Rechercher Annuler

Netflix : ultra choqué par les scènes de sexe de ce film, sa mise en ligne finalement repoussée

De Quentin Lorichon - Posté le 4 août 2021 à 18h24 dans Cinéma

Après 365 Dni, qui a fait polémique lors de sa sortie sur Netflix, le géant du streaming prévoyait de mettre en ligne un nouveau long-métrage centré sur une personnalité d'Hollywood qui a marqué toute une génération durant la période d'après-guerre. Problème, des scènes de sexe beaucoup trop hardcore ont poussé la plateforme à inviter le réalisateur à revoir sa copie. 

après my week with marilyn, voici blonde

Andrew Dominik est donc actuellement en conflit avec la production. Ce biopic basé sur le livre de Joyce Carol Oates raconte la vie intime de Marilyn Monroe et se présente comme l'un des projets les plus attendus du moment. Le film, tourné durant l'été 2019, est porté par l'actrice Ana de Armas, qui a notamment joué dans Blade Runner 2049 et A couteaux tirés, se montre comme un long-métrage prometteur après l'échec de My Week with Marilyn. Ce dernier n'a pas vraiment réussi à séduire le public, qui l'a qualifié de fade et distant. 

Le problème, c'est qu'Andrew Dominik est déjà connu pour ses réalisations coup de poing comme Cogan: Killing Them Softly et L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford. Et Blonde ne déroge pas à la règle, à tel point que le géant du streaming refuse de sortir son film. Les raisons ? Des scènes de sexe beaucoup trop hardcore. 

netflix "horrifié" par certaines scènes 

Le géant du streaming demande donc au réalisateur de revoir le montage final pour proposer quelque chose de plus soft. En effet, dans sa réalisation il était prévu d'introduire une séquence de viol ainsi qu'un cunnilingus menstruel sanglant. Cependant, le réalisateur aurait refusé catégoriquement de revoir sa copie. Pour Netflix, c'est un coup dur, puisqu'ils se retrouvent avec un film virulent et à contre-courant, et non un film destiné à concourir pour les oscars comme espéré. 

Ce qui est étrange néanmoins, c'est que l'entreprise américaine s'en rende compte que maintenant alors que le long-métrage est terminé. Comment la plateforme va-t-elle gérer cette crise interne ? Blonde est-il condamné ou Andrew Dominik finira par modifier le montage sous la pression ? Un autre problème qui se pose, est le contenu du roman qui sert de base au projet. A l'intérieur, la scène de sexe est bel et bien racontée en détail et Netflix ne l'a sans doute pas vu venir.

Une erreur ?

Mots-Clés : netflixMarilyn Monroehollywoodstreamingplateforme SVOD365 DNIbiopicsexe

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (19)

Par Era, il y a 2 mois :

Coup dur pour le réalisateur qui voit son œuvre repoussé au dernier moment parce que Netflix n'a pas lu le livre.

Répondre à ce commentaire

Par H0d0r, il y a 2 mois :

Le réalisateur n'a sans doute pas reçu le manuscrit du politiquement correcte de chez Netflix :o

Répondre à ce commentaire

Par Mrgoodgift, il y a 2 mois :

"Ils se retrouvent avec un film virulent et à contre-courant, et non un film destiné à concourir pour les oscars comme espéré."
Tout est dit.
Pourquoi avoir un film personnel et artistique quand on peut avoir un film formaté ?...

Répondre à ce commentaire

Par Zlandicae, il y a 2 mois :

Ce que j'en ai marre de cette censure pour tout ce qui choque l'ultra puritanisme imbécile au dernier degré des USA alors que la violence, elle, même la pire, ne pose jamais le moindre problème...

Si ce n'est pas de l'hypocrisie la plus totale...

Si ce film devait sortir, c'est la vision du réalisateur que je voudra voir et non celle lamentable des censeurs !

