Rechercher Annuler

Squid Game : voici le calcul mathématiques pour survivre à l'épreuve des dalles en verre

De Tiphaine Elsener - Posté le 13 octobre 2021 à 15h24 dans Séries TV

La série Squid Game est si populaire qu'elle en vient à avoir des impacts sur notre société. Une gigantesque pénurie a ainsi été causée suite au visionnage de la série, à quelques semaine de la fête d'Halloween. Nous vous proposons aujourd'hui, avec l'aide des probabilités, de comprendre quelles étaient les circonstances qui vous auraient permis de survivre à l'épreuve des dalles en verre dans Squid Game.

Attention : cet article comporte des spoils importants concernant la série Squid Game. Ne continuez pas votre lecture si vous ne voulez pas en prendre connaissance.

L'épreuve des dalles en verre dans squid game

Dans le septième épisode de la série Netflix Squid Game, les 16 joueurs restants sont confrontés à un défi de taille, que vous étiez très nombreux à considérer comme l'épreuve la plus terrible des Squid Game (résultats de notre grand sondage sur le sujet). Les joueurs doivent commencer par choisir un dossard, et ces derniers sont numérotés de 1 à 16. Les dossards déterminent en réalité leur ordre de passage sur l'épreuve des dalles en verre.

La configuration du pont est assez simple : il faut 18 étapes pour atteindre l'autre côté. Le problème est que pour y arriver, il faut choisir une dalle (entre les deux proposées) qui ne se casse pas sous le poids de votre corps. L'une d'entre elles est en verre trempé en effet, et supportera votre poids, alors que l'autre est en verre normal, qui se brisera si vous marchez dessus. La limite de temps est une autre condition de réussite : elle signifie qu'être dernier n'est pas nécessairement le meilleur choix, notamment si les premières personnes à tenter l'expérience prennent leur temps.

Un problème mathématiques avant tout

Si les participants n'étaient pas sur le point de mourir (les premiers joueurs sont pratiquement condamnés à mort en effet), ces derniers auraient sûrement remarqué l'intéressant problème mathématique auquel ils étaient confrontés. Attardons-nous sur ce dernier.

Le joueur qui porte le dossard numéro 1 a une chance sur deux à chaque fois qu'il fait un pas. Cela représente (1/2)¹⁸, soit 0,0003815 % de chances de réussite. Il vaut probablement mieux ne pas y penser. Le joueur 2 n'est pas confronté à ces chances, cependant, car le joueur 1 a retiré une inconnue. En fait, si les joueurs devaient jouer rationnellement, chaque joueur a une chance sur deux de supprimer non pas une inconnue, mais deux inconnues pour le joueur suivant. Le joueur qui vous précède a même 1/4 de chance de lever trois inconnues, et ainsi de suite. En d'autres termes, au premier saut, chacun a 100 % de chances d'éliminer une inconnue, mais seulement 50 % de chances d'y survivre pour éliminer l'inconnue suivante. 

Passons maintenant aux chances que vous auriez de réussir à traverser le pont. En soi, elles ne sont pas si mauvaises, et surtout, évidemment, si vous vous trouvez dans les derniers numéros. Si vous faites le calcul, vous vous attendez à ce que chaque joueur transmette des informations sur deux étapes du pont, ce qui signifie qu'au moment où vous arrivez au joueur 10, il est probable qu'il survive. Sur Reddit, l'utilisateur SwissVictory a même créé un programme en python pour jouer ce scénario 100 000 fois. Ses essais ont à peu près confirmé les calculs : il faut environ 9 personnes (9,02 exactement) pour réussir à trouver le bon chemin. Il semblerait bien que les joueurs des Squid Game n'aient vraiment pas eu de chance (ou n'aient pas joué de façon rationnelle). 

Le résultat est donc le suivant : si tous les joueurs avaient fait abstraction de leurs émotions, et si ces derniers avaient une mémoire parfaite, ils auraient environ 75 % de chances de s'en sortir avec 10 morts ou moins, ce qui permettrait à six personnes de réussir à accéder à l'épreuve finale. Finir l'épreuve avec seulement trois survivants, était l'un des scénarios les moins probables, avec une probabilité d'environ 1,2 % (selon le test de SwissVictory).

