Pourquoi certains soldats de la Guerre de Sécession ont vu leurs plaies briller dans la nuit ?

De Dan - Posté le 17 août 2018 à 10h51

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Que s'est-il passé lors de la bataille de Shiloh qui s'est déroulée le 6 et 7 avril 1862 ? En pleine guerre de Sécession, la guerre civile américaine qui opposait les Nordistes et les Sudistes, les soldats engagés dans cet affrontement ont dû faire face à de nombreuses blessures. De part le nombre de blessés, les médecins des deux camps ont très vite été dépassés. Par conséquent, de nombreux soldats ont dû attendre un moment avant de pouvoir être soignés. C'est ainsi que certains hommes ont patienté dans la boue, pendant deux jours et nuits de pluie avant que les médecins n'arrivent sur leur position.

Angel's Glow : le rayonnement des anges

Lors de la première nuit, un phénomène étrange se déroula. Certains soldats ont remarqué que leurs blessures luisaient, rayonnaient d'une lueur bleue... Lorsqu'ils furent pris en charge, le corps médical remarqua que les hommes qui avaient pu observer ce phénomène présentaient un meilleur taux de survie et une bien meilleure cicatrisation des plaies que les autres soldats. Très vite, cette mystérieuse lumière qui ressemblait à un miracle reçu le nom de Angel's Glow : le rayonnement des anges.

Sauf qu'en 2001, soit presque 140 ans après cet évènement, Bill Martin, un jeune étudiant se rend sur les lieux de la bataille et entend parler de cet étrange phénomène. Accompagné de sa mère, microbiologiste au ministère de l'Agriculture américaine, Bill lui demande si des bactéries luminescentes vivant dans le sol auraient pu être la cause de cet Angel's Glow. Celle-ci lui explique alors que c'est peut être une des raisons et l'invite alors à se lancer dans des recherches.

Une bactérie bioluminescente qui nettoie les plaies

C'est alors que Bill Martin et son ami Jon Curtis démarrent leur enquête. Ils se concentrent donc sur les bactéries et les conditions météorologiques lors de la bataille de Shiloh. Ils découvrent qu'une bactérie, la Photorhabdus luminescens, pouvait avoir eu un rôle à jouer. En effet, celle-ci vit dans les entrailles de nématodes, des vers parasites. Ce duo partagent un cycle de vie étonnant. Les nématodes sont à la recherche de larves d'insectes et pénètrent dans leurs corps pour se loger dans les vaisseaux sanguins. Une fois installés, ils régurgitent les Photorhabdus luminescens qui émettent une lueur bleue et produisent des produits chimiques qui tuent l'insecte hôte et détruisent les micro-organismes présents à l'intérieur. Ainsi, tous les deux peuvent se nourrir et se multiplier. Une fois l'hôte plus au moins évidé, les bactéries, qui grâce à leur lumière bleue ont attiré d'autres insectes, retournent dans le nématode pour coloniser un nouvel hôte.

Lorsque Bill et Jon ont effectué des expériences en laboratoire sur ces bactéries, ils remarquent que celles-ci ne peuvent vivre à la température du corps humain. Sauf qu'en s'intéressant à la météo et à la condition du sol lors de cette bataille, toutes les conditions étaient réunies pour que les P. luminescens et les nématodes puissent se développer. En effet, lors de cet épisode historique, les températures nocturnes relativement basses associées aux journées passées sous la pluie ont pu provoquer une hypothermie chez les soldats. Conséquence : leur température corporelle a chuté ce qui a offert au P. luminescens un bon endroit pour évoluer.

Avec tous ces éléments, Bill Martin et Jon Curtis en ont conclu que le duo bactéries/nématodes a pu rentrer dans les blessures des soldats depuis le sol et a provoqué l'illumination de leurs blessures ! Mais une chose encore plus intéressante, c'est que les produits chimiques libérés par le P. luminescens pour éliminer les bactéries dans l'insecte hôte ont pu aider à tuer les agents pathogènes présents dans les blessures des soldats. De plus, n'étant pas vraiment contagieux pour l'être humain, le duo nématode/P. luminescens a pu être éliminé par le système immunitaire.

Pour leur recherche, Bill Martin et Jon Curtis ont reçu en 2001 un prix au cours de l'International Science and Engineering Fair.

Une erreur ?

Mots-Clés : plaiesblessuressoldatsguerre de SécessionPhotorhabdus luminescens

Source(s) : dailygeekshow.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)

Par Savi, il y a 1 mois :

Incroyable !

Répondre à ce commentaire

Par Athia, il y a 1 mois :

Une idée brillante pour l'avenir de la santé !

Répondre à ce commentaire

Par Idrii, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Rassurez moi, l’image des trucs luminescents, vous les voyez bien verts ?!

Répondre à ce commentaire

Par VicePrime, il y a 1 mois (en réponse à Idrii):

Vert ?
C'est bleu, mec.

(Jouer le jeu les gars, on va le faire tourner fou !)

Répondre à ce commentaire

Par Percolator33, il y a 1 mois :

C'est bizarre qu'on sorte un article aujourd'hui sur Hitek pour parler de travaux qui ont été récompensés en 2001.

Répondre à ce commentaire

Par Neoctave, il y a 4 semaines :

Il n'y a que moi qui trouve ce duo particulièrement sadique ?
Oui je sais, il y a pire, mais imaginez un film avec des duos mutants comme celui-ci attaquant des humains ? :D

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Tab S4, une nouvelle tablette concurrente de l'iPad Pro : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Tab S4

Il y a 1 semaine

Note : 8,2
Test Shadow of the Tomb Raider : une aventure rythmée un peu vieillotte

Shadow of the Tomb Raider

Il y a 1 semaine

Note : 8
Test Dragon Quest XI : gameplay, présentation et notre avis sur le jeu

Dragon Quest XI

Il y a 3 semaines

Note : 7,25