Comment peut-on observer des nébuleuses ?

De Dushmol175 Padawan - Posté le 19 mai 2015 à 16h27 dans Science
7réactions !
7 commentaires

L’homme a construit un nombre impressionnant de télescopes depuis la toute première lunette astronomique avec laquelle Galilée découvrit les satellites de Jupiter (qui portent le nom de satellites galiléen au passage). Ils peuvent être terrestres comme les télescopes Keck à Hawaii ou spatiaux comme Hubble et Keppler. Ils se basent sur un système tout simple. Ce sont des récepteurs de lumière. Par lumière, bien entendu, on ne parle pas uniquement du spectre visible (de 400 à 800 nanomètres), mais aussi des infrarouges et ondes radios, tout comme des UVs et des rayons X jusqu’aux gammas. Bref, tous les types de photons. Seule son énergie diffère, par conséquent, d’une longueur d’onde à une autre. Nous pouvons donc voir (avec les satellites spatiaux) toute lumière qui nous parvient, pouvant être émise par n’importe quel objet céleste que ce soit. Mais alors comment peut-on voir les nuages de gaz qui composent les nébuleuses qui ne devraient pas émettre de lumière, à priori ?

Un principe aussi simple que le tube néon au plafond ?

Notre hypothèse de non-émission de lumière est fausse car, sinon, nous ne pourrions pas les observer directement via des télescopes. Le "directement" est très important car sinon telles les éxoplanètes (ou encore les trous noirs), que l’on ne détecte qu’indirectement via les effets qu’ils ont sur les corps émetteurs de lumière environnants. Par conséquent, les gaz des nébuleuses émettent forcément de la lumière. C’est dû au phénomène d’émission spontanée. En effet, même si naturellement un atome se trouve plutôt dans son état fondamental, il est possible de l’exciter. Cet état étant peu stable, il va revenir à son état fondamental en émettant ce surplus d’énergie sous la forme d’un photon (donc de la lumière). Et tout ceci pendant un temps extrêmement faible.

En contrepartie, l’atome ne peut atteindre que des valeurs précises (ou niveaux) d’énergie. Ce sont les orbitales. L’énergie est donc quantifiée et il faut donc fournir exactement la bonne quantité d’énergie à l’atome pour qu’il atteigne une orbitale précise. Dans le cas de nos nébuleuses, véritables pouponnières d’étoiles, on peut trouver l’énergie via les étoiles environnantes qui émettent un spectre continu, c’est-à-dire qu’elles émettent toutes les longueurs d’ondes de façon continue (mais pas forcément avec la même intensité d’une longueur d’onde à une autre, d’après la loi des corps noirs).

nebuleuses

L’excitation d’un gaz peut être provoquée par plusieurs sources d’énergie comme la lumière, qui véhicule de l’énergie via la relation de Planck-Einstein, ou un arc électrique. On revient donc à notre tube néon ou à toute lampe dite spectrale. Le laser fonctionne aussi par excitation électrique, mais exploite l’émission stimulée due à des niveaux d’énergie dit métastables, c’est-à-dire que l’atome reste dans un état excité un peu plus longtemps (de l’ordre de la milliseconde).

Longueur d’onde du photon émis et spectre d’émission de raies

Imaginons maintenant un atome d’hydrogène qui a, au préalable, été excité au niveau E2 et qui reviendrait à son état fondamental E1. On a donc la relation de Planck-Einstein suivante : |E2 - E1|= h.c/λ (avec h la constante de Planck, c la vitesse de la lumière dans le vide, λ la longueur d’onde). Après calcul, on a donc l’émission d’un photon de longueur d’onde d’environ 122 nanomètres (ce qui correspond à la première raie, dans les UVs, de la série dite de Lyman). Cela se traduit par une raie d’émission située à 122 nm, sur le spectre récupéré via un télescope, qui correspond à la désexcitation de notre atome d’hydrogène.

Ainsi, les scientifiques pourront analyser les différentes longueurs d’onde émises par la nébuleuse. Ils pourront, sur ce spectre (discontinu) où n’apparaissent que certaines raies d’émission, déterminer les éléments qui composent le nuage de gaz via la connaissance de certaines raies caractéristiques. En effet, chaque atome a des niveaux d’énergie propres, ce qui donne des raies caractéristiques quasiment propres à chaque atome.

Finalement, il n’y a pas uniquement les étoiles qui peuvent émettre de la lumière. D’une manière différente, tout atome, perdu quelque part dans l’espace, peut émettre de la lumière, après excitation préalable. Cela donne l’occasion aux scientifiques d’observer les prémices de systèmes stellaires et, même la façon dont notre système solaire est né d’un nuage de gaz laissé par l’étoile qui a précédé le soleil. Tout cela avec l’étude des nébuleuses !

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Dushmol175

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : nébuleusesobservationEspace

Commentaires (7)

Par jeanLucasec, il y a 6 ans :

Ça me rappelle ma terminale !

Répondre à ce commentaire

Par Yasssfc, il y a 6 ans via l'application Hitek :

Les articles de Hitek.fr ou Comment réviser son cours de physique :p

Répondre à ce commentaire

Par Dans le fion, il y a 6 ans via l'application Hitek :

Bien, mais afin de simplifier la compréhension du début de l'article, il aurait été bon d'afficher dans l'article le spectre électromagnétique avec les longueurs d'ondes, les fréquences (optiques, uv, infrarouges...) Enfin c'est mon avis du moins, je trouve cela plus parlant que de longues explications :)

Répondre à ce commentaire

Par dushmol175, il y a 6 ans (en réponse à Dans le fion):

Je pense aussi que cela aurait pu être utile mais je pense que ceux qui peuvent comprendre mon article sont aussi ceux qui savent de quoi je parle. Ils connaissent donc le spectre de la lumière. Sinon il y a Google !

Répondre à ce commentaire

Par Absent , il y a 6 ans (en réponse à dushmol175):

Oui remarque c'est vrai aussi ^^
Mais en tout cas, bon article, j'ai bien aimé !

Répondre à ce commentaire

Par dushmol175, il y a 6 ans (en réponse à Absent ):

Merci

Répondre à ce commentaire

Par El_Poulpo, il y a 6 ans :

Smallbone ? Le pauvre n'a pas du avoir une adolescence facile avec ce nom ;-D

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 7 mois