Out : Pixar présente son premier personnage principal homosexuel sur Disney+

De Clémounet Auteur - Posté le 25 mai 2020 à 10h32 dans Séries TV
2,4kréactions !
13 commentaires

L'homosexualité est de plus en plus présente dans les productions Disney. Après des personnages secondaires, c'est maintenant un personnage principal gay qui a le droit à son court-métrage sur Disney+. 

Plus de diversités dans les productions Disney

L'homosexualité a souvent été tabou dans les films d'animation, et elle est toujours censurée dans plusieurs pays. Malgré tout, ces dernières années, Disney a fait en sorte d'apporter plus de diversités dans ses films. Dans La Belle et la Bête on avait pu découvrir que Le Fou est gay, dans Star Wars : l'Ascension de Skywalker on peut assister à un baiser lesbien, dans En Avant il y a une policière homosexuelle. S'il y a bien du changement, jusqu'à aujourd'hui l'homosexualité était réservée aux personnages secondaires, c'est désormais du passé grâce à un court métrage Pixar. 

Depuis quelques jours, les utilisateurs de Disney+ peuvent découvrir Out, un court métrage de la série Sparkshorts qui met en scène un personnage principal gay. Ce petit film d'animation raconte l'histoire de Greg, un homme qui vient de s'installer avec son compagnon, mais qui a caché sa relation à ses parents. Ces derniers lui rendent visite, il va donc tout faire pour leur cacher la vérité, mais les choses ne vont pas se passer comme prévu, son corps va être échangé avec celui de son chien à cause d'un sortilège. Une histoire émouvante qui a déjà été très appréciée par de nombreux téléspectateurs. 

Des sujets tabous évoqués dans les Sparkshorts

Les Sparkshorts sont des court-métrages Pixar qui à l'origine n'étaient pas destinés à la diffusion. Ce programme permet aux employés de Pixar de s'essayer à de nouvelles techniques et d'aborder des sujets différents. Les sujets sont totalement libres, la seule contrainte est de respecter un budget limité et un temps limité à six mois. Dans ces court-métrages, vous pourrez retrouver des sujets tabous comme le sexisme au travail, la différence, l'autisme, la maltraitance animale et l'homosexualité. Tous les court-métrages sont réalisés dans des styles graphiques différents. 

Pour retrouver les Sparkshorts dont fait partie Out, rendez-vous sur Disney+.

Une erreur ?

Mots-Clés : pixarSparkShortsOutgayhomosexualitécourt metrageDisney+

Source(s) : Pixar

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par P-M, il y a 1 mois :

Les homophobes en PLS

Répondre à ce commentaire

Par SimpleHumain, il y a 1 mois :

pour quand les pixar transexuel avec shemal ?

Répondre à ce commentaire

Par Spoke1064, il y a 1 mois :

Bravo les gars on a le cota on peut dire qu’on est des gens qui sont dans le « progrès »

Répondre à ce commentaire

Par MmeCarmelita, il y a 1 mois (en réponse à Spoke1064):

Dans le progressiste.

Répondre à ce commentaire

Par Alibule, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Le court-métrage est juste excellent que ce soit l'histoire, l'animation, la musique. Pixar est décidément très fort

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 1 mois via l'application Hitek :

J'attends toujours un film toy story traitant de la différence entre l'identité de genre et l'expression de genre.

Répondre à ce commentaire

Par Pris, il y a 1 mois :

S'offusquer pour très bailles clairement sombre d'accord, mais faut vraiment être attardé pour s'offusquer sur deux gars qui s'embrassent. Alors oui, c'est un quota pour apporter de la diversité, n'empêche en rien que c'est Pixar et que peut importe les personnages l'histoire et l'expérience seront magnifique, après libre à vous de croire que parceque deux gars se smack dans un Pixar, dans 10 ans nous auront des shemale.

Répondre à ce commentaire

Par Lui, il y a 1 mois :

Je n'ai pas vu ce court-métrage, je ne peux donc rien en dire.
Je me fiche que le personnage soit homosexuel ou non. J'espère juste qu'il n'aura pas comme spécificité le seul fait d'être homosexuel.
Étant donné qu'il s'agit du personnage principal, je pense que le personnage sera plus profond que ça, surtout venant de Pixar.

Parce que c'est ce que je reproche aux personnages homosexuels dans la plupart des productions aujourd'hui. Ils ne sont *que* homosexuels.
Ils n'ont pas d'autres traits marquants, ils sont un peu fades, et c'est dommage, parce que, justement, ça ne sert pas vraiment la cause de la "diversité" et de "l'inclusion".

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à Lui):

Dirais-tu qu'un personnage hétéro mal écrit dessert la cause de la domination systémique ?

Comment ça se fait qu'un personnage hétéro peut être aussi mal écrit qu'il veut, sa sexualité ne sera jamais utilisé contre lui ?



C'est très simple Jamy : un personnage hétéro est noyé dans la masse, il ne représente que lui même. Il peut être aussi mal écrit que le Batman de Snyder, on ne lui reprochera jamais d'être un mauvais perso parce que hétéro.

