comparer aux silex de l'age de pierre.
Les sondes envoyées dans l'espace sont comme des bouteilles à la mer. On calcule le meilleur endroit pour la lancer et les courants font le reste. Nous n'avons même pas un moteur capable d'atteindre Mars !!!
On ne se rend pas compte de la taille de l'Univers car les scientifiques en parle comme d'un objet simple et défini. Mais ce n'est pas le cas du tout ! Pour essayer de donner un ordre de grandeur humain, je dirais que même si on pouvait visiter toute une galaxie en une seule seconde, on ne pourrait visiter que 2 à 3% de l'univers connu actuellement en toute une vie. Et il ne faut pas 1 seconde pour visiter une galaxie !
L'objet le plus lointain envoyé par les humains il y a 40 ans, est à peine sortie du système solaire et il y a entre 200 et 400 milliards de "systèmes solaires" dans notre seule galaxie...

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Muppet):

y'a 200 ans, tout le monde t'aurai dit qu'aller sur la lune relève de la science-fiction.

Répondre à ce commentaire

Par Bobbie, il y a 1 mois :

Houlala ! on est pas près de quitter le système solaire à moins de miracles technologiques. Mais l'expansion spatial ça passera en toute logique par le développement des stations orbitales et la maîtrise de la terraformation. J'imagine après des milliers d'années d'expansions spatiale, que le système solaire sera très pollué et que cela poussera l'homme à aller plus loin toujours plus loin.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Bobbie):

Je crois que tu te rend pas compte de la taille du système solaire pour penser qu'il sera pollué, même des centaines de milliers de vaisseaux c'est incomparable à une entité de millions d'années lumières.

Répondre à ce commentaire

Par Voco, il y a 1 mois (en réponse à Bobbie):

Il ne faut pas pousser l'homme... Il ne fait que des bêtises

Répondre à ce commentaire

Par Jigoku, il y a 1 mois :

"Néanmoins, un jour, il nous sera peut-être possible de voyager plus vite que la vitesse de la lumière et traverser des distances de l'ordre de l'année-lumière en quelques jours, voire quelques mois."

tellement, mais alors tellement pas !

Répondre à ce commentaire

Par Vizin, il y a 1 mois (en réponse à Jigoku):

On t'a reconnu Alexandre !

Répondre à ce commentaire

Par andialus, il y a 1 mois :

ok, sa remarque me fait penser que pour lui, tout le monde est con ! Comme si on est capable aller sur d'autre planête actuellement...

Répondre à ce commentaire

Par Mvii, il y a 1 mois :

Stop vos film de SF XD , on aura jamais de technologie capable d’égaler la vitesse lumière ET même si on l’avait impossible d’avoir l’énergie suffisante qui doit être plus importante que le soleil lui même, et je passe sur le fait que le corps humain ne pourra pas supporter l’accélération de 0 à la vitesse lumière , rien que sa sa prend des années si tu veux pas finir écrasé ( plus le freinage) bref je suis pas scientifique mais faut être logique un peu des fois...

Répondre à ce commentaire

Par Lime, il y a 1 mois (en réponse à Mvii):

Avez vous fait des calculs ? Envoyer un objet a la vitesse de la lumière on sait faire et avec très peu d énergie. Une petite pile avec une led est capable de produire des milliards de photons propulsés instantanément à la vitesse de la lumière. Le problème c est qu on s imagine accélérer jusqu'a la vitesse de la lumière. L accélération est gourmande en énergie et éprouvante pour le corps. On sait qu il y a un lien entre temps en vitesse. La solution n est pas d augmenter notre vitesse mais d arrêter le temps un vaisseau hors du temps voyagera a la vitesse de la lumière avec une masse nul, a la manière d un photon. Je n' ai évidemment pas les plans ni les détails mais ça prouve que c est possible et que cette technologie nous permettrait de voyager instantanément dans tout l univers en respectant les lois de la Physique.

Répondre à ce commentaire

Par G, il y a 1 mois (en réponse à Lime):

Un Alcubiere drive, quoi. Mais on n'a pas encore de moyen pour creer les particules exotiques qu'il requiert. Ca viendra peut-etre.