Le résultat mathématiques pour votre survie est donc le suivant : il fallait prendre l'un des six derniers numéros de dossard pour avoir de très bonnes chances de survie, et pouvoir passer à la dernière étape. Et si vous êtes fan de la série, vous pouvez toujours réaliser notre test de personnalité pour savoir quel personnage de Squid Game vous auriez été dans la série.

Une erreur ?

Mots-Clés : Squid Gamenetflixepreuvedalles en verremathsmathématiquesjeucalculschancedossard

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (10)

Par Werfried, il y a 2 semaines :

Le gars qui se bute sur python hahaha

Répondre à ce commentaire

Par Hypnozz, il y a 2 semaines :

Sinon, c'est tellement gros comme idée mais ... pourquoi ne pas marcher sur les barres en fer qui tiennent les dalles de verre ? Théoriquement, à aucun moment il ne leur est interdit, il leur est juste dit qu'ils doivent traverser en moins d'un certain temps, et que une plaque sur deux est en verre trempé.
Sans doute ils se seraient fait tirer dessus s'ils l'avaient fait, mais on ne le saura pas.

Répondre à ce commentaire

Par alexdahu, il y a 2 semaines (en réponse à Hypnozz):

J’ai eu la même idée et j’ai jamais compris pourquoi personne n’y avait pensé

Répondre à ce commentaire

Par MIDORIJIN, il y a 2 semaines (en réponse à Hypnozz):

J'y ai pensé aussi, mais ils auraient aussi pu faire péter les plaques de verres alors que tout le monde étaient en pleine traversé et la, tout le monde est mort.

Répondre à ce commentaire

Par Kungs, il y a 2 semaines :

Mais le but étant d’éliminer les autres le premier à avoir fini devrait empêcher les autres d’arriver au bout donc il ne devrait y avoir qu un seul survivant…

Répondre à ce commentaire

Par ki, il y a 2 semaines :

il y a une autre donnee importante, qui n est pas prise en compte, c est le fait que l on puisse tenir a 2 sur une dalle valide. A partir de ce moment, ils auraient pu s entraider, se tenir par exemple pour tester les dalles au lieue de se balancer les uns les autres

Répondre à ce commentaire

Par Kim, il y a 2 semaines (en réponse à ki):

C'est vrai ce tu avances cependant le but de la série, je trouve, est de montrer jusqu'où sommes nous prêt à aller avec notre instinct de survie.
On nous montre qu'au début nous sommes prêt à coopérer (1 2 3 soleil, la "bataille de polochons"), ensuite on commence à se concentrer juste sur notre survie (la patte sucrée, les billes, les dalles).
C'est très bien montré avec l'homme qui a travaillé dans une verrerie.

Certes le perso principal n'obéit pas entièrement à ce schéma mais il a suffit d'un seul jeu pour montrer que, face au choix : lui ou moi, notre instinct va pousser vers le moi alors qu'il est celui qui veut le plus coopérer au départ.

La fin de la série laisse suggérer une saison 2 et pourquoi pas, justement, traité de la coopération jusqu'au boutiste pour qu'il y ait plus de gagnants

Répondre à ce commentaire

Par Eratrace, il y a 2 semaines :

Sinon ça vous dirait de pas spoiler les gens avec des titres et des images d'illustration comme ça? Pas tout le monde a fini la série et vos articles apparaissent dans mes feed de news (bon plus maintenant du coup...)

Répondre à ce commentaire

Par Gravii, il y a 2 semaines :

Une chose qui m'a interpelé aussi : pourquoi laissent-ils leurs chaussures devant la passerelle ? Ils auraient pu les utiliser comme projectile pour tester la résistance des dalles de verre ?!

Répondre à ce commentaire

Par dewey, il y a 1 semaine (en réponse à Gravii):

Parce que si ils s’écrasent au sol avec ces chaussures blanches, elles seront pleines de sang et irrécupérables à la machine.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.