Monster Hunter: World

Iceborne : une extension givrée qui va pimenter l'après-Monster Hunter World

De GomeWars Auteur - Posté le 4 septembre 2019 à 16h50 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Le 6 septembre prochain doit sortir Iceborne, la seule et unique extension pour Monster Hunter World, sur PS4 et Xbox One. Mais alors que les joueurs PC devront encore patienter jusqu'au mois de janvier prochain, nous avons eu la chance de profiter de ladite extension en avance. Faut-il craquer pour Iceborne et son emblématique Velkhana ? C'est ce que nous allons tenter d'éclaircir dans notre test. 

Froid devant

Les créatures du Nouveau Monde se comportent bizarrement depuis quelques temps et le Commandant vous demande gentiment d'y jeter un œil en compagnie de l'incontournable assistante. La présence de Legiana dans la Forêt ancienne n'est pas bon signe, d'autant qu'un chant est audible à distance. Ce chant n'est autre que celui du Velkhana, un dragon ancien capable de contrôler la glace. En suivant le flot des monstres volants, la Commission découvre alors l'existence d'un nouveau continent. Une fois votre campement sur pied, baptisée Seliana dans la foulée, vous voilà fin prêt pour débuter Iceborne et les mystères écologiques que renferme cette extension. 

Pour commencer Iceborne, il suffit d'avoir terminer la campagne de Monster Hunter World et d'avoir atteint le rang 16. Une fois chose faite, l'extension pourra être approchée. Iceborne ne lésine pas sur le contenu et outre les ajouts au niveau du gameplay, l'extension signée Capcom introduit plusieurs nouveaux monstres. Un nombre qui reste tout de même bien limité par rapport aux retours de monstres déjà existants, réclamés par les fans depuis des mois, voire des années. L'éditeur nippon aurait-il choisi sa cible ? C'est fort possible. Après tout, Iceborne ne se destine pas aux premiers venus, notamment grâce à l'introduction du rang Maître, anciennement appelé rang G. 

l'accent mis sur la difficulté ?

L'extension se présente comme "vraiment plus dure", mais qu'en est-il vraiment ? Mais avant d'évoquer la difficulté d'Iceborne et de ses monstres, attardons-nous un temps sur le Givre éternel, la nouvelle zone de l'extension et Seliana, votre havre de paix en territoire ennemi. Le Givre éternel est la plus grande zone présente dans Monster Hunter World. Plus vaste que ses prédécesseurs, elle peut tout de même être parcourue d'un bout à l'autre assez rapidement, notamment grâce aux campements idéalement disposés, et aux petits monstres (petits Jagras, Wulgs, Shamos, Kestodon). Plus esthétique que véritablement primordiale, cette nouveauté s'annonce tout de même pratique puisqu'elle vous permet de sauter de votre monture afin d'asséner un coup aérien à votre cible. 

Outre sa faune et sa flore endémique, le Givre éternel profite également de nouveaux éléments de décor destructibles. Stalactites, plateformes de glace instables, avalanches, à vous de déchaîner les éléments contre votre proie. D'autant que les monstres peuvent désormais être envoyés valser la tête contre un mur grâce au grappin et un tir de mitraille dans la gueule. Le premier n'est autre qu'un grappin, semblable à celui déployé pour atteindre un scaragrappin en hauteur. Le second, une action vous laissant vider votre chargeur de fronde en une seule fois. En plus des différents effets de vos munitions, le monstre en question sera projeté en avant et prendra des dégâts si une paroi se trouvait malencontreusement devant lui. 

Dans Iceborne, chaque arme profite d'un ou plusieurs combos supplémentaires. Un ajout pratique qui vient appuyer l'ajout du grappin et des nouvelles mécaniques de jeu qui y sont liées. Plus situationnel qu'indispensable, le grappin accroît le champ des possibles et dynamise le gameplay des armes les plus lourdes. D'autant que Capcom s'est assuré que ce dernier soit impossible à spammer, en laissant le soin aux monstres de vous virer de leur dos en vous infligeant des dégâts, en particulier lorsqu'ils sont en rogne. Les sensations sont présentes et le jeu de caméra suit parfaitement les mouvements du grappin. Les zones des monstres peuvent être visées aisément, même si un lock aurait été appréciable, en particulier sur les parties les plus bougées par les monstres, comme les ailes par exemple. 