Répondre à ce commentaire

Par Lime, il y a 1 mois (en réponse à G):

Ouai voilà un peux dans l idée, donc même si c est impossible aujourd'hui, on peut en théorie parcourir de grande distance rapidement en respectant les lois de la physique. On ne sait juste pas comment faire. Je ne sais pas fabriquer un smartphone mais ça ne veux pas dire que c est impossible

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois (en réponse à Lime):

"Lime" ~10 oct « Envoyer un objet a la vitesse de la lumière on sait faire et avec très peu d énergie »
OUI si cet objet est un PHOTON, dont on ne sait toujours pas (IIRC et AFAIK) si c'est une particule de masse nulle ou une onde. NON si c'est un objet ayant une masse, ce qui est le cas des hommes, fusées, etc.
Versailles, Mon 14 Oct 2019 14:07:20 +0200

Répondre à ce commentaire

Par Jacques, il y a 1 mois (en réponse à Lime):

" Je n' ai évidemment pas les plans ni les détails... "
Zut alors !
Pour une fois qu'on avait proposition réaliste !

Répondre à ce commentaire

Par Interlibre, il y a 1 mois :

On attend avec impatience les voitures volantes promises par la SF d'il y a 70 ans n'est ce pas. Au lieu de ça on fourni des cancers gratuits à toute la planète à cause des échappements des 900 millions de véhicules et on réchauffe l’atmosphère de façon alarmante. Le technologisme et la croyance aveugle dans le progrès est dangereuse, criminel. C'est une façon de dire, "on s'en sortira car de toute façon les scientifiques nous sauveront". (Remplacer scientifique par Dieu, c'est le même niveau de "réflexion")

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Interlibre):

D'abord, les particules fines ne déclenchent pas de cancer , pas à l'échelle globale, elles n'ont d'ailleurs aucun impact sur des personnes en bonnessanté, par contre et c'est la que c'est insidieux, elle accélère la mort des gens en très mauvaise santé.
Deuzio, la proportion de Co2 lachée par les voitures est extrêmement minime comparé aux cargos/avions d'échanges commerciaux.
Voila, si tu veux blâmer , fais le bien s'il te plait.

Répondre à ce commentaire

Par Tsuchimi, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Comme d'hab avec vous qui êtes un habitué de ce site, aucune source à l'horizon faudrait pas trop qu'on rêve non plus.

Moi j'en ai.

De cancer-environnement.fr : https://www.cancer-environnement.fr/356-Particules-dans-lair.ce.aspx

"Plusieurs publications ont montré, depuis les années 90, dans plusieurs pays et de manière convergente, une association entre un risque accru de cancer du poumon et l’exposition à long terme aux particules atmosphériques urbaines (Pope, 2002. Beeson, 1998. Nafstad, 2003). L’étude américaine de Pope sur les PM2,5 montre notamment qu’une augmentation de 10µg/m3 de PM2,5 est associée à une augmentation de 8% de risque de décès par cancer du poumon. Cette exposition était aussi responsable d’une augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires."

Ou encore l'OMS : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ambient-(outdoor)-air-quality-and-health

"En 2016, on estimait à 4,2 millions le nombre de décès prématurés causés dans le monde par la pollution ambiante (de l’air extérieur) dans les zones urbaines et rurales; cette mortalité est due à l’exposition aux particules d’un diamètre de 2,5 microns ou moins (PM2,5, qui provoquent des maladies cardiovasculaires et respiratoires, et des cancers."

Et à côté on dit que les cargos et avions dégagent plus de CO2, histoire de pouvoir se dédouaner un peu quand même, après tout y a des problèmes plus grand à régler "avant". Ah, mais même ça c'est faux en fait :

https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/pollution-transport-co2-part-emissions-1017/

"Les trois quarts des émissions liées au transport sont dues aux camions, bus et voitures. La route a ainsi généré 5,85 gigatonnes de CO2 en 2016, selon l'AIE. Une hausse de 77 % depuis 1990. Avec 0,91 gigatonne par an, l'avion arrive deuxième. Le transport aérien est donc globalement responsable de 2,8 % des émissions de CO2 dans le monde."