Si un personnage LGBT est seul, il est vus comme un porte drapeaux (ce que le commentaire de Lui illustre parfaitement) qui doit être beaucoup plus parfait que les autres ; en effet dans la mesure où les critères de jugements qui lui sont imposé sont plus strictes on a l'impression que l'écriture est moins bonne.

-> Si les personnages LGBT sont plus nombreux il seront forcément mieux écrit : au delà de l'effet mécanique indiscutable, si les personnages sont plus divers alors les spectres émotionnels explorés seront plus large.
Et ça, sur le papiers c'est bon pour la qualité d'un récit.


Ensuite le lobbying aussi intensif qu'agressif des militants d'extrême droite et des intégristes religieux couplé à la censure des état réactionnaires complique beaucoup la qualité d'écriture des perso LGBT : comment tu fais pour développer un personnage complexe si ledit personnage ne peut qu'être tertiaire voir figurant ?

Autrement dit : la sexualité d'un personnage n'en fait pas la substantifique moelle mais c'est tellement plus difficile de caractériser un personnage secondaire ou tertiaire en très peu de temps et de répliques.

Bref les personnages LGBT sont ghéttoïsés dans des rôles insignifiants, donc ils sont cratérisés à la truelle.


Les effets de ces manques se voient de manière très concrète :
Le dernier Star Wars relègue un tout pti bisou jusqu'à l'arrière plan et récolte plus de critique que d'éloges alors que les séries HBO qui écrivent des personnages principaux de toute sexualité depuis des dizaines d'années sont les meilleures du monde.


La perception de Lui est pas fausse, elle est simplement réduite à des jugements individuels sur des cas précis et elle ignore le contexte systémique entourant ses questions ; oui les personnages LGBT sont parfois mal écrit et non c'est pas top pour l'inclusion.
Mais est-ce qu'on juge les rôles hétéro comme ça ?
Est-ce juste de notre part de modifier si soudainement nos critères de jugements ?


Après chacun poursuit les objectif de son choix : il y a ceux qui haïssent les LGBT et qui feront tout pour les sortir de la visibilité quitte à soutenir les censures russe, chinoise et islamiste, à violer la liberté des auteurs ou à prétendre qu'on défend la qualité d'oeuvre qu'on a même pas vus.

Mais si l'objectif est de voir de meilleurs personnages, on a besoin de perso plus divers : diversité des personnage -> diversité des perspectives -> plus de conflits -> plus d'intrigue -> meilleur récit, en plus grande quantité et plus souvent en rôle principale.

Répondre à ce commentaire

Par Lui, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Un personnage mal écrit, qu'il soit homosexuel ou hétérosexuel reste un personnage mal écrit.
Donc oui, je définirais un mauvais personnage hétérosexuel comme un mauvais personnage.
La sexulité d'un personnage ne définit pas la qualité de son écriture.

Et en effet, aujourd'hui, justement parce qu'ils sont peu nombreux, les personnages LGBT servent de porte-drapeaux (dans la plupart des cas).
Mais pourquoi les considérons-nous comme des porte-drapeaux ?
Parce que le drapeau qu'ils portent est justement le seul élément qui les caractérise, et c'est dommage.

Si les personnages se débarrassaient de ce drapeau, on ne les considéreraient plus comme des porte-drapeaux.

Un exemple qui me vient rapidement en tête est le couple homosexuel dans Alien: Covenant (si si, il y a un couple homosexuel).
Bon, si on met de côté la qualité médiocre du film et l'écriture généralement mauvaise, ces personnages s'intègrent bien dans le film.
Pourquoi ? Parce que, comme beaucoup je pense, il m'a fallu un deuxième visionnage du film pour me rendre compte de leur homosexualité.
Mais leur homosexualité n'est pas la seule chose qui les définit. En fait si, comme le film est médiocre et que tous les personnages sont mal écrits, leur homosexualité est en fait la seule chose qui les définit, mais les personnages ne sont pas présentés comme étant homosexuels avant tout.
Ils sont fondus dans la masse avec les autres personnages.

Et c'est justement le but de la communauté homosexuelle je pense, c'est d'être considérée et vue autrement que par le seul fait d'être homosexuelle.
Et le traitement actuel des personnages homosexuels n'aide pas à atteindre ce but. Puisque, aujourd'hui, un personnage homosexuel est un personnage homosexuel avant tout.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à Lui):

Ouii exactement, merci !

Les personnages LGBT de Covenent sont plusieurs, donc pas de porte drapeaux individuel et donc les personnages se fondent dans la masse !

La conclusion logique à cette observation, c'est que la multiplicité des perso non-hétéro permet une atténuation de l'effet porte drapeaux et donc des perso plus tridimensionnel.

Moralité, les fictions ont besoin de plus de diversité.

Répondre à ce commentaire

Par MmeCarmelita, il y a 1 mois :

Malheureusement,l'originalité et la créativité se font bouffer par la propagande partouze et le capitalisme.

Répondre à ce commentaire

Par Dartha, il y a 1 mois :

Pourquoi se casser la tête pour un bon scénario, quand on peut juste reprendre les mouvements à la mode mdr.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 14 heures

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 1 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 2 mois