Seliana, de son côté, a été conçue comme un HUB géant. Organisée de manière à ce que les 16 joueurs qu'elle peut contenir puissent toujours avoir un œil les uns sur les autres, Seliana est plaisante, aussi bien au niveau de sa disposition que de ses décors. Mention spéciale pour l'impressionnant Grand-Hall et la multitude de coffres dispersés un peu partout dans la ville, permettant de changer d'armure très rapidement avant de partir en quête. Seliana profite également de l'arrivée du Vaporium, une machine à sous géante sous la forme d'une machine infernale qui, en échange de combustible, qu'il soit naturel ou rapporté par vos soins, vous donnera des objets aléatoires. Il suffit d'y deviner les combinaisons de touches (croix, rond ou triangle) dans le bon ordre. Un moyen efficace de mettre la main sur des pierres d'armure et si la chance vous sourit, un billet wyvernien céleste, l'homologue de rang Maître du billet wyvernien en or. 

Des nouveaux monstres en pagaille

Outre ces ajouts, Iceborne, c'est également l'introduction de nouveaux monstres. Le nombre de monstres inédits reste minime et Capcom a préféré jouer la carte de la sous-espèce plutôt que du nouveau monstre en chair et en os. Affronter le Zinogre et le Yian Garuga reste tout de même un plaisir non négligeable, même si ces monstres ne diffèrent que peu de leurs homonymes respectifs dans les précédentes itérations de la licence. On aurait préféré davantage de monstres inédits, en particulier issus du Givre éternel, plutôt que de voir une ribambelle de monstres existants faire son grand retour pour contenter les fans les plus demandant. 

Néanmoins, les particularités respectives des sous-espèces viennent renouveler le gameplay de Monster Hunter World et faire renaître le sentiment de découverte. Pour Iceborne, les monstres semblent s'être concertés avant de décider de tous user d'afflictions. L'accent semble être mis sur l'affliction, vous demandant donc de faire preuve de concentration et de bon sens pour esquiver au maximum les attaques des monstres, ou les bloquer. Mais quid de la difficulté ?

Le bestiaire du jeu de base jugé trop simple par les vétérans, Capcom semble avoir décidé de leur faire plaisir pour Iceborne. Et pour cause, les joueurs occasionnels ne prendront pas forcément le risque de s'aventurer au delà du Xeno'Jiva, alors que les vétérans attendent impatiemment la sortie de l'extension. Zinogre, Yian Garuga et même Rajang sont donc de retour dans Iceborne, bien que le primate surexcité soit légèrement en retard pour le lancement. 

Capcom avait annoncé avoir entendu les complaintes des joueurs et l'avoir revu à la hausse. Le résultat est-il palpable ? Sur le papier, en quelque sorte. En effet, les monstres ne sont pas forcément plus rapides, plus vicieux ou plus malins, mais infligent plus de dégâts comme l'exige la présence du rang Maître. Malgré la grosse trentaine d'heures de jeu, nous n'avons pu nous frotter à tous les monstres de l'extension.

wyvern qui roule n'amasse pas mousse

Le contenu endgame existe bel et bien et se débloque dès la fin de l'histoire principale. Sachez toutefois que, à l'instar de Monster Hunter World, il nécessite une (très) grosse dose de farm. Des chasses à répétition sans l'ombre d'un nouveau contenu, alors que les introductions de nouveaux monstres s'enchaînaient tout de même assez rapidement. Prendre un souvenir sous la forme d'un cliché via le nouveau mode Photo reste tout de même satisfaisant. 

Si vous arrivez à farmer le Nergigante Alpha Supreme en solitaire, Iceborne ne devrait pas vous poser de problème. La courbe de difficulté de l'extension reste légère et les joueurs les plus performants n'auront probablement pas besoin de changer leur armure obtenue dans Monster Hunter World. Néanmoins, certains monstres restent menaçants et promettent des chasses musclées. D'autant que, même s'ils tapent plus forts, les monstres se veulent également de vrais sacs à PV. 

Les nouvelles armures, agréables à l'iris, débarquent également des talents inédits, de quoi relancer la course aux meilleures combinaisons possibles. De plus, les joyaux de niveau 4 viennent également pimenter votre soif de farming. Ces joyaux peuvent vous faire bénéficier d'un talent de niveau 2, ou de deux talents de niveau 1 (exemple : Garde offensive/Artisanat). Des talents qui pourront aussi être incrustés sur les améliorations des capes défensives, qui disposent d'emplacements de joyaux. Attention toutefois, il faut que la cape soit activée pour pouvoir bénéficier des bonus liés aux joyaux qui s'y trouvent.

