3 détails suspects et inexpliqués dans des affaires de crimes célèbres !

De Hollyhock Auteur - Posté le 10 octobre 2016 à 18h43 dans Insolite

Les affaires de crimes non-résolues ou difficiles à résoudre sont souvent terribles mais aussi étrangement fascinantes, et c'est pour cela que les journaux en font leur une, parfois pendant plusieurs semaines ! Certains de ces cas font état de coïncidences vraiment étranges, qui sont en réalité de simples hasards

Le meurtre de la mini-miss et le Père Noël malchanceux 

Veillée de noël 1996, à Boulder dans le Colorado, Patsy Ramsay appelle la police, sa fille, JonBenét âgée de 6 ans a disparu, la mère a également retrouvé une demande de rançon exigeant 118 000 dollars sans quoi la petite fille serait décapitée. Ce montant correspond à une grosse prime que son père, John, avait récemment reçu.

Le corps de la petite fille est retrouvé le jour-même, dans le sous-sol de sa maison, poignets liés et ruban adhésif autour de la bouche. Après autopsie, il s'est avéré que JonBenét a été étranglée et violentée sexuellement. 

jonbenet

Ce sauvage assassinat a ému l'Amérique entière, non seulement car il s'agit du meurtre d'une petite fille le jour de Noël, mais aussi parce que JonBenét n'était pas n'importe qui, c'était une mini-miss (à l'époque où ce n'était pas encore mal vu). Les parents sont immédiatement soupçonnés mais ne seront jamais inculpés. 20 ans plus tard, on ne sait toujours pas ce qu'il s'est passé.

Dix ans après le tragique événement, la mère de la fillette décède des suites d'un cancer, un peu plus tard la même année, un enseignant américain arrêté en Thaïlande reconnait avoir tué JonBenét. Cet homme est le coupable idéal, il possède en effet un casier judiciaire pour détention d'images pédopornographiques et s'est marié avec des mineurs à l'étranger. Sauf que les propos de cet homme, John Mark Karr, ne sont pas cohérents, de plus, son ex-femme lui donnera un alibi en béton et les analyses ADN confirmeront l'innocence de cet homme. Retour à la case départ. 

Si les parents de la mini-miss n'ont jamais été inculpés, ils n'en ont pas moins été soupçonnés. Le dossier contient en effet beaucoup de zones d'ombres. Par exemple, le corps de la fillette a été déplacé après son décès, les parents ont toujours dit qu'un individu avait pénétré la maison, mais aucune preuve n'existe. Beaucoup accusent les parents d'avoir maquillé le meurtre de la jeune fille qui aurait été étranglée par son petit frère, jugé violent.

Les deux parents ont même eu droit à leur apparition dans un épisode de South Park (pas sur qu'ils en soient très flattés) : 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

En bref, l'affaire est close et on ne saura jamais vraiment ce qu'il s'est passé... Mais dans toute cette histoire, il y a un homme qui a franchement manqué de chance. Un homme que tout désignait comme coupable et cet homme... C'est le Père Noël. 

père noel

Le nom de ce Père Noël c'est Bill McReynolds, qui, grâce à sa barbe naturelle et son air sympathique jouait le Père Noël lors d'évènements. Un de ses jobs l'emmène un jour à se produire chez JonBenét, 3 jours avant le décès de cette dernière. A cette occasion, il donne à la petite fille une carte sur laquelle est écrit : 

"Tu vas recevoir un cadeau spécial après Noël"

Evidemment, dans ce contexte là, ça fait froid dans le dos. JonBenét aurait aussi fait visiter sa maison à ce Père Noël, l'homme connait donc la disposition des lieux. Bon, jusque là, rien ne permet de penser que c'est Bill McReynolds qui a tué la petite... Sauf que 22 ans plus tôt, la fille de 9 ans de McReynolds et son amie ont été capturées et son amie violentée. Leur ravisseur les a relâché mais n'a jamais été attrapé. De plus, la femme de McReynolds a écrit un pièce de théâtre dans laquelle une petite fille se fait battre dans le sous-sol de sa maison.


Précisément le lieu où JonBenét a été retrouvée. Un coupable tout trouvé, sauf que l'homme sera totalement innocenté par un test ADN. McReynolds n'a simplement pas eu de chance, une série de coïncidences le faisait concorder avec le meurtre et beaucoup de personnes ont trouvé très tentant d'y voir là une preuve infaillible. Résultat, notre malheureux Père Noël sera hanté par ces accusations pour le restant de ses jours, jusqu'en 2002.  

Une histoire de fausse adresse qui était en fait vraie  

Charles Albright, surnommé the Eyeball Killer, était un serial-killer qui assassinait des prostituées puis il retirait leurs yeux avec un couteau X-ACTO entre 1990 et 1991. L'homme a été conduit en justice après une coincidence improbable...

couteau

Tout commence lorsque deux agents de patrouille rencontrent Veronica Rodriguez, une prostituée qui dit avoir été attaquée. Elle aurait été secourue par un conducteur de camion, Axton Schindler qui l'aurait reconduit chez elle. Quoi qu'il en soit, les policiers questionnèrent Schindler, et lui demandèrent son permis sur lequel figurait l'adresse "1035 Eldorado Street".  

