Rechercher Annuler

Netflix ne paye quasiment pas d'impôts en France malgré un chiffre d'affaires colossal

De Quentin Lorichon - Posté le 2 août 2021 à 18h34 dans Hitek

Nouveau scandale pour le géant du streaming, qui continue de payer encore une somme infime au fisc français, alors que ses revenus sont estimés à un milliard d'euros annuels rien que dans l'hexagone. Malgré tout, il y a une explication à ceci, et d'ailleurs, cela pourrait changer cette année. 

Même pas 1 million d'euros d'impots 

728 033 euros. C'est ce qu'a payé Netflix en 2020 au fisc français. Les plateformes de streaming ont largement profité de la pandémie pour gratter de nombreux nouveaux abonnés, malgré le ralentissement, voire l'arrêt des tournages des programmes en cours. Le géant du streaming a aussi déclaré seulement 56 millions d'euros alors que son chiffre d'affaires est évalué à 1 milliard d'euros, si on se base sur les 8,6 millions d'abonnés à fin 2020. Une étude du cabinet Park Associates a supposé qu'une grande partie des abonnés choisissent l'offre à 11,99 euros TTC, soit l'offre de milieu de gamme, offrant la possibilité à deux utilisateurs de regarder des programmes simultanément en qualité maximale Full HD. 

Si l'on applique à ce chiffre la marge avant impôt globale de Netflix, le bénéfice avant impôt réalisé en France s'élèverait donc à 130 millions d'euros, et l'entreprise américaine aurait donc du payer environ 40 millions d'euros. Cependant, il y a une explication à cela. 

des filiales françaises de netflix 

Jusque là, elles n'avaient pas pour fonction de commercialiser les abonnements proposés par la plateforme de SVOD. La plus importante des deux a une fonction marketing et était détenue auparavant par deux entreprises néerlandaises, l'autre est chargée de la production de films et séries. Leurs chiffres d'affaires sont donc uniquement constitués de prestations refacturées au groupe Netflix. 

Jusqu'au 1er janvier 2021, le chiffre d'affaires généré par les abonnements était déclaré aux Pays-Bas. Cependant, l'entreprise californienne va les déclarer en France. Les impôts vont donc beaucoup augmenter pour le géant du SVOD, de même que pour la Grande-Bretagne, l'Espagne, le Mexique et Singapour. Cependant, la filiale française s'occupera des abonnements Netflix mais en tant que revendeur de service, et elle pourrait limiter ses bénéfices et ainsi payer très peu d'impôts. Cette filiale aurait à rémunérer la maison-mère pour acheter le service, ce qui devrait ponctionner son chiffre d'affaires à 78%. 

Si vous avez loupé les nouveautés qui vont apparaître sur le catalogue Netflix ce mois-ci, découvrez-les ici

Une erreur ?

Mots-Clés : netflixstreamingplateforme SVODimpôtsfiscchiffre d'affairesFull HD

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par Malika, il y a 2 mois :

Ah ils s'en sortent bien les saligots

Répondre à ce commentaire

Par MIDORIJIN, il y a 2 mois (en réponse à Malika):

Comme beaucoup d'autres, malheureusement.

Fort heureusement, la futur loi sur l’impôt mondial généralisé devrais pas mal atténuer tout ça, mais ils resteront toujours gagnant.

Répondre à ce commentaire

Par Manclif, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Hein quoi mais je tombe sous le choque des grands groupes font des optimisations fiscales pour payer moins voir pas d’impôts
Non j’y crois pas impossible dans le pays des droits de l’homme
Mais me dite pas que certains politiciens et personnes fortunées font pareil aussi

Répondre à ce commentaire

Par wolf, il y a 2 mois :

le système est fait pour que ce soit possible aussi

Répondre à ce commentaire

Par Jean-Michmuche, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Et pendant ce temps les petits entrepreneurs payent plein pots...
Honteux vivement que l’on décide de taxer les holdings sur leur CA et non sur leurs résultats.

Répondre à ce commentaire

Par fritz, il y a 2 mois :

Le piratage, c'est du vol !
Ne pas payer ses impôts c'est du vol!
Ne pas payer ses impôts quand tu es une grosse boite américaine, c'est la base :-)

Répondre à ce commentaire

Par Bloubil, il y a 2 mois (en réponse à fritz):

Sauf que le piratage ça vole pas seulement les producteurs mais aussi les artistes, et après on se retrouve avec des Hannibal, Kick-Ass et tant d'autres qui ne continuent pas car même si tout le monde les a vus personne n'a payé --'

Répondre à ce commentaire

Par Trax, il y a 2 mois (en réponse à Bloubil):

Parfois il faut s’arrêter avant le film de trop.

Je trouve ça bien que deux Kick-Ass.

Répondre à ce commentaire

Par Bloubil, il y a 2 mois (en réponse à Trax):

C'est pas le sujet, le fait est que les films ont été très populaires mais que les equipes sont à peine rentrées dans leurs frais au final car ça a été l'un des trucs les plus piratés de cette année . On se demande encore pourquoi les studios sont frileux à faire des blockbusters rated-R mais ça aide pas ^^'

Répondre à ce commentaire

Par fritz, il y a 2 mois (en réponse à Bloubil):

Je doute que les artistes soit payer à leur juste valeur par les services de streaming. Comme Spotify.
D’ailleurs ils paient leur impôt eux ?

Répondre à ce commentaire

Par azerty123, il y a 2 mois :

Les anglais ont incité à la fraude de la tva sur les plateformes, ont fait zapper les droits de douanes transitant par leur pays pour attirer des fluxs quand ils étaient dans l'UE. Depuis que le brexit est effectif j'ai vu passé l'aveu de la chose de plusieurs boites...

Du côté des grosses boites qui ne payent pas d’impôts, ça entraîne en plus pour les autres contribuables comme nous qui ne peuvent optimiser, non seulement une surcharge d'impots qu'on doit prendre à leur place, mais aussi une concurrence déloyale pour les plus petites boites. Les Netflix et autre ont le beurre et l'argent du beurre ...

Et pendant ce temps où on perd plus de 20-50 milliards de recettes potentielles, on baisse les APL, (bien que ce mécanisme maintient une certaine forme d'inflation des loyers), ça fait dégueulasse d'avoir à baisser des aides qu'on ne peut plus payer, quand certains bénéficient d'aides aux entreprises et qu'ils ne payent rien pour le budget du pays....

Par contre il y'a un fait intéressant, c'est que cette forme d'optimisation d'après BFM business, est d'un volume et d'une efficacité telle, que ça a créé à elle seule un relais de croissance dans les entreprises, et un outil d'amélioration de productivité.

Répondre à ce commentaire

Par tito, il y a 2 mois :

Normal qu'un GAFAM esquive l'impot Français , ils le font tous sans vergogne , ni inquiétude . Par contre la volonté des personnalités politique de leur faire payer ce qu'ils nous doivent, il y en a peu comme JLM qui veulent leur faire payer ce qu'ils nous doivent ! ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.