Rechercher Annuler

Kaamelott Premier Volet : Alexandre Astier revient sur cette scène mal comprise par certains spectateurs

De Gaetan Desrois - Posté le 24 novembre 2021 à 22h53 dans Cinéma

Après avoir fait l'événement cet été dans les salles de cinéma, Kaamelott : Premier Volet revient en DVD et Blu-Ray, pour le plus grand plaisir des fans. L'occasion de revenir sur une scène malheureusement mal comprise par certains spectateurs. 

Alexandre Astier lève le voile 

Non content d'être l'un des plus grands succès au box-office français de l'année 2021, Kaamelott : Premier Volet s'apprête sans aucun doute à devenir l'un des gros succès de la période des fêtes de fin d'année, avec l'arrivée des DVD et Blu-Ray, et surtout de cette magnifique édition épique, contenant entre autres le Blu-Ray 4K, le Blu-Ray, le DVD du film et un DVD bonus. 

L'occasion rêvée pour les fans de l'univers créé par Alexandre Astier de se lancer dans le making-of et le commentaire audio du film, dans lequel on peut entendre l'acteur-réalisateur-scénariste avec deux de ses enfants. Très instructif et très inspirant, ce commentaire audio permet d'éclaircir une scène, parfois mal comprise par certains spectateurs. 

Comme le savent ceux qui ont vu Kaamelott : Premier Volet, en parallèle du Retour du Roi au Royaume de Logres après dix années dans la clandestinité, le film raconte un pan de la jeunesse d'Arthur. Alors jeune garçon, le futur souverain breton tombe amoureux d'une jeune fille, malmenée par sa tutrice, Furadja. Dans le dernier flashback, on voit Arthur tuer Furadja, pour venger son premier amour. 

C'est ce dernier souvenir qui empêche Arthur de tuer Lancelot, après leur duel à l'épée. Alexandre Astier explique : 

Pour moi, cette vision-là va poursuivre Arthur toute sa vie. Cette vision, ce regard-là, de Furadja, ce traumatisme de la voir transpercée de part en part [...]. Il a tué dans le dos une femme parce que c'est sa seule réponse à toute cette violence et à mon avis, dans le fait qu'il soit dépressif, et qu'il n'arrive pas à surmonter cette dépression, cet événement dans sa jeunesse compte beaucoup. Il est donc incapable de se venger une deuxième fois et il ne sera probablement plus capable de tuer quelqu'un. Ce que Lancelot prend pour de la faiblesse et de l'incompétence, de la couardise, mais qui en fait est plus construit que ça.

Si Arthur a déjà tué dans la série Kaamelott (on se souvient du duel contre Hagop d'Arménie dans le Livre III), il ne tue plus par vengeance. Ce caractère d'Arthur rappelle sans aucun doute l'une des plus grandes inspirations d'Alexandre Astier : Impitoyable de Clint Eastwood. Dans un entretien avec nos confrères de Konbini, le réalisateur avait confié avoir "analysé en long, en large et en travers" ce chef d'oeuvre du western. Ce qui le passionne dans le film ? Le discours sur la rationalité de la violence

Concernant la suite de la scène, à savoir le retour fracassant des pulsions de mort d'Arthur, qui s'allonge sur la table espérant mourir, Astier explique : 

Il a tenté de se suicider en fin de saison 5, sauvé par Lancelot. Il a vu le suicide de César quand il était plus jeune dans la saison 6, il est hanté par l'idée de sa propre mort et il essaye de se donner la mort en restant allongé sur la table pendant que le château va lui tomber sur la tronche.

Le créateur de Kaamelott, père de sept enfants, explique également les raisons pour lesquelles Arthur renonce à la mort quand il aperçoit Meghan, la fille de Karadoc, et Gareth d'Orcanie. Animé par le besoin de les protéger, il est également honteux que des jeunes puisse être spectateurs de son envie de mourir. On se souvient d'ailleurs des raisons pour lesquelles il avait demandé à Venec de cacher ses balafres aux poignets : "Je suis le Roi Arthur, je ne désespère pas. Jamais je perds courage. Je suis un exemple pour les enfants."

Certains spectateurs s'étaient étonnés de cette nouvelle tentative de suicide d'Arthur. Ces explications seront sans doute bienvenues. Si cet article vous a plu, on vous rappelle qu'Alexandre Astier a également rétabli une vérité sur Perceval qu'il fait bon de rappeler

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Old Yoda, il y a 2 semaines :

"Qu'est-ce que c'est que quelqu'un qui souffre et qui fait couler son sang par terre pour que tout le monde soit coupable ? Tous les suicidés sont le Christ. Toutes les baignoires sont le Graal…" On ne dira jamais à quel point les Livres V et VI sont des trésors de poésie

Répondre à ce commentaire

Par Sandrine, il y a 2 semaines :

Autant je suis une fan absolue de la série autant je n’ai pas aimé ce film. Bcp de scènes que je n’ai pas comprises, des personnages que je n’ai pas reconnus immédiatement, bref pour moi c’est du réchauffé. La qualité des acteurs de la série ne se retrouve pas dans le film.

Répondre à ce commentaire

Par Kulu, il y a 2 semaines (en réponse à Sandrine):

Donc concrètement. T'aimes pas le film parce que t'as pas compris >.>

T'aurais pu t'arrêter la plutôt que de sortir du "c'est du réchauffé" pour un film qui se veut archi poétique et la suite tant attendu d'une des séries les plus emblematiques de France.

En dehors du fanatisme, il ne faut pas oublier qu'absolument tout dans ce film a un intérêt. Et visiblement tu n'as du comprendre que l'humour léger plutôt que le subliminal et le subtil.

Répondre à ce commentaire

Par Ioni, il y a 1 semaine (en réponse à Sandrine):

Il faut choisir soit tu n'as pas compris le film soit c'est du réchauffé. Difficile d'être les 2 a la fois. Ou alors tu n'as déjà pas compris la série.

Et pour les personnages que tu n'as pas reconnu directement, c'est normal, les acteurs ont vieilli, 10 ans pour des acteurs peu présent sur la scène médiatique, c'est énorme.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.