Rechercher Annuler

Un filtre Instagram pose de gros problèmes éthiques et crée la polémique

De Tiphaine Elsener - Posté le 19 octobre 2020 à 17h06 dans Insolite

Nous le savons, les filtres Instagram ont parfois de lourdes conséquences sur la façon dont se voit les internautes. En 2018, plusieurs médecins avaient révélé être inquiets après avoir rencontré bon nombre de patients qui souhaitaient utiliser la chirurgie esthétique afin de ressembler à la personne qu'ils découvraient sur leur écran en utilisant un filtre. À l'heure actuelle, ce n'est pas un filtre embellissant, mais le filtre chav qui nous intéresse, puisque ce dernier fait polémique sur Instagram depuis sa création. Fort de son succès, le filtre continue à être utilisé par de très nombreux internautes, mais malheureusement, bon nombre d'entre eux ne connaissent pas son origine. Nous nous intéressons à cette tendance afin de comprendre pourquoi un simple filtre fait autant couler d'encre depuis quelques semaines maintenant

Le filtre Chav au coeur de la tourmente sur Instagram

Le "chav check" est une tendance établie depuis quelques mois maintenant sur le réseau social Tiktok, et il a récemment migré sur Instagram au travers d'un tout nouveau filtre. Le terme de "chav" fait référence, en Grande-Bretagne, à une jeune personne au comportement impétueux et grossier, provenant d'une classe sociale dite basse. Si vous n'avez aucune idée de ce à quoi peut ressembler le filtre chav, nous vous proposons quelques exemples ci-dessous : 

Comme vous pouvez le constater, afin de ressembler à un "chav", il faut appliquer une grande quantité de poudre bronzante sans l'estomper, utiliser une mouche, et se créer des sourcils très épais et foncés. Cette forme de caricature sur Tiktok, partagé avec le hashtag #chavcheck, a dépassé les 400 millions de vues. Concernant le #chav, nous en sommes maintenant à plus de 900 millions de vues. Le succès du "chav" est donc incontestable, et pourtant, il pose d'importants problèmes éthiques. Bon nombre d'internautes qui utilisent maintenant ce filtre sur Instagram ne connaissent pas, en effet, son origine.

Maxim, créateur spécialisé dans la conception de filtres de réalité augmentée, en est un parfait exemple. Le créateur est en effet à l'origine du filtre "chav luv", nouvellement renommé "hey luv". Dans une interview accordée à Vice, Maxim a en effet expliqué ne pas avoir connaissance du fait que le terme de "chav" était considéré comme une insulte en Grande-Bretagne. Après avoir vu de nombreuses personnes sur TikTok se maquiller de la sorte, il avait eu l'idée de créer ce filtre, et ce n'est qu'après s'être renseigné sur la chose qu'il a décidé de renommer son filtre. Il faut cependant garder à l'esprit que le terme de "chav" insulte directement des jeunes de classe ouvrière, et est emprunt de snobisme et d'élitisme. 

Une erreur ?

Source(s) : TheTab Vice

Mots-Clés : filtreChavInstagrammoralproblèmeséthiqueclasseGrande-Bretagnechav luvchavcheckhey luv

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Badbunny, il y a 2 ans :

Y a rien sur Instagram qui ne me pose aucun problème éthique, de toute façon.

Répondre à ce commentaire

Par Onimeno, il y a 2 ans :

Qu'est ce qui ne fait pas polémique aujourd'hui? Bientôt on va avoir une façon "bien-pensante" de se torcher le cul.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 ans (en réponse à Onimeno):

C'est bien pensant d'enclanché une controverse ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.