Focus sur… Alan Moore, le père de V for Vendetta, Watchmen...

De Gaetan Auteur - Posté le 18 janvier 2016 à 10h50 dans Histoire

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Alan Moore est une légende. Même sa personne déchaine les passions. Anarchiste, magicien, végétarien, adorateur de la divinité romaine Glycon, et surtout, extrêmement intelligent. Alors, rien d’étonnant si chacune de ses publications est un événement ! À loccasion de la sortie dans nos contrées du premier volume de Providence (sa nouvelle série), retour sur la carrière du plus grand scénariste de comics de tous les temps. Bien sûr, je ne pourrai pas traiter toute son oeuvre : elle est trop ample. Mon choix sest porté sur ses oeuvres les plus célèbres, et celles qui mont le plus marqué.

alan

1- 1982-1988 : V pour Vendetta

Non seulement V pour Vendetta est le premier gros travail dAlan Moore, mais cest aussi son premier chef doeuvre. Vous ne connaissez pas ? Cest impardonnable ! V pour Vendetta est une oeuvre EXTRAORDINAIRE. Le scénariste anglais, accompagné au dessin de David Lloyd, imagine une Angleterre fasciste, gouvernée par un parti, Norsefire, qui semble sorti tout droit de 1984 de George Orwell. Alors que la jeune Evey Hammond, orpheline de 16 ans, tentait de se prostituer pour subvenir à ses besoins, des agents de la Main tentent de la violer. Cest alors quelle est sauvée par V, mystérieux justicier anarchiste et terroriste, inspiré de Guy Fawkes. Dès leur première rencontre, V fait exploser le Palais de Westminster. Cest le début dune longue série dattentats et de meurtres contre divers hauts-dignitaires du parti. Mais tout semble avoir un rapport avec un camp de concentration dans lequel V a été enfermé : le camp de redressement de Larkhill. 

v

Si les dessins de David Lloyd, très rétros, peuvent surprendre, lhistoire est exceptionnelle. V pour Vendetta est assurément une bombe atomique lâchée sur le monde des comics. Jamais comic navait été plus littéraire. Jamais auparavant je navais lu histoire si prenante, si passionnanteV pour Vendetta est un concentré de tout ce que deviendra loeuvre dAlan Moore par la suite : violence, sexe, anarchie et folle intelligence. Cette oeuvre dun des plus grands génie du XXème siècle a été adaptée par James McTeigue et les frères Wachowski (les réalisateurs de MatrixCloud AtlasJupiter Ascending et de Sense8), avec Hugo Weaving, Nathalie Portman et John Hurt. Si le film (quoiquinfidèle à loeuvre de Moore sur certains aspects) est un film génial, il ne vous dispense pas de lire le comic.

Pour l'acheter : 28 euros, chez Urban Comics.

2- 1986-1987 : Watchmen 

1986 : lannée où Alan Moore a changé les règles du comic-book. Quelques mois après lextraordinaire succès du Dark Knight Returns de Frank Miller, le scénariste anglais écrit pour DC Comics une série de douze numéros : Watchmen. En 1985, Nixon commence son troisième mandat. Grâce au Dr. Manhattan, personnage omnipotent et omniscient, suite à un accident nucléaire, les États-Unis dAmérique ont gagné la Guerre Froide face à lU.R.S.S. Mais depuis 1977, la loi Keane interdit les héros masqués. Deux seulement peuvent continuer à exercer : le Dr. Manhattan et le Comédien, qui travaillent pour les U.S.A. Un soir, le Comédien est assassiné. Un ancien camarade de lute, Rorschach, mène lenquête pour découvrir lidentité du tueur, persuadé que celui-ci a lintention d’éliminer un à un les anciens héros masqués. Peut-être le temps est-il venu de remettre un masque et de sauver le monde pour les Watchmen. 

