Comment cette mer de pierres ponces dans l'océan Pacifique pourrait sauver la Grande Barrière de corail ?

De Dan - Posté le 28 août 2019 à 16h59

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

C'est le 9 août dernier que le catamaran ROAM, qui naviguait dans l'océan Pacifique, a vécu un spectacle incroyable. En effet, pendant pratiquement six heures, l'embarcation a évolué en plein cœur d'une extraordinaire nappe de pierres ponces flottant à la surface de l'eau.

Un phénomène incroyable qui pose des questions : comment cette île en pleine dérive entre les îles Fidji et l'archipel des Tonga avec une surface de 150 km carrés a-t-elle pu apparaître ? Pour les scientifiques qui se penchent sur ce cas, elle pourrait être le fruit d'une éruption volcanique sous-marine.

En effet, d'après les spécialistes qui ont pu observer ce phénomène depuis l'espace, l'éruption serait survenue le 7 août dernier. Après l'explosion, la lave projetée a très rapidement été refroidie par l'eau du Pacifique  formant cet amas de billes de pierres ponces dont quelques-unes peuvent atteindre la taille d'un ballon de basket-ball.

Mais si cet amas se retrouve à la surface de l'eau c'est en raison de la densité de la pierre ponce qui est très nettement inférieure à celle de l'eau.

Si le phénomène est étonnant, il n'en est pas moins nouveau ! Effectivement, il n'est pas rare de voir dans des régions dont le plancher océanique est volcanique ce genre d'agglomérat de pierres ponces. La superficie de l'île à la dérive dépend de la force de l'éruption volcanique. Au fur et à mesure, l'île se désagrège au fil des courants océaniques pour disparaître totalement. C'est d'ailleurs ce qui se passe avec cet agrégat comme le souligne Le Monde. D'après les relevés satellites, celui-ci s'est divisé en deux.

Un cadeau pour la GrandE Barrière de corail

Dans les prochains mois, les morceaux de cette île de pierres ponces vont atteindre les côtes des Fidji et de la Nouvelle-Calédonie ainsi que l'est de l'Australie là où se trouve la Grande Barrière, le plus grand récif corallien de la planète. Une bonne nouvelle pour le récif puisque les micro-organismes que cette île transporte pourraient lui venir en aide en régénérant les écosystèmes. Comme l'explique Martin Jutzeler, géologue à l'université de Tasmanie, la faune marine peut y élire domicile en s'y attachant. Ensuite, les espèces peuvent être transportées sur des milliers de kilomètres pour permettre de reconstituer des écosystèmes entier.

D'autres spécialistes avancent également l'idée, en se basant sur des études menées sur les vingt dernières années, que ce type d'îles de pierres ponces peuvent être bénéfiques pour les récifs en apportant de nouveaux coraux et de nouveaux habitants.

Une erreur ?

Mots-Clés : ilepierres poncesOcéan PacifiqueéruptionSous-MarinlavecorailGrande Barrière

Source(s) : lemonde.frearthobservatory.nasa.gov

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Gus, il y a 4 semaines :

Si ça peut faire du bien à la grande barrière c'est une bonne nouvelle !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 3 jours

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 6 jours

Test Jabra Elite Active 65t : nous avons passé 2 mois avec ces écouteurs True Wireless

Jabra Elite Active 65t

Il y a 4 semaines