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Tsuchimi):

Ta réponse indique bien que tu ne sais pas lire un article.
D'abord, la 2eme partie de ton copier/coller confirme ce que je dis : "mort prématurée" donc ce sont bien les personnes fragiles et déja malades.
Deuxièmement, une étude montre une corrélation, transcrit maladroitement par "association" qui ne veut rien dire, puisque ça n'induit pas de cause à effet.
Je t'invite, plutot que de lire des sources pas terribles,d'aller toi même dans des cours magistraux universitaires /conférences sur le sujet, ça sera bien mieux.

Répondre à ce commentaire

Par Tsuchimi, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Bien sûr que ce sont des corrélations que l'on trouve, comme un bon paquet d'études (tabac, nutrition..) vous voulez faire comment ? Du double aveugle avec un groupe gazé au diesel ? Ce type d'études est le seul qu'on ait à défaut de pouvoir faire une discrimination nette, et au même titre que pour le tabac, ce sont d'autres études qui permettent le lien de se renforcer (essai sur cellules, animaux..).

Au passage, décès prématurés, ça veut pas dire "faible et fragile" (quant bien même ce serait le cas, ça n'enlève en rien la gravité), ce sont ceux décédés avant 65 ans. Def de L'INSEE (mais c'est pas une source terrible L'INSEE ?).

Vos injonctions, vous pouvez vous les garder. "Va chercher toi même regarde des confs" est la rhétorique par excellence qui achève definitivement votre capacité à prouver vos dires, et votre crédibilité.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Tsuchimi):

Prématurée, ça veut dire "plus tôt", donc oui ce sont des personnes malades, et donc fragiles.
Ensuite, une corrélation n'est pas un lien de cause à effet, c'est tout le problème des scientifiques dans la recherche : démontrer qu'une corrélation peut être un lien de cause à effet. Mais non une corrélation n'est pas une preuve.

Répondre à ce commentaire

Par frank38o, il y a 1 mois :

l'énergie pour la "navette spatial" , les pièces de rechanges, l'eau, la nourriture, les éléments physiques pour tout construire grâce à une imprimante 3D magique c'est possible ! Apres le coté psychologique de l'équipage qui vont finir par avoir le même ADN mélangé c'est autre chose ! :)

Répondre à ce commentaire

Par X, il y a 1 mois :

+1

Répondre à ce commentaire

Par pegase, il y a 1 mois :

C'est une réflexion est datée car relative à nos connaissances actuelles. Il est dommage que les gens qui ne connaissent pas le sujet s'arrêtent à cette réflexion labellisée.
Un scientifique ne doit jamais dire jamais tout court, il doit dire par exemple : en l'état actuel de nos connaissances il est illusoire d'envisager pour ce siècle que l'on puisse résoudre le problème du voyage interstellaire dans des durées compatibles avec celles de la vie humaine.

Répondre à ce commentaire

Par G, il y a 1 mois (en réponse à pegase):

En plein dans le mille, Pegase.

Répondre à ce commentaire

Par Lalalalaaa, il y a 1 mois :

Les gens qui n'ont toujours pas compris qu'on ne peut voyager a la vitesse de la lumière.

Ils disaient qu'en 2000 on aurait des voitures volante, on est en 2019 les gens se branlent sur un possible future SF avec un casque VR sur la tête.

C'est bien beau de rêvé mais il faut admettre qu'il y'a une limite a tout ce que l'on peut accomplir, la nature nous rappelle a chaque fois que nous ne sommes rien malgré nos technologie.

Répondre à ce commentaire

Par ER=EPR, il y a 1 mois :

Pfff, je pouffe... Se déplacer à la vitesse de la lumière (ou proche de) oui si et seulement si tu es une particule genre photon. Car l'énergie d'une particule de masse est E=ymc² avec y=1/racine de 1-(v²/c²) donc on voit clairement que E (l'énergie) tend vers l'infinie lorsque V (vitesse) tend vers C (la vitesse de la lumière). Donc à C il te faudra une énergie infinie pour faire avancer le bouzin...et même à 90% de C l'énergie est carrément incommensurable. C'est une impossibilité totale et définitivement définitive même dans 1 milliard d'années :) On aura peut être, (mais ce n'est pas certain, on ne peut pas savoir) autre chose pour obtenir ce que l'on souhaite mais certainement pas déplacer un objet doté d'une masse à V=C ou proche de C. Après on peut y croire et se faire plaisir comme avec papa Noël. Bref, oubliez ça. Que la force soit avec nous :)

