Une nouvelle étude relance l'idée d'un traitement universel pour tous les cancers

De GomeWars Auteur - Posté le 28 janvier 2020 à 10h45 dans Science
8,7kréactions !
10 commentaires

En 2018, des chercheurs de l’Université de Stanford aux États-Unis éradiquaient l'intégralité des tumeurs chez des souris. Les années passent et les progrès continuent. Du côté de l’Université de Cardiff, des chercheurs ont découvert un lymphocyte T, capable de faire disparaître une bonne ribambelle de cellules infectées issues de différents types de cancers. Un traitement qui relance l'idée d'un traitement universel. 

vers un traitement universel des cancers ?

Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Immunology, des chercheurs britanniques détaillent la découverte d'une cellule immunitaire universelle, capable de contrer plusieurs types de cancer à la fois. Le cancer, fléau des temps modernes, se décline sous autant de types que nous possédons d'organes dans lesquels il est capable de se développer et se propager. Un traitement spécifique est donc nécessaire en fonction du cancer que le patient affronte. Comme le rappelle Sciences et Avenir, des traitements spécifiques existent déjà, qu'ils soient médicamenteux, comme la chimiothérapie, ou chirurgicaux. 

Trouver la spécificité du cancer fait perdre du temps et des ressources, mais une nouvelle découverte pourrait bien révolutionner les traitements des cancers. Pour éradiquer les cellules cancéreuses, les médecins utilisent les fraîchement découvertes cellules CAR-T (pour "Chimeric antigen receptor T"), qui restent des lymphocytes T, ces cellules immunitaires qui traquent, identifient, et détruisent les cellules étrangères à l'organisme, qu'elles soient des cellules cancéreuses ou des virus. Les cellules CAR-T permettent ainsi à notre corps de vaincre ces menaces. Mais pour y parvenir, ces cellules doivent profiter d'une protéine spécifique, connue sous le nom de TCR. Une protéine chimérique qui est aux lymphocytes T ce que le chien de chasse est au chasseur. Son rôle : identifier une certaine menace pour l'éradiquer, et dans ce cas précis, cette menace est connue sous le nom de HLA, des antigènes de leucocytes humains. Problème, il existe autant de TCR que de cancers, chaque cellule cancéreuse étant propre à un type de cancer. 

A l'instar des TCR, les HLA diffèrent d'un cancer à un autre. Mais dans cette étude, les chercheurs de l'Université de Cardiff partagent une découverte inestimable, celle d'un TCR efficace face à plusieurs cancers. Ce nouveau TCR est capable de repérer un seul HLA, baptisé MR1. La spécificité de MR1, c'est qu'il est présent naturellement dans différents types de cancer puisqu'il ne varie ni en fonction des personnes, ni en fonction des cancers. En repérant cet HLA dans l'organisme, les lymphocytes T peuvent ainsi s'attaquer à différentes cellules cancéreuses issues de différents types de cancers. Un gain de temps donc. 

Conscient du potentiel de MR1, les chercheurs ont donc effectué des tests chez des souris. Le résultat est sans appel : les cellules cancéreuses de la peau, de la prostate, du sang, du côlon, du sein, des poumons, des os, des ovaires, des reins et du col de l'utérus ont été éradiquées. Outre cette excellente nouvelle, MR1 fait le distinguo entre cellules cancéreuses et cellules saines. Une découverte qui pourrait ainsi mener à la naissance d'un traitement plus efficace. MR1 relance également l'idée d'un traitement universel, capable de traiter efficacement tous les types de cancer. 

Une erreur ?

Source(s) : Sciences et Avenir

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : lymphocytes TCancerHLAantigènedécouverteEtude

Commentaires (10)

Par Billy, il y a 8 mois :

Excellente nouvelle ça !

Répondre à ce commentaire

Par Morty_Mocfly, il y a 8 mois :

On est proche de "je suis une légende".
J'imagine bien une dégénérescence de ce vaccin qui muterait avec le coronavirus.

Répondre à ce commentaire

Par El Famoso, il y a 8 mois :

"Le cancer, fléau des temps modernes".

Il a toujours existé, et est intrinsèque à la nature humaine.
C'est pas un truc nouveau sorti de nul part ...

