Rechercher Annuler

Science : la Chine veut créer des embryons humains grâce à l'intelligence artificielle

De Alix Odorico - Posté le 9 février 2022 à 11h14 dans Science

Un nouveau délire chinois ? Non. Une nouvelle démonstration de la puissance technologique chinoise ? Davantage. Alors qu'il y a de plus en plus de personnes sur Terre, mais que paradoxalement, certains pays voient leur taux de natalité être au plus bas, la Chine travaille quant à elle sur un système basé sur une IA capable de gérer la croissance d'un embryon humain dans un utérus artificiel. Une prouesse technologique et scientifique aux portes du film dystopique.

la "nounou" artificielle

L'information provient du South China Morning Post, grand quotidien anglais basé à Hong Kong. Des chercheurs chinois ont annoncé travailler sur la création d'un utérus artificiel qui permettrait, à l'aide de fluides nutritifs, à un embryon humain de croître. Néanmoins, cela ne suffit pas complètement à l'embryon pour se développer normalement. Celui-ci a besoin d'être soutenu par une forme de vie intelligente, capable de répondre à certains paramètres physiologiques spécifiques (disponibilité en nutriments dans le liquide, taux de dioxyde de carbone). Ici, c'est une intelligence artificielle qui fera office de "nounou" et qui remplacera le ventre de la mère nourricière.

D'autre part, la nourrice IA est capable de catégoriser les embryons selon leur potentiel de développement et de santé. Grâce à cela, lorsqu’un embryon présente une déficience majeure ou meurt, l’ordinateur alerte un responsable pour le sortir de l’utérus artificiel.

Contrôle absolu des naissances

Objectif pour la Chine ? Gérer son taux de natalité, alors actuellement très bas, soit 10,62 millions de naissances en 2021 contre 12 millions l'année précédente. C'est son taux le plus faible depuis 1978. On sait que l'Empire du milieu impose un contrôle de sa population et de la natalité très particulier, et unique au monde. La politique de l'enfant unique créée en 1979 et abolie en 2105. Néanmoins, le taux continue de s'écrouler aujourd'hui, et ne cesse de chuter depuis 2016.

Mais...

Une telle prouesse permettrait donc à la Chine de maîtriser complètement son taux de natalité, et ainsi sa population. Une forme de consécration pour le pays qui pose néanmoins certains problèmes d'ordre légal. Actuellement, les lois internationales existantes n’autorisent pas les études expérimentales sur les embryons de plus de deux semaines de développement. L’équipe du professeur Sun Haixuan, chargée de l’étude sur ce projet teste donc actuellement la technologie sur des embryons d'animaux, et en particulier de souris. Détruire un embryon humain au bout de 2 semaines impliquerait de gros soucis éthiques.

Si la communauté scientifique chinoise est divisée sur la question (certains estiment qu'ils s'agiraient d'une " percée pour l’avenir de la procréation ", quand d'autres privilégient le principe de précaution de potentiels risques), les avantages et inconvénients sont sujet au débat. Concernant les premiers : “ Cela nous permettrait d’améliorer nos connaissances sur l’origine de la vie et le développement embryonnaire humain (...) et cela nous offrirait une base théorique pour soigner des défauts de naissance et autres problèmes majeurs de la santé reproductive ”, ajoute Sun Haixuan. En revanche, une telle technologie apporterait pour le futur bébé une carence très importante : l'absence de l'environnement maternel et du lien direct avec sa mère.

Une erreur ?

Mots-Clés : ChineSciencenouvelle technologieIAintelligence artificiellebébétaux de natalité

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par User 404, il y a 5 mois :

Salut Matrix

Répondre à ce commentaire

Par HS, il y a 5 mois :

"La politique de l'enfant unique créée en 1979 et abolie en 2105"

Ca c'est de la planification 126 à l'avance!

Répondre à ce commentaire

Par NIob, il y a 5 mois :

L'illustration est parfaite. Mais je suis triste (et quelque part déçu) de voir que la technologie actuelle peut potentiellement "cuver" de la vie. Une si belle chose...

Ces nouveaux petits humains risquent-ils pas de manquer de vie ?

J'sais pas, mais les ressentiments et les ondes cérébrales de la mère, le vécue qu'elle a.. jouent un rôle immense dans le développement. Zarb

Répondre à ce commentaire

Par Quelqu'un qui passe par là, il y a 5 mois (en réponse à NIob):

On s'enfonce de plus en plus dans notre auto destruction à vouloir tout contrôler, dans un monde de plus en plus dénué d'amour pour l'autre et pour la vie.... bref c'est mon opinion.

La question que je me pose, ces futurs humains seront la propriété du gouvernement?
Futurs esclaves, athlètes ou super soldat?

Ces supers humains sans tarés ne nous détruisons t-ils pas? La création qui détruit son créateur?

C'est cool ces avancées mais on sait comment ça va finir avec la corruption actuelle.

Répondre à ce commentaire

Par tof, il y a 5 mois :

l'enfer est pavé de bonnes intentions (pour justifier des recherches) ... puis plus tard , allez tout le monde stérilisé et c'est l'état qui contrôlera les naissances artificiellement ...

Répondre à ce commentaire

Par coucou, il y a 5 mois :

on est déjà trop nombreux sur terre et c'est je pense le probleme principal. l'idée de contrôler ou de limiter les naissances est bonne je pense mais la méthode présentée ici ne l'est clairement pas.

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 5 mois :

Je vais sans doute disparaitre mystérieusement après ça mais je pense que le monde se porterait mieux sans la Chine (et les USA)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.