Répondre à ce commentaire

Par G, il y a 1 mois (en réponse à ER=EPR):

Le coef est de 2.29 à 90% de C. Avant qu’il décuple, on est déjà a 99.9% de C, donc entre ça et l’infini, il y a de la marge.
Le problème se situe plutôt au niveau de la densité d’energie qu’on embarque, de la protection contre les radiations et les collisions, et des systèmes de survie (physiologiques et psychologiques). Pour l’instant, on est mauvais sur toute la ligne. Mais le bond téchnologique nécessaire ne me paraît pas foncièrement de plusieurs ordres de grandeur par rapport à celui entre la cariole tirée par cannasson et le V8, qui a prit en gros un tout petit siècle :-)

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois (en réponse à G):


"G" ~11 oct « Le coef est de 2.29 à 90% de C. Avant qu’il décuple, on est déjà a 99.9% de C, donc entre ça et l’infini, il y a de la marge. »
Petite précision, pour décupler c'est 99.5%. Sinon, d'accord.

« Mais le bond téchnologique nécessaire... entre la cariole tirée par cannasson et le V8, qui a prit en gros un tout petit siècle »
Les chars romains, déjà des "cariole tirée par cannasson", c'était il y a ~2000 ans. Et le passage de ce char au V8, certes énorme, l'est bien moins à mes yeux que le passage des jets et fusées à "LA MIGRATION DE L'HUMANITÉ VERS UNE AUTRE PLANÈTE" (titre et objet de l'article), qui implique au strict minimum 30,000 ans pour l'aller simple à la vitesse ASTRONOMIQUE des sondes actuelles (40km/s) lancées par des fusées de la taille d'un paquebot. Pour raccourcir ce délai il faudrait des engins qui sont littéralement inimaginables de nos jours. Et tout cela pour une sonde de l'ordre de 1 tonne. Alors pour migrer "L'HUMANITÉ" (actuellement 7 Mds d'hommes de 50kg soit 350 millions de tonnes, nus, sans les vêtements, nourriture, boisson, air à respirer, évacuation des déchets)...
Versailles, Mon 14 Oct 2019 14:32:15 +0200

Répondre à ce commentaire

Par MECLENT, il y a 1 mois :

La question essentielle que personne ne se pose mais pourtant elle est ... essentielle : cette exoplanète, elle est plate ?

Répondre à ce commentaire

Par Jean Jacques, il y a 1 mois (en réponse à MECLENT):

Nope c'est un losange
Oui j'suis losangiste, y'a un problème ?

Répondre à ce commentaire

Par Camille, il y a 1 mois :

C'est bien beau, le Nobel de Physique. Mais la physique actuelle ne sait pas encore concilier sa branche "classique" (Einstein) avec la branche "quantique". Et surtout, elle ne sait pas quoi faire avec la matière noire, qui représente entre 75 et 90 % de la masse de l'univers.

Répondre à ce commentaire

Par LASER DI CORNER, il y a 1 mois :

...tu ferais mieux de nettoyer ta salle de bain

Répondre à ce commentaire

Par Seraisjeprimitif, il y a 1 mois :

Au risque de passer pour un primitif, un original, un mystique ,voire meme un fanatique, est il inconcevable pour les lecteurs de cet article que le monde ait ete cree par Dieu il y a 5780 ans ? Et que Celui-ci s'en occupe ? Et que ce monde ait une histoire mais aussi un projet ? Un prix Nobel qui nou dit que "LA MIGRATION DE L'HUMANITÉ VERS UNE AUTRE PLANÈTE EST À OUBLIER". TU PARLES D UN SCOOP ! Mon fils de 10 ans le savait deja ! Tout simplement parceque Dieu nous a cree dans ce monde ! J attends vos commentaires...

Répondre à ce commentaire

Par X, il y a 1 mois (en réponse à Seraisjeprimitif):

C'est beau de croire en quelque chose que t'as jamais vu. Moi je crois aux cyclopes, aux hydres et aux centaures. De vieilles légendes pour certaines, donner une raison de vivre ou d'expliquer l'inexplicable

Répondre à ce commentaire

Par tonton22, il y a 1 mois (en réponse à Seraisjeprimitif):

Ni primitif, ni original, ni mystique ... juste trop con.