Répondre à ce commentaire

Par fritz, il y a 2 mois (en réponse à Zlandicae):

Je suis ô combien d'accord avec toi. On la encore vu sur YT avec le JDG, où un sein est interdit mais pas une agression ou des armes à feu.
Le pire c'est que ce puritanisme ridicule et hypocrite débarque en Europe, vu qu'on est les toutou suiveur des américains.

Répondre à ce commentaire

Par Korben, il y a 2 mois via l'application Hitek (en réponse à fritz):

Le problème vient de leur passé, les armes c est dans la constitution donc ça ne choque personne d en voir au Walmart à côté du rayon tondeuse à gazon ,je dis ça sans savoir c est pour montrer le décalage, alors qu’une femme qui va allaiter son enfant, c est sale, os bien , montré du doigt alors que bon y’a pas mort d homme.

Et pourtant au États Unis combien de fois peut on voir des nanas top less sur les plages… c est de l hypocrisie oui mais les mœurs n ont pas beaucoup évoluées ou alors en étant encore plus restrictives.
Je me souviens dans les films quand j étais petit, il y avait des plan nichons gratuit sans justification, les pubs de yaourts et de shampoings c était la fête au téton, maintenant c est pas la même mayonnaise.
Il y avait même une série de téléfilms : Hollywood night rien que le générique annonçait la couleur. Terminé tout ça. On coupe on censure on cache et surtout : ON SE TAIT!

Répondre à ce commentaire

Par GoodDud, il y a 2 mois (en réponse à fritz):

Bah au moins on parle pas allemend....

Répondre à ce commentaire

Par Boarf, il y a 2 mois :

J'ai quand même vomi à l'évocation du cunnilingus option sang menstruel .

Répondre à ce commentaire

Par Brian De Palma d'Or, il y a 2 mois :

"se retrouvent avec un film virulent et à contre-courant, et non un film destiné à concourir pour les oscars comme espéré. "
écoutez aux Palmes d'Or, certains pour le même type de scène on eu des prix... ^^

"Ce qui est étrange néanmoins, c'est que l'entreprise américaine s'en rende compte que maintenant "
Non ce n'est pas si étrange, la drh de netflix s'est targuée sur bfm business cette année de juste filer le pognon et laisser faire le réa, car ils sont adultes et autonomes. Et le réa de dark crystal a dit qu'il n'avait jamais eu de réel cadrages par les gens de la prod et qu'il avait été très libre.
Je ne sais pas ce que la prod fait quand elle va sur le lieu de tournage, mais manifestement ce n'est pas pour vérifier le film en lui même.

Répondre à ce commentaire

Par Sidoine79, il y a 2 mois :

Erreur importante pour l'auteur de l'article : un viol n'est pas une scène de sexe (quelle horreur !) mais une scène de crime.
Car un viol est un crime.

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 2 mois (en réponse à Sidoine79):

Bonjour Sidoine79,
Vous avez entièrement raison, et des changements ont été apportés en conséquence.
Merci pour ces interactions, et bonne continuation sur notre site.

L'équipe HITEK

Répondre à ce commentaire

Par Boarf, il y a 2 mois (en réponse à Sidoine79):

Sexe et crime sont 2 notions différentes qui n'entrent pas en contradiction .

Répondre à ce commentaire

Par Oh le con, il y a 2 mois :

A mon avis, Netflix est puceau!

Répondre à ce commentaire

Par til, il y a 4 semaines :

Il en a assez de ces films où seul le sexe compte, où l'on traite les actrices comme de la chair à sexe et là on parle de cunni pendant les règles !!!! Heureusement que l'on ne verra pas ça, c'est une honte pour l'actrice et on ne devrait jamais autoriser de telles inepties.

Répondre à ce commentaire

Par Careline02, il y a 1 jour :

C'est fou. Les commentaires dans Hitek sont encore pire que la censure.

Répondre à ce commentaire

Par D0tc0m, il y a 1 jour :

En attendant je me Binge-watching Black Monday sur 3 saisons. Une série bien sympathique

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.