watchmen

Alan Moore signe avec Dave Gibbons une oeuvre brillantissime, anarchiste et nihiliste. Watchmen semble sorti de nulle part, et pourtant, on a limpression que le monde des comics naurait pas survécu sans lui. Lhistoire, où se mêle violence, sexe, policier et politique, est extrêmement prenante : impossible de lâcher notre lecture tant on est fasciné. Alan Moore invente des héros vieillissants, terriblement humains. Le contexte de presque-apocalypse (qui résulte de la menace exercée par la bombe nucléaire) de loeuvre semble toujours dactualité (remplacez la bombe nucléaire par un attentat). Watchmen est une oeuvre sur la paranoïa dune civilisation éclatée par ses désirs de puissance, un manifeste anarchiste, un récit où super-héros et grande littérature ne sont pas antinomiques. Le comic a été porté à l’écran par Zack Snyder, en 2009. Une adaption si fidèle quelle en devient presque maniaque. Le réalisateur de 300Sucker PunchLe Royaume de GaHooleMan of Steel et de Batman v. Superman : Laube de la Justice signe avec Watchmen son meilleur film.

Pour l'acheter : 35 euros, chez Urban Comics.

3- 1988 : The Killing Joke

Lorsquon demande à Tim Sale (Batman : Un long HalloweenBatman : Amère Victoire) quels sont les meilleurs comics de lhistoire, il répond : WatchmenThe Dark Knight ReturnsBatman : Année UnThe Killing Joke. On remarque deux choses. La première : Alan Moore et Frank Miller sont les deux plus grands scénaristes de comics, puisque les deux auteurs sont cités deux fois dans le top (Alan Moore pour Watchmen et Killing Joke, Frank Miller pour The Dark Knight Returns et Batman : Année Un). La seconde : trois de ces comics sont des aventures de Batman. Rien d’étonnant : selon une étude Synthesio, le Chevalier Noir de Gotham est le super-héros le plus populaire de la pop culture. Normal : il est celui dont les aventures sont les plus excitantes, les plus brillantes. Voir larticle : Entrez dans lUnivers Batman : top des meilleurs comics sur le Chevalier Noir. Et je trouve que Killing Joke est sans aucun doute la meilleure de ses aventures. 

killing

Le scénariste anglais soffre les services de Brian Rolland pour ce one-shot exceptionnel, qui vous fera voir le Joker comme jamais auparavant. La Némésis de Batman sest une fois encore échappé de lasile dArkham. Le Joker est bien décidé à prouver au monde — et plus particulièrement à la Chauve-Souris — que tout homme ordinaire, après une mauvaise journée, peut devenir aussi fou que lui. Pour prouver son hypothèse, il fera souffrir Jim Gordon et sa fille, Barbara. En parallèle, on découvre le passé du Joker. Le génie de Moore, cest de mettre sur un pied d’égalité le Joker et Batman : si le premier est bien évidemment fou, le second est-il vraiment sain desprit ? Lhistoire du Batman et du Joker, nest-elle pas celle "de deux fous dans un asileKilling Joke, du haut de ses 40 pages, est le comic-book qui nous rappelle le plus efficacement pourquoi on aime autant le Chevalier Noir de Gotham ! Cultissime !

Pour l'acheter : 13 euros, chez Urban Comics.

4- 1991-1996 : From Hell

From Hell est peut-être loeuvre la plus ambitieuse dAlan Moore. Exit les super-héros et autres justiciers. Avec cette nouvelle série, dessinée par Eddie Campbell, Alan Moore sattaque à lAngleterre, avec un récit historique : lhistoire de Jack l’Éventreur. Le petit fils de la reine Victoria a une aventure amoureuse avec une vendeuse. La reine est furibonde : le duc est éloigné de Londres, la vendeuse enfermée dans un asile. Mais lorsque des prostituées lapprennent, elles décident de faire chanter la reine, menaçant de dévoiler cette effroyable vérité. Mais Victoria a plus dune corde à son arc. Elle demande au docteur William Gull d’éliminer les prostituées. Cest le début dune des plus effroyables légendes de lhistoire moderne.

from hell

Extrêmement réaliste, sombre et violent, From Hell est une oeuvre dune intelligence rare. L’écriture de Moore na jamais été aussi belle. Les ballades métaphysiques de Gull et de son cocher sont ahurissantes. Si le dessin, en noir et blanc, de Campbell peut surprendre, on sy habitue très vite. À ceux qui pensent que les comics sont pour les ados attardés, quils lisent cette bande-dessinée ! Quand on la lit, on se dit quAlan Moore mériterait le Prix Nobel de Littérature. From Hell été adapté au cinéma par Stephen Norrington en 2003, avec Johnny Depp.