Quelques mois plus tard, après que 3 prostituées aient été retrouvées assassinées et les yeux arrachés, les deux policiers se souviennent de cette Veronica Rodriguez et se demandent si son agresseur n'est pas cette même personne qui a assassiné les 3 femmes. Ils décident alors d'interroger Schindler a nouveau et se rendent rapidement compte que son adresse n'est pas bonne. L'homme avait intentionnellement donné une fausse adresse pour son permis. La propriété du 1035 Eldorado Street appartient en réalité à Fred Albright, mais celui-ci est décédé. 

lbeight

On pense l'affaire close, mais un adjoint local dit avoir déjà entendu le nom de Albright quelque part. Ce nom fait écho à un appel qu'il a reçu par une femme anonyme qui disait être amie avec une des victimes du tueur en série. Cette victime avait eu un rancard avec un certain Charles Albright qui avait une étrange obsession pour les couteaux X-ACTO et en gardait un petit stock dans son grenier. En fait, Charles est le fils de Fred Albright et a hérité du 1035 Eldorado Street. Lorsque Veronica Rodriguez a reconnu Charles Albright comme son agresseur, l'homme est immédiatement arrêté et par la suite inculpé. 

Mais tout de même, quelle coïncidence ! Schindler note une fausse adresse sur son permis et c'est justement celle du serial killer. En fait, Schindler était locataire d'une autre propriété d'Albright et avait noté sur son permis, l'adresse d'habitation de son propriétaire. La police a tout de même interrogé Schindler pendant des heures mais n'a jamais pu établir un autre lien entre ces deux personnes que ce rapport propriétaire/locataire. Aucun témoin n'a vu les deux hommes ensemble et il n'y a aucune preuve que Schindler se soit trouvé sur les lieux du crime. De son côté, Schindler a toujours affirmé ne pas être au courant des agissements d'Albright. Il a juste aidé une femme dans la détresse en la prenant en stop. Une femme qui s'avérait être liée aux meurtres commis par le propriétaire de son logement. 

prostituées

Les victimes et Veronica Rodriguez en bas à droite.  

Charles Albright est condamné a perpétuité et purge actuellement sa peine, âgé de 83 ans ! 

Un faux nom qui devient réel 

On continue avec les prostituées malchanceuses... 

29 septembre 1888, la police de Londres emmène une prostituée du nom de Catherine Eddowes en prison pour s'être allongée, ivre, sur le trottoir. Vers Minuit, la femme est sobre et est libéré, au moment de partir elle donne à la police un faux nom : Mary Ann Kelly

catherine

Catherine Eddowes

Notre Catherine aurait peut-être mieux fait de passer la nuit dans sa cellule, sur le chemin du retour elle est attaquée et assassinée, de façon très violente puisque ses intestins vont être étalés sur ses épaules. Quelques heures plus tôt, une autre prostituée est aussi assassinée à quelques rues de là. Nous sommes à Londres, à la fin du 19ème siècle, eh oui, ces femmes sont des victimes de Jack L'Eventreur. Quelques mois plus tard, Jack commettra son 5ème et dernier meurtre (qui lui est officiellement attribué), sur une prostituée du nom de... Mary Ann Kelly

jack

Un hasard troublant, d'autant plus que rien n'indique que Catherine Eddowes et Mary Ann Kelly se connaissaient. Une coincidence qui exalte l'imagination des gens qui se penchent toujours sur cette affaire non-résolue. Jack voulait-il dès le départ s'en prendre à Mary Ann et se serait trompé dû à sa fausse identité ? Jack serait-il un policier ? 

Il était courant que les prostituées usent de faux nom aux yeux de la police, même la véritable Mary Ann Kelly devait en avoir sous le coude. Mais tout de même, cette coïncidence est troublante ! 

7 commentaires

Une erreur ?

Source(s) : Cracked

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : crimescomplotsmeurtres

Commentaires (7)

Par Frodon, il y a 4 ans :

L'histoire de la mini-miss c'est flippant...

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 4 ans (en réponse à Frodon):

Surtout à cause du petit frère… Si elle avait 6 ans, lui c'était baby-hulk ?

Répondre à ce commentaire

Par dre, il y a 4 ans (en réponse à Frodon):

Je vous conseille de jeter un oeil à perfect murder, perfect town.
C'est un film qui retrace cette affaire (je m'en souviens moyennement mais je l'avais vu à sa sortie et je crois que c'est pas mal, et suffisamment flippant de savoir que c'est une histoire vraie (ce que je n'avais appris qu'à la fin du film)

Répondre à ce commentaire

Par Pff, il y a 4 ans :

Mary Ann et Mary Jane ?

Répondre à ce commentaire

Par Blane, il y a 4 ans :

Dans le genre histoire de fou, il y a celle de Issei Nagawa ;)

Répondre à ce commentaire

Par Blane, il y a 4 ans (en réponse à Blane):

Sagawa, pardon, Issei Sagawa

Répondre à ce commentaire

Par Misternico, il y a 4 ans :

Pour le coup de Jack L éventreur, y a quelques années j avais entendu parler d une historienne qui aurait découvert en faisant des recherches qu il était le capitaine de Scotland Yard à l époque, mais bon pas sûr de la véracité des faits.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 6 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 8 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 8 mois