Une défaillance de la fusée Soyouz oblige deux astronautes à opérer un atterrissage d'urgence sur Terre !

De Dan Auteur - Posté le 11 octobre 2018 à 14h54 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce jeudi 11 octobre, une capsule Soyouz a été lancée en direction de la Station Spatiale Internationale (ISS) avec à son bord, l'Américain Nick Hague et le Russe Alexeï Ovtchinine. Sauf que la capsule a connu une défaillance obligeant l'équipage à effectuer un atterrissage d'urgence peu après le décollage sur le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan).

C'est peu après 11h ce matin, que les équipes de sauvetage sont parties à la recherche de la capsule SoyouzMS10 sur le lieu de son atterrissage forcé. Au moment du lancement de la capsule, on peut voir que le problème survient au niveau des quatre boosters de la fusée. Quand les boosters se séparent, on observe habituellement une "croix de Korolev", or ici, on peut apercevoir un nuage de débris. On comprend alors que l'un des boosters aurait eu une défaillance. Un problème confirmé par la suite avec un code d'urgence émis par l'équipage de la capsule. A la suite de ce signal, la capsule s'est alors séparée de la fusée pour amorcer un atterrissage d'urgence. 

Les astronautes sains et saufs

Cette manœuvre appelée "entrée balistique" a fait subir aux passagers de la capsule une très importante accélération en raison d'une trajectoire extrêmement plus verticale que lors d'un retour sur Terre classique. Par conséquent, le freinage était lui aussi nettement plus rapide. Par chance, même si le retour sur Terre a été très brutal pour les astronautes, l'équipage est en vie et en bonne santé. Ils ont tous les deux été rapatriés à Djezkazgan à 420 km de Baïkonour.

C'est la première fois depuis 35 ans qu'une fusée Soyouz connaît un problème au cours d'un vol habité. Il faut remonter à 1975 pour retrouver la trace d'un retour balistique comme celui auquel nous avons pu assister aujourd'hui. A cette époque, les astronautes avaient encaissé une accélération de 21G !

Le Roscosmos, l'agence spatiale russe a annoncé qu'une Commission d'Etat avait été constituée afin d'enquêter sur cette défaillance.

Une erreur ?

Mots-Clés : Soyouzdécollagedéfaillanceboostersretour balistiqueproblèmeurgenceretourastronautes

Source(s) : iflscience.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)

Par Savi, il y a 11 mois :

J'imagine même pas les sensations !

Répondre à ce commentaire

Par guigui, il y a 11 mois (en réponse à Savi):

celle d'être en vie ca doit pas être mal :D

Répondre à ce commentaire

Par Hoche, il y a 11 mois :

Après le trou dans l'ISS, un sabotage sur un booster ?

Répondre à ce commentaire

Par Max Lander, il y a 11 mois via l'application Hitek :

En même temps un atterrissage c’est sur terre hein

Répondre à ce commentaire

Par kekktor, il y a 11 mois (en réponse à Max Lander):

pas spécialement, il ne faut pas confondre terre et Terre.
atterrir : se poser sur le sol
amerrir : se poser à la surface de l'eau
alunir: (aberration) atterrir sur la lune

Répondre à ce commentaire

Par Max Lander, il y a 11 mois via l'application Hitek (en réponse à kekktor):

Et bien alunir est officiel donc pas une aberration plus que amerrissage :)
Donc je redis, atterrir c’est bien sur terre (et non Terre). De toute façon, ils allaient pas sur la lune, ils ont pas atterri dans l’eau, donc on a un pléonasme qui est présent.
C’est con c’était juste une boutade en fait ^^
J’avais mis des smiley et je vois qu’ils sont pas passés car pas pris en charge...
:) ;)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.