Un dinosaure diagnostiqué cancéreux par des chercheurs

De Benjamin Auteur - Posté le 13 août 2020 à 16h29 dans Science
406réactions !
7 commentaires

La recherche est un monde merveilleux dans lequel des gens passionnés repoussent sans cesse les limites de nos connaissances et de notre savoir. Parfois, ce sont de nouveaux matériaux qui sont fabriqués, d'autres fois, on découvre de nouveaux pans de notre univers. Il arrive aussi que l'on diagnostique des cancers sur des dinosaures morts depuis 76 millions d'années. Mais ne vous inquiétez pas, il ne s'agit pas d'une lubie inutile de chercheurs. 

une découverte inattendue 

C'est un groupe de chercheurs canadiens, du Royal Ontario Museum et de la Mc Master University, qui ont accompli cet exploit. En amont de cette découverte, des tumeurs et un ostéosarcome (la tumeur maligne osseuse la plus courante) avaient déjà été identifiées, respectivement sur des fossiles de Tyrannosaurus Rex et sur une petite tortue vieille de 240 millions d'années. Seulement, aucun de ces éléments ne permettait de conclure avec certitude à l'existence d'une forme de cancer chez les dinosaures.

Or, cette étude parue dans The Lancer Oncology change la donne. Le dinosaure concernée est un Centrosaurus, un dinosaure herbivore long de 6 mètres et haut de 2 mètres, doté d'une corne sur le museau. Il aurait vécu au Crétacé Supérieur, et serait décédé non pas de son cancer, mais d'une inondation qui aurait décimé son troupeau.  

C'est sur un os de jambe, plus spécifiquement du péroné, que les chercheurs ont réussi à identifier la tumeur, là encore un ostéosarcome, " qui ressemblait beaucoup à l'ostéosarcome humain" d'après Mark Crowther, l'un des 12 auteurs de l'étude. Le péroné observé a été découvert en 1989, et avait déjà été remarqué à l'époque pour la présence d'une masse ne correspondant pas à la forme normale de l'os à l'une des deux extrémités. Seulement, les chercheurs en avaient, à l'époque, déduit qu'il ne s'agissait que des conséquences d'une simple fracture. Ce n'est que par la suite que les auteurs de l'étude ont choisi d'étudier de nouveau l'os avec des techniques modernes, permettant à la tumeur d'être ainsi identifiée, menant au premier cas de cancer identifié au niveau cellulaire chez un dinosaure.

Quelle utilité ?

Connaitre les origines moléculaires d'une maladie permet toujours de mieux la comprendre, elle et son évolution. On peut comparer les modes d'actions, les périodes d'apparition au cours de la vie, les raisons qui ont amené à celle-ci, etc. Connaitre tous ces paramètres permet de mieux comprendre de quelle manière la maladie nous affecte, et de mieux y répondre. En l'occurrence, l'ostéosarcome, si elle reste rare comparée à d'autres formes de cancer, est la plus fréquente des tumeurs malignes apparaissant dans les os, et touche principalement les enfants et les adolescents.

Cette découverte, si elle ne nous permet donc évidemment pas de créer directement un remède contre le cancer, reste très importante en terme de recherche fondamentale. Elle permet par exemple de soutenir la théorie selon laquelle l'ostéosarcome apparaît principalement lorsque les os se développent très rapidement. Ce genre de trouvailles n'est donc pas à prendre à la légère, et pourrait un jour être à l'origine d'avancées importantes dans le domaine de la médecine.

Une erreur ?

Source(s) : Science Alert

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : dinosaureCancerostéosarcomeThe LancetCentrosaurusenfantsfossilpéronéMc Master universityRoyal Ontario Museumtumeur

Commentaires (7)

Par Kylute, il y a 1 mois :

ah bah je 'aurai appris un truc

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 1 mois :

Encore un coup de la clope ça

Répondre à ce commentaire

Par iTroll, il y a 1 mois :

Pauvre petite bête, tout ça à cause des lobby !!!
Merci la 5G, Bill Gates et Monsanto #NousSachons

Répondre à ce commentaire

Par Ploppi, il y a 1 mois :

Pourra t'on le sauver ?

Répondre à ce commentaire

Par Arsenic, il y a 1 mois via l'application Hitek :

:0 j’espère qu’il s’en est sorti

Répondre à ce commentaire

Par hoche, il y a 1 mois :

Mouai, sachant que ça fait longtemps qu'on a idéntifié des cancers sur des animaux préhistorique, à part pour la com auprès des médias grand publique, je ne suis pas sur que les chercheurs soient énormément convaincu qu'il s'agisse d'une découverte incroyable qui va transformer notre vision de la vie...

Répondre à ce commentaire

Par Tienscestmarrant, il y a 1 mois :

Tiens c'est marrant, j'ai moi même fait il y a 20 ans un dossier complet sur le cancer au temps des dinosaures dans lequel je mettais en avant le fait que non le cancer n'est pas une "maladie" humaine mais qu'elle touche l'ensemble des animaux vivants et ce depuis bien avant l'apparition de l'être humain sur terre. Et je prenais comme exemple pour appuyer mes propos, une etude faite sur plus de 2000 squelettes de dinosaures tous atteint de tumeur cancereuse ou non...sortie en 1996 ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 3 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 4 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 4 mois