Rechercher Annuler

Sa mère jette ses magazines porno préférés, il la poursuit en justice

De Guillaume Chagot - Posté le 18 décembre 2020 à 15h14 dans Art

Bien que les sites adultes se soient très rapidement démocratisés, les magazines ont fait partie du quotidien d'une génération d'hommes et de femmes. Le plus connu reste sans aucun doute Playboy, dont Hugh Hefner, le fondateur, est mondialement connu. Mais jeter ces magazines peut avoir un coût, en particulier lorsqu'ils appartiennent à un fils prêt à porter l'affaire au tribunal s'ils venaient à disparaître. 

conflit familial

Direction l'Etat du Michigan et plus précisément le Comté d'Ottawa. Fin 2016, après son divorce, David Werking, alors âgé de 38 ans, retourne vivre chez ses parents. Après s'être remis sur pieds, ce dernier prend la direction de la ville de Muncie, dans l'Etat de l'Indiana, et attend que ses parents lui livrent ses affaires. Problème : une douzaine de boites remplies de films pornographiques et de magazines pour adultes manquent à l'appel, 

Dans un e-mail adressé à son fils, son père explique lui "avoir rendu un grand service" en s'en étant débarrassé. Furieux, Werking tente de leur expliquer qu'au-delà d'être de simples magazines et films pornographiques, il s'agit d'objets de collection. Le 23 août 2017, la police est appelée et amenée à se rendre au domicile familial pour un "incident". Le fils a été prié de quitter le domicile pour au moins trois jours, alors que ce dernier contactait sans arrêt ses parents pour tenter de récupérer ses biens. 

Mais comme l'explique les parents de Werking, au moment de l'emménagement, ces derniers stipulaient que David n'avait pas le droit d'apporter de la pornographie sous leur toit, sous peine qu'elle soit détruite. Malheureusement, David aurait essayé de s'y rendre pour les récupérer après son déménagement, mais ses parents ne lui aurait pas permis d'entrer, prétextant que ses biens lui seraient envoyés. 

25 000 dollars de biens détruits

Tous les biens de David n'ont pas été détruits, ses possessions les plus "extrêmes" ont été conservées par ses parents dans un coffre, ses parents estimaient qu'ils pourraient être considérés comme illégaux. Mais après expertise par le sheriff du Comté, aucune trace de pédopornographie n'y a été décelée. Face à la destruction de ses biens, David Werking a décidé de porter plainte. 

Le juge Paul Maloney est allé en faveur du référé déposé par le fils, obligeant les deux parties d'inscrire sur papier les dommages infligés avant la mi-février. Accusés de "conversion" dans la langue de Shakespeare, Beth et Paul Werking sont coupables d'avoir "pris avec l'intention de passer outre le droit à la propriété personnelle du véritable propriétaire". "Nous avons demandé à la Court à ce que les dommages et intérêts soient triplés, ce que nous estimons juste au vu de la destruction de propriété" explique Miles Greengard, avocat de David Werking. "Il s'agissait d'une collection d'objets souvent irremplaçables". David Werking estime que les dommages avoisinent les 25 000 dollars. 

Une erreur ?

Source(s) : MLive

Mots-Clés : MagazinefilmcassettesdestructionDavid Werkingavocatjusticeplainte

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par Loutre lubrique, il y a 2 ans :

Un peu perché le type quand même

Répondre à ce commentaire

Par Fall, il y a 2 ans (en réponse à Loutre lubrique):

Venant de qqn avec un tel pseudo, c'est un pléonasme ;)
Je reste néanmoins d'accord !

Répondre à ce commentaire

Par Entrez votre nom/pseudo, il y a 2 ans (en réponse à Loutre lubrique):

Ya des gens qui collectionne des cartes de jeux (pokémon, magic...), et d'autre des magazines porno...
Chacun son hobby donc arrêtez de dire que cette homme est "perché" car vous ne connaissais pas l'univers des collections porno...
Par contre si quelqu'un faisait la collection de timbre, là j'suis d'accord pour dire qu'il est "timbré".

Répondre à ce commentaire

Par pikajoe, il y a 2 ans (en réponse à Entrez votre nom/pseudo):

Le type de collection ne me derange pas trop ... mais le hic c'est que les parents l'avaient avertis de ne pas l'amener chez eux ... Il a tenté le coup , tant pis pour lui

Répondre à ce commentaire

Par Poulpadebra, il y a 1 an (en réponse à pikajoe):

C'est ce qui a été dit par les parents pour se défendre.... pas certain qu'il y ait eu se genre de discussion au préalable.cest plus facile de dire cela après coup...mes parents ne m'aimaient pas les jeux videos et c'était tout comme j'imagine s'ils avaient détruits mes jeux pour me rendre service. Chacun ses goûts....

Répondre à ce commentaire

Par Foutre Sec, il y a 2 ans :

On déconne pas avec le cul !

Répondre à ce commentaire

Par Castiel, il y a 2 ans :

Une histoire que décidément tout le monde se branle

Répondre à ce commentaire

Par RK, il y a 2 ans (en réponse à Castiel):

Dont*

Répondre à ce commentaire

Par Pantek, il y a 2 ans :

Meme si dans l'idée tout est bizarre dans cette histoire, beaucoup de parents estiment injustement avoir un droit de propriété et pouvoir faire ce que bon leur semble avec les achats de leur enfants meme si ces derniers ont dépassés la majorité, donc cheh comme on dit

Répondre à ce commentaire

Par Nokk, il y a 2 ans (en réponse à Pantek):

Les miens on vendu 35 figurines Gi-Joe pour 2e...

Répondre à ce commentaire

Par scoobbyy, il y a 2 ans via l'application Hitek :

moi j aurai ete sur youporn a sa place... lol

Répondre à ce commentaire

Par Lorelei, il y a 2 ans :

Porter plainte contre ses parents alors qu'il retourne vivre chez eux...
Au moins il aura gagné le fait d'être foutu à la porte.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.