Pour l'acheter : 49,95 euros, chez Delcourt. 

5- 1999-… : La Ligue des Gentlemen extraordinaires

En 1999, Alan Moore signe sa série la plus paradoxale. La Ligue des Gentlemen extraordinaires est à la fois son oeuvre la plus légère (il y a beaucoup, beaucoup dhumour), mais cest également lune de ses oeuvres les plus sulfureuses. Mais cest surtout sa première excursion dans le steam-punk. Pour défendre lAngleterre contre des ennemis toujours plus dangereux, M. et James Bond réunissent une équipe dévastatrice : la Ligue des Gentlemen extraordinaires, formée par Miss Wilhelmina Murray (tirée de Dracula de Bram Stoker), Alain Quatermain (le personnage des Mines de Salomon de Henry Rider Haggard), Dr Jekyll et Mr. Hyde (daprès loeuvre de Stevenson), le capitaine Nemo (dans Vingt mille lieux sous les mers de Jules Verne) et LHomme Invisible (du roman éponyme de H.G. Wells). 

ligue

La Ligue des Gentlemen extraordinaires est une des oeuvres les plus importantes dAlan Moore. Son succès retentissant a dailleurs poussé lauteur à écrire plusieurs suites, toutes excellentes. On suit ainsi lhistoire de la Ligue sur plusieurs décennies. Alan Moore fait de cette oeuvre tout un univers, dans lequel on aime se plonger. Un univers rendant hommage à la littérature anglaise, où se mêlent humour, amour, sexe et une bonne dose de violenceÀ noter que La Ligue des Gentlemen extraordinaires été adaptée au cinéma. Mais ladaptation est très mauvaise.

Pour l'acheter : La Ligue des Gentlemen extraordinaires (vol.1 et 2 en un volume) : 36 euros, chez Panini ComicsLa Ligue des Gentlemen extraordinaires : Le Dossier Noir: 29,95 euros, chez Panini Comics. La Ligue des Gentlemen extraordinaires Century tome 1 : 1910 : 15,50 euros, chez Delcourt. La Ligue des Gentlemen extraordinaires Century tome 2 : 1969 : 15,50 euros, chez Delcourt. La Ligue des Gentlemen extraordinaires Century tome 3 : 2009 : 15,50 euros, chez Delcourt. Nemo Coeur de glace : 13 euros, chez Panini Comics. Nemo Les Roses de Berlin : 13 euros, chez Panini Comics. Nemo Fleuve de fantômes : 13 euros, Panini Comics.

6- 2000-2003 : Top 10

Ça semble être une règle de la nature : tous les travaux dAlan Moore sont des chefs doeuvre. Top 10 ne fait pas exception. Cest un chef doeuvre. Dans cette nouvelle exploration du mythe du super-héros, Alan Moore imagine une ville, Néopolis, où tous les habitants ont des super-pouvoirs, même les animaux. Autrement dit, cest un gros bordel. Pour maintenir lordre dans une ville sans cesse menacée par ses propres habitants, rien de tel que le Top 10, le commissariat du Dixième District. Aux grands maux, les grands remèdes !

top 10

Top 10 est lune des oeuvres les plus abouties dAlan Moore. Non seulement les dessins de Gene Ha sont splendides, mais en plus les histoires racontées dans cette série sont la quintessence du génie dAlan Moore : le tout servi avec une bonne dose dhumour. Le fait est que Top 10 est également lune de ses oeuvres les plus sulfureuses. La sexualité des personnages y est mise en avant, soulevant des problématiques inédites dans loeuvre de Moore. Il y parle de zoophilie, mais imagine également une ville (dans un épisode spécial de Top 10) où linceste est la norme. Bref, une oeuvre incroyable, dans laquelle tout le monde (à partir dun certain âge, bien sûr) devrait se plonger.

Pour l'acheter : 35 euros, chez Urban Comics. 

