Rechercher Annuler

WTF : un adolescent coince un câble USB dans son pénis et finit à l'hôpital

De Lucas Mollard - Posté le 18 septembre 2021 à 18h54 dans Insolite

Les histoires d'adolescents sont souvent les plus drôles, et celles qui nous rappellent à tous que nous sommes parfois passés par là nous aussi. C'est une période où on essaie beaucoup de choses que l'on regrette parfois. L'histoire d'aujourd'hui, qui nous vient de Londres, en est l'un des exemples les plus emblématiques. Cet adolescent se souviendra toute sa vie de cette erreur de jeunesse qui lui aura coûté une grosse cicatrice au niveau de l'entrejambe.

Vouloir rester connecté ?

Voici typiquement le genre d'histoire qui pourrait se retrouver dans l'un des nombreux films un peu graveleux du genre American Pie. Le pauvre adolescent de 15 ans voulait vivre une expérience sexuelle en solitaire, et voici que le monde entier est désormais au courant de son histoire avec un câble USB. En effet, il voulait simplement découvrir son corps un peu plus en profondeur, et en ce faisant, ce jeune londonien a eu la "bonne" idée de tenter de mesurer son pénis par l'intérieur, en utilisant ledit câble.

Pour faire simple, tout allait bien au début de l'expérience. Mais la suite a rapidement dégénéré quand il s'est rendu compte qu'il n'arrivait pas à le retirer, le câble étant complètement coincé dans son urètre, avec les deux extrémités suspendues à l'extérieur du membre. Après de nombreuses tentatives pour le retirer, il a finalement appelé ses parents pour les convaincre de l'emmener aux urgences, voyant qu'il commence à uriner du sang. Heureusement pour lui, il a réussi à s'en sortir sans trop de séquelles, sinon psychologiques.

Un problème survenu

Une fois aux urgences, l'adolescent a été redirigé à l'University College Hospital de Londres, où il a demandé à être examiné sans la présence de sa mère. Là bas, il a avoué aux médecins s'être introduit le câble. Ces derniers ont estimé que l'opération chirurgicale était alors inévitable, d'autant qu'un problème supplémentaire est survenu : la présence d'un noeud sur le fil, à l'intérieur de la vessie. En pratiquant une incision entre les organes génitaux et l'anus, les chirurgiens ont pu retirer les morceaux de câbles.

L'adolescent a pu sortir de l'hôpital dès le lendemain et a été suivi pendant quelques semaines. L'opération s'étant bien passée, il n'observera qu'un léger rétrécissement de son entrejambe comme seule cicatrice, si on laisse de côtés celles psychologiques qu'un tel événement a pu provoquer chez lui. Le rapport d'incident précise d'ailleurs qu'il s'agissait véritablement d'une curiosité sexuelle plutôt que de la présence d'un quelconque trouble psychiatrique. Vous pourrez retrouver la photo de l'opération à la fin de l'article.

Une pratique risquée

Cela peut paraître idiot présenté comme ceci, mais s'insérer des choses dans le corps est une pratique risquée. Le Dr. Raheem, qui était notamment en charge de l'opération du jeune adolescent londonien a tenu à préciser certaines choses sur ce genre de pratiques sexuelles. Il conseille ainsi de stériliser chaque objet avant de les insérer, afin de ne pas provoquer d'infection des tissus. Car ces dernières peuvent déclencher des choses moins drôles, comme des nécroses ou des septicémies. Il terminera son discours en expliquant avoir constaté une hausse de ce genre de pratiques chez les patients de l'hôpital.

Cependant, le meilleur des conseils que le Dr Raheem ait donné est le suivant : "ne le faites pas." Si jamais c'est quelque chose qui vous intéresse cependant, essayez d'utiliser quelque chose de lisse et émoussé, stérile et avec un lubrifiant. D'autant que si vous sentez une brûlure pendant que vous vous sondez, c'est peut-être le moment d'aller consulter un médecin compétent. En tout cas, cette histoire de pénis est finalement une histoire qui finit bien, pas comme cette dernière, où un homme s'est volontairement tranché le pénis après une course-poursuite avec la police. Cela lui aurait permis selon lui de "sauver le monde."

Une erreur ?

Mots-Clés : penislongopérationlondresadolescent

Lucas, journaliste de formation et de métier et grand amateur de jeux de stratégie, RTS et autres jeux de cartes. Rôliste dans l'âme au dé 20 capricieux. La joie de vivre et le jambon, c'est ça le secret du bonheur.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Vidéo pouvant vous intéresser
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.