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 8 mois (en réponse à El Famoso):

Il faut comprendre que le cancer, bien qu'il ne soi effectivement pas nouveau est un fléau dans le sens ou il se développe de plus en plus vite, tôt et touche de plus en plus de monde. Notre mode de vie, alimentation ou utilisation de nouvelles technologies entraine l'apparition de nouveaux types de cancer et surtout de son apparition précoce.
(lorsque j'etait enfant je pensais que le cancer ne pouvait atteindre que les personnes de 50 ans et plus.

C'est également une maladie pour laquelle nous n'avons pas de remède universelle là ou des maladies qui existent toujours aujourd'hui mais qui paraissent benines car un traitement existe et qu'on en meurt plus (ou très peu) étaient les fléaux d’époques passées ou elle faisaient des ravages.

Répondre à ce commentaire

Par Bobor, il y a 8 mois (en réponse à alonzo777):

C'est pas tout à fait vrai ... On a augmenté certains facteurs de risques mais on en éliminé d'autres. J'suis rassuré qu'il y ait des gens qui tic à ce " fléau des temps modernes", parce que c'est tellement faux. On vivait moins longtemps, en partie parce que le cancer était juste inconnu et donc non traité, il a clairement participé à la diminution de l'espérance de vie pendant des siècles ... !

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 8 mois (en réponse à Bobor):

Merci pour ces précisions car effectivement le facteur "maladie inconnue" est a prendre en compte (j'avoue y avoir pensé) tout en reconnaissant qu'il fausse une partie de "L’étude" car nous n’avons logiquement aucun chiffres sur lesquels se baser.

Pour ma part le terme fléau ici désigne l'une des maladie (si ce n'est LA maladie) la plus terrifiante de notre époque la ou la peste l’était avant la découverte d'un traitement par exemple.

Répondre à ce commentaire

Par Goka, il y a 8 mois :

J'ai souvent entendu des gens dire, par exemple mes parents: "le cancer tout le monde l'a, c'est juste qu'il peut se déclencher ou non".

On est d'accord que c'est de la merde ?

Je suis un complet néophyte alors j'attends vos corrections mais pour moi le cancer est quelque chose de naturel. Ce n'est pas un virus ou une bactérie, c'est un dérèglement cellulaire. J'entends par là, une ou plusieurs cellules défectueuses qui se reproduisent à vitesse grand V sans moyen de l'arrêter (l'apoptose ?).

Je me trompe de bcp ?
Merci d'avance :)

Répondre à ce commentaire

Par Myz, il y a 8 mois (en réponse à Goka):

Le cancer, tout le monde ne l'a pas, il se développe à partir d'une cellule qui se divise de manière incontrôlée et qui a donc aussi une manière de fonctionner tout à fait différente des cellules saines.

Fléau oui parce qu'à l'heure actuelle il n'y a aucun moyen de contrôler ni l'apparition de la maladie ni même sa guérison totale (j'entend "sans rechute") avec certitude.
Ce qu'on sait mieux, par contre, c'est pourquoi il y en a beaucoup plus de nos jours. Quand on se rappelle à quel point la cigarette était plébiscitée il y n'y a pas si longtemps, il est normal qu'aujourd'hui le taux de cancers ait explosé (même si l'évolution de la médecine a permis d'en détecter plus). Il ne faut pas oublier non plus que l'évolution de la science a tout de même entraîné l'utilisation de plus en plus de produits cancérigènes...Et ce même jusqu'aux premières pilules contraceptives qui ont été dans certains cas incriminées.

Mis à part ça, une certaine partie des cancers est bien naturelle puisque les mutations font partie intégrante de la nature quand elles ne sont pas facilitées par des produits exogènes ou autres.

Pour ce qui est de l'apoptose, il s'agit d'une autodestruction programmée et contrôlée d'une cellule, c'est tout à fait différent.

Répondre à ce commentaire

Par Goka, il y a 8 mois (en réponse à Myz):

Merci beaucoup :D

Répondre à ce commentaire

Par Myz, il y a 8 mois (en réponse à Goka):

De rien :-) !D'ailleurs pour aller plus loin et étayer, l'apoptose a lieu quand une cellule qui a subi une mutation devient une tumeur.
D'où la confusion, effectivement on possède tous à un moment ou un autre des cellules tumorales mais qui s’autodétruisent d'elles-même.
Une tumeur devient un cancer quand le mécanisme d'apoptose ne se produit justement plus pour ne pas rentrer dans les détails ;-)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 3 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 4 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 4 mois