7- 2010 : Neonomicon 

En 2010, Alan Moore, rejoint le dessinateur Jacen Burrows, pour une mémorable incursion dans lunivers de H.P. Lovecraft. Là où de nombreux artistes (scénaristes ou romanciers) auraient fait un simple pastiche de loeuvre du plus grand auteur du genre horrifique, le scénariste anglais offre une autre vision du monde lovecraftien, le replaçant dans une temporalité contemporaine. Deux agents du FBI, une nympho canon et son ami black cynique, interrogent un de leur ancien collègue, Sax, interné dans un hopital psychiatrique suite à une sombre histoire de meurtre et de mutilation, incapable de parler si ce n'est dans une langue inventée, tirée des romans de Lovecraft. Lamper et Brears enquêtent sur cette affaire, qui les mènera à leur perte. Des rues remplies de drogues de Brooklyn jusqu'aux partouzzes monstreuses de Salem, le lecteur suit l'aventure, aussi choqué qu'intrigué par ce réalisme merveilleusement monstreux que Moore nous peint avec brio, aidé par un Jacen Burrows au top !

neonomicon

Avec Neonomicon, Alan Moore offre un reflet en négatif de loeuvre de Lovecraft. Alors que les femmes sont peu présentes dans loeuvre du romancier américain, Moore choisit de faire dune femme son personnage principal. De même, le scénariste anglais joue sur les tabous de lauteur de LAppel de Cthulhu. Alors que le sexe est toujours éclipsé chez Lovecraft, Alan Moore et son acolyte livrent des scènes à la limite de la pornographie : zoophilie, viols, orgiesNeonomicon est une oeuvre extrêmement provocatrice, où Alan Moore, le plus scénariste de tous les temps, se réinvente en H.P. Lovecraft. À noter que Neonomicon nest pas la première incursion de Moore et de Burrows dans loeuvre du romancier américain : en effet, quelques années avant, ils avaient collaboré sur The Courtyard. Mais n’étant pas publié en français, jai décidé de laisser ce travail (exceptionnel !!) de Moore de côté.

Pour l'acheter : 17,50 euros, chez Urban Comics.

8- 2015 : Providence 

Cinq ans aprèNeonomicon, le tandem Moore/Burrows récidive leur exploration de la poésie Lovecraftienne. Alan Moore raconte lhistoire de Robert Black, un journaliste juif et homosexuel vivant à New York en 1919, et qui souhaite écrire un roman. Lorsquil interview le Docteur Alvarez, spécialiste du livre Sous le monde, il apprend lexistence dun livre mystique arabe, La Sagesse des étoiles, donnant des astuces pour contourner la mort. Il comprend également quil existe une Amérique cachée, bien loin des mondanités new-yorkaises. Ces données nouvellement acquises, Robert partira à la rencontre de ce monde caché, ce monde sous le monde, où il espère pouvoir puiser matière à écrire le roman du siècle.

providence

Sorti le 13 octobre 2015 en France, le premier tome de Providence (qui regroupe les quatre premiers chapitres dune série de douze) est une tuerie, où tout le génie dAlan Moore atteint sa forme paroxystique. Non seulement Providence est laboutissement du travail de Moore sur Lovecraft, mais il sagit également dune série aussi ambitieuse que WatchmenV pour Vendetta ou From Hell. Après avoir réinventé les codes du super-héros, il retravaille les codes du policier et de lhorreur. Providence est une série extraordinairement riche, où Moore fait la psychanalyse de son oeuvre et de celle de Lovecraft, lauteur américain né dans la ville de Providence. En choisissant pour personnage un journaliste juif américain, le scénariste anglais puise dans les tabous de Lovecraft, antisémite et homophobe. Extraordinaire !

Pour l'acheter : 18 euros, chez Panini Comics.

Que lire dautre ? 

Alan Moore a commencé avec lhorreur, dans une série intituléSwamp Thing, dans laquelle il crée le personnage de John Constantine. Hellblazerça vous dit quelque chose ? Oui ? Tant mieux ! Votre honneur est sauf ! Il est également le scénariste de séries de super-héros, comme Promethea ou Miracleman. Il a également écrit les meilleurs chapitres de la série Spawn. Enfin, il a écrit avec sa femme la bande-dessinée pornographie Filles perdues, considérée comme étant un chef doeuvre de la littérature érotique, où le scénariste anglais réinvente les personnages de nos contes denfant.

Une erreur ?

Mots-Clés : v pour vendettaalan moorewatchmen

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (9)

Par jeanLucasec, il y a 4 ans :

Un mec incontournable !

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 4 ans (en réponse à jeanLucasec):

Oh que oui ! Mais malheureusement, je trouve que les gens ne le connaissent pas suffisamment...

Répondre à ce commentaire

Par Bender, il y a 4 ans :

Un des piliers de l'industrie des comics. Dommage qu'il soit une personne détestable.

Répondre à ce commentaire

Par Khyne, il y a 4 ans :

Providence c'est juste LE comic pour fan de Moore et Lovecraft, jamais l'univers de l'écrivain n'a trouvé de visuel aussi fascinant et dérangeant, j'suis même certain que Moore aurait pu nous pondre une R'lyeh au delà de tous les fantasmes possible.

Répondre à ce commentaire

Par mosquitinho, il y a 4 ans :

Très bon article !! très bon résumé de l'oeuvre de Moore !!

Répondre à ce commentaire

Par MrJ, il y a 4 ans :

Superbe article encore une fois Gaetan ! Aurons-nous droit prochainement à d'autres focus sur par exemple, Frank Miller, Jack Kirby, Grant Morrison ou Chris Claremont ?

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 4 ans (en réponse à MrJ):

Merci beaucoup ! C'est exactement mon intention : écrire une série d'articles intitulés "Focus sur..." ! J'y parlerai de Frank Miller, de Grant Morrison, Brian K. Vaughan, Jack Kirby, Stan Lee, Chris Claremont, Warren Ellis, Garth Ennis, Mark Waid, etc ! Je pense aussi mettre dans cette série des articles sur des romanciers de SF, de fantasy, ou sur "Focus sur... l'animation japonaise" ! Bref, j'ai pas mal d'idées en tête ! :)

Répondre à ce commentaire

Par Gohu, il y a 4 ans :

Super article Gaetan !
Je valide tes "Focus sur..." !!! :)
Et n’hésites surtout pas de mentionner aussi les œuvres existants uniquement en VO (comme tu as fait avec "The Courtyard").
Je connaissais pas et tu m'as donné envie d'aller y jeter un œil !

Répondre à ce commentaire

Par Jhudson, il y a 4 ans :

Dés qu'ils essayent d'adapter l’œuvre de Moore au Cinéma, c'est directement édulcoré et réducteur!

Moore refuse que son nom apparaisse aux génériques des films tirés de ses comics et demande que l'argent des droits revienne aux dessinateurs , il ne veux avoir rien affaire avec Hollywood !

Le film V for vendetta , l’héroïne qui meurt de faim qui veux se prostituer, est devenu une simple jeune femme qui se fait attaquer dans le rue, la moulinette réductrice est dés les début du film !

Dans le comic, V se révèle être un psychopathe prés a tout pour son combat (on ne sait pas s'il est fou ou essaye de le faire croire) est transformé en simple Super héros dans le film, ect...

On est vraiment a coté de la plaque , car le comic pose la question sur la légitimité du terrorisme dans un pays totalitaire , la BD pose pas mal de questions , au lecteur d'avoir ses réponses!

Le film est plus que dispensable , et ne retiens en rien le coté subversif de Moore et sa façon de mettre a contribution l’intelligence du lecteur.

The Killing Joke est quelque peu renié par Moore, il trouve que la noirceur du récit est un peu gratuit et ne mène a rien !

Il s'explique plus ici :
https://fr.wikipedia.org/wiki/…

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Google Pixel 4 XL : le smartphone référence sous Android

Google Pixel 4 XL

Il y a 3 semaines

Test Xiaomi Mi 9T Pro, un smartphone haut de gamme sans concession : fiche technique, prix et date de sortie

Xiaomi Mi 9T Pro

Il y a 3 semaines

Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 3 mois