Répondre à ce commentaire

Par Seraisjeprimitif, il y a 1 mois (en réponse à tonton22):

Alors là tu m'as CONvaincu ! Il est intéressant de constater que les mêmes scientifiques en herbe qui commentent , argumentent , des sujets qu'ils ne maîtrisent pas , n'ont pour répondre devant des questions religieuses que l'insulte(tonton22) ou la moquerie(X)....

Répondre à ce commentaire

Par djodjodjo57, il y a 1 mois (en réponse à Seraisjeprimitif):

Si pour toi Dieu c'est l'Univers OK, mais si c'est un mec comme toi et moi qui se ballade dans l'espace avec des super-pouvoirs c'est pas OK du tout.

D'ailleurs c'est drôle que les croyants sont incapables de croire que la vie est pu apparaître à partir de quelques éléments chimiques, mais par contre ils croient aveuglément à un mec surpuissant qui crée la vie à partie de rien. La logique m'échappe.

Répondre à ce commentaire

Par Seraisjeprimitif, il y a 1 mois (en réponse à djodjodjo57):

Je suis astrophysicien. J'ai 84 ans. Avec la meilleure volonté du monde je ne comprends pas votre argument. Pour vous il serait plus logique que la vie soit apparue grâce ou à cause d'un mélange spontané de quelques éléments chimiques ( qui aurait provoqué ce mélange ) plutôt que par la volonté d'une intelligence supérieure qui nous dépasse ? Le fait que notre univers soit aussi bien ordonné n'est il pas la preuve qu'il y a une intelligence qui l a mis en ordre ?

Répondre à ce commentaire

Par Tsuchimi, il y a 1 mois (en réponse à Seraisjeprimitif):

"Le fait que notre univers soit aussi bien ordonné n'est il pas la preuve qu'il y a une intelligence qui l a mis en ordre ?"

Non. :)

Répondre à ce commentaire

Par djodjodjo57, il y a 1 mois (en réponse à Seraisjeprimitif):

Effectivement l'ordre n'a jamais été une preuve d'intelligence.

Répondre à ce commentaire

Par Voco, il y a 1 mois (en réponse à Seraisjeprimitif):

Vous confondez croire et savoir.

Répondre à ce commentaire

Par Jimmy, il y a 1 mois :

J'essaie de lire les commentaires qui me semblent intéressants, mais certains font tellement de fautes que je renonce. A une certaine époque, on avait honte de faire des fautes d'orthographe. Aujourd'hui, les illettrés font des théories et contestent même les dires d'un prix Nobel.

Répondre à ce commentaire

Par Zenden2013, il y a 1 mois (en réponse à Jimmy):

"L'ambition de l’orthographe c'est le refuge du raté" (du Voltaire à ma sauce).
Pour la syntaxe grammaticale et la sémantique, c'est effectivement un autre problème.

Répondre à ce commentaire

Par Bonbardeur, il y a 1 mois :

Et ta mère elle se dilate uesh à 99,999% uesh elle vieillit pas !
Dans SW le faucon Millenium il passe en hyperdrive le pilote il bouge pas, même Chewbacca ça le décoiffe pas ! Ok ! Parceque moi si je veux aller sur Kepler92i ben je vais dans l'hyperespace ! Alors reste avec tes wookiees, moi on mes potes on est dans l'turfu et on avance vittteee, que même ta daronne elle mange des G dans sa teuch ! Ok !
En vrai j'l'aime ta mother elle fait des cookies ils sont trop bons B-)

Répondre à ce commentaire

Par djodjodjo57, il y a 1 mois :

Lol on va déjà essayer de retourner sur la lune et on verra ^^ Ensuite Mars est 200x plus loin, alors quand aux autres planètes... Dans quelques millions d'années peut-être ^^

Répondre à ce commentaire

Par Bonbardeur, il y a 1 mois :

D'ici peu l'humanité se résumera à une suite numérique binaire de 0 et de 1 se distinguant par ses hashtags, sa capacité numéraire et foncière ainsi que son extrapolation sociétale, concept social qui nous est encore inconnu. Donc ! Nous voyagerons à la vitesse de la lumière car nos enveloppes seront immatérielles et le temps abstrait. Un seul trait de lumière injectant des exaoctets de données. Bien entendu dans ce temps là, tout cyberindividu sera connecté aux grands Commandeurs, architectes de l'univers, qui pourront à tout moment s'y dupliquer.
Pour s'extrapoler de la Terre un simple récepteur sur la planète cible. Des imprimantes 3D seront créées par des nanorobots préprogrammés également présents dans l'obus colonial de seulement quelques kilogrammes. Une cité rapidement battit dans le cratère d'impact via ces imprimorobots et les matériaux situés sur place. Nous y serons accueillis en fanfare une fois luminoportés sur place et intégrés à de nouveaux corps.
Merci à nos futurs contemporains de revenir nous lire sur nos réseaux https !

Répondre à ce commentaire

Par Blazz, il y a 1 mois :

Encore un article "spatial" sans intérêts.
Ça fait des décennies qu'on nous répètes que les autres systèmes sont trop loin pour envisager un voyage. C'est bon, on a compris.
L'astronomie et la cosmologie de nos jours ne sait plus quoi nous radoter pour susciter un minimum d’intérêt de la part des lecteurs, c'est accablant.

Répondre à ce commentaire

Par BobMoran, il y a 1 mois :

Il a bien précisé que le voyage interstellaire est de la science fiction DANS L'ETAT ACTUEL DES CONNAISSANCES. Le progrès technologique est exponentiel.
Si vous aviez dit à Louis 14 que 2 siècles après son règne, la France produirait des objets artisanaux avec des lignes de production et des machines automatisées, il vous aurait ri au nez.
Si vous aviez dit à Napoléon 3 qu'un siècle après son règne, l'Homme marcherait sur la Lune et utiliserait l'ordinateur, il vous aurait ri au nez. Si vous aviez dit à Mitterand que les Fançais pourraient avoir un téléphone n'importe où et se connecter à un réseau mondial pour accéder à des infos et y communiquer 20 ans après la fin de sa présidence; il vous airait ri au nez.
Le progrès que l'Homme peut accomplir d'ici quelques millénaires à ce rythme dépasse tout simplement notre imagination. Il faut juste que nous soyons encore ici, toujours en harmonie avec la planète qui nous a donné la vie, d'ici quelques millénaires.

Répondre à ce commentaire

Par Voco, il y a 1 mois (en réponse à BobMoran):

"Le progrès technologique est exponentiel" Rien ne dit qu'il continuera à être exponentiel. Rien ne peut croître exponentiellement et indéfiniment.
Dans quelques millénaires... Aurons-nous détruit la planète ?
That is the question!

Répondre à ce commentaire

Par Zenden2013, il y a 1 mois (en réponse à BobMoran):

A échelle des réalisations humaines (civilisations, produits mis sur le marché, innovations et optimisations technique), la gaussienne est matériellement réaliste, l'expansion infinie utopiste est symptomatique de la pensée et de la dialectique des cornucopiens, où la corne d'abondance n'a d'égale que la démesure et l'imagination infinie de l'homme. Je dirais que le progrès c'est encore autre chose qui n'est pas que technique comme si la sagesse y mettait son grain de sel avec de l'intellect en plus.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à BobMoran):

Tu sais que sous Louis XIV, y'avait déja l'imprimerie, qui produisait en masse des bouquins, donc bon, il t'aurait sans doute cru. L'horlogerie existait déja, et donc tout les mécanismes qui vont avec.
Au lieu de faire l'autoflagellateur débile, ouvre des bouquins d'histoire, sous Napoleon III; il y avait déja des livres de SF, ou on marche sur la lune (coucou Jules verne). Les grecs avaient déja des avancées mathématiques et physique poussées, avancées récupérées par les romains puis par les pays européens, tu sais la renaissance, au XVeme siècle.
La technologie humaine ne se résume pas au 20eme et 21eme siècle.
Nos ancêtres n'étaient pas idiot et sans imagination, il ignorait simplement ce que nous connaissons.

Répondre à ce commentaire

Par Zenden2013, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Très exact par exemple le "bras de levier mécanique" existe depuis l'antiquité sans en connaître l'origine précise. La mécanisation des moyens de production existe depuis belle lurette à partir d'usage de bois et de fer, très probablement juste derrière l'âge de confection des métaux.
Périodes anciennes également où la géométrie analytique plus qu'algébrique devait être davantage pratiquée et maîtrisée qu'aujourd'hui, sans ça pas de pyramides présentent à 3 endroits éloignés dans le globe.
L'ère révolution indus ou émergence thermo-industrielle va étendre cette mécanisation en introduisant l'étape d'automatisation rapide des tâches par les machines, les robots et l'informatique tout ça à l'aide de nos mercantiles énergies fossiles. Ressources encore bien dispo par dame nature la salope avec laquelle on cherche humilité. C'est tout.

Répondre à ce commentaire

Par BobMoran, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Merci mon grand, j'ai une licence d'Histoire, je suis passionné d'Histoire des techniques et de SF alors tu ne m'apprends rien ici. Je te recommande un peu plus d'attention lors que tu lis les commentaires des autres et un peu moins de condescendance quand tu y réponds.

L'imprimerie est née bien avant la Révolution industrielle. Je te parle de production massive et automatisée dans le textile, la sidérurgie, grâce notamment à la machine à vapeur (inventée par Watt à la fin du 18è, donc bien après la mort de Louis 14).
Sous Napoléon 3, on songeait déjà à marcher sur la lune grâce aux bouquins de SF effectivement. Nos auteurs de SF du 20ème et 21è siècle parlent d'empires galactiques, de sphères de Dyson. Je suis persuadé qu'on peut potentiellement y arriver dans le futur si l'on ne s'autodétruit pas d'ici là bien entendu!
Des inventions telles que la poudre à canon ou les automates, conçues respectivement par les Chinois et les Grecs (Héron d'Alexandrie) dans l'Antiquité, sont tombées dans l'oubli avant d'être réutilisées bien des siècles plus tard en Europe Occidentale. Tu ne m'apprends rien ici non plus mais je ne vois pas le rapport avec mon précédent commentaire?

L'imagination et la curiosité sont le propre d'Homo Sapiens et lui permettent de dépasser ses limites, d’atteindre les étoiles au sens propre du terme!
Je ne suis pas un "autoflagellationiste débile" - comme tu dis - hoprmis peut être sur la question environnementale car effectivement je pense que la situation est extrêmement critique et que nous sommes peut être face au grand filtre (https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_filtre) si nous n'agissons pas en urgence. Mais si nous arrivons à surmonter cet obstacle, je pense que le progrès Humain n'a peut être tout simplement pas de limite.

Répondre à ce commentaire

Par Jacques, il y a 1 mois (en réponse à BobMoran):

C'est joyeux tous ces morts qui rigolent à propos d'anecdotes qui n'ont jamais eu lieu.
Si en 1950 on avait dit à M. Tout-le-monde qu'on aurait des voitures volantes en l'an 2000, ils nous aurait ri au nez.
Et il aurait eu raison.

Répondre à ce commentaire

Par Zenden2013, il y a 1 mois :

