Rechercher Annuler

Squid Game : la série entraîne Netflix dans un procès inattendu

De Robin Stalin - Posté le 4 octobre 2021 à 18h08 dans Séries TV

Cela fait des années que la plateforme de SVOD Netflix n'avait pas rencontré un tel engouement autour d'un contenu proposé sur sa plateforme. La série Squid Game, disponible depuis le 17 septembre dernier, ne cesse d'engranger de l'argent et de susciter l'intérêt, à travers des évènements IRL comme l'ouverture d'un bâtiment temporaire dédié à Paris, ou tout simplement en alimentant les conversations dans les cours de récré et sur les réseaux sociaux. Une aubaine à tous les étages pour Netflix, donc. Vraiment ?

Squid Game, le plus gros succès de Netflix ?

Depuis trois semaines, la série sud-coréenne Squid Game, dont la première saison de 9 épisodes est toujours disponible en streaming sur Netflix, continue de faire grimper les compteurs. Elle a non seulement rejoint d'autres séries comme La Chronique des Bridgerton dans la liste des plus gros succès de l'année sur la plateforme, mais elle pourrait même bien s'adjuger le titre incontesté de la série au meilleur lancement de son histoire. C'est en tout cas ce qui pourrait bien arrivé si elle continue sur sa lancée, et elle devrait d'ores et déjà être la série non-anglophone la plus populaire de Netflix.

Un tel succès offre évidemment de nombreuses perspectives pour l'avenir, mais le réalisateur de Squid Game, Hwang Dong-hyeok, a récemment déclaré qu'il n'avait pour l'heure aucun plan concernant une éventuelle saison 2. Cela n'empêche cependant pas Netflix de capitaliser au maximum sur cette possible nouvelle licence, notamment grâce à l'organisation d'évènements dédiés dans plusieurs grandes villes autour du globe, dont Paris le week-end dernier, ou de manière plus effrayante à Manille, par exemple. Bref, le phénomène Squid Game rapporte à Netflix, mais pourrait bientôt lui coûter cher. 

Quand le succès de Netflix dérange

On l'a dit et répété, Squid Game est un succès phénoménal et, surtout, international. Son pays d'origine, la Corée du Sud, ne fait pas exception. Les téléspectateurs coréens sont en effet nombreux au rendez-vous devant leurs écrans... Mais un peu trop nombreux peut-être. SK Broadland, un fournisseur d'accès à internet du pays, reproche ainsi à Netflix le succès de sa série phare du moment. 

Celui-ci déclare que depuis trois ans, l'utilisation de son réseau par la plateforme de SVOD américaine n'a cessé de grimper en flèche, chiffres à l'appui : le trafic généré par Netflix serait passé de 50gb/s (gigabits par seconde) en 2018, à 1200 en septembre 2021, soit une multiplication par 24 du chiffre original. Il s'agit en effet d'une sacrée augmentation, qui se serait de nouveau amplifié depuis l'arrivée de Squid Game mi-septembre. 

Un procès intenté contre netflix

Deuxième plus gros générateur de trafic internet après YouTube en Corée du Sud, Netflix est donc désormais poursuivi en justice par le fournisseur SK Broadland. Ce dernier souhaite que la plateforme participe financièrement à la hausse du coût de trafic causée par l'augmentation du trafic.

Et si Netflix est un géant et que l'on pourrait de prime abord penser qu'il ne risque rien, la firme aura malgré tout fort à faire pour se défendre. A l'inverse, d'autres producteurs de contenus tels que YouTube ou Apple, elle ne paye aucune redevance au fournisseur d'accès à internet. Pas de chance pour Netflix, alors que les tribunaux coréens ont récemment jugé que ces producteurs de contenu devraient tous payé leur droit d'accès au réseau internet du pays. Alors, ça sent mauvais pour Netflix ? Au vu de la durée de ce genre de procès, on n'aura certainement pas la réponse tout de suite. 

Une erreur ?

Mots-Clés : svodstreamingnetflixSquid Gamefournisseur internetSK Broadlandprocèscorée du sud

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (10)

Par JoeLeRigolo, il y a 8 mois :

Le fournisseur a aucune chance de gagner son procès

Répondre à ce commentaire

Par Je ne suis pas un robot, il y a 8 mois :

Mdr ce culot. Si ils ne sont pas capables de supporter un tel flux, c’est leur problème.
Les gens qui souscrivent un abonnement internet payent déjà.

Répondre à ce commentaire

Par Paolini, il y a 8 mois :

Euh sava le titre mensongère ?

Répondre à ce commentaire

Par JeanMichmich, il y a 8 mois (en réponse à Paolini):

Et ça va l'orthographe ?

Répondre à ce commentaire

Par Cathelotte, il y a 8 mois :

NETFLIX continue de se comporter comme si tout leur était dû, sans jamais avoir à payer.
Ils monopolisent de plus en plus de bande passante, au détriment de ceux qui, par leurs abonnements, le payent, et par leurs impôts, payent les infrastructures.
NETFLIX ne vaut pas mieux que les GAFA dans leur attitudes vis-à-vis des Pays où il se déploie.

Répondre à ce commentaire

Par Hadjime, il y a 8 mois (en réponse à Cathelotte):

Est ce que c'est aux constructeurs automobile de payer pour les routes ? Non

Netflix comme les constructeurs automobile proposent un produit, c'est à l'utilisateur du produit de payer si pour pouvoir utiliser son produit si pour cela il doit utiliser un autre service (internet ou les routes ), que ce soit directement ( abonnement internet ) ou indirectement ( impôts pour les routes )

Les fournisseurs internet proposent également un service, c'est à eux de définir le prix de leur offre en fonction de leur cout de fonctionnement, voir de faire payer plus leur client les plus consommateur.

Répondre à ce commentaire

Par BobIta, il y a 8 mois (en réponse à Hadjime):

Et bien figure toi que justement, à l'origine, on y a pensé au départ. Quand les routes n'étaient pas bétonnées, comment vendre tes voitures? Sans la route, la voiture est inutile. Le coût est énorme pour l'état (et donc pour les contribuables). Le mec qui se déplace à pied parce qu'il vit en ville et n'a pas besoin du permis, prend le train etc, paie quand même pour tous ceux qui roulent sur la route. C'est pas parce qu'un système de fonctionnement est établi qu'il est forcément juste et 'normal'.

Répondre à ce commentaire

Par Fruity, il y a 8 mois :

C'est quand même particulier.
D'un côté c'est compréhensible, mais d'un autre les utilisateurs pourraient déjà.
C'est comme si on demandait aux constructeurs auto de payer pour autoroutes.
D'un autre côté, les tarifs et infrastructures n'étaient pas conçues pour une telle demande..
D'un autre côté, les réseaux filaires ne bougent plus, l'argent est quasiment du bénef pure.

Répondre à ce commentaire

Par Araquiel, il y a 8 mois :

ils ont pas de lois sur la neutralité du net en Corée du sud ?

Répondre à ce commentaire

Par milton, il y a 7 mois :

je pense qu'avec ne serait-ce qu'un petit correcteur d'orthographe, à défaut de savoir écrire, rendrait la lecture de vos article moins douloureuse.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.