Rechercher Annuler

Amazon : après la vente en ligne, l'entreprise de Jeff Bezos aurait trouvé un nouveau marché lucratif

De Lucas Mollard - Posté le 26 septembre 2021 à 18h17 dans Objets connectés

Amazon est sans aucun doute une des GAFAM les plus importantes. Si bien qu'il peut se permettre d'aller explorer d'autres secteurs d'activité que la vente en ligne et la livraison. Depuis quelques temps, de nombreuses rumeurs planent sur les différents produits et magasins que le géant américain pourrait mettre en place et vendre à un consommateur de plus en plus enclin à acheter en ligne plutôt qu'en boutique.

Amazon : Des vêtements connectés ?

Pendant que Jeff Bezos, propriétaire de Amazon, mais également du Washington Post s'amuse à visiter l'espace durant les missions de la navette spatiale Blue Origin, devenant de facto l'un des tous premiers touristes spatiaux, l'entreprise de vente en ligne ne cesse de diversifier ses offres. Nous vous parlions récemment dans un article de son intérêt dans la vente d'objets directement au consommateur, comme des télévisions estampillées Amazon. De plus en plus, l'entreprise souhaite créer des produits et non plus servir uniquement de revendeur. Et ce dont nous allons parler aujourd'hui n'y fait pas exception, puisque Amazon souhaiterait désormais s'attaquer au marché du vêtement textile. En effet, des insiders d'Amazon estiment que l'entreprise se dirigerait vers cette possibilité. Le marché du textile est en grande difficulté aux États-Unis, principalement à cause de... la vente en ligne.

Des grandes marques célèbres comme Niemen Marcus ou JC Penney ont fait faillite, il y a donc de la place. Amazon souhaiterait installer des boutiques spécialisées de 3.000 m² (soit de taille raisonnable) pour y proposer toute une gamme de nouveaux vêtements. Malheureusement, on ne connaît pas encore de quel type seront ces produits, sinon qu'ils seront connectés d'une manière ou d'une autre, soit directement en eux, soit au travers de la boutique qui pourrait même être quasiment autonome dans les scénarios les plus extrêmes. Des vêtements high-tech en somme. Actuellement, certaines boutiques proposent des petites boutiques avec très peu de stock, où il est uniquement possible d'essayer les différents habits. Pour acheter, il faudra passer commande sur le site internet et revenir plus tard.

Des milliards investis dans le divertissement

Car Amazon compterait bien proposer une véritable expérience en boutique, afin de toucher la clientèle toujours intéressée par le fait de se rendre sur place pour essayer les vêtements ou simplement vérifier la forme, le touché ou la couleur. Le groupe en profiterait pour remettre au goût du jour son ancien Echo Look, projet abandonné faute d'avoir trouvé de public. Il s'agissait d'une caméra capable de donner des conseils d'habillement à l'utilisateur. Les cabines d'essayage des magasins Amazon seraient ainsi en mesure d'identifier le client et de le conseiller. Un écran tactile permettrait de choisir divers vêtement et de se le faire amener par des robots, toujours selon le scénario le plus extrême. Aussi, cela serait une bonne passerelle pour Amazon pour vendre ses autres produits, comme la Fire TV, les Kindle, ses enceintes Echo.

Et pourquoi pas proposer des services d'aide pour les divers produits numériques, comme l'achat de carte d'abonnement à Amazon Prime ? Une boutique d'une telle taille pourrait en profiter pour faire de la place en vitrine à ses autres produits, afin de créer une identité de marque "Amazon" comme ce qu'avait créé Liddle en France, développant un marché autour des Snickers de luxe. Quoi qu'il en soit, on a pas fini d'entendre parler de l'entreprise vu la quantité d'argent phénoménale dépensée pour qu'elle puisse diversifier sa gamme de produits. On peut le comparer à Apple qui tente également de se diversifier mais dont le résultat est bien moins flagrant, puisque les derniers chiffres concernant le nombre d'abonnés à AppleTV+ sont tombés et ils ne sont pas flatteurs.

Une erreur ?

Mots-Clés : Amazonvêtementconnectéesventediversitéen lignemagasinboutiqueConcurrence

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par La castafiore, il y a 4 semaines :

Cela me fait un peu peur qu'Amazon décide de se lancer dans... à peu près tout en fait. Si bientôt on s'habille Amazon, qu'on regarde Amazon Prime, qu'on vit avec l'Assistant Vocal Amazon, bientôt on va manger Amazon ? Je ne veux pas de cette société là.

Répondre à ce commentaire

Par HoXxX, il y a 4 semaines via l'application Hitek (en réponse à La castafiore):

De qui plus est, des vêtements connectés vont nécessités des puces et circuits qui vont encore faire flamber les prix… déjà que c’est la pénurie sans… à quand le PQ Amazon que l’on puisse se torcher sur l’enseigne!

Répondre à ce commentaire

Par Yop, il y a 4 semaines (en réponse à La castafiore):

Ouai 'fin ça existe déjà avec Google et Apple.

On porte du Google, on regarde du Google, on surfe sur du Google, on achète du Google..
Google a ton prénom, nom, adresse, sait ce que tu aimes, qui tu appelles, où tu es et avec qui, la couleur de tes nouvelles chaussures achetées sur un site partenaire, combien tu as sur ton compte et ton mot de passe, ou encore à quelle heure est ton rendez-vous chez le coiffeur et tes goûts prononcés pour les beurettes françaises.

Ca devrait même plus être un problème, on a tous ici accepté les conditions générales, non ?

Répondre à ce commentaire

Par Auto-correcteur, il y a 4 semaines (en réponse à La castafiore):

On peut déjà "manger Amazon" étant donné qu'il existe des magasins de bouffe estampillés Amazon (et que tu peux commander de la bouffe sur le site aussi)

Répondre à ce commentaire

Par Ki ki, il y a 4 semaines :

Snickers, liddle... c'est moi ou il y a un problème de rédaction !?

Répondre à ce commentaire

Par Garamont, il y a 4 semaines (en réponse à Ki ki):

Eh oui, personne ne se relit sur Internet, y compris ceux qui commentent (ce n'est pas votre cas, évidemment).

Répondre à ce commentaire

Par Netsuko, il y a 4 semaines :

Il faut bien comprendre un truc, Amazon ne tire pas sa richesse de la vente par correspondance...
C'est le cloud qui représente 12% du CA, mais qui apporte plus de la moitié du bénéfice!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.