@Steven oui c'est vrai en revanche tout dépend de la position de l'observateur et de l'intensité versatile du phénomène observé (théorie de la relativité). Très très grossièrement j'en conviens, l'horloge de l'étage ira un chouïa plus vite si tu te trouves au RDC (car plus près du noyau gravitationnel), de l'autre si tu te trouves à l'étage l'horloge du RDC observée ira plus lentement. Pour un trou noir la différence est extrêmement plus grande à cause de la singularité. Idem pour les voyages interstellaires effectivement, à l’intérieur d'un vaisseau spatial sur n'importe quelle destination ou orientation choisie dans l'univers, tu vieilliras beaucoup moins que sur ta planète de départ et plus c’est loin plus ton point de départ n’existera plus.
En revanche et c'est là que le phénomène de dilatation/expansion est complexe sans référentiel unique : ce n'est pas proportionnel suivant les points de repères/positions et ce n'est pas rectiligne, tout dépend de la courbure espace puis lumière, des attractions gravitationnelles rencontrées, et de la vitesse changeante du vaisseau (phases de démarrage et de décélération). Pour toutes V réelle < C (300000km/s) même proche, tu subiras de légères accélérations disparates suivant les corps célestes au passage durant le trajet mais c'est vrai qu'en s’y approchant à 99,x% de V.lumière c'est indicible et imperceptible pour un imaginaire et hypothétique voyageur. Quid également de la cartographie/repérage impossible à établir. Et puis j'en vois beaucoup comparer à tort les voyages spatiaux à la navigation sur notre globe. La carte du ciel serait vue comme quasi-statique à notre échelle terrestre en comparaison du cosmos dans lequel les cartes changeraient constamment si tu te projettes à un endroit de l'espace de A vers B à V lumière quel que soit le chemin emprunté.
In fine le voyage est plausible si t'es un photon, une particule relativiste subatomique, ou mieux un truc genre quanta d'espace polyédrique, où le champ quantique ne distingue plus d’espace-temps en raison de l’intrication, ce qui ne sera jamais le cas pour un être humain ou un objet macroscopique. La matière est constituée d'atomes qui se désintégreraient ipso-facto. Dit autrement "Le temps c'est de l'espace" même si considération en physique comme 2 dimensions à part entière, elles demeurent indissociables dans un mouvement de dilatation ou de compression. Donc seul le voyage dans le turfu est possible absolument sans aucune maîtrise de la position spatiale !
Peut-être CQFD avec un gap techno composé de nanorobots immortels autosuffisants et autorégénérés, disposant d'une propulsion type de Hawking voire à métrique d'Alcubière si on a une veine de pendu.
Retour vers le turfu a tout faux, le surplace temporel est une hérésie absolue encore moins une conjecture. Vers le passé ou vers le futur la position de la terre n'est pas la même donc on aurait perdu Marty McFly et le Doc propulsés dans l’univers intersidéral dès les 2 premières minutes du film sans aucune suite au premier opus bien entendu LOL !
Tout bouge, seul le changement est permanent.

Répondre à ce commentaire

Par Chouette, il y a 1 mois :

Il faut juste faire du stop aux E.T. et hop !

Répondre à ce commentaire

Par Zenden2013, il y a 1 mois :

Petite remarque, il est peu probable dans un univers en mode big crunch en effondrement sur lui-même que tout soit inversé à la particule près par le même chemin emprunté en mode big bang expansion jusqu'au pinacle. Si c'était le cas en fait l'univers à reculons serait possible avec un retour vers le passé et non vers le turfu. D'un point de vu imaginatif fonctionnel et gestuel c'est tout a fait envisageable de sortir de terre afin de retourner dans le ou les testicules d'un créateur x ou y.
En réalité suivant les lois de la thermodynamique et de l'entropie, le reculons serait désordonné par un chemin différent de celui de l'expansion. On aurait toujours S>0.

Répondre à ce commentaire

Par Ben, il y a 1 mois :

Je regrette déjà de publier un commentaire sur un tel article, mais à toutes fins utiles, suis-je le seul à ne pas entendre "c'est une idée folle" par :"ce n'est pas possible", mais pas "ce n'est pas souhaitable de penser qu'on peut griller la planète terre en se reposant sur l'hypothèse qu'un jour on ira coloniser une autre planète quand celle-ci sera vide ?"

Perso c'est le sens que j'en comprends avec la citation qui est ajoutée, et qui me semble bien moins polémique et bien plus entendable et intéressante que la version où il dit seulement que ce n'est pas possible.

Répondre à ce commentaire

Par Michel Merlin, il y a 1 mois :

« LA MIGRATION DE L'HUMANITÉ VERS UNE AUTRE PLANÈTE EST À OUBLIER »
et dire qu'il faut qu'un prix Nobel de physique le rappelle pour que ce soit, tant soit peu et pour un temps, désoublié... c'est dire la déliquescence de l'intelligence humaine collective. L'augmentation de la population et des moyens de communication fait que l'individu ne réfléchit ou vérifie plus par lui-même mais se conforme aveuglément même si contre son gré au bruit dominant, donc aux journalistes, politiciens et autres spécialistes de l'immédiateté, de la superficialité, donc du conformisme et de la non-réflexion.
Versailles, Mon 14 Oct 2019 14:52:45 +0200

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois