Sans métaux lourds, IBM trouve le moyen de concevoir une nouvelle batterie écologique

De Dan Auteur - Posté le 20 décembre 2019 à 11h16 dans High-tech

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

C'est certainement une révolution qui va s'engager ! En effet, IBM vient de dévoiler avoir trouvé le moyen de fabriquer une batterie sans avoir recours à des métaux lourds. Cette découverte pourrait grandement améliorer la technologie, mais aussi avoir un impact positif sur l'écologie tout en représentant une avancée sociale majeure.

Une alternative écologique, technologique et sociale

Avec la multiplication des appareils fonctionnant avec des batteries, la production de ces dernières risque de fortement s’accélérer au cours des prochaines années. Un problème de taille se pose aussi bien sur le plan écologique que social. Et pour cause : pour la production des batteries, il est nécessaire de récolter des métaux lourds et cette récupération se fait dans des conditions extrêmement dangereuses impliquant très souvent des enfants. Cependant, une bonne nouvelle nous vient de chez IBM qui vient d'annoncer avoir trouvé une alternative.

Pour remplacer les métaux lourds nécessaires à la production des batteries, la firme explique avoir découvert un matériau provenant de l'eau de mer afin de remplacer le cobalt et le nickel. Une découverte qui permettrait ainsi de rendre les techniques de récupération des métaux lourds moins invasives et de réduire également les coûts de production des batteries.

IBM précise que cette nouvelle technique de production permet de ne pas voir apparaître les dendrites de lithium lors de la charge, un dépôt métallique qui se forme dans la batterie qui peut provoquer la combustion des accumulateurs. Ainsi, l'entreprise met en avant l'aspect plus sécuritaire de cette technologie en mettant l'accent sur le fait qu'elle permettrait de réaliser des charges nettement plus rapides et plus efficaces.

A en croire les expériences d'IBM, seulement 5 minutes de charge permettrait de rendre autonome un accumulateur à hauteur de 80% !

Bien évidement, cette annonce n'en est qu'à l'état de recherche. IBM espère que des partenaires seront intéressés pour développer le concept qui risque de séduire les industriels en raison de son faible coût de production. IBM peut déjà compter sur Mercedes qui semble être attiré par le concept pour les batteries de ses voitures électriques ainsi que sur le constructeur de batteries Sidus ou encore Central Glass, un fournisseur d'électrolytes.

Une erreur ?

Mots-Clés : IBMbatterieconceptdécouverteEcologietechnologieLithiummerEau

Source(s) : gizmodo.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par jeanLucasec, il y a 2 mois :

Good news

Répondre à ce commentaire

Par Brinbrin, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Ah, une nouvelle batterie révolutionnaire !

C’est pas comme si chaque année depuis 15 ans on nous en promet une qui va tout déchirer.
Ça devient lassant à force...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 4 jours

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 4 jours

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 semaines