Conclusion 

Avec son nouveau continent, ses monstres exclusifs, sa trame principale conséquente et l'arrivée du rang Maître, Iceborne est une extension incontournable pour tous les fans de Monster Hunter World. Le gameplay y a été peaufiné avec l'ajout du grappin et de nouveaux combos, mais également de nouveaux talents. L'exploration du Givre éternel est un plaisir, appuyé par une Seliana immersive. Néanmoins, le farm obligatoire qui apparaît après la trame principale dénote des réussites de l'extension, de même que le faible nombre de monstres inédits, surpassé par la flopée de sous-espèces, qui débarquent aussi bien dans le Nouveau Monde que le Givre éternel. Capcom n'avait pas menti quand l'éditeur assurait qu'Iceborne serait aussi conséquente que le jeu de base. Après plusieurs dizaines d'heures de jeu, l'extension ne nous a pas encore dévoilé la totalité de son contenu. Une seule solution pour en voir le bout : massacrer du monstre.

Une erreur ?

Mots-Clés : IceborneMonster Hunter WorldextensionsortieCapcommonstrearmearmuredifficulté

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Avis des internautes sur Monster Hunter: World (6)
pic

Dernier avis positif

Par REEVS, il y a 6 mois

Ce jeu est parfait!!! Il y a quelque fois de la difficulté mais ça va. Une très bonne suite de la série Monster Hunter.

Sa note :

10
VS
pic

Dernier avis négatif

Aucun avis négatif.

Laisse un avis !

Tu as joué à Monster Hunter: World ? Laisse un avis !

Commentaires (8)

Par Billy, il y a 2 mois :

C'est quoi le mieux entre Monster et Dauntless ?

Répondre à ce commentaire

Par cobrachoco, il y a 2 mois (en réponse à Billy):

c'est une vrai question ?

Répondre à ce commentaire

Par Nice, il y a 2 mois (en réponse à Billy):

Les deux jeux n ont aucun rapport. Monster hunter est à des années lumières au dessus de dauntless. Sur tous les points. Dauntless c'est marrant 10 minutes, mais le jeu souffre beaucoup e la comparaison avec monster hunter (à juste titre)

Répondre à ce commentaire

Par Razzylada, il y a 2 mois :

Pour moi la grosse déception est celle des monstres. Alors certes, sur le principe, on a pas mal de nouveaux monstres par rapport à MHW, mais bon...
Si on retire les monstres venant d'anciens jeux et les sous-espèces, déjà il ne reste plus que le Velkhana, le Banbaro, le Beotodus, le Boa Boa, le Wulg, la Namielle et le Cortos...
Et encore, Beotodus, Boa Boa, Cortos, Banbaro et Wulg ne comptent pour moi qu'à moitié, n'étant en fait que d'anciens monstres mais avec un autre skin.
Du coup ça laisse la Namielle, qui elle est 100% originale, il n'y a aucun doute là dessus, et le Velkhana j'ai des doutes sur le fait qu'il puisse s'agir d'un squelette réutilisé (genre Kushala).
En espérant que le "Old Everwyrm" ne soit pas le Fatalis mais bien un nouveau monstre.

Répondre à ce commentaire

Par Nice, il y a 2 mois (en réponse à Razzylada):

Le boss final est un monstre inédit, on connaît son nom et son apparence ;)

Répondre à ce commentaire

Par Razzylada, il y a 2 mois (en réponse à Nice):

Et donc c'est quoi x)?

Répondre à ce commentaire

Par Heryloveless, il y a 2 mois (en réponse à Razzylada):

LE mob de fin pour l'avoir vu en photo est degeulasse en design, il aurais 2 phase, et c'est un mob classique pas en siege

Shara ishvalda son nom

Répondre à ce commentaire

Par nclshel, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Ils vont visiblement faire exactement ce qu'il ne fallait pas faire en transformant cette chère licence monster hunter en dark soûls like. Dans les monster hunter la difficulté ne vient pas des dégâts du monstres mais de son imprevisibilité, de sa rapidité ou de ses attaque difficilement esquivable même si prévisible. PAS du fait qu'il te oneshoot. C'est pour ça que je kiffe monster hunter. C'est moins frustrant. Maintenant les monstre seront toujours aussi simple mais à la moindre erreur tu mourra. Enfin de ce que j'en lis sur l'article à vorr le résultat final mais je prie